66 5 conseils pour profiter un peu plus de ses enfants - Le blog d'Annouchka
Chroniques de maman

5 conseils pour profiter un peu plus de ses enfants

posted by Anne 15 janvier 2018 55 Comments

Vous aussi, vous trouvez que les journées ne sont jamais assez longues ?

Vous aussi, vous trouvez que vous ne voyez pas assez vos enfants ? Ou alors, que vous n’en profitez pas comme vous le devriez ?

C’est normal, moi aussi je ressens souvent ce sentiment, pour ne pas dire presque tout le temps.

Le matin, je dépose Basile à la crèche tandis Martin va à l’école avec son papa. Je vois mes enfants une heure tout au plus, le temps de donner un biberon au petit, échanger quelques mots avec le grand et hop, il est temps de partir travailler. Le soir, je rentre rarement avant 19h alors je n’ai pas beaucoup le temps non plus de profiter d’eux. Parfois, j’ai du mal à accepter cette idée mais je me console en me disant qu’ils doivent apprendre à vivre sans moi. Et surtout, que JE dois apprendre à vivre sans eux ! Basile est encore petit pour le comprendre mais Martin sait que je suis toujours là pour chaque étape marquante de sa vie.

Je n’ai jamais culpabilisé de travailler et de faire garder mes enfants. Pour moi c’est essentiel d’avoir du temps libre et mes propres activités à côté de mon rôle de maman. Pour avoir expérimenté par deux fois le congé parental, je sais que cet équilibre est le bon et que je ne serais pas heureuse si j’étais maman au foyer.

Quand j’ai repris le travail en septembre dernier après mon congé parental, c’était un peu le chaos à la maison et notre rythme familial était complètement déstructuré. Rien d’anormal mais retrouver ses marques peut prendre un peu de temps. Et parfois, on est tellement accaparé par les tâches quotidiennes qui se succèdent que l’on en oublie l’essentiel : profiter de ses enfants. J’ai réalisé que je courrais tellement dans tous les sens que je ne prenais même plus le temps d’avoir des discussions agréables avec Martin. Ça m’a vraiment rendu triste.

Je suis loin (mais alors très loin) d’être parfaite, je ne pratique pas l’éducation bienveillante (je ne sais pas éduquer sans crier, désolée^^) mais j’ai appris à repérer ce qui pêchait parfois chez nous pour apprendre à mieux profiter de mes enfants.

Ranger son téléphone portable

A la maison, les écrans n’ont jamais été interdits. Je ne suis pas pour l’interdiction de quoi que ce soit, je pense qu’il existe toujours des alternatives et un juste milieu à trouver. Je me suis déjà exprimée sur les écrans chez les enfants dans cet article (qui  m’a d’ailleurs valu la chance de passer à la première radio de France^^) et mon avis n’a pas changé. Tout est question de parcimonie. Je travaille dans le web et mon chéri aussi, nous passons beaucoup de temps sur nos ordinateurs ou nos smartphones et j’imagine mal comment nous pourrions interdire toute forme d’écran à nos enfants. Libre à vous de décider ce que vous souhaitez faire mais soyez cohérent : n’interdisez pas à vos enfants de découvrir les nouvelles technologies si vous êtes constamment l’oeil rivé sur votre iPhone à surfer sur Instagram ou Facebook. Expliquez leur comment ça fonctionne, comment utiliser les écrans intelligemment et pourquoi c’est important des les consommer avec modération (iPad, jeux vidéos ou autre).

Sans nous en rendre compte, nous interagissons de moins en moins avec nos enfants parce que nous-mêmes sommes constamment le nez dans notre téléphone. Certes, l’être humain est capable de faire plusieurs choses en même temps mais personnellement, si je suis en train de checker mon feed instagram et que Martin me parle en même temps, je lui réponds vite fait sans même le regarder. Et cela me gène horriblement car j’ai envie d’être là à 100% pour lui.

Le soir, quand je rentre à la maison je ne regarde plus mon téléphone jusqu’au coucher de mes enfants (sauf si on m’appelle bien sûr). Cela me permet d’être concentrée uniquement sur eux et je vois bien que Martin se confie plus facilement et que nos échanges sont bien plus joyeux. Quant à moi, je suis beaucoup moins énervée car je ne me sens pas interrompue dans ce que je suis en train de faire… Bref, pour la paix des familles, ne checkez pas votre feed instagram toutes les deux minutes.

Se mettre à leur hauteur

Bon, il faut quand même que je vous dise un truc… je n’ai jamais vraiment aimé jouer avec mes enfants. Il faut dire que j’ai enfanté de deux spécimens masculins et que construire des vaisseaux Star Wars en LEGO ou jouer aux voitures, ça va  cinq minutes hein…. Mais comme je suis une maman aimante, j’essaie d’être à côté de Martin quand il joue, d’autant plus qu’il a longtemps été un enfant unique. J’ai remarqué que m’assoir par terre à côté de lui suffisait souvent à lui faire plaisir. Même si je ne suis pas forcément dans le jeu, me mettre à sa hauteur pour l’observer me permet de passer un moment agréable et doux avec lui. Je le fais désormais avec mes deux enfants et j’avoue que j’adore ça, je décompresse vraiment dans ces moments là. Mais ça ne marche que si l’on a rangé son téléphone !

Savoir lâcher la bride quand il faut

Loin de moi l’idée de vouloir donner des conseils en matière d’éducation mais je sais que je peux être très exigeante avec mes enfants, surtout avec Martin dont j’attends énormément qu’il gagne en autonomie. J’ai parfois du mal à lâcher prise quand notre organisation n’est pas au top et que tout ne se déroule pas comme prévu. Par exemple si je rentre le soir et que c’est le bazar partout, que Martin refuse de prendre son bain, qu’il a oublié son cahier à l’école…. Bref, des choses pas si graves mais qui désorganisent vite notre équilibre. En fait, j’ai réalisé que maintenant que j’avais deux enfants, aucune journée ne se passait vraiment comme prévu. Il y a toujours un petit truc qui vient vous mettre les bâtons dans les roues et il faut apprendre à vivre avec, tout simplement.

J’essaie vraiment de prendre du recul et de ne pas me mettre à hurler inutilement. Ce n’est pas simple car j’ai un caractère assez sanguin (ça doit être mon sang méditerranéen^^) mais est-ce que ça vaut le coup que tout le monde pleure à cause d’un cahier oublié ou d’un coucher plus tardif que d’habitude ? Non, nous sommes d’accord. Dans ces cas là je me dis que ça ira mieux demain et c’est souvent le cas !

Les faire participer aux tâches quotidiennes

C’est le point que j’aimerais vraiment développer avec mes enfants ces prochains mois. Martin a toujours eu un tempérament solitaire et je reconnais que je l’ai souvent laissé décider seul de ce qu’il avait envie de faire. Je l’ai un peu couvé, c’est le privilège des enfants uniques… J’aimerais bien le faire participer davantage aux petites choses de la vie quotidienne comme aller faire les courses avec moi (il déteste ça), m’aider à plier le linge, sortir prendre l’air avec moi… Ce sont des choses que je faisais moi-même avec mes parents et qui font partie de mes jolis souvenirs d’enfance, parce qu’ils m’ont permis d’avoir des repères et d’être en famille.

Martin n’a que 7 ans et le but n’est pas d’en faire un bon petit soldat mais je voudrais qu’il prenne conscience que ces petites tâches font partie de la vie et que cela nous permet aussi de passer du temps ensemble. Notre vie a longtemps été organisée en fonction de lui et de son emploi du temps à lui, j’aimerais lui apprendre désormais à s’adapter à ce qui l’entoure et à gagner en assurance, tout en restant près de lui.

Faire des projets en famille

Il ne s’agit pas forcément de prévoir un road-trip à l’autre bout du monde (néanmoins si vous pouvez vous le permettre, foncez !) mais d’évoquer la possibilité de faire des choses ensemble. Prévoir une sortie au cinéma pour le week-end, aller faire des courses pour faire un gâteau en ayant choisi la recette ensemble…. ce sont des petites choses qui nous rapprochent forcément de nos enfants.

Martin adore quand j’évoque le futur, surtout quand je lui dis que ce seront des moments passés en famille : des projets de vacances, une sortie, un week-end chez sa cousine… Ça suffit souvent à lui donner le smile pour un bon moment et cela l’aide vraiment à se projeter dans des moments agréables. Quant à moi, j’aime qu’il me pose des questions sur le programme, sur notre destination de vacances ou sur notre menu de dimanche midi.

Tous ces projets que l’on évoque ensemble, qu’ils soient réels ou imaginaires, nous rendent la vie plus douce et nous permettent de passer de jolis moments en famille.

Et vous, quelles sont vos astuces pour profiter de vos enfants au quotidien ?

PS : Toutes les photos de cet article sont signées Emilie Eychenne, une photographe toulousaine au talent FOU FOU FOU ! J’ai connu Emilie via son joli blog A way of travel mais pour découvrir l’intégralité de son travail, c’est sur son site pro que ça se passe.

Merci encore à Emilie pour ces très beaux portraits de famille, je les aime tellement ! ♡♡♡

 

 

You may also like

55 Comments

Escarpins et Marmelade 15 janvier 2018 at 9:25

J’ai beaucoup aimé cet article ainsi que les photos qui sont magnifiques! Etant prof, je dois t’avouer que j’ai tout de même pas mal de temps pour m’occuper de mes enfants, et puis, en province, on a moins l’impression de courir après le temps. Cela dit, comme toi, je n’aime pas jouer avec les enfants, mais je me soigne 😉 Je m’efforce de faire des puzzles avec eux, c’est le seul jeu pour enfant qui me plaît. Sinon, pareil chez moi, pas de téléphone quand je suis avec eux, il reste dans ma chambre, ça fait du bien à tout le monde!

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 9:29

Les puzzles c’est une super idée, je n’y pense pas assez souvent 🙂 J’ai des amies qui sont profs à Paris et effectivement elles ont davantage de temps pour leurs enfants… Mais elles se disent fatiguées par la gestion de leurs classes et parfois en rentrant elles ne supportent plus leurs enfants (qui trinquent un peu, du coup^^). Je ne sais plus si je te l’ai dit mais j’avais vraiment de l’admiration pour ton métier !

Reply
Bébé est Arrivé ! 15 janvier 2018 at 9:51

J’ai la chance de profiter pas mal de ma Louloutte de deux ans en raison d’un temps de trajet entre home et desk à faire pâlir de jalousie plus d’un francilien (25 min en moyenne de porte à porte).
J’essaie de trouver un équilibre entre temps pour moi, temps pour elle et temps pour la maison. Globalement, ça se passe plutôt bien d’autant que cela ne me gêne pas de jouer avec elle même 1/2 heure d’affilée 😉
Pour ce qui est des projets en famille, on fait des choses à son niveau comme aller au parc ou à la piscine ensemble dont elle est consciente. En revanche, je ne pense pas que notre séjour à Lisbonne l’année dernière ou celui de Séville à venir la marque profondément 😉 Il restera cependant les photos 🙂

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 9:32

25 minutes de transport ? En effet tu vas faire rêver pas mal de monde 🙂 Quand je n’avais que Martin j’arrivais plus facilement à prendre du temps pour lui mais avec deux enfants c’est plus difficile de retrouver ces moments de complicité. Le quotidien est très chargé ! Je me suis souvent demandée si j’aurais davantage jouer avec Martin s’il avait été une petite fille… Honnêtement je n’en sais rien du tout, je ne suis pas sûre que jouer à la poupée m’aurait vraiment plu 😀

En tout cas c’est super si tu as réussi à trouver un bon équilibre, bravo

Reply
Daphné @ be frenchie 15 janvier 2018 at 9:52

Merci pour ces idées pleines de bon sens Anne; oui, ce n’est pas la quantité mais la qualité du temps qu’on passe ensemble qui compte.

Mes 2 garçons ont 11 ans d’écart et même s’ils sont très proches l’un de l’autre, l’un bienveillant, l’autre émerveillé, j’essaie de faire attention à leur consacrer du temps seule avec chacun d’entre eux.

J’ai par exemple emmené mon grand à la biennale de Lyon en décembre et mon petit à la mer ce week-end. J’aime ces moments qui n’appartiennent qu’à nous et permettent de prendre le temps de communiquer en duo.

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 9:33

Mon erreur a été de ne pas m’occuper assez de Martin cette année, du moins passer du temps avec lui et rien qu’avec lui. Son petit frère a pris beaucoup de place, entre son RGO et les nuits hachées ce fut loin d’être évident. On commence tout juste à trouver un semblant de rythme qui nous convient à tous mais le quotidien est déjà tellement chargé… Maintenant j’ai hâte d’être au printemps pour pouvoir sortir davantage en famille.

Reply
Picou 15 janvier 2018 at 10:04

J’ai beaucoup aimé cet article, tant basé sur le bon sens! C’est effectivement à la portée de tout le monde, et ça fait du bien à tout le monde. Comme toi je crois qu’il ne faut pas tomber dans les extrêmes, le tout est dans la pondération et l’équilibre, à adapter aussi en fonction de son propre mode de vie et du caractère de ses enfants ; mais au lieu de se flagéler à se dire qu’on a pas bien fait, mettre en place ces petites choses toutes simples dont tu parles crée je crois des bases harmonieuses au quotidien, et l’envie de se projeter ensemble en famille vers de futurs bons moments.

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 9:34

Ah non tu as raison il ne faut surtout pas s’autoflageller, et puis quoi encore ! 😀

Reply
Soa 15 janvier 2018 at 10:46

Oui, je me disais déjà souvent que je ne les voyais pas assez et ne consacrais pas assez de temps pour eux, mais maintenant que j’ai changé de travail avec beaucoup plus de responsabilité qu’avant, j’ai vraiment l’impression de ne jamais les voir en semaine. C’est tout bonnement horrible ! Je suis d’accord avec tes 5 conseil, et j’ajouterais savoir dire non au travail (aux collègues ou aux chefs qui t’appellent jusqu’à pas d’heure pour une soi-disant urgence) et couper complètement les week-ends et le soir. Depuis que j’impose ce principe à mes collègues et mes chefs hiérarchiques, je suis plus tranquille et plus disponible. A défaut de pouvoir miser sur la longueur du temps que je leur consacre, je mise sur la qualité de ces petits moments tellement essentiels aussi bien pour eux que pour moi.

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:16

Je trouve ça triste de devoir imposer aux collègues de respecter notre vie privée le soir… tes collègues ont-ils des enfants ? Tu as raison, il faut savoir mettre certaines limites !

Reply
lafourmiele 15 janvier 2018 at 11:52

C’est vrai qu’il ne faut tenter de lâcher prise et passer du temps de qualité avec eux. Quand je travaillais en entreprise, j’avais fini par ne plus y arriver tant il y avait de choses à faire après le travail, le retour d’école, la maison, le diner…. je m’énervais vite. J’ai plus trouvé mon équilibre en travaillant à la maison mais c’est compliqué sur d’autres choses. Mais voilà, plus d’énervement, plus de dépêche toi !:: ça change beaucoup la vie et tout le monde y a gagné en zenitude ! Chacun trouve son rythme et c’est vrai que c’est sympa de les faire partager le quotidien, comme préparez le repas ensemble.

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:18

Le fameux tunnel du soir… bain, devoirs, diner… Je le connais bien aussi ! Heureusement que la nounou s’occupe de certaines choses avant mon retour (pas tout car elle doit gérer le bébé en même temps et je préfère que Martin dine avec nous pour profiter de lui).
Le télétravail est un bon compromis mais effectivement il a aussi ses inconvénients… Peu de vie sociale et l’impression d’être toujours dans le même environnement. Mais quelle joie de pouvoir aller chercher ses enfants à l’école !

Reply
Madame Bobette 15 janvier 2018 at 12:10

Tu as tellement raison!! Le plus gros challenge pour moi, c’est le téléphone! Il faut vraiment que j’arrive à couper le cordon!! Promis, je vais essayer: plus de téléphone entre mon retour à la maison et le coucher de Tess 🙂

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:18

Courage, tu PEUX le faire ! :d

Reply
Alain Proviste 22 juillet 2019 at 5:00

Je comprend pas pourquoi tout le monde donne le nom de ses enfants a chaque fois ,c’est pour montrer qu’ils ont un nom original?
Les parents hipsters !

Reply
Marie Kléber 15 janvier 2018 at 12:24

Les photos sont splendides Anne!
De précieux conseils en effet. Vivant seule et n’ayant qu’un enfant, je joue depuis qu’il est tout petit avec lui. Maintenant un peu moins, à 5 ans il est plus indépendant, toutefois je suis toujours avec lui dans la pièce..
Les temps où nous sommes ensemble sont en effet réduits surtout la semaine et quand je suis avec lui, sans distraction, les quelques heures que nous partageons se passent le plus souvent bien. C’est comme nous, nous n’aimons pas tellement partager un déjeuner avec un ami qui a le nez rivé sur son téléphone!
Comme toi j’apprends à lâcher prise, pas toujours évident, cependant très productif. On se rend compte qu’on s’emporte souvent pour des choses sans grande importance.
Belle semaine à toi.

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:19

J’imagine que toi et ton fils avez une relation très spéciale et très complice. En tout cas je suis admirative de toutes celles qui élèvent seules leurs enfants <3

Reply
DeboBrico 15 janvier 2018 at 1:00

elles sont belles ces photos!
Je me retrouve beaucoup dans ces petits conseils. Surtout lacher le telephone et se mettre à côté d’eux, sans forcement jouer: juste être là ça leur suffit!
Pour les tâches quotidiennes, ici Roméo met la table, vide le lave vaisselle, range sa chambre et aide à vider les courses, il râle mais le fait très bien, contrairement à Mona toujours très volontaire mais rarement efficace. Je pense que c’est important de les faire participer car ils comprennent ainsi les petites choses qui nous prennent tant de temps, et puis finalement c’est propice à l’echange et aux discussions ces petits moments informels.
Par contre je ne les amène jamais aux courses….

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:21

Mona est peut-être encore un peu jeune… ça viendra (ou pas ^^). Ils changeront forcément à l’arrivée du bébé, je suis sûre qu’ils seront très attentionnés !
Pour les courses, comme nous habitons en ville nous les faisons au petit supermarché Franprix et c’est assez rapide (très cher aussi mais c’est un autre sujet^^). Du coup Martin vient de temps en temps avec moi. Il râle un peu au début mais finit toujours par se prendre au jeu. Et au moins il se rend compte que tout ce qui finit dans son assiette n’est pas arrivé là comme par magie :d

Reply
Virginie Neleditesapersonne 15 janvier 2018 at 2:50

Je plussoie absolument tous les points !! A commencer par le premier, lâcher son téléphone … Et dieu sait si c’est dur, d’autant plus quand on a un blog ou une présence un peu poussée que la moyenne sur les réseaux ! Pourtant je ne me considère pas comme accro mais je sais que j’y suis pourtant bien trop souvent quand les enfants sont là; et parfois ça me fait peur ! Quelle image leur renvoyons-nous, nous parents dont l’attention est accaparée par ce petit rectangle lumineux plutôt que par l’instant de jeu ? Bref j’essaye d’y faire attention mais je n’y arrive pas tout le temps.
Ce qui me sauve je pense c’est que nous arrivons parfois à faire de vrais moments en famille, exactement comme tu le dis; pas forcément partir en road trip mais juste une journée au bord de la mer (j’ai la chance d’habiter à côté !) ou une journée en ballade, quelle qu’elle soit … Et quand je vois à quel point mon grand (de 3 ans et demi, donc tout petit encore!) apprécie et nous parle des jours durant de ces instants, je sais à quel point ils sont précieux !
Merci en tout cas pour ce récap que l’on devrait tous avoir en « mémo » à côté de nous !

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:24

Et oui, le portable est vraiment le mal du siècle… Quand Martin était plus petit, dès qu’il voyait mon portable trainer sur la table il me l’apportait tellement il avait l’habitude de me voir avec dans la main ! Ça me faisait toujours un drôle d’effet alors avec Basile j’essaie de ne pas reproduire ça (je ne suis pas parfaite et j’ai moi aussi des moments de craquage).
Mais on passe quand même des moments tellement plus chouettes quand on se promène tous ensemble sans téléphone ! Il me tarde de revoir le printemps pour sortir à nouveau, c’est compliqué de bouger avec la météo actuelle, surtout quand tu vis en ville.

Reply
Jouls 15 janvier 2018 at 6:17

Pas de téléphone, pour moi c’est la clé. Mais c’est aussi le truc le plus difficile pour moi à faire, et je dois avouer humblement que ce n’est pas la part de moi dont je suis le plus fière (#euphemisme). Me rendre compte que je suis complètement accro, que je regarde mon téléphone comme par réflexe, à tout moment (comme ces parents que j’ai jugés intérieurement parce qu’ils geekaient en présence de leurs enfants… Je sais c’est mal de juger), ça me renvoie l’image de celle que je n’ai pas du tout envie d’être.
Bref, j’essaie aussi de poser mon téléphone quand je suis avec mes enfants le soir, jusqu’à ce qu’ils soient couchés, mais c’est SUPER dur. Une vraie discipline.
Mais je reste convaincue que c’est le moyen d’être vraiment présente.

Quant aux jeux… Je suis contente que les grands aient l’âge de jouer aux jeux de société, j’y suis beaucoup plus à l’aise qu’aux Playmobil .

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:27

Et oui, entre la maman que nous ne voulons pas être et celle que nous sommes réellement il y a parfois un monde. Mais il faut savoir rester bienveillante avec nous-mêmes… Ranger son téléphone jusqu’au coucher c’est dur mais je t’assure qu’on s’y fait très vite. Les réseaux sociaux ne vont pas s’envoler en notre absence… En fait, j’ai tellement été hyper connectée ces dix dernières années (en plus de l’être aussi toute la journée pour mon boulot) qu’à un moment j’en ai eu vraiment marre, j’étais fatiguée de tout ça et j’ai eu besoin de me reconnecter à ma vie. Il faut dire qu’un bébé te remet vite tes priorités en place 😀
Allez courage, essaie de prendre un peu de recul. Essaie de comprendre pourquoi tu as tant de mal à lâcher ton téléphone (la peur de manquer quelque chose ?) cela t’aidera sûrement à dédramatiser et à être bien plus cool sur la question 😉

Reply
Amandine Plume2vie 15 janvier 2018 at 6:19

Un joli article et des photos magnifiques..
J’ai particulièrement aimè ton 5eme conseils ⭐️ Et jouer avec mes enfants c’est certain que je n’aime pas ça non plus! Mais je prends le temps de le faire et plusieurs fois dans la journée en revanche j’adore leurs proposer des activités.
Tendrement

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:28

Jouer je n’aime pas trop ça non plus mais ça leur fait tellement plaisir… les rendre heureux c’est quand même notre plus beau cadeau !

Reply
Cristina 15 janvier 2018 at 6:21

Merci pour cet article ! Je lis parfois tant de choses qui me laisseraient penser que je suis vraiment une mauvaise mère ! Je te rejoins tellement dans la fabrication de souvenirs (petits ou grands ») de moments passés ensemble. Si moi aussi, je culpabilise souvent de ne pas passer assez de temps avec eux, je ne pourrai pas non plus être maman au foyer et dédier mes journées entières à mes enfants. Il faut trouver, je pense, un équilibre, mais ce n’est pas facile, ô, non! En ce moment, je tente le « lâcher prise »…Je t’embrasse.

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:30

Toi, une mauvaise mère ? Sans doute parce que ton ado te fait douter de toi mais je t’assure que je t’ai toujours trouvé parfaite comme maman 🙂 Courageuse, aimante et investie dans son rôle ! Allez, ne sois pas si dure avec toi-même 😉 Je t’embrasse fort !

Reply
Lucky Sophie 15 janvier 2018 at 6:37

Elles sont magnifiques ces photos !
Je suis d’accord avec ces bons conseils !
J’aime bien notre repas du soir tous ensemble et le rituel du soir après l’histoire, le premier permet d’échanger tous ensemble sur notre journée, le deuxième donne un temps avec chaque enfant.

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:31

Nous aussi on essaie de diner avec le grand (et parfois le baby dans sa chaise). Ce n’est pas toujours possible en fonction de nos horaires mais on fait notre maximum et j’aime beaucoup ces repas en famille.

Reply
L'incorrigible imparfaite 15 janvier 2018 at 8:36

Ce sont de vrais bons conseils. C’est vrai que j’ai souvent tendance à garder une main sur mon téléphone. Je partage aussi ton point de vue sur l’autonomie. Je me demande quand et comment il faut commencer. Merci en tout cas. A bientôt

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:32

L’autonomie vient spontanément chez les enfants, tu t’aperçois rapidement s’ils sont prêts à faire quelque chose de nouveau. En général les plus dégourdis sont très demandeurs (ce n’était pas forcément le cas de mon grand mais bon, il finit par y arriver quand même).
Avec l’école tu devrais voir un grand changement déjà !

Reply
Isa-monblogdemaman 15 janvier 2018 at 10:56

Quelle jolie famille. Bonne idée de compiler tout ça. Le portable… Mais tellement. Les projets, c’est le moins évident. Les petites taches mais tellement, je crois que ne suis pas loin de leur dire « ce n’est pas l’hôtel ici » mais je lutte !

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:33

Pourquoi les enfants deviennent toujours des ados qui répondent tous la même chose ? :d Courage, un jour ils comprendront à leur tour !

Reply
Anne-Celine 15 janvier 2018 at 10:59

Bonsoir Annouchka,
Elles sont belles ces photos ! Merci pour ces bons conseils que je partage totalement.
Pour ma part j’ai un petit garcon de 7 ans et moi aussi je jongle entre mes différents rôles, avec un chéri qui travaille à l’international et qui donc est beaucoup absent.
J’ai longtemps été complètement dépendante des horaires, du planning avec la frustration de ne pas reussir à tout faire. Et puis un jour, il y a déjà longtemps, je n’ai pas pris le temps de changer la pile de ma montre. J’ai donc cesser de la porter et finalement quelques années plus tard je continue de m’en passer. Et étonnamment j’ai constaté notamment sur la routine quotidienne et particulièrement le soir, que finalement les choses s’enchaînent toutes seules et globalement dans le timing prevu. Quand je rentre le soir, je pose aussi mon téléphone et je ne le reprends qu’après le coucher d’eliott en ayant juste une fois ou deux vérifie que l’on ne dérapait pas trop. Ca parait tout bête comme ça mais la grande angoissée que je suis y a trouve une forme de sérénité et je me sens plus présente à ce que je fais et plus présente pour Eliott.

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:36

Tu as tout à fait raison, on se met souvent la pression pour rien à cause des horaires… Je trouve ça très stressant aussi alors comme toi, j’essaie d’être plus souple sur l’heure du coucher. Si un soir nous avons un peu de retard, ce n’est pas grave on se calera mieux le lendemain ! En plus nous avons moi et mon mari un emploi du temps qui varie assez et certains soirs nous rentrons plus ou moins tard… Je partage tout à fait ton sentiment en tout cas !

Reply
Pujos 16 janvier 2018 at 8:33

Coucou Anne, elles sont jolies ces photos!
Quand Emil a dit à son frère : moi j ai mon nounours et les grands ils ont un téléphone je me suis dit que le tel a la maison ou en leur présence c est fini. Surtout que cette relation avec le téléphone est très récente.
Ce que tout le monde aime à la maison ce sont les jeux de société et les histoires lues. Bonne année et surtout bonne santé!

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:36

Les histoires et les jeux de société, il n’y a rien de mieux tu as raison !

Reply
Magali 16 janvier 2018 at 8:34

Coucou Anne, elles sont jolies ces photos!
Quand Emil a dit à son frère : moi j ai mon nounours et les grands ils ont un téléphone je me suis dit que le tel a la maison ou en leur présence c est fini. Surtout que cette relation avec le téléphone est très récente.
Ce que tout le monde aime à la maison ce sont les jeux de société et les histoires lues. Bonne année et surtout bonne santé!

Reply
leti 16 janvier 2018 at 3:15

je passe enormement de temps avec mes loulous . Ils ont 4 ans et son encore avec la « mamitis », collés a moi. Je ne m’en plaint pas trop au fond car je sais que les câlins ne dureront pas toute la vie. Je fais de la patisserie avec eux et ils adorent cela. Nous sommes nous aussi partis en vacances avec eux, au chili et en France mais je ne pense pas qu’ils s’en souviendront…il faudra donc faire d’autres voyages

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:39

Ils se souviendront certainement quand même de petits moments de votre voyage… Des bribes de souvenirs qui resteront gravés dans leur mémoire quand ils seront plus grands, j’en suis sûre ! Même s’il est vrai que sur le moment, ils n’en profitent pas comme nous. Je pense que les voyages à l’étranger sont particuliers car ils provoquent un choc culturel dont il est difficile de ne tirer aucun bénéfice, même pour les plus petits.

Reply
Deb 16 janvier 2018 at 4:54

On a quitté la Belgique, son stress, sa pluie pour un an en Californie, parce que mon boulot le permettait. Juste mon homme et notre fils de 2 ans. On profite de lui comme jamais et même si l’envie de retrouver une vie sociale, les copains, les sorties, les resto, les grands parents pour le garder est immense, on voit la fin du voyage arriver et c’est la panique. Et la remise en question totale: veut on encore de cette vie où on court tout le temps en voyant notre petit entre deux trucs à faire! Mervi pour ce joli rappel!

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:39

Ah la Californie… si tu savais comme tu me fais rêver ! Du coup vous allez rentrer quand même ?

Reply
Julie Olk 16 janvier 2018 at 4:55

Tes conseils sont très pertinents et du coup on ne peut plus précieux car oui nous voudrions tous profité plus de nos enfants.
Je dois aussi avouer que je déculpabilise en te lisant car je fais participer Charlie aux tâches quotidiennes^^ Le fait est que sinon rien n’avance dans la maison… Participer est un grand mot (il n’a pas 15 mois après tout) mais il m’accompagne dans les tâches et je crois qu’il apprécie ses moments. Nous jouons à taper les coussins pour chasser la poussière, il attrape les chaussettes du panier à linge et les met dans le lave linge… Il est très fier de lui et moi aussi.
En plus depuis que nous lui avons fabriqué une tour d’observation on cuisine ensemble et ça c’est super.
Il faut que les choses se fassent alors en les faisant ensemble cela devient un jeu pour lui, comme pour moi 😉

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:40

Ahah moi aussi j’ai un petit assistant pour la lessive mais il n’est pas très efficace 😀

Reply
Emy 16 janvier 2018 at 7:03

La question qui n’a rien à voir… Pouvez-vous m’indiquer d’où vient la jolie table de jeu de Basile sur la photo où vous jouez avec lui ? Merci beaucoup ! 😉

Reply
Anne 18 janvier 2018 at 11:41

Bonjour Emy, c’est une table de jeu de la marque Tiny Love, achetée pour Martin il y a 7 ans mais qui existe toujours

Reply
Emy 18 janvier 2018 at 5:50

Merci mille fois ! C’est vraiment la question « détail », mais j’en profite pour vous remercier pour cet article qui rassure complètement la jeune maman que je suis 😉 !!!

Reply
Maman Pirouette 23 janvier 2018 at 10:36

C’est vrai qu’elles sont carrément canons ces photos !!!
Quant à ton billet, je te suis à 100 %. Mon Martin n’a pas d’interdit à la maison, y compris les écrans, même à 2 ans et 3 mois. Mais pas de télé, seulement des DVD et pour une courte durée.
J’ai la chance (ou pas) de travailler très tôt le matin, ma journée se termine avant 13h mais Martin reste chez sa Nounou jusqu’à 17h ou 18h 3 jours par semaines. Les 2 jours restants, je le récupère à midi. Donc je passe du temps avec lui mais j’aime que l’on programme des petites choses ensemble malgré son jeune âge. Il adore les magasins donc j’en profite. Mais ça peut être aussi une balade dans un parc, un spectacle, une recette de cuisine… Des petites choses du quotidien mais que l’on partage et ça, ça change tout 😉
Bref, merci pour ce billet plein de bon sens qui fait un bien fou (et déculpabilise !)

Reply
lespetitspiedsdanslesgrands 26 janvier 2018 at 10:40

J’ai connu un rythme de fou des les 2 mois de mon fils, avec ma grande de 4 ans : changement de boulot, horaires de fous, presque 2 heures de route par jour (le souci de la vie à la campagne aussi !)… J’assurais le matin (1 heure à hurler pour que tout le monde soit prêt à l’heure, et puis je bombais sur la route pour aller travailler…) le papa le soir, j’arrivais juste à temps pour un bisou avant d’aller au lit. Les week-ends étaient consacrés au ménage et aux lessives, car pas assez de sous pour nous faire aider. On a tenu comme ça un an et demi et j’ai dit stop. Tous ces sacrifices pour un boulot même pas passionnant ni bien payé… ça ne valait pas le coup. Je fais un break « actif », puisque j’ai entamé une formation à distance, j’ai commencé mon blog, j’ai le temps de faire des lessives et de passer un coup d’aspi dans la journée… Du coupt, je récupère mes enfants à 17h et je suis vraiment réellement dispo pour eux pendant la soirée. Du temps gagné pour leur papa aussi, qui profite de ces soirées vraiment plus cool. Ca ne durera qu’un temps, la formation est sensée déboucher sur un job, mais j’en profite à 200%.
Pendant cette année et demi, nous avons instauré quelques petites règles et RDV qui nous ont permis de tenir sans que les enfants en pâtissent, et qui nous sont restés : effectivement pas de téléphone pendant le peu de temps que nous partageons ensemble, repas du soir ensemble dans le calme, et une fois par mois, une journée consacrée à un seul enfant. Nous laissons l’autre chez les grands parents ou les cousins, et on se consacre à 100% à un seul. On peut décider de rester à la maison ou faire une sortie, peu importe. Je crois que c’est un rituel très important, ils apprécient d’avoir leurs parents pour eux tout seuls.
Très jolies photos et très jolie famille au fait ! Tu sais que tu m’a inspiré le parquet blanc de notre chambre ? J’ai appliqué les conseils que tu avais donnés il y a des années de ça. Je ne regrette pas du tout, d’ailleurs je vais faire pareil dans tout l’étage de la maison ! Merci !

Reply
Anne 26 janvier 2018 at 11:01

Tu as tellement bien fait, courir non-stop comme tu le faisais tous les jours n’est pas possible sur le long terme, tu aurais même pu faire un burn-out. Pouvoir se poser est tellement important quand nos enfants sont petits, d’autant plus que ce sont des moments que l’on ne pourra jamais revivre alors autant en profiter à fond ! Dans ton cas, tu n’aimais pas spécialement ton travail donc je comprends aisément ton choix. Même si ta situation n’est que provisoire, je pense que ce break t’aura permis de faire un point sur ton avenir pro et visiblement une nouvelle orientation, c’est chouette 😉
Je suis très contente que tu aies sauté le pas du parquet blanc, t’as vu on y prend goût hein ? 😉

Reply
Camille Bodin 26 janvier 2018 at 4:16

Un grand merci pour tous ces articles « maman »!

Moi-même maman d’un petit bout de 5 mois, je me retrouve dans plusieurs de vos articles

Certains me font rire, me conseillent et d’autres me reconfortent même quand je constate que je ne suis pas seule à me sentir parfois débordée ou épuisée.

Bref, c’est un plaisir de vous lire car c’est écrit sans filtre, avec honnêteté mais toujours avec bienveillance.

Très bonne continuation à vous !

Camille

Reply
mireille 26 janvier 2018 at 8:58

merci pour ces conseils
faire participer les enfants à des taches est très important

Reply
Nawi 8 janvier 2019 at 8:39

Bonsoir je suis tombée par hasard sur votre blog et votre article m’a vt’aiment plus car vous êtes une maman « normal » vous assumez que vous crier et même huiler pour des choses banale et ça fais du bien de voir que je ne suis pas la seule pour ma part je suis une maman divorcée et j’ai une petite fille et je culpabilise de travailler autant même si je me console en me disant que je fais cela pour lui offrir un bel avenir. Pour ma part c’est en faisant des gâteaux et en cuisinant que nous passons des petits moment ensemble. En tout cas se blog va passe dans mes favoris…. Bonne soirée à toute les mamans…

Reply
Amandine 15 février 2020 at 11:31

Super idée d’article je trouve, merci pour tes conseils que je vais mettre en application !

Reply
Nordic Tipi 9 mars 2022 at 12:14

Effectivement, les téléphones portables sont vraiment nocif pour nos bébé. Les bébé sont de véritables éponges, si nous leur montrons le mauvais exemple en ayant notre portable avec nous constamment il voudront faire de même.

Reply

Leave a Comment