Une question de génération

Chroniques / Chroniques du quotidien
77 commentaires
Capture d’écran 2015-01-25 à 16.48.26

Capture d’écran 2015-01-25 à 16.48.26

Heureusement que je n’avais pas dit que j’écrirai plus souvent sur mon blog en 2015, parce que ça semble déjà mal parti. J’ai passé ces 3 dernières semaines à courir dans tous les sens, et pas une seule fois je n’ai pas pensé à venir faire un tour par ici. Pour tout vous dire, ça ne m’a même pas traversé l’esprit. Avant,  je ressentais toujours un sentiment de frustration parce que j’avais plein d’idées ou de choses à raconter – mais pas le temps, mais cette fois, c’était différent. Je n’ai ressenti aucun sentiment de manque, ni l’envie d’écrire. Pourtant rien n’a changé, au fond. Je suis un peu plus occupée qu’avant, c’est vrai, mais si je voulais vraiment m’occuper de mon blog, je pourrais quand même le faire.

Ces derniers temps, on a pu lire une pléthore de billets écrits par des blogueuses dont j’aime à dire qu’elles font partie de « l’ancienne génération ». Je pense notamment à Walinette, qui a récemment exprimé sa lassitude vis à vis de son blog, et son sentiment d’avoir « fait son temps » et le tour de la question. La mode est peut-être un éternel recommencement, à condition de ne pas s’ennuyer en cours de route. J’ai comme l’impression qu’on arrive à un moment clé ou beaucoup d’anciennes blogueuses de ma génération (c’est à dire dont les blogs existent depuis déjà 7 ou 8 ans, voire plus) commencent à penser à autre chose ou à accepter l’idée que leur blog a pris moins d’importance dans leur vie. C’est d’autant plus parlant pour Walinette dont le blog était son activité principale, son travail. Un job de rêve pour énormément de blogueuses qui aimeraient pouvoir connaître la même destinée. Pourtant ce n’est pas faute de lire par ci par là des articles parlant des difficultés de la vie de blogueuse freelance. Blogueuse professionnelle, ça fait encore rêver, c’est comme ça.

La question de la durée de vie des blogs a souvent été posée, on se doute bien qu’un blog a peu de chance de nous accompagner toute notre vie, mais la vraie question n’est-elle pas : « qu’est ce qui fait qu’un jour on décide de passer à autre chose ? ».

Je ne me sens pas encore prête à fermer mon blog, j’y suis encore trop attachée. Mais est-ce parce qu’il me procure vraiment du plaisir, ou simplement parce qu’il est lié à plein de petits et grands évènements qui ont complètement changé ma vie ? A des souvenirs merveilleux qui justement vont au delà du virtuel et rendent la séparation difficile ?

Il y a 7 ans, ce blog m’a permis de rencontrer des gens formidables, et de me faire des amies. Des amies blogueuses, dont certaines ne bloguent plus beaucoup non plus désormais, sans doute pour les mêmes raisons que moi. Les soirées organisées par des marques, les produits à tester, les cadeaux qu’on recevait dans la boîte aux lettres… Nous avons adoré tout ça, nous l’avons vécu à fond, toutes ensembles. Mais maintenant nous sommes passées à autre chose. Oui, il semblerait qu’il y ait une vie après le blog… C’est sûrement ce qui nous fait peur à toutes, soyons honnêtes. Est-ce que je peux continuer à exister sur le web (mais pas que) si j’arrête mon blog ? Pourquoi a t’on si peur de se faire oublier ? Pourquoi nos relations privées dans la vraie vie ne suffiraient-elles pas à nous satisfaire ? Parce qu’elles gonflent moins notre égo ? Sans doute… En tout cas, la question mérite d’être posée, vous ne trouvez pas ?

Et puis il y a Instagram, qui petit à petit a grapillé encore un peu plus de notre temps précieux. C’est devenu tellement facile de partager un morceau de notre vie en balançant une photo, pourquoi se prendre la tête à écrire un article sur son blog qui va nous prendre facilement une heure, voire plus. J’ai parfois plus de commentaires sur une photo instagram (moche, en plus) qu’un article que j’ai passé du temps à écrire. Alors, à quoi bon ?

Récemment, Natacha Birds se demandait si Instagram n’était pas en train de tuer les blogs. C’est sûrement encore un peu tôt pour le dire, même si j’ai tendance à penser que non, Instagram ne remplacera pas les blogs, et que les deux sont très complémentaires. On voit même des stars d’instagram ouvrir un blog alors qu’elles ont déjà 80 000 followers (pardon mais… 80 000 !). Je pense notamment à la géniale Lily__Rose dont j’adore l’univers, et que me réjouis de pouvoir connaître davantage via son blog. C’est que quelque part, poster une image n’est jamais suffisant quand on a des choses à dire, non ?

Plus qu’une question de temps, ou de réseau social, les blogs vont et viennent au gré des envies et des générations. Ça fait douze mille fois qu’on annonce la mort des blogs, et pourtant je pourrais vous faire la liste de tous les blogs incroyables que je découvre tous les jours (c’est mon métier, je sais de quoi je parle). Des blogs meurent tous les jours, d’autres naissent, j’en connais même qui renaissent après des années d’absence. Oui, c’est possible de ne rien écrire sur son blog pendant deux ans, et retrouver la flamme des débuts, tout en ayant pris du recul en cours de route (coucou la Mère Joie :))

Je suis désolée de revenir après 3 semaines d’absence prolongée avec un article aussi long (et peut-être un peu chiant) mais ça faisait un moment que j’avais envie d’aborder le sujet, et peut-être aussi de savoir ce que vous, vous pensez de tout ça.

Bonne semaine à tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

77 Commentaires

  1. C’est ça, voilà ce que je ressens après 8 ans à bloguer! J’envisage sérieusement de fermer mon blog, mais avant, je vais surement lui offrir une version papier, j’ai vu que ça se faisait. Parce qu’au fond, si j’hésite toujours à fermer c’est qu’il est plein de souvenirs, de ce que j’ai été pendant huit ans, et ça je ne veux pas l’oublier 😉

    • Oui, il y a plein de sites qui te permettent d’éditer ton blog sur papier, c’est top ! Ça permet de garder un souvenir des textes que l’on préfère. Ça fait un moment que je dois le faire aussi mais je ne prends pas le temps…

  2. Peut-être long, mais pas chiant du tout, ce post ! J’imagine aisément qu’après 7 ans on soit à la fois très attaché à son blog, et qu’on ait aussi envie de faire autre chose, de communiquer différemment, à moins que ça ne soit juste la lassitude. Il parait que 7 ans c’est un cycle, on redoute tous les 7 ans de nos couples, non ? The seven year itch (hello Marilyn) arrive aussi virtuellement, il semble ;D
    Ravie en tout cas de te savoir encore sur la toile (pour un moment j’espère), bises et bonne fin de we !!

    • Et oui, le fameux cycle des 7 ans ! En fait, plus que mon blog en lui-même, c’est tout l’aspect commercial de la blogosphère (partenariats, pub etc…) qui ne m’intéressent pas du tout, et il n’a jamais été aussi fort que maintenant. Je trouve que tout est devenu trop pro, trop sérieux, les articles de fond vraiment bien écrits se comptent quand même sur les doigts de la main, et c’est dommage car c’est ce que je préférais lire…

  3. Ah la la, ce billet résonne en moi une fois de plus : tu trouves si souvent les mots pour dire ce que je ressens ! J’en parlais à Gaëtan cette semaine : est-ce que je blogue par passion, ou par habitude ? Est-ce que j’y prends toujours autant de plaisir qu’avant ? Je ne sais pas trop…

    J’aimerais retrouver cette naïveté des débuts, ces belles rencontres qu’on faisait (et tu en fais partie, on était quand même une sacrée petite bande !), cette adrénaline. Je vais y travailler, je crois, parce que ça me manque et que c’était bien !

    En tous cas, j’aime ton blog parce qu’il me permet d’avoir de tes nouvelles, parce que tu écris bien, parce que grâce à toi, j’ai trouvé une table de salon aujourd’hui, sur un site de brocante dont tu as vanté les mérites, parce qu’il est authentique et simple <3

    • Je pense qu’il y a les deux quand même, un peu d’habitude et beaucoup de plaisir aussi, sinon on l’aura déjà fermé depuis longtemps. Mais bon, fermer son blog, ça voudrait dire tourner une page sur une époque de notre vie, j’aurais l’impression de vieillir d’un coup… trop bizarre ! Merci pour tous tes compliments et tout cas, et tu sais que tout est réciproque. La naïveté des débuts, je trouve que tu l’as gardée justement, et c’est ça qui est chouette :)

      J’espère qu’on verra une photo de ta jolie table !

  4. Ben cet article est long, mais certainement pas chiant : plutôt empli de sagesse et d’une toute petite pointe de nostalgie peut-être :)
    En tous cas, c’est un sentiment que je partage, même si je viens de redémarrer un blog après avoir eu pas mal de succès sur l’ancien (et en grande partie grâce à Hellocoton.) Par contre, je ne me sens plus spécialement prête à y raconter ma vie comme avant… Comme si maintenant, je considérais que ça n’est plus d’une importance vitale. Par contre, l’envie de partager reste bien présente : parler d’un restaurant, d’un film, d’un livre ou d’un moment, pour donner envie à d’autres : c’est ce qui me plaira toujours dans le « job », je crois :)
    Merci d’avoir mis des mots sur ce sentiment étrange qui m’habitait en tous cas !

    • Tu as raison, je suis très nostalgique… Je ne sais pas vraiment de quoi, j’ai commencé à bloguer bien avant d’être maman. Je regrette peut-être l’insouciance de cette époque, et le temps que j’avais à consacrer à plein de petites choses futiles (pour autant, je préfère 100 fois ma vie d’aujourd’hui).

      Et c’est vrai qu’au bout d’un moment on finit par se préserver et raconter mon de choses de l’ordre intime, je ne sais pas pourquoi ! Parce qu’on mûrit, sans doute ?

      • Haha, je ne sais pas si c’est lié au fait d’avoir des enfants qui grignotent tout le temps dont on dispose, nullipare que je suis ^^ Mais je ne sais pas, j’ai plutôt l’impression d’avoir freiné parce que j’avais moins besoin d’être rassurée. Après tout, quand on blogue c’est aussi pour vérifier qu’on est pas la seule à être folle dans sa tête, non ? :)
        Bon, c’est finalement la colère qui m’a fait sortir de mon « silence de blog », j’avoue, ça n’a rien de sage ou réfléchi ! En tous cas, il restera toujours de bonnes raisons d’écrire, et à ce moment-là tu nous offriras de nouveaux billets qui seront supers, comme d’habitude :)

  5. mon blog est encore tout récent (1 an 1/2) donc loin de moi l’envie de le fermer. Mais je trouve ce questionnement intéressant. J’avais un autre blog, avant. Un blog de cuisine que j’ai tenu pendant… hmmm… 3 ans peut-être, et puis je l’ai complètement abandonné. Parce que je ne prenais plus aucun plaisir à y écrire, et parce que je voulais repartir de zéro avec un autre blog (humeurs, cette fois-ci). Mais voilà, je ne l’ai pas fermé, et j’ai enchaîné avec un autre blog, donc mon existence virtuelle a été préservée, quelque part.

    J’imagine qu’après 7, 8 ans, il doit y avoir beaucoup de lassitude… en même temps, le blog de Monsieur Lâm a soufflé sa 10e bougie récemment et il faisait un petit bilan, disant qu’il s’était lassé de son blog… pour finalement avoir envie d’y revenir. Peut-être qu’il y a des phases, finalement!

    J’arrête là mon pavé, mais je reviendrai lire les commentaires car c’est vraiment une question intéressante. :)

    • Oui, j’avais lu l’article de Lâm, ce garçon m’a toujours beaucoup inspirée… Je crois aussi qu’il y a des phases, qu’on a le droit de partir et revenir. Tout est autorisé avec le blog, c’est ça qui est chouette ! Un peu comme une maison rassurante dont la porte est toujours ouverte.

  6. Oh, ce coucou me fait rudement plaisir et surtout dans ce chouette billet ! 😉

    C’est vrai, j’ai retrouvé l’envie d’écrire et de partager.
    Je ne suis jamais parvenue à appuyer sur le tout petit encart pourtant « Supprimer mon blog ». J’y suis tellement attachée. J’aime bien relire mes billets. Des fois, je suis morte de rire, des fois je suis hyper émue, d’autres fois encore je me fais honte (mais c’est bien, ça prouve que j’ai mûri !).
    Après, j’espère passer quand même un jour à une rédaction plus consistante, nécessitant davantage de structuration, type recueil de nouvelles, album jeunesse voire roman (quand j’aurai confiance en moi de ce côté-là. C’est long… :D).

    Je suis contente aussi de constater que certaines copines ont évolué ou se sont découvertes ; cela se ressent énormément à travers leur blog qui a pris en densité. Je pense notamment à Zaza Of Mars de Croque Madame.

    Je crois que j’apprécie davantage de lire les blogueuses qu’avant.
    En revanche les Instagrams and co ne m’intéressent absolument pas. C’est vraiment l’écrit qui m’interpelle.

    • J’espère moi aussi lire ton premier livre un jour, et je ne doute pas que cela arrivera ! (oui oui, vraiment !)

      Il m’arrive de relire mes vieux billets aussi, mais en général j’ai plutôt honte qu’autre chose (je me dis « mais comment j’ai pu écrire des conneries pareilles… »).

      Je suis de ton avis sur le blog de Zaza que j’adore également.

  7. A smart pigeon aka frannso... a écrit

    Je crois que tu as tout dit. Pour ma part, je me sens perdue parmi tous ces blogs dans lesquels je ne me reconnais pas ou peu. Cependant, je m’ y remettrais bien… A mon rythme. Du travail d’ artisan, avec une petite production. Sans pression.
    Je suis ravie de t’ avoir retrouvée sur Instagram+++

    • Bonjour
      Je suis passée par hasard sur ton article! je suis nouvelle depuis quelques semaines,et c’est tellement ça! j’ai l’impression de passer après les IT bloggeuses!!
      Mon histoire est différente ,je me suis inscrite il y a un an sur Instagram,comme ça pour voir…et évidemment, ma vie a changé, je suis accro,j’ai plein de copines que j’adore,des liens incroyables se sont tissés…j’ai parfois l’impression même de me sentir mieux et plus proche de certaines qu’avec mes propres amies(de la vraie vie!)…Je suis passée à 10K il y a quelques jours et je ne comprends toujours pas pourquoi!!!! je ne suivais absolument aucune bloggeuse mais j’ai vite compris que certaines avaient fermées « la boutique »!!
      Depuis quelques semaines, je me suis dit « je me lance et ainsi en toute simplicité,sans photographe, le visage assez caché(plus 20 ans depuis longtemps) pour juste rajouter des photos complémentaires au look du jour pour les copines IG,sans but monétaire!!
      Effectivement !beaucoup de travail pour pratiquement aucune vue sur le blog,des commentaires ,des likes sur IG oui il y en a! mais les filles n’ont pas le temps d’aller sur le lien je le vois quand on me demande le prix ou la référence d’un vêtement,alors que tout est sur le blog….
      Je ne veux surtout pas perdre mes relations sur IG !et finalement,je comprends mieux les fermetures des uns et des autres!
      Merci pour cet article,je vais essayer de continuer mais je suis certainede le fermer plus rapidement que je le pensais!
      Emma

  8. princessevarda a écrit

    Merci pour ces mots dans lesquels je me suis bien reconnue, même si mon blog est bien loin déjà….
    Un jour, j’ai arrêté de bloguer parce que je partais en vacances et puis…..
    J’ai voulu y revenir des semaines, puis des mois, voire des années plus tard et pof, tout d’un coup, il a disparu.
    Mon hébergeur l’a, sans préavis, tout bonnement effacé.
    Je l’ai très mal vécu, tu imagines!
    Un jour, peut être, je m’y remettrai.
    Mais comme toi, je n’oublie pas toutes ces web copines, croisées une ou plusieurs fois (et dont tu fais partie!), que je continue à voir évoluer depuis…. et que je rêve de réunir une fois, lors d’un de mes déplacements à Paris. Ce serait chouette, non?

    • Mais oué, ça serait tellement chouette de se revoir pour se remémorer le bon vieux temps, et puis se raconter nos nouvelles vies surtout, car c’est ce qui est important, finalement.

      Ton blog me faisait tellement rire, j’ai beaucoup regretté ton absence sur la toile, vraiment (ah, les aventures de l’excroissance :d)

  9. Quel joli billet! Et quelle bonne question. Mon blog aura 2ans seulement en février et j’en suis encore à la phase de développement, pourtant cette question, je me la pose depuis déjà un moment. Pas celle de fermer le blog mais de comment sera l’après le jour où je me serais lassée (c’est déjà surement le truc pour lequel je me suis le plus investie sur la durée dans toute ma vie, moi qui aime que ça bouge et qui me lasse vite). C’est d’ailleurs, à cause de cette question que je reste sur blogger, parce que le jour où je mets le blog en stand by, je veux qu’il continu d’être dispo même si j’oublie de payer mon nom.^^ Aujourd’hui, je ne me vois pas vivre sans le blog, c’est pour ça que je m’autorise à être irrégulière dans mon rythme de publication, je m’écoute et je préserve le plaisir, je ne veux pas que ça devienne une contrainte que je m’imposerai on ne sait pourquoi. Bref, merci pour ton billet, très touchant et j’avoue, qu’égoïstement, j’espère te lire encore longtemps! ^^

    • Tu fais exactement ce qu’il faut, ne pas s’imposer de rythme et laisser ton blog vivre sa vie. Pour moi il n’y a que comme ça qu’on peut tenir sur la durée, car les partenariats, le sponso etc ça ne dure qu’un temps. Moi je n’en ai jamais vraiment faits car j’ai toujours pensé que c’était se tirer une balle dans le pied, à terme (et de se lasser plus vite, forcément).

      Continue ton petit bonhomme de chemin, j’aime beaucoup te lire moi :)

  10. Zout a écrit

    Je venais régulièrement voir si tu avais posté un article! Je suis contente que tu aies décidé de continuer, même si ce n’est pas très souvent ça me manquerait beaucoup de ne plus rien lire ici! Je suis d’accord sur le fait qu’un blog est très complémentaire d’instagram, et en même temps il y a des filles sur Instagram dont je n’aime pas du tout le blog. J’aime bien leur manière de prendre des photos mais pas d’écrire. Je comprends que certaines aient envie d’autre chose, je pense que Walinette était aussi arrivée à un certain « degré » de consommation, de quantité de vêtements « à monter » et qu’elle en a eu aussi marre qu’on lui rabâche que c’était too much, que ça ne reflétait plus la réalité de la consommation des lectrices tout ça. Ici je trouve que c’est pas pareil, tu ne montres pas de vêtement ou de produit, pas d’article sponso (je n’ai rien contre du tout hein) j’apprécie vraiment ce blog parce qu’il est très différent, à part de ce que je lis ailleurs. On a l’impression de boire un thé avec une amie qu’on voit pas souvent, une heure de temps en temps mais comme si on s’était vu la veille, c’est ça que j’aime ici. J’espère que tu continueras encore! Tant que tu y prends du plaisir en tous cas! Mille bisous <3

    • Je pense que tu viens de me faire le plus beau compliment qu’on ne m’est jamais fait à propos de mon blog… merci, mais tellement…
      Comme je le dis plus haut, bloguer de manière professionnelle ou multiplier les partenariats, ça ne peut pas durer éternellement. A un moment, la réalité te rattrape forcément et tu finis par ne plus te sentir en phase avec toi-même. Je comprends que pour Walinette ça devenait compliqué à gérer. Et puis même, je pense que parler chiffons, c’est sympa pendant quelques temps mais que la vie regorge de bien d’autres choses intéressantes et un peu plus enrichissantes sur le plan humain. Walinette est une fille brillante, je lui souhaite vraiment le meilleur pour la suite (avec ses capacités je n’en doute pas).

  11. Mal placée pour donner des conseils vu que mon blog n’a que… 8 mois ! Mais je me disais qu’un blog est une aventure et qu’elle continue ou s’arrête, l’essentiel est de l’avoir vécue ! En ce qui me concerne, j’espère lire ton blog encore longtemps, même si je comprends qu’une lassitude puisse s’installer !
    Au plaisir de te lire.

    • Merci Bérénice, et longue vie à ton blog ! J’espère que tu y prendras autant de plaisir que moi !

  12. Bonjour amie de vieux blog :)
    J’ai un billet dans le même genre qui traîne dans mes brouillons et qui devrait paraitre en février.
    Parce que ça fait 10 ans : 10 ans que je blogue. Et que j’aime bien ça, et que je ne vais pas arrêter, sans doute parce que pour moi, ça n’est pas un métier, mais un lieu ou je peux souffler… Un peu comme une pièce cachée de ma maison ^^
    On trinquera à nos blogs dans 10 ans ? :p

  13. Quand j’étais à la fac, j’ai fait des recherches sur les blogs et leur usage auprès des ados pour un dossier. Un chercheur avait écrit un truc très juste (oups, plus aucune idée de son nom) : on passait d’un blog à l’autre suite à un fait marquant dans notre vie. Chez les ados, c’était souvent une rupture, le passage à l’âge adulte, une phase de dépression… Et je pense que ce n’est pas très différent, même quand on est plus ado ! Le blog « ressent » le changement de vie/de point de vue. Pour moi, ce serait plutôt à cause d’un ras le bol dans mon quotidien, une envie de passer à quelque chose de nouveau, faire table rase :)

  14. Bonsoir,
    Tout évolue, se fait et se défait. Je trouve qu’instagram et les blogs sont complémentaires. Les Blogs finiront par devenir moins influents lorsque qu’une nouvelle « plate forme » d’expression naitra.
    Aujourd’hui les blogs et les lecteurs de blogs sont bien présents, alors pourvu que ça dure :)
    Bises
    Jenny
    http://jennyontheblogmode.com

  15. ça fait un moment que je blogue . mon blog est comme un carnet de croquis, un petit cahier de notes qui traine au fond de mon sac. c’est une ramification de ce que je fais ailleurs virtuellement ou en chair et en os. Peu m’importe qu’il soit lu ou commenté ; même si chaque commentaire est un plaisir supplémentaire, un petit lien ténu avec un autre humain , comme un ricochet sur l’eau qui me fait souvent rebondir ailleurs, ou sur cet espace même. je n’y suis pas forcément régulière, j’y ai ajouté d’autres branches , qui poussent à hue et à dia, comme elles peuvent . C’est un espace très personnel pourtant ouvert aux quatre vents, qui s’est transformé au fil du temps . Je continue donc , quand l’envie ou le besoin s’en fait sentir à y poser des mots, des images; à y cultiver de l’intime paradoxalement lisible par tous ; mais de l’intime choisi, ciselé ; et pourtant ce n’est pas un journal intime, je n’y expose pas ma vie quotidienne ; c’est un lieu de transformation, de métamorphose minuscule, j’y sculpte mon réel comme je l’entends.

  16. Je lis ton blog depuis presque le début, comme tout un tas d’autres de ta « génération » et j’admire ta capacité à être restée authentique, c’est un vrai plaisir! Quelle que soit ta décision, bonne continuation :)

  17. Je rejoins ton avis sur le fait qu’instagram est plutôt complémentaire avec les blogs ! Et j’ai remarqué, comme toi, que pas mal de ‘puissantes’ instagrameuses ont eu envie de pousser un peu plus loin en ouvrant un blog ! Je suis d’ailleurs Lily Rose que j’adore !

    Cependant, tenir un blog est bien différent et demande bcp de boulot par rapport à Instagram qui est une activité plus spontanée (à la base).

    En tout cas, je comprends ton ressenti actuel par rapport à ta fréquentation sur ton blog car ça m’est arrivé avec mon ancien blog il y a qq années. Sauf que moi, je l’ai fermé pour en rouvrir finalement un autre après 1an et demi d’absence et un break de quelques mois sur Instagram ! Parfois ça fait du bien de bazarder les Internets ^_^ Mais ce n’est pas facile de revenir sur la blogo, avec du recul je pense qu’il faut savoir faire une pause de temps à autre sans pour autant disparaître totalement !

    Eh bien ma foi, je suis bavarde, bravo si tu lis mon commentaire jusqu’au bout !
    Virginie citronnade

  18. Je suis tout à fait d’accord avec tout ce que tu dis dans le paragraphe « il y a 7 ans » :) (et le reste aussi d’ailleurs)

    Moi j’ai encore tout le temps cette frustration de ne pas prendre le temps de raconter tout ce que je voudrais raconter sur mon blog…

    En tous cas c’est clair que notre vie de blogueuse a bien changé depuis ces 7 ans et quelques !! 😉

    Bisous ma jumelle <3

  19. J’ai parfois l’impression d’être dans un conte… Comme un chat qui aurait plusieurs vies. Pour l’instant, à environ 3 ans d’ouverture de mon blog, je constate que j’ai un rapport élastique avec lui. Parfois j’aime y revenir très souvent, parfois bien moins. Tout dépend de ma vie d’à côté. Et comme le rythme fluctue, le blog aussi ! ^^ Cela dit, cette année, je ne me vois pas du tout l’arrêter.
    Concernant Instagram, c’est amusant, j’ai lu aussi souvent qu’il pourrait se substituer totalement aux blogs. Pourtant, à mon goût, c’est juste un à côté, quelque chose « en plus » et non premier.
    Quoi qu’il en soit, je crois que je fais partie de ceux qui aiment tout simplement texte et image… Le lien créé est bien plus fort.
    Voilà voilou… en espérant te lire ici encore longtemps.
    Bonne semaine !

  20. Raisonnement très juste. Je me suis posé la question sur la place des blogs pas plus tard que la semaine dernière en fait.
    Je me suis mis sur Instagram depuis peu et c’est vrai que c’est plutôt fun et ça peut procurer pas mal de satisfaction en fonction du nombre de likes sur mes photos … mais je trouve que c’est tellement impersonnel en même temps. Les gens « likent » et ensuite il se passe quoi ? rien. Un blog c’est l’univers d’une personne, c’est intime…. Un commentaire rédigé par une lectrice c’est tout de même plus touchant qu’un like lambda paumé dans la masse.

    Quant à moi, j’ai découvert ton article à partir d’un autre blog. J’en profite pour visiter ton univers maintenant. Bonne fin de week-end :)

  21. Je crois que les blogs vont et viennent en fait. Il me suffit de me remémorer des blogs que je lisais il y a un an, 2 ans, 3 ans… Quelle est la part de blogueuses qui existent encore aujourd’hui et qui publient aussi régulièrement ? Bah elle n’est pas énorme.
    Pareil pour mon blog. Quand je relis mes vieux articles de 2011, je suis morte de rire en général, j’étais beaucoup plus légère que maintenant. Et j’avais plein d’idées et de temps pour écrire. Maintenant, j’ai des idées encore, moins quand même. Mais pour ce qui est du temps, pffff…

  22. Je ne crois pas que le blog soit mort. Je ne crois pas non plus qu’Instagram le cannibalise entièrement. Ça demande plus d’efforts de bloguer, c’est sûr, et les retours sont souvent moins nombreux et donc moins encourageants que sur les réseaux sociaux, IG et FB en tête.

    Mais… Tout ne se prête pas à un relais aussi « simple » qu’une photo et une ligne de texte. Le blog permet de développer, d’argumenter, de filer une idée, décrire un lieu. Ça prend plus de temps, c’est sûr, mais c’est aussi ce qui permet, je ne sais pas, d’aller plus loin ?

    Comme le dit Juliette un peu plus haut (coucou !), j’aime lire ton blog parce que j’y trouve une jolie plume, de bonnes adresses, des inspirations déco.

    Et je crois que tant que l’envie de partager reste intacte, le blog a une raison d’être.

    Presque 10 ans plus tard, je suis toujours aussi contente de l’alimenter chaque jour ou presque. La question que je me pose, c’est surtout si je continuerais à bloguer à 80 balais ! :p

  23. Je suis une toute jeune blogueuse par rapport à toi (2 ans et un peu plus) et si je n’ai pas envie du tout d’arrêter, j’ai envie de faire de mon blog quelque chose de différent, qui me ressemble encore davantage … exit le nom, exit le design, je change tout dans quelques jours !
    Je repartirai presque de 0 mais finalement, ça aussi, ça me correspond bien et j’ai vraiment envie que ce blog auquel je donne tant de temps mais qui m’apporte aussi tellement, soit vraiment sincère, pour toutes celles qui prennent le temps de me lire.
    Je ne sais pas où j’en serai dans 2 ans, je ne pense pas aussi loin, puisque je pense d’abord plaisir.

  24. Comme je te comprends, sur un peu tout ça… Je me suis beaucoup éloignée de mon blog en quittant Paris, un peu comme si j’avais besoin de fermer tout ce qui allait ensemble. Et en fait, ça me manquait un peu, d’écrire, du coup, j’ai ouvert un autre blog, juste parce que celui que j’avais avant me convenait plus du tout, il allait avec les cadeaux, avec les billets sponsos, et avec une idée du blog que je m’étais mise à detester et qui me rongeait (toujours cette course au plus, à pourquoi elle elle est invitée et pas moi…).
    Alors maintenant, je blogue moins, mais je blogue vraiment parce que moi je veux. Je sais pas combien de temps ça va durer et je sais que ce blog va m’apporter « moins » sur un plan « social » (les soirées blogs, y’en a peu ici, mais je ne veux pas recommencer à y aller), mais ça fait du bien de retrouver un peu la simplicité d’avant. De quand on s’envoyait encore des milliards de mails par jour entre « copines de blog » pour se raconter des tas de trucs ! :)

  25. Une vraie question même pour une jeune blogueuse… euhh pas dans l’âge!!). Il y a des hauts et des bas un peu comme un (vieux) couple, il faut savoir entretenir la flamme pour ne pas se lasser, savoir lâcher prise pour mieux revenir ou pas.. Car un blog cela se fait avec une certaine passion.
    Moi aussi plus de trois semaines sans post depuis la nouvelle année c’est un record… mais je suis de retour demain, le salon maison et Objet trop inspirant ;-))
    Pour le coup, j’ai pas encore touché vraiment à Instagram, je me sens un peu hasbean du coup, mais j’accroche pas pareil, il n y a pas les mêmes possibilités d’expression à mon avis que dans un blog.

  26. Ce que j’apprécie dans les blogs c’est cette capacité à évoluer, ils sont notre extension, notre vie parallèle. Parfois ils sont fatigués puis reprennent des forces ou changent de direction. J’ai failli arrêter mon blog quand j’ai eu 40 ans, je ne me suis pas sentie vieille dans la vie mais bizarrement dans mon blog !!! Puis j’ai changé le rythme de publication et maintenant je ne me pose plus de question, je ne lui impose aucune discipline… Un blog de vieille

  27. Bonjour Anne,

    Ton questionnement me semble très juste et très légitime. Je blogue aussi depuis assez longtemps, depuis 6 ans, avec des périodes plus creuses et d’autres plus riches… j’ai constaté également que le blog évolue avec nous-mêmes, un blog ne sera jamais quelque chose de fixe et inamovible puisque derrière il y a un être humain. Je n’ai jamais essayé de me poser des objectifs très hauts parce que je n’ai jamais perdu de vue pourquoi je blogue : pour le plaisir et parce que j’aime bien écrire. Il me semble, en effet, que la blogosphère a bien changé depuis 2 ou 3 ans : les blogs se sont diversifiés, beaucoup, c’est de plus en plus facile d’ouvrir un blog, Internet est partout partout, dans nos poches, chez pépé et mémé, dans les hôtels, dans les gares, sur le sable, partout…

    A ton questionnement, j’y ajouterai un autre sujet récemment venu aussi sur la place publique : peut-on bloguer à 40 ans ? Ok, je n’ai pas 40 ans, toi non plus :-), mais j’en ai 35. Quand j’ai commencé à bloguer je n’avais pas d’enfants (tout comme toi il me semble), maintenant je suis maman d’une petite de 20 mois. J’ai senti/ressenti que le blog prenait une autre place dans ma vie à partir du moment où je suis devenue maman. Nos valeurs changent un peu et surtout nos emplois du temps se voient aussi bien chamboulés !!

    Quant à Instagram, je ne suis pas une parfaite utilisatrice d’IG, je m’y suis mise très tard et surtout, je ne trouve pas le temps d’être sur tous les RS… mais je ne pense pas que cela puisse remplacer les blogs. Par contre, pour moi, c’est une preuve de plus que de nous jours les choses qui marchent sont celles associées à la rapidité et au zapping… regarder IG est un peu faire du zapping, voir plein de belles choses en très peu de temps.

    Bon, j’arrête, j’ai fait très très long :-) (-mais j’adorerai continuer à discuter à ce propos-) !! Seulement te dire que j’ai adoré ton article. Je te lis / suis depuis longtemps, tu ne racontes jamais des futilités !

    Bisous et belle journée !

  28. Je comprends qu’après quelques années on ait un peu de lassitude mais, même si tu connais une période « creuse » je suis sûre que tu reviendras. Tu as un métier qui te permet de faire plein de rencontres (virtuelles ou réelles), de découvrir plein de nouvelles choses, et ce dans tous les domaines… Tu auras forcément envie de les partager ! Parce qu’en fait un blog sert beaucoup à cela… Sur ton blog j’ai par exemple découvert de jolis sites, que je n’aurais peut-être jamais connu sans cela.
    Mon blog est plus récent mais je me pose aussi des questions quant à son avenir. Je vais retourner à l’école en septembre (38 ans, 4 enfants et 3 ans d’école… Ma vie était trop simple ^^) avec beaucoup beaucoup de choses à apprendre, du boulot à faire en rentrant, les enfants… Bref je vais avoir moins de temps pour mon blog c’est certain. Cela m’embête un peu.
    Mon frère m’a créé ce blog (il est développeur web) parce que je bricolais bcp de choses pour les enfants, pour moi… Avant cela je ne connaissais pas du tout le monde de la blogosphère. J’ai un blog de créations (un domaine où tout ou presque a déjà été fait), je ne suis pas professionnelle, je ne suis pas graphiste (à l’heure où les « printables » sont très tendance), je n’ai pas de logiciel de retouche photos… Bref je ne serai jamais un blog important.
    J’en suis consciente mais cela ne m’embête pas plus que cela. Je suis contente parce que j’ai créé quelques liens avec des blogueuses mais aussi quelques lectrices non blogueuses. Je crains que ces liens ne s’étiolent si je ne publie pas régulièrement.
    Et puis surtout je passe beaucoup plus de temps sur les autres blogs que sur le mien. Tout est imbriqué. Et je crois que c’est ce qui m’embêterait le plus : ne plus découvrir les autres blogs, des univers différents qui donnent des idées, font rêver parfois… Cela m’arrive souvent de commander des choses vues sur d’autres blogs mais que les filles ont réussi à me persuader ou rien qu’au visuel :)
    Comme je le disais plus haut, ce côté-ci tu l’auras toujours. Je pense que tout est lié et que tu reviendras ici à un moment ou un autre… Alors à bientôt ! :)

  29. Ouuuuhhh comme il me parle ce billet!
    Et tu le sais..

    Après presque deux ans de laisser aller je commence à ré-avoir envie de m’y remettre mais en même temps en me demandant si je vais retrouver le temps de m’y replonger aussi passionnément qu’avant.
    Il m’a déjà tant apporté, je ne sais s’il m’apportera encore mais je sais aussi que cela me manque d’écrire, de partager..

    Alors je laisse les choses venir.
    Peut etre qu’au final je me rendrais compte que le soufflé est vraiment retombé, peut être pas..
    En tout cas c’était vraiment une belle époque et aujourd’hui encore j’en garde de très beaux souvenirs et de belles rencontres (n’est-ce pas chère voisine 😉 )

    Bon et puis je le vois bien, même si cela fait trois semaines que tu n’as pas écris, on est là! :)
    Donc il n’y a pas de raison de se mettre des contraintes, laissons faire le feeling comme toujours!

    Des bisous

  30. Tu poses de vraies questions…
    Mon blog a bientôt 7 ans et je me rends effectivement compte que tout a été bouleversé. J’ai l’impression de bloguer parfois pour me battre pour exister sur la toile… Et puis 600, 700 visiteurs par jour, ça fait plaisir. Je parle des choses que j’aime, c’est une aération à côté d’un job pas toujours drôle… Mais je me pose parfois la question du temps énorme que je consacre à mon espace et des moments que je manque potentiellement avec mes proches. La balance penche encore du côté positif et je ne suis pas prête à arrêter.
    Un jour viendra où les choses changeront…
    Bonne journée !

  31. Je blogue effectivement depuis pas loin de 7 ans mais mon blog a évolué avec moi : il est passé de blog humeur à blog de lecture : du coup j’ai changé de plateforme, et abandonné mes humeurs… Ce fut un peu comme si le premier blog mourrait, mais je n’ai pas pu le supprimer parce que tous les commentaires en réponses aux articles sont autant de liens sociaux qui se sont formés à un moment donné, de réflexions qui en sont nées, et je trouve ça fascinant.
    Peut-être que la vie nous comble totalement, on n’a plus besoin de boucher les trous avec un blog ; Mais je ne sais pas si les blogs vont mourir pour autant parce que je pense aussi que les blogs sont plus que ça : ils nous permettent certes de trouver des gens avec qui échanger sur des sujets qui peut-être n’intéresse pas autant notre entourage, de trouver du soutien chez des gens qui en cherchent aussi, mais ils permettent également de réfléchir plus posément (en écrivant, comme avant on rédigeait de longues lettres à nos connaissances) sur un monde qui va à toutes vitesse.
    Cela dit il y a une vie hors de l’écran et quand elle nous appelle il ne faut pas y résister 😀
    Parce que le blog est une occupation comme une autre (le shopping, la lecture, un sport, une passion…), qu’on peut s’en lasser, y revenir ou pas, mais d’autres auront sûrement l’envie d’essayer …?
    Avant le blog je montais à cheval : c’était une passion et une occupation, j’avais un groupes d’amis qui partageaient ça. J’ai dû arrêter après un accident : comme en fermant un blog, j’ai eu l’impression que je n’existerai plus dans mon club, et peut-être plus non plus moi-même si on m’enlevait cette partie de moi. En fait, la vie continue, et ces deux sphères coexistent, font partie de moi, m’ont enrichie et marquée.
    Le blog, comme tout ce qui nous tient à coeur à un moment dans nos vies et qu’on s’est construit, est une étape qui dure plus ou moins. Beaucoup ou peu, c’était bien de l’avoir quand on en avait besoin, c’est bien aussi de ne plus en avoir besoin ; il restera sûrement toujours en souvenir quelque part !
    Désolée pour ce long commentaire un peu brouillon et Bon retour !

  32. Je crois que c’est tout à fait légitime de se poser la question a un moment ou a un autre quand on sait la place que prennent nos blogs dans nos vies… 7 ans que je blogue aussi et pour l’instant j’aime toujours autant cet univers… néanmoins je voudrai peut être ajouter une interrogation j’ai l’impression que bloguer en Province suscite moins de lassitude peut être parce que c’est un fil qui nous relie à vous les parisiennes et que nous sommes davantage isolées malgré tout et donc moins absorbées par les événements trop nombreux etc… enfin j’espère avoir été claire…lol

  33. J’ai toujours vu les blogs comme des espaces personnels en ligne, des sortes de journaux intimes qu’on écrit en public avec l’envie de partager, qui restent à notre image. On tient parfois un journal intime pendant des années, les contenus évoluent avec nous, certaines vont avoir le besoin de le remplir jusqu’à la fin de leurs jours, d’autres l’arrêtent, progressivement, d’un coup, peu importe, ce n’est qu’une question d’envie finalement. Comme pour toutes les passions… :)

    Du coup, 2 ans, 7 ou 15 ans, je dirais que la lassitude peut donc s’installer à tout moment en fonction des gens.

    Ensuite je fais la part des choses avec tout ce qui gravite autour du blog: la socialisation, la commercialisation à outrance, c’est alors au blogueur de ne pas tomber dans le piège… Personnellement cela ne fait pas partie de ma nature, courir les soirées, acheter des tonnes de choses, avoir plein de relations superficielles, donc même si les invitations de marques sont tentantes et les cadeaux toujours appréciables, je les décline souvent même si je prends le risque de ne plus en recevoir.

    Quant aux prédictions sur la mort des blogs cela revient à prédire la mort des sites web parce qu’on a des applications mobiles, ahaha :)
    Et je pense qu’Instagram ne remplacera jamais un blog, l’échange ne sera jamais le même, pour preuve plein d’instagrameuses à succès ont ouvert leur blog, ce n’est pas pour autant que l’audience est toujours au rendez-vous.

    Bon je relis mon commentaire qui ne sert à rien, mais tant pis, j’ai voulu commenter ton article que j’ai trouvé intéressant ^^

  34. Ah ah c’est article j’aurais pu l’écrire tant il reflète parfaitement ce que je pense.
    Mon blog (perso) je n’y pense même plus vraiment. Je le garde comme on maintient quelques relations épisodiques avec une amie d’enfance dont on se serait éloignée 😉 mais tout cela me paraît bien superficiel.
    Instagram me semble encore plus se prêter à toutes les dérives : faire valoir, images sur-maîtrisées, placement de produits, réseaux à gogo pour faire monter le nombre d’abonnés… Et puis, quand on connaît certaines personnes dans la vraie vie et que l’on voit l’image qu’elles essaient de donner, c’est juste tellement loin de la réalité pour ne pas dire pathétique !
    Il est loin le temps des blogs où ce qui primait c’était l’échange…

  35. Je me suis toujours dis que je tiendrais TOUJOURS un blog car j’adore ça. J’adore ça mais souvent, j’ai des manque d’inspirations, manque de temps pour m’organiser, pour préparer et publier mes articles… Et aujourd’hui j’ai annoncé que je quittais la blogosphère, et que j’avais créer un compte instagram qui me permettrait de partager comme sur le blog, car tout comme toi j’ai souvent plus de retour sur instagram que sur mon blog, c’est dommage, mais c’est tellement plus simple…

  36. il est très intéressant ton article et tout à fait vrai, j’ai commencé à bloguer « cuisine » il y a 7 ans, je l’ai fait pendant 5 ans régulièrement. Et quand j’ai démarré un travail de rédactrice beauté en agence, je n’avais plus du tout le temps et j’ai fermé le blog. C’était dommage, je suis restée 2 ans sans bloguer. Ecrire, les échanges entre blogueuses, cela me manquait beaucoup.
    Du coup, j’ai ouvert mon blog actuel, plus en lien avec mon activité pro.
    Je dois dire qu’au fil du temps on arrive toutes à un moment où on évolue, où notre vie privée (mariage, bébé etc…) prend le dessus, celles qui arrivent à tout concilier, chapeau !
    J’aime écrire, le blog est ma bulle d’air, donc, tant qu’il y aura ce plaisir je continuerai et à mon rythme sans me mettre la pression. Je pense qu’Instagram est un plus, mais il ne remplacera jamais un blog. J’espère que tu continueras ton blog, suivant la fréquence que tu souhaites, c’est toi le boss ! Mais fais toi plaisir surtout !

  37. keju a écrit

    Je manque de temps depuis que j’ai repris mes études mais j’adore venir te lire. C est une bulle d’air pour moi, à chaque fois. J’aime ta simplicité et ta générosité. Même si tu ne publies pas souvent l’essentiel étant que tu y trouves du plaisir.
    Bonne continuation et belle semaine à toi aussi 😉

  38. Je ressens une impression très étrange à la lecture de ton article… Moi qui aies ouvert mon blog il y a seulement 10 jours. Après des années et des années à avoir envie de me lancer, j’ai enfin osé. Pour moi-même déjà. Pour retrouver le plaisir d’écrire suite à des déconvenues professionnelles… Et puis on ne va pas se mentir… Avoir des retours positifs sur ses billets est un réel booster de confiance en soi qui me fait bien défaut depuis quelques temps. Se sentir fière de son blog, de « mener à bien » son projet, d’oser réaliser ses envies presque cachées… Parce que lancer un blog, c’est aussi se soumettre au regard et au jugement des autres. Malgré le peu d’articles écrits, j’ai l’impression de me mettre à nu. La blogosphère est un monde qui m’est encore étranger… Aucun de mes proches ne tient de blog. Je profite pour le moment de l’enthousiasme et de l’excitation ressentis avec mon blog. De ma naïveté sûrement… Et j’espère bien que les blogs ont de l’avenir parce que je prends un réel plaisir à suivre quotidiennement mes blogs chouchous.
    Désolée pour ce pavé sûrement confus et merci pour cet article !
    Fanny

  39. C’est marrant comme certaines personnes s’imposent des contraintes pour bloguer. Il faut faire comme on le sent, on a tous des périodes de vide. J’ai souvent laissé le mien pendant des semaines sans rien écrire et puis ça revient tout d’un coup. Et plus on blogue plus on a envie de bloguer, et l’inverse est vrai aussi.
    Mais le supprimer j’aurais vraiment du mal, 10 ans cette année.
    Si l’envie n’y est plus, laisse un peu de temps, tu verras ça va revenir.

  40. Je suis d’accord avec toi les blogs ne pourront jamais disparaitre, chaque réseaux sociaux ont des cibles et des principes différents.Ton article étais vraiment intéressant et pass du tout trop long.

  41. Ah comme je me retrouve dans ton billet ! J’ai encore du mal à me décider à fermer mon blog ou à simplement accepter le fait que je m’en éloigne mais que j’y reviendrai de temps en temps, peut être, ou peut être pas… C’est assez marrant de voir à quel point c’est « générationel » et que ça touche autant de bloggers 😉

  42. Je comprends ce que tu veux dire, mon blog fete ses cinq ans cette annee et je suis toujours frustrée car j ai des tonnes de choses a raconter mais un manque cruel de temps.J aime toujours autant partager, c est le but premier de mon blog et meme si ces derniers mois j ai pas mal parlé de choses négatives ou de l immense douleurque je ressens sans mon papa je pense que 2015 sera une année ou mon blog je l espère prendra un nojveau souffle.en tout cas c est toi qui m a fait découvrir tout cela et je ne me lasserai jamais de venir ici!

  43. J’ai ouvert mon 1er blog il y a 9 ans …
    Je crois que je ne me lasse pas car j’aime trop tapoter les doigts sur mon clavier. Puis je ne parle pas que de moi sur mon blog. Mes enfants sont une source immense d’inspiration. Si j’avais choisi d’être blogueuse mode, le truc totalement improbable vu mon style et mon sens de la mode, je pense que je me serai lassée plus vite. Je ne dis pas qu’on ne peut pas devenir blogueuse mode senior en ayant débuté à 20 ans, mais se prendre tout le temps en photo, réfléchir à son look, à sa position, au lieu des photos, ça doit être barbant au bout d’un moment.
    A côté de ça, soit, tu as Walinette qui veut revenir à quelque chose de plus simple, comme au début de nos blogs, mais tu as aussi DeeDee qui a choisi d’en vivre maintenant.
    Je suis souvent nostalgique de l’époque où les blogs étaient peu nombreux, où nous nous connaissions toutes, qu’on soit lifestyle, beauté, geek ou mode, mais finalement, la blogo d’aujourd’hui a une autre richesse.
    Par contre, oui, Facebook et instagram donne des dimensions supplémentaires aux blogs, des moyens de prolonger l’aventure de manière plus rapide.

  44. Cette question je me la suis souvent posée… Mais quand mon blog avait genre 2-3 ans… Est-ce que ça méritait de continuer…. A l’époque mon blog était 100% un blog de maman…
    Du coup pour éviter de me lasser j’ai ouvert le champs des possibles. Aujourd’hui je parle de TOUT ce que j’aime et du coup je m’éclate encore plus. Je ne suis définitivement pas prête à fermer mon blog après 5 ans 1/2… Il a encore de belles années devant lui.

  45. cricrimam a écrit

    Ben tu fais comme tu veux, mais moi je serai drôlement déçu si tu arrêtais. J’aime venir te lire, et d’autres blogs bien écrits (c’est rare), sincère, si vrai. Vous savez tellement bien mettre en mots ce que l’on peut ressentir. Et sinon, j’ai été si contente que Mère Joie continue son blog, je n’y croyais plus. Sinon le côté commercial ne m’intéressent pas du tout et souvent je ne lis pas l’article.

  46. Questionnement intéressant.
    Je pense que les blogs d’écriture pure ont encore une belle vie devant eux, pour l’amour des mots, du partage des émotions, parce qu’écrire est vital à leurs auteurs, tout simplement. Aprüs, à un rythme plus ou moins soutenu, et c’est là qu’intervient Instagram par exemple, pour les moments entre deux exercices d’écriture. Ce n’est pas du tout le même média pour moi.

  47. C’est exactement toutes les questions qui me traversent au bout de 9 ans… j’ai évolué, j’ai changé de vie et mon blog aussi… je suis moins assidue et ça ne me manque pas plus que ça mais je ne suis pas encore prête à tout arrêter… je pense comme toi sur cette histoire de vie privée et vie sur les réseaux sociaux, je coupe souvent le week end ou pendant les vacances et me retrouver avec mes proches et ma vie non exposée aux autres me suffit pleinement… pourtant je reviens au virtuel au bout d’un moment, probablement parce que j’ai l’impression de faire partie d’une communauté qui m’apporte quelque chose de différent et que même si je suis les personnes de loin, je me suis attachée à certaines et j’aime avoir de leurs nouvelles…

  48. J’ai 2 blogs. Un pro en webmarketing et un perso en développement personnel. Pour moi bloguer est une évidence. J’ai toujours aimé écrire et j’ai des facilités paraît-il. En fait, je suis bien plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. L’inbound marketing correspond plus à mes valeurs de marketeuse. Et pour cela, le blog est incontournable. Alors arrêter de bloguer? Sûrement pas !

  49. Pingback: Et toi mon coeur, pourquoi blogues-tu? - SPECIAL MODESPECIAL MODE

  50. j’ai ouvert mon blog il y a un an, j’ai 38 ans dans quelques jours… ça me fait du bien d’écrire mes petites bêtises pour l’instant, je pense que c’est la vie quotidienne de chacun qui détermine la durée de son blog, car quand on veut faire quelque chose qui tienne un peu la route, cela prend du temps! Et puis il y a des tournants dans la vie qui font que vous commencez ou arrêtez un blog…J’aime lire, tous les types de sujets, et je ne dois pas être la seule….le blog n’est pas encore mort, la relève est bien là!
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  51. Je n’ai pas trouvé ton article chiant, bien au contraire ça fait du bien d’avoir un avi sincère d’une personne qui a une plus grande expérience et peut-être plus de recul que sois (puisque je blog « que » depuis deux ans). Ton article me réconforte, je ne suis pas la seule à avoir ces moments de lassitude et de doute, ces moments où je n’ai plus envie, mais aussi ces moment où je culpabiliserais presque de ne rien poster sur mon blog ! Concernant instagram, je suis plutôt d’accord avec toi, bien que j’attends de voir sur le long terme.

    Des bisous

    Marie-Juliette

  52. J’ai commencé mon blog il y a très longtemps aussi, et je l’ai presque abandonné pendant 2-3 ans. A l’époque j’étais un peu parti pour ce tournant trop professionnel que prenait la « blogosphère ».
    Aujourd’hui je m’y remets doucement. Après avoir déconnecté ces dernières années, j’avais l’impression qu’on avait retrouvé un petit côté amateur plutôt sympa. Ça me surprend donc que tu ressentes le côté trop pro (partenariats, etc) aujourd’hui (mais en fait ça m’étonnait que toute cette blogosphère se soit autant « dé-professionalisée »).

    En tout cas, je découvre ton blog, qui est très agréable à lire. Je reviendrai lire tes prochains articles :)

  53. Bonsoir,
    belle plume, j’ai ouvert mon blog il y a un peu plus d’un an et pour ma part, même s’il n’a une grande communauté, il m’apporte beaucoup ….
    C’est mon petit endroit a moi qui me permet de laisser libre cours à ma créativité…
    il me fait évoluer, me fait vibrer aussi, me fait rire,c’est comme un dialogue intime que je partage à cœur ouvert avec les autres…
    Je me pose d’ailleurs parfois la question de la limite à s’exposer ( mes enfants, états d’âmes …)
    Mais bon j’y vois surtout un moyen d’y assouvir mes passions (photos, travail du tissu, écriture …)

    Pourvu que ça dure et pour toi aussi

    Estelle

  54. Bonjour,

    Merci pour ce bel article honnête Anne.
    J’entends souvent dire que les blogs sont morts, mais à côté, mon école dit qu’un blog c’est comme un cv… Tout dépend de ce que l’on y publie et du métier auquel on se destine, mais c’est presque un petit cv de la vie, où l’on écrit nos joies, nous coups de gueule etc. non ?
    C’est vrai qu’instagram supplante un peu les blogs, mais bon quand on aime écrire…

    Mon blog a quatre mois, toute petite chose, dont je suis loin de me lasser, mais il est vrai que j’ai l’impression d’arriver après la bataille. La belle époque des blogs est peut être morte, mais à nous d’en inventer une autre ! Je trouve ça beau l’idée de retrouver la flamme de son blog, comme celui de la mère joie, que j’ai découvert grâce à hellocoton d’ailleurs.

    Quand je lis les commentaires précédents, je me dis qu’un blog est une petite partie de nous et que c’est normal qu’il évolue au fil de notre vie. Je ne sais pas combien de temps le mien durera et si un jour j’aurais envie d’écrire un billet comme celui là, mais j’ai envie de remercier les filles qui ont ouvert le bal des blogs il y a quelques années !

    Bonne soirée.

  55. Je suis comme toi, je ne pense pas que Instagram va remplacer les blogs, le contenu est différent, les suiveurs ne recherchent pas la même chose .. mais sans conteste porter des photos au gré de ses envies est plus rapide, moins chronophage ( encore que..), plus facile ..
    Vive les blogs écrits avec le coeur, qui restent de qualité et le plus libre
    possible, même si les parutions des articles sont parfois sporadiques. Je crois qu’il faut « entretenir la flamme » d’un blog du mieux qu’on peut :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *