9 mois, 6 ans plus tard… quand chaque grossesse est unique

Chroniques / Chroniques de maman
23 commentaires
annouchka envie de fraise 6

annouchka envie de fraise 2

crédit : Marianna pour Envie de Fraise  (top d’allaitement Fiona dispo ici)

Ça y est les amis, je suis officiellement en congé maternité depuis une semaine ! Il me tardait de pouvoir me poser un peu et de prendre enfin du temps pour ma petite personne. Car je suis bien obligée d’avouer que je me suis beaucoup négligée ces dernières semaines, à cavaler dans tous les sens pour réussir à boucler une to-do list interminable (est-ce qu’une to-do list se termine un jour ? Je me le demande). Quand je vous disais il y a quelques mois que cette grossesse n’avait rien à voir avec la première, je ne pensais pas si bien dire. On m’avait pourtant prévenue à coups de « tu verras, avec un enfant à t’occuper tu n’auras pas beaucoup le temps de souffler », mais sincèrement, je ne pensais pas que ce serait fatigant à ce point ! Et encore, Martin a 6 ans donc il sait faire beaucoup de choses tout seul, même s’il rechigne à acquérir davantage d’autonomie pour certaines petites choses. Par exemple le matin, il tient encore à ce que je l’habille alors qu’il est largement capable de le faire tout seul. Je sais qu’il fait ça pour que je m’occupe de lui et parce qu’il a peur de laisser sa place de petit garçon. De mon côté, j’avoue que c’est aussi le moyen de partager un moment tendre avec lui avant de le voir partir à l’école et de lui faire un très gros câlin au passage. Je sais qu’un jour il ne voudra plus que je rentre dans sa chambre, alors je profite de ces moments de douceur et de complicité au maximum…. ❤︎

A 8 mois de grossesse révolus, il est temps pour moi de faire un bilan de cette période si particulière qui touche bientôt à sa fin (ouf !). Entre nous, je ne suis pas mécontente que cela se termine même si j’ai davantage apprécié d’être enceinte qu’il y a 6 ans !

✺ LE PIQUANT ✺

Les (fucking) nausées de grossesse

C’est le premier point que j’ai envie d’aborder avec vous, car encore une fois ce fut le gros point noir de ma grossesse. Ces nausées m’auront donné beaucoup de fil à retordre, à 36 semaines de grossesse, elles sont malheureusement toujours présentes et me gâchent encore une bonne partie de mes journées ! Je pense avoir essayé TOUS les remèdes pour les faire partir (pour relire mon article à ce sujet, c’est ici) mais honnêtement, rien n’a vraiment été efficace à 100%. Même le Donormyl, pourtant réputé magique sur les nausées de grossesse, n’a pas réussi à faire disparaître totalement cette envie de vomir. Mon corps ne supporte tout simplement pas l’imprégnation hormonale de grossesse, c’est ainsi ! Parfois je me pense même condamnée aux nausées à vie, même si elles disparaîtront sûrement le lendemain de mon accouchement comme ce fut le cas pour Martin. Je regrette seulement que ce fusse si handicapant dans la vie de tous les jours : quand on est nauséeuse, tout devient plus difficile. Se lever le matin ou prendre sa douche relève de l’exploit et les déplacements sont compliqués, le mal des transports semblant être multiplié par 1000. J’ai failli vomir plusieurs fois dans le bus et je ne compte plus les fois où mon chéri a du arrêter la voiture en catastrophe pour me jeter sur le bord de la route… Du coup, j’ai énormément marché pendant cette grossesse et je ne suis jamais sentie aussi bien que dehors, au grand air. Bref, ces nausées ne me manqueront pas et j’ai hâte d’être libérééééée délivréééée 🎼🎤

annouchka engage ta tribu envie de fraise

La fatigue +++

S’il y a 6 ans, je me trouvais fatiguée pendant ma grossesse, celle-ci fut infiniment plus difficile. Je ne sais pas si c’est l’âge (j’ai quand même 36 ans soit 6 ans de plus au compteur) ou le fait d’avoir déjà un grand à m’occuper, mais j’aurais passé ces 9 derniers mois en mode zombie… Moi qui ai toujours été très matinale et au taquet dès 7h du matin, j’ai TRÈS mal vécu cette incapacité à me lever du bon pied. Difficile d’être de bonne humeur quand on a mal de coeur dès le réveil et qu’on traine une fatigue qui ne cesse de s’accumuler ! Heureusement, mon chéri a pris le relais et s’est beaucoup occupé de Martin le matin en l’emmenant chaque jour à l’école tandis que de mon côté j’essayais péniblement d’émerger… Cette fatigue constante et handicapante ne me manquera donc pas non plus ! Oh, je sais bien qu’un nouveau-né c’est épuisant aussi, mais je me sens prête à affronter ce nouveau rythme ! Je sais que libérée de mes nausées et de mon gros ventre encombrant, les choses seront un peu plus faciles (enfin… on en reparle dans un mois ou deux si vous le voulez bien^^).

La prise de poids

Je fais partie de ces femmes enceintes qui grossissent à l’envers. C’est à dire que je prends beaucoup de poids en début de grossesse et la balance s’affole jusqu’au 6/7 ème mois. Sur la fin, ça se stabilise un peu, je ne prends que un ou deux kilos les deux derniers mois, là où certaines en prennent parfois cinq voire plus. C’est quand même assez déroutant de prendre 8 kilos en 3 mois (et pas 8 kilos dans le ventre, si vous voyez ce que je veux dire^^) d’autant plus qu’il est recommandé de ne prendre qu’un kilo en moyenne par mois au premier trimestre de grossesse.  Mais cette fois, personne ne m’a engueulée à la maternité parce que je grossissais trop vite. Heureusement car je n’ai rien pu faire pour maîtriser les kilos accumulés au fil des mois, je ne mangeais même pas tant que ça ! Bon, c’est vrai, j’ai peut-être eu un penchant pour le gras et la junk-food et quelques grignotages pour calmer les nausées. Je crois surtout que je suis le cliché de la femme enceinte dont les hanches s’arrondissent dès le test de grossesse positif. Malgré tout, j’ai très bien vécu cette prise de poids et j’accepte volontiers les compliments quand on me dit que la grossesse me va bien. Par contre, j’évite de penser à l’après accouchement. Ça me déprime totalement et j’ai un peu l’angoisse du ventre vide (et mou).

Faire des travaux… la fausse bonne idée

Laissez-moi encore le droit de me plaindre un petit peu avant d’aborder tout ce qui fut joli. Il y a quelques mois, j’ai eu une fausse bonne idée : faire des travaux pour agrandir la chambre de Martin ainsi que la petite pièce à côté qui servait de bureau-débarras-salle-de-jeux-buanderie. Ces pièces étaient les seules dont les combles n’avaient pas été aménagées et cela faisait vraiment un contraste désagréable avec le reste de l’appartement, très haut de plafond (avec poutres apparentes ❤︎). Ces pièces étaient vraiment petites et je n’arrivais plus à rentrer dans la chambre de Martin sans me sentir oppressée par le plafond hyper bas et le manque de rangements. Un peu pris de cours par l’arrivée du bébé, nous nous sommes dit que c’était le moment où jamais de commencer ces fameux travaux dont nous parlions depuis longtemps… Sauf que je n’avais pas mesuré l’ampleur du chantier ni le temps que cela prendrait, ni la fatigue supplémentaire que cela pourrait engendrer sur mon « état » déjà pas très vif :D. J’ai conscience que nous sommes très privilégiés d’avoir pu réaliser des travaux de cette ampleur (bon, à vrai dire nos comptes en banque font un peu la tronche quand même, on ne va pas se mentir^^) mais subir un aussi gros chantier pendant la grossesse fut loin d’être évident. A l’heure où je vous écris, ces travaux ne sont pas encore terminés, il reste encore 3 grosses semaines de boulot donc autant dire que non, la chambre du bébé n’est pas prête mais l’appartement est largement assez grand pour l’accueillir et il dormira avec nous les premiers temps.

annouchka envie de fraise 7

crédit : Marianna pour Envie de Fraise  (Robe Ava dispo ici)

✿ LE JOLI ✿

Je râle, je râle mais je vais vous faire une confidence : j’ai beaucoup aimé cette grossesse quand même ! Ah, les femmes enceintes et leurs contradictions !

annouchka envie de fraise 6

crédit : Marianna pour Envie de Fraise  (Robe Mara dispo ici)

Une grossesse sans souci

Si on excepte les nausées handicapantes, quelques frayeurs en début de grossesse et deux ou trois passages aux urgences de Lariboisière (j’ai eu des petits saignements les deux premiers mois qui se sont avérés être des saignements dus à l’implantation de l’embryon. Rien de bien méchant mais cela arrive fréquemment, il faut le savoir) ma grossesse s’est déroulée jusqu’à maintenant sans aucun souci médical particulier : pas de diabète gestationnel, pas d’hypertension ni de menace d’accouchement prématuré. Bien sûr, je ne suis pas à l’abri de complications de dernière minute mais je suis vraiment contente d’avoir pu mener cette grossesse sans aucune contrainte ! J’ai pu vaquer à mes activités normalement, sortir, travailler jusqu’au bout… J’ai même pu continuer d’aller travailler à pieds (30 minutes de marche environ) jusqu’au 7ème mois de grossesse. Paradoxalement, même si je me suis sentie très fatiguée, je n’ai jamais cessé de m’activer… Inconsciemment, je me disais que c’était un peu « marche ou crève ». Je devais à tout prix me faire violence sinon j’allais passer ma grossesse à déprimer et je ne voulais absolument pas revivre ce que j’ai vécu il y a 6 ans (lire mon article sur la déprime de grossesse).

annouchka envie de fraise 5crédit : Marianna pour Envie de Fraise  (Robe Mara dispo ici)

Un petit Martin adorable

Mon petit loup était déjà adorable mais ces derniers mois, il a littéralement fait exploser mon coeur de maman. Il a été d’une gentillesse et d’une patience infinie à mon égard. Jamais il ne m’a reproché ma grossesse ni profité de mon état de faiblesse pour obtenir quelques faveurs ou me mener la vie dure . Ça me paraît tellement fou de la part d’une si petite personne ! Evidemment, certains moments ont été un peu plus difficiles que d’autres mais je crois qu’il avait surtout besoin d’être un peu rassuré sur le fait que l’arrivée de son petit-frère ne changerait rien à l’amour que ses parents lui portent. On verra bien comment ça se passera une fois que celui-ci sera vraiment là, je ne m’attends pas à ce que tout soit parfait mais néanmoins je lui fais totalement confiance : il sera un grand frère formidable, c’est tout ❤︎

envie de fraise annouchka 5

crédit : Marianna pour Envie de Fraise  

Le plaisir de s’habiller pendant la grossesse

Contrairement à ma première grossesse, j’ai pris un plaisir fou à m’habiller ces derniers mois. Je ne regrette pas d’avoir investi dans une mini garde-robe de grossesse car cela m’a vraiment facilité la vie au quotidien. Pour chaque grossesse, j’ai d’abord essayé de composer avec ma garde-robe normale afin de limiter les dépenses. Mais comme je m’habille avec des vêtements plutôt ajustés en temps normal, rien n’était vraiment adapté à une grossesse d’autant plus que j’ai pris beaucoup de poids dès les premières semaines. J’admire celles qui parviennent à porter leurs fringues habituelles assez longtemps ou qui arrivent à rester stylée toute leur grossesse. Pour ma part, j’ai apprécié ma garde-robe minimaliste (mais jolie) de grossesse, composée de 2 jeans, 3 robes et 2 pulls. La plupart de ces pièces viennent de chez Envie de Fraise, je n’ai pas trouvé mieux ailleurs en terme de rapport qualité-prix. Si j’ai hâte de retrouver mes fringues « d’avant », je ne suis pas pressée de me prendre la tête à nouveau tous les jours pour savoir comment je m’habille. Cette expérience m’a permis de réaliser que j’avais sûrement trop de vêtements et que je perdais un temps précieux à choisir ce que j’allais porter chaque matin !

annouchka envie de fraise 1

crédit : Marianna pour Envie de Fraise  (Combinaison Trisha tank dispo ici)

Les échographies ou la rencontre avec notre bébé

Pour Martin, j’avais fait mes échographies à la maternité qui me suivait à l’époque. Le matériel n’était pas très performant voire même archaïque, l’écran était minuscule et on ne voyait quasiment rien… J’avais été terriblement déçue car je n’avais pas ressenti cette magie de la rencontre dont on m’avait tant parlé ! Cette fois, pour des raisons pratiques j’ai effectué ces échographies en cabinet privé et ce fut très différent. L’échographiste était une dame très douce et très précise dans ses informations, c’était vraiment agréable. Et le must, c’est qu’elle avait son propre écran pour faire les examens tandis que moi et le papa avions droit à un écran géant en face de nous. Chaque apparition de notre bébé sur cet écran fut pour moi un torrent d’émotion (parfois un peu de stress aussi) et je me suis sentie si proche de mon bébé. C’était vraiment magique ! ❤︎

Voilà, je m’excuse auprès de toutes celles que le sujet n’intéresse pas ou peu, mais j’avais envie et besoin de partager ce petit bilan de grossesse avec vous… en attendant la suite ! Je ne vous cache que ce dernier mois s’annonce très difficile, entre lassitude et impatience de rencontrer mon petit bout. Je découvre qu’on a beau avoir accouché une fois, cela n’empêche pas de ressentir de l’appréhension à l’idée de recommencer. Je sens le stresse qui monte, qui monte… ! C’est donc vrai ce qu’on dit, chaque grossesse est unique !

Bon week-end et à très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

23 Commentaires

  1. Tu me connais, je ne ressens pas ce besoin d’enfant, de maternité. Je vis très bien sans… Et pourtant, tu es la seule que je prends plaisir à suivre durant ces moments. Même que je commente !

    La combinaison et la veste te vont super bien ! Un plaisir de voir autant de photos de Martin, lui qui n’aime pas ça.

    Et merci pour le « Il m’a jeté sur le bord de la route ». J’ai rigolé, merci ^^

    Allez, on y est presque !

  2. Ton article me rappelle tellement mes deux grossesses, très différentes l’une de l’autre. Pour les nausées, heureusement, je n’en ai eu droit que les trois premiers mois des deux grossesses, la fatigue par contre a été omniprésente, je pouvais m’assoupir à n’importe quel endroit, c’état assez rigolo car tout le monde au travail l’avait remarqué ! Pour ma seconde grossesse, j’ai eu une petite déprime, j’éclatais en sanglot sans savoir pourquoi. Mais en général, j’ai adoré mes deux grossesses, j’étais sur un petit nuage, tout le monde était au petit soin.

  3. Merci Anne de parler avec tant de sincérité de ces moments si particuliers. Oui une seconde grossesse est forcément très différente: on vit à 3 cette attente du petit dernier et nos aînés sont très impliqués dans cette aventure.

    J’ai été profondément émue à la naissance de Virgile il y a 5 ans mais c’est quand son grand frère est venu le rencontrer et l’a pris dans ses bras pour la toute première fois que mon coeur a complètement chaviré. J’ai réalisé qu’on était une famille de 4 maintenant. Et ce lien qui les unit est encore plus fort aujourd’hui.

    Je te souhaite des jours calmes pour profiter de ces tous derniers instants avant votre rencontre.

  4. Mathilde H-M a écrit

    Je te rejoins totalement sur la garde robe. Je m’étais composée aussi une mini garde robe de grossesse.Et je trouvais ces fringues tellement confortables mais aussi stylés. J’ai réalisé,comme toi, une fois le boulot repris, (j’ai repris le boulot en octobre, et bébé a 7 mois aujourd’hui) que finalement j’avais beaucoup trop de fringues et que je passais un temps fou à choisir ma tenue le matin. Maintenant, j’ai recentré mes choix de tenue sur des vêtements qui me plaisent vraiment et qui me donnent un style qui me correspond. C’est fou comme ce temps de grossesse m’aura permis une vrai réflexion sur moi et mes envies de vie

  5. Kenza a écrit

    Oh la la … comme je comprends ton besoin de faire le point …Ma première grossesse a été à 36 ans et c’est vrai qu’à la fois j’ai trouvé ça dure et épuisant mais en même temps, tellement magique avec cette impression d’être sur un petit nuage …
    Je trouve que tu as raison (pour la partie « habiller ton fils ») de continuer à le faire sans te poser de questions…
    je me retrouve un peu dans ton post… je voulais que tout soit parfait pour l’arrivée de notre fille donc j’en ai fait du tri, du rangement et des to do lists … un peu trop mais ça valait le coup.
    Bonne continuation et profite bien de ces derniers instants à 3 !

  6. Alala, je compatis pour les nausées. Je n’ai jamais été enceinte mais je suis sensible et ai passé de nombreuses nuits avec une cuvette à mes côtés. À une période d’ailleurs, j’ai pris pendant plus d’un an la pilule Jasmine et j’avais un mal de mer d’enfer avec. Personne ne voulait croire que c’était lié mais quel soulagement quand ça a pris fin 😉
    Quel bel appartement !
    Je te souhaite une bonne fin de grossesse et confirme : tu es rayonnante sur les photos :-)

  7. tu es en tous les cas très très jolie, ton visage est détendue… ça te va très bien… profite pleinement de cette dernière ligne droite ! bises

  8. Un très bel article qui me renvoie à ma propre expérience. Enceinte de 8 mois tout comme toi, cette seconde grossesse a été bien différente. Ma petite chérie a 18 mois, du coup c’est speed tous les jours (surtout de se trainer à 4 pattes pour jouer avec elle ^^). Frayeur en début de grossesse (gros décollement à la limite de la fausse-couche), du coup trop contente de voir que ce petit bonhomme s’est accroché et qu’il sera parmi nous dans un mois <3 Bonne fin de grossesse, profite bien !

  9. Déja presque la fin… Profite de ce dernier mois!
    Tu es belle comme tout, c’est difficile de t’imaginer nauséeuse!
    Tu verras Martin va grandir avec l’arrivée du bébé et il va devenir plus autonome… enfin peut etre pas dès les premiers jours hein?!
    Je te souhaite une rencontre merveilleuse

  10. Oui chaque grossesse est différente.. J’aivas de nouveau « maux » à chaque grossesses! Lol. J’ai détesté être enceinte mais j’ai adoré accouché pour le 2e et 3e :).
    Mais c’est normal que tu sois fatiguée, oui l’âge fait et s’occuper d’un autre enfant aussi. Ca ira mieux quand bébé sera là car ce n’est pas la même fatigue :). Bon dernier mois jolie maman <3

  11. Moi j’ai eu un très grand plaisir à suivre ta grossesse. Je ne sais pas pourquoi. Sans doute ton sourire sur chacune des photos. Cet air radieux que tu as (malgré la fatigue). Ca m’a donné à chaque fois comme une envie de retour en arrière. C’est tellement rare et magique une grossesse. Plein de bonheur à toi et… même si je sais que tu en es incapable, repose toi pendant ton congé mat !!!

  12. Merci Anne pour cet article récap sincère et bien écrit comme d’habitude :) Repose toi bien pendant la dernière ligne droite (qui est plutôt très arrondie d’ailleurs !!), tu vas assurer !

  13. J’avoue que je ne sais pas comment j’aurais géré ma grossesse avec les nausées que tu connais… heureusement que tu as pu avoir quelques trucs positifs comme le fait de pouvoir continuer à marcher, c’est précieux ! Je te rejoins sur la garde-robe, surtout ce que je n’avais pas anticipé c’est qu’elle « survit » quelques mois après l’accouchement. Perso presque deux mois plus tard je ne rentre encore dans aucun de mes anciens pantalons. Je te souhaite une fin de grossesse douce et sereine et plein de bonheur ensuite

  14. Comme j’ai hâte de revivre tout ça ^^ ma 1re grossesse a été magique, aucune nausée, aucune complication, j’espère que la suivante sera la même 😉

  15. Les photos (et la mannequin) sont superbes! Moi aussi pour ma 2ème grossesse j’étais lessivée avec le 1er à gérer, elle est passée tellement vite, c’était il y a 8 mois mais j’ai la sensation étrange que c’était hier et en même temps il y a 15 ans!

    Bisou et bon congé mat!

  16. Quelles jolies photos tu nous fais partager là! Merci! Tu es magnifique, et ton petit Martin aussi! Heureuse que cette grossesse se déroule bien, (escomptées la fatigue et les nausées).
    Allez, essaie de te reposer et profite de ces dernières semaines où le bébé peut arriver un peu à tout moment! C’est le seul moment de la grossesse que j’ai aimé: ce mystère, cette attente autour de la date fatidique…
    Je t’embrasse.

  17. Marie Kléber a écrit

    C’est doux de lire que tu as eu une belle grosses malgré les désagréments. J’imagine en effet que les travaux n’ont pas dû arranger les choses. Mais bientôt tout cela n’y paraîtra pas Anne. Tu es belle et rayonnante sur les photos. Vivement le grand jour! Pour vous 4.

  18. Et oui la deuxième grossesse totalement différente de la première, pour ma part j’ai eu quelques nausées mais elles n’ont pas été handicapantes comme les tiennes, mon « moins » à moi c’était la fatigue, qu’est ce que j’ai pu être fatiguée comme tu dis y’a le premier à gérer et y’a l’âge aussi, on ne le prend pas pareil mais 6 mois après mon accouchement je suis déjà nostalgique de mon bidon et je rêve (je dis bien je rêve car ça ne restera qu’un rêve) d’une autre grossesse. Je te souhaite une bonne fin de grossesse et surtout un bon repos !!!!

  19. Kejumaman a écrit

    Merci pour ce joli billet ! Tu sais à quel point j’aime te lire. Je pense bien fort à toi et je vous souhaite une merveilleuse rencontre avec votre bébé ! Que de moments magiques à venir ! Et tu verras de voir ton petit Martin grand frère, c’est tellement bouleversant émotionnellement ! plein de bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *