Boy power

Chroniques / Chroniques de maman
49 commentaires
dsc01431

dsc01431

C’est quand même drôle, la vie. Il y a 6 ans, j’écrivais justement sur mon blog que je me voyais bien maman de plusieurs garçons… Et bien sachez que mon intuition était la bonne puisque ça y est, nous avons appris la nouvelle : notre bébé tant attendu est bien un garçon ! Le petit bonhomme ne s’est d’ailleurs pas gêné de nous montrer tous ses attributs à l’écho morpho et je vois difficilement comment nous aurions pu passer à côté. Il possède tout ce qu’il faut là où il faut, il n’y a aucun doute là dessus !

Cela fait donc trois petites semaines que nous savons que nous allons devenir parents de deux petits gars et cela nous réjouit vraiment. En toute sincérité, nous n’avions aucune préférence quant au sexe du bébé. Fille ou garçon, cela nous était bien égal, contrairement à la première fois où nous avions une (très) légère préférence pour une petite fille… Et puis Martin est arrivé et immanquablement, nous sommes tombés en amour pour sa petite personne. C’est le garçon le plus adorable de la terre, tellement doux, gentil et attentionné qu’il envoie valdinguer à lui tout seul les clichés tant redoutés sur les petits garçons (les garçons seraient pénibles, hyperactifs, bruyants et difficile à canaliser…). Heureusement, j’ai eu le temps de constater depuis que tout ceci n’était pas forcément vrai et qu’une petite fille peut faire autant de bruit qu’un petit garçon si ce n’est plus :)

Lorsque nous avons annoncé le sexe à notre entourage, beaucoup nous ont demandé si nous n’étions pas déçus. J’ai l’impression que le « choix du roi » reste une norme de réussite ou un modèle de la famille idéale. Pour ma part, je ne ressens aucune déception ni l’impression d’avoir raté mon tour. Ce que je vais dire est très conventionnel, mais j’avais surtout envie d’agrandir la famille et que Martin ait enfin ce petit frère ou cette petite soeur dont il avait envie. Il ne nous le demandait jamais directement (au fond, je pense qu’il avait compris que le sujet était un peu sensible) mais on ressentait parfois un manque de sa part, comme ces fois où il nous disait que ses copains avait de la chance d’avoir déjà des petits frères. Alors l’idée à fini par faire son chemin et l’année dernière nous avons enfin décidé de nous jeter à l’eau. Car contrairement aux idées reçues, faire un deuxième enfant n’est pas une évidence pour tout le monde. Certains ont besoin de temps pour se sentir à nouveau prêts. Comme vous le savez déjà, ce fut notre cas et cela nous a demandé quelques années supplémentaires. A moi, il m’a fallu du temps pour trouver mes marques entre ma vie de maman et ma vie de femme, très importante pour moi. Et finalement, je ne culpabilise pas d’avoir attendu car je savoure vraiment cette grossesse et tous les petits bonheurs qui vont avec. Je me dis aussi qu’il était temps que ce bébé arrive dans nos vies. Car cet été, il s’est passé quelque chose qui m’a énormément touchée : pendant nos vacances à trois à l’Ile de Ré, Martin se sentait seul malgré toute l’énergie que nous déployions à jouer et nous occuper de lui. Il n’était attiré que par une seule chose, la compagnie des autres enfants de son âge. J’ai le souvenir que pour la première fois, sur la plage, il était spontanément allé demander à un groupe d’enfants qui jouait au ballon, s’il pouvait se joindre à eux. L’envie de jouer avec ces enfants fut plus forte que tout et mon fils, d’ordinaire si timide, avait pris son courage à deux mains pour s’intégrer au groupe. Mais il était revenu penaud parce que ces enfants avaient refusé de l’accueillir et cela m’avait brisé le coeur, j’en ai encore les larmes aux yeux rien que d’y repenser. Et vous savez quoi ? Martin ne s’est pas laissé abattre, quelques minutes plus tard il retournait voir ces enfants qui acceptèrent finalement de jouer avec ce petit garçon un peu intrusif. Je n’ai jamais été aussi fière de lui que ce jour là ! Et surtout, je me suis sentie incroyablement soulagée de me dire qu’un petit bébé était déjà niché au creux de mon ventre et que nos prochaines vacances d’été auraient lieu à quatre.

Je n’aurai donc peut-être jamais de fille habillée en tutu avec des chaussures dorées, mais ce n’est pas grave. Je n’ai pas de deuil à faire ni l’impression d’avoir raté quoi que ce soit. J’ai un petit garçon formidable, le second le sera tout autant, et je me dis tout simplement que le « boy power » était mon destin. Je le saisis donc comme une énorme chance… Rendez-vous compte, je vais avoir trois hommes rien que pour moi à la maison, je vais être une vraie princesse ! ❤❤❤

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

49 Commentaires

  1. Oh qu’il est beau ton billet..en effet la société veut que le choix du roi soit celui de la réussite ou du soulagement d’avoir les deux sexes, comme c’est réducteur…Les gens m’ont dit : waou bravo vous devez être fiers, un garcon- une fille! Fiers ? Euh non pas particulièrement bref très étrange comme réaction. En tout cas je suis très heureuse aussi pour votre adorable Martin qui sera un super grand frère et pour la maman de garçons! 3 mecs pour toi le reve de princesse j’avoue :) je t’embrasse. Flore

  2. J’ai déjà un jeune garçon et j’espère pouvoir bientôt aussi agrandir la famille et comme toi, un deuxième petit gars me comblerait de bonheur pour toutes les raisons que tu cites ! Je regrette d’entendre déjà : « alors, bientôt la fille ? ».

  3. Magali a écrit

    Oh c’est chouette, félicitations! Moi quand j’ ai su que notre second serait un garçon, j’ai dit à mon mari:je serai la reine mère. Et tu sais quoi? Je le suis. . Alors quand les arcs et les épées ne me laissent aucun répit je râle un peu, mais vraiment courtement car il y a les heures de legos, d’audiolivres, de trottinette qui sont notre quotidien.
    Quel petit chou à la plage! Je crois que on coeur aurait explosé et se serait regonflé à bloc!
    Bonne continuation de grossesse. (Et bravo pour l excellent article sur la déprime de grossesse).
    Magali (de suisse)

    • Les gens projettent sans doute leurs idéaux sans même s’en rendre compte… Au fond c’est pas bien grave, ce qui compte, comme tu le dis, ce sont nos attentes à nous !

  4. Comme je te comprends! J’ai 2 filles, elles sont complètement différentes! et en effet les clichés ont la peau dure, beaucoup me disent : tu as des filles, ça doit être calme chez toi! Euh non, franchement non!!! Ma seconde est très très speed et elle te démonte la maison en 2 minutes!! Et puis ce sont des enfants quoi!
    Belle continuation dans ta grossesse!!

    • Ahah, pour accueillir souvent des petites filles à la maison, je confirme qu’elles font beaucoup de bruit et en plus très aiguë 😀 Tu l’as dit, un enfant reste un enfant hein !

  5. Je suis hyper heureuse pour toi, vraiment. Et tu as raison quand on a un garçon et qu’on noue une relation privilégié avec lui on a bien envie de renouveller l’experience. Je pensais avoir un deuxieme garçon, en fait non c’était une fille ( je me trompe dans 100% de mes intiutions! ). Par contre tu as raison le « choix du roi » semble encore le modèle parfait.. On me félicite souvent pour ça comme si j’y étais pour quelque chose, et j’entends souvent « oh le choix de roi.. Parfait pas besoin de faire un 3eme » mais moi ça ne me derangerait pas d’envoyer valser ce si joli équilibre avec un 3eme!!

    • Le sexe de tes enfants c’est vraiment un truc sur lequel tu n’as aucune prise, donc c’est un peu idiot de féliciter les gens pour ça… :)

  6. Oh ce n’est pas moi qui vais te dire le contraire, j’ai vécu 4 fois l’annonce « vous allez avoir un garcon » et ma foi, toujours la même joie et la meme que quand on m’a annoncé une fille. C’est sur que dans un monde parfait j’aurais aimé 2 filles 2 garcons ;parce qu’avec Eliott j’avais bien envie de jouer à la poupée quand même et des envies de fleurs roses mais bon…, je ne me prive pas de liberty même s’il n’est pas rose et je joue à la poupée un peu quand même 😀 Après c’est facile pour moi de dire ça parce que j’ai quand même une fille et 3 garcons mais si j’vais du encore avoir un enfant et qu’on m’nnoncait un garcon , c’est parfait tant qu’il a la santé et pour le coup je le pense sincèrement après ces 3 années chaotiques que nous avons vécues avec la perte de Céleste et la leucémie de Michèle. Ce qui me manquera le plus finalement, c’est de ne plus avoir de petites joues à bisouiller <3 (désolée pour les fautes et accents mais j'écris avec mon IPhone et j'en peux plus de lutter contre la correction auto )
    Ps: Ohhh l'histoire de Martin, j'imagine RIB coeur de maman écrabouillé :( et chez nous aussi l'arrivée d'Eliott a créé une sorte de ciment qui nous a bien été utile quand Michèle est tombée malade quelques semaines après. Et même encore maintenant , les bébés ont cette force d'attraction qui permet de faire un peu oublier les difficultés du quotidien !

    • Ça ne doit pas être facile de faire le deuil de la maternité après une si grande fratrie :) D’ailleurs, je me demande si on cesse d’être nostalgique de ses bébés un jour… je ne crois pas ! En tout cas, j’ai toujours autant de plaisir à voir évoluer votre famille que je trouve si attachante !

  7. Claire a écrit

    Bravo pour ce 2eme petit mec.
    J’adore ton article. ici, c’est girl power. Nous annonçons l’attente d’une seconde fille qu’ à des personnes qui ne nous sortirons pas le fameux « pas trop déçus ? » (surtout adressé à mon homme, comme si tout père avait besoin d’un fils pour s’accomplir). Moi je me réjouis tout simplement d’avoir un petit bout (en préparation) en bonne santé.
    L’épisode de Martin à propos de son intégration m’a beaucoup touché. J’ai assisté à des scènes similaires avec ma fille bout-en-train qui s’est parfois pris de bien méchants râteaux de la part d’autres enfants. Finalement elle continuait son petit bonhomme de chemin comme si de rien n’était (alors que moi, j’en avais le cœur en miettes). Ils sont forts nos kids!

    • C’est vrai que nos enfants ont la capacité à passer très vite à autre chose… Et c’est très bien comme ça !

  8. Toutes mes félicitations!! 2 petits mecs c’est trop chouette!
    Tu te doutes qu’avec mes 3 nenettes, j’ai essuyé pas mal de « vous êtes pas trop déçus? » Alors qu’on se serait bien vus avec une quatrième nana!!
    Et comme toi, notre Charles nous montre chaque jour qu’un petit garçon peut être calme et tendre, loin des clichés du mec hyperactif et violent! :-)

    Je suis très heureuse pour vous!!

  9. C’est formidable 😀

    Je pense que si ton fils est doux et attentionné, c’est surtout grâce à toi et à ton conjoint 😉

    Et tu verras que c’est génial de voir ses enfants jouer ensemble et voir comment l’aîné apprend les bêtises au petit frère ou à la petite soeur en loucedé :)

    Sans parler dans ton cas des avantages pratiques : le petit frère va pouvoir récupérer quelques affaires du grand frère et lui piquer ses jouets ! Des heures de rigolade en perspective !

    En tout cas, de nouveau félicitations :)

    • Ça c’est sûr, tu aurais du voir la tête de Martin quand je lui ai dit qu’il pourrait faire découvrir Star Wars à son frère 😀

      • Ne soyons pas sectaire, une petite soeur peut aussi aimer Star Wars ou les Avengers (ma fille est fan de Hulk par exemple ;))

  10. Je suis si heureuse pour vous, Martin a l’air d’être un petit garçon tellement attachant. En même temps il a des parents doux, sensibles et bienveillants… <3

  11. Un bel hommage aux petits garçons et aux enfants d’une manière plus générale. Je suis aussi Maman d’un grand, très grand garçon maintenant, mais je me souviens de la joie d’avoir la confirmation de ce que je pressentais, c’est un garçon <3
    Belle et longue route à tous ces garçons.

  12. Kejumaman a écrit

    Oh c’est super ! Je suis émue pour tout te dire car en lisant ton billet j’avais l’impression de me lire ( dans ma tête )! Mes deux garçons ont 6 ans d’écart comme tes enfants tout bientôt ! Martin ressemble beaucoup à mon grand quand tu le decris. Donc je sais quel grand frère il va être. Et oui c’est magique d’être la princesse de la maison ! Et je le suis encore même si on vit tout les 3. Je suis tellement heureuse avec mes petits gars ! Ils sont si protecteur et ce depuis toujours. Pas de soucis de rivalité fille /mère. Ma grande soeur me raconte souvent que c’est pas facile avec ma nièce de 13 ans. Moi je ne connais pas ça ! Je suis assez précieuse avec mes affaires et pour le coup personne n’y touche et c’est agréable ! Comme toi j’ai savouré cette seconde grossesse car j’étais prête comme toi. On nous posait souvent la question de la seconde grossesse et je ne regrette pas d’avoir tant attendu. Ils ont toujours joué ensemble. Au foot, au lego, pas plus tard qu’avant hier aux kappla. Ça permet à mon grand de bientôt 14 ans d’encore « jouer » quelque part ! Désolée pour le roman. Je suis émue. Parce que je sais que tu vas etre la petite princesse de la maison et que c’est magique ! Profites, ça passe si vite la grossesse Repose toi bien. Bises ❤
    PS: Je me souviens de ton billet que j’avais lu il y a 6 ans et alors que j’étais déjà maman de mes deux trésors.

  13. Hiiii ! Dire que j’ai manqué ce billet…
    Un petit amour de plus dans votre famille : quelle joie ! Un petit garçon qui va être choyé. Le bonheur.
    Tu sais, j’ai beau avoir une fille et un garçon… je me souviens bien, il y a quelques années, que j’attendais une seule chose de la part des médecins : qu’ils me confirment qu’il y avait bien deux bras, deux jambes, deux pieds et des petits doigts là où on a l’habitude de les trouver. Pas un sexe spécifique coûte que coûte. Ah, ces conventions sociales, on aimerait bien leur tordre le cou…
    J’ai également un autre souvenir. Enfant, j’ai bien à l’esprit de joyeux souvenirs auprès de ma grande sœur… à savoir donc une personne du même sexe que le mien.
    Je ne doute pas que tes enfants te rendront au centuple la bulle d’amour et de bonheur que tu leur offres au quotidien.
    Bises, Anne ! Bonne journée !

  14. Olivia a écrit

    Eh bien moi, le mien restera seul. Cela me brise le coeur, mais les choses ont été trop compliquées pour nous, pour moi, pour lui, et le sujet est douloureux. Je dois me réjouir de la grossesse des autres, malgré tout, mais priver mon fiston du plaisir de la compagnie d’un autre enfant, c’est ce qui me fait le plus de mal, en effet, je suis d’accord avec toi Anne. Ma propre enfance était pleine d’enfants, et c’était un vrai bonheur, que ne connaîtra pas notre fils. Désolée de cette note un peu triste…mais je suis contente pour toi que tu puisses sauter le pas et agrandir ta famille, c’est une jolie perspective !

  15. Je suis certaine que ce deuxième petit boy sera aussi adorable que Martin ! Au diable le cliché de la « famille parfaite », tout cela est tellement dérisoire, à partir du moment où le bébé et sa maman sont en bonne santé. Mes parents ont eu une équipe de filles (4 !), et je crois qu’ils ont souvent dû répondre à ce genre de questions, alors qu’au final, ils accueillaient très bien cette réalité.
    En tout cas, félicitations pour ce petit garçon !

  16. Mélanie a écrit

    Oh Anne! Comme vos billets sont toujours remplis d’émotions! Je me retrouve tellement dans cette sensibilité. Cette « pression » des deux enfants (fille/garçon) est tellement agaçante. Il y a de toute façon des avis de toute part et sur tout alors que la construction d’une famille est tellement personnelle. J’en suis encore au stade où je n’ai personne dans ma vie et je me passerais bien des réflexions comme : « 27 ans et tu n’es pas en couple? » et les « alors, quand est-ce que tu nous ramènes quelqu’un? » prononcé par « Tata Brigitte » entre le fromage et le dessert! 😉 Haha
    Belle et heureuse grossesse Anne! Mélanie

  17. Nous on a mis du temps pour nous décider tout court. Passer de zéro à un, c’était un pas de géant. Du coup, je redoutais plus que tout une grossesse gémellaire.
    Au final une fille unique, ça nous convient parfaitement. Mais on a un zèbre, donc ça compte double, non ? – rires –
    Bonne fin de grossesse !

  18. Agnès a écrit

    Comme je me reconnais dans tout ce que tu écris, dans chacun de tes articles… Je suis maman de deux petits garçons de 3 ans et de 1 mois, j’ai aussi connu un énorme chamboulement pour mon fils aîné, qui était d’après les professionnels bel et bien quant-à moi une dépression post-partum. J’ai décidé d’en parler à des professionnels au début de ma seconde grossesse, afin de comprendre ce qui m’est arrivée et d’éviter de retomber là dedans. J’aurais dû le faire plus tôt, mais j’étais tellement honteuse de ressentir tant de sentiments ambivalents en devenant mère. J’ai bien fait, car comme toi ma seconde grossesse et l’arrivée depuis peu de mon dernier garçon ont été merveilleux. Merci de nous faire partager tout ton ressenti, qui me parle tant et brise un tabou.

  19. Olala tu es tellement mignonne, et Martin aussi <3! Tu vas être une super maman et lui un super grand frère, ce petit a beaucoup beaucoup de chance!

  20. Flo a écrit

    Bonjour Anne, comme cela fait du bien de te lire ! Moi aussi j’ai deux garçons, à la différence près que j’ai toujours eu une préférence pour une fille. Pourtant, j’ai accueilli avec beaucoup de joie mes deux garçons, espacés de 5 ans. Donc merci, car le « choix du roi » est parfois pesant ! merci aussi car, parfois, on a le droit de ne pas fabriquer ses enfants tous les 2 ou 3 ans, chacun fait comme il le souhaite… Certains couples ne sont pas prêts (c’était notre choix), d’autres essaient mais n’y parviennent pas (alors les commentaires du type « alors, c’est pour quand le 2ème ? » sont d’autant plus lourds). Enfin, j’ai eu beaucoup de phrases sur le fait que d’avoir deux garçons allait être épuisant. Comme si tous les garçons étaient des petites terreurs hyperactives. Mon aîné est doux, calme, sensible.
    Comme je te comprends sur la solitude de l’aîné à la plage… Cela va bientôt se résoudre. Mon aîné joue beaucoup avec son frère qui est pourtant bébé, il joue avec ses jouets, montre de la patience, s’extasie avec lui… tellement il est content d’avoir un compagnon de jeu !
    Merci de partager tout cela avec nous ! Félicitations pour ce nouveau petit garçon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *