Browse Category

Amsterdam

Amsterdam sous la pluie

posted by Anne 27 juillet 2011 25 Comments

vélo 1

Les hollandais vous le diront, il ne faut jamais, JAMAIS comparer Rotterdam à Amsterdam, surtout devant eux. On dirait bien qu’il y a entre ces deux villes, une petite guerre gentillette à l’image de notre traditionnelle lutte Paris / banlieue. De toute façon, elles ne se ressemblent pas du tout. L’une est plutôt froide, urbaine, pourvue d’un port immense et de grands immeubles modernes. L’autre, flanquée de bâtiments anciens et de canaux qui s’entrelacent, et qui avouons-le, ont un charme fou.

Moi, j’ai bien aimé les deux. Je pensais avoir un coup de coeur pour Amsterdam en arrivant sur place, mais malheureusement c’est sous des trombes d’eau que nous avons rejoint la ville, munis de notre fameux parapluie offert par l’office de tourisme et dont la durée de vie a du être d’environ 8 minutes. C’est à dire juste le temps de sortir de la gare pour aller jusqu’à l’hôtel.

Le rendez-vous manqué des premiers instants avec la ville fut largement compensé par la beauté de notre hôtel Mint, ouvert quelques semaines avant notre arrivée et qui est l’exact opposé de notre hôtel Bazar kitschissime de Rotterdam. Si vous aimez les hôtels au design sobre et minimaliste sans devoir vous ruiner, je vous recommande le Mint. Il est vraiment tout prêt de la gare (on l’aperçoit d’ailleurs en sortant) les chambres sont toutes pourvues d’un iMac (ne me dites pas « on s’en fout on ne va pas sur internet en vacances », c’est faux et vous le savez très bien !) et surtout, surtout… on trouve sur son toit un des bars les plus awesome que j’ai jamais vu, avec vue panoramique à 360 degrés sur toute la ville.

chambre hotel mint

bar hotel

bar hôtel 2

En fait, j’ai tout aimé à Amsterdam, sauf la pluie. Déjà parce qu’elle nous a empêché de faire du vélo et que ne pas faire de vélo à Amsterdam, ça revient à visiter Paris sans monter en haut de la Tour Eiffel, et c’est dommage. Et puis ce manque de lumière terrible qui a rendu plus compliqué le fait de faire des photos et m’a obligée à me concentrer sur des détails alors que j’aurais voulu avoir davantage de prises de vues sur l’ensemble. Pourtant, avec le recul, je les aime bien ces photos. Elles sont loin d’être parfaites mais elles montrent bien l’atmosphère chaleureuse qui plane sur la ville, même par temps humide. Des vélos par milliers rangés de façon anarchique, des stands de harengs au coin des rues, des fleurs sur les balcons des petites maisons parfaitement entretenues, des petites annonces colorées façon « post-it » sur les vitrines… C’est ça, Amsterdam. Une ville sans cesse en mouvement, chaotique, avec ses propres codes. Gare à celui qui ose flâner sur les pistes cyclables… le vélo c’est un sujet sur lequel on ne plaisante pas, ah ah 😉

vélo 2

Capture d’écran 2011-07-27 à 00.22.45
fleur amsterdam

stand de harengs

harengs

vélo 3

post it

Et comme à Rotterdam, j’ai encore une fois ressenti l’envie de m’assoir dans tous les cafés, et pas seulement à cause de la pluie. Là bas, les bars sont toujours plein de monde, prêts à vous accueillir. Si je devais ne retenir qu’une adresse, je citerais celle un peu particulière du Café Restaurant Amsterdam qui se trouve dans le nouveau quartier écologique GWL, au nord de la ville. C’est un peu loin mais ça mérite qu’on y jette un oeil, j’ai trouvé assez hallucinante la manière dont les habitants ont créé eux-même ce quartier sans voiture, où une très large place est accordée à la nature (jardins, potagers, bassins de récupération des eaux de pluie…). Je ne suis pas sûre de vouloir habiter un jour dans ce genre d’endroit, j’ai trouvé l’ambiance un peu bizarre. Selon moi, il y a un côté un peu malsain à vivre dans cet esprit de communauté extrême, parce que ça vous isole forcément du monde extérieur et de la réalité, mais le concept est intéressant (il est barbant mon chapitre là, non ?).

café amsterdam 2

café amsterdam

Capture d’écran 2011-07-27 à 01.00.50

tournesol

Ça m’ennuie de devoir faire une conclusion à ce voyage, je n’ai pas très envie que tout cela se termine. Je ne retournerai sans doute pas à Rotterdam car je pense en avoir fait le tour en deux jours, mais j’aimerais revoir Amsterdam sous le soleil. Il se peut donc que je programme un petit week-end en famille au printemps prochain 😉 Je ne peux que vous conseiller d’y aller, c’est vraiment tout prêt de Paris (3h en Thalys) et largement plus dépaysant qu’on ne le croit !

Mint Hotel 4 Oosterdoksstraat Amsterdam, Netherlands , 1011 DK

Café Restaurant Amsterdam // Watertorentplein 6, 1051 PA Amsterdam

Encore un grand merci à l’équipe de MonNuage pour la balade !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Escale à Rotterdam

posted by Anne 21 juillet 2011 23 Comments

rotterdam 1

Il arrive que la vie vous offre de jolies surprises. J’aime beaucoup les évènements de dernière minute qui ne laissent aucune place à l’organisation, surtout lorsqu’ils permettent de faire de belles rencontres comme ce fut le cas pour moi ces derniers jours. Je vous racontais à quel point mon retour à Paris ne m’enchantait guère après deux semaines reposantes à l’Ile de Ré (vraiment dur ce retour !) et pouf pouf, quelques jours plus tard je reçois un mail d’invitation de l’équipe MonNuage pour participer à un week-end en Hollande avec d’autres blogueurs. La perspective de m’aérer une nouvelle fois l’esprit et de voyager avec des blogueurs d’horizons divers m’a vraiment séduite. Ça change des soirées de blogueuses girly, et entre nous, ça fait du bien de rencontrer  des nouvelles têtes 😉 (La Dream Team : Simon Robic, Catherine de Vagabondes, Céline de Geek and Girly, et Nicolas de MonNuage).

L’office du tourisme de Hollande avait parfaitement bien compris la cible que nous étions, et avait pris soin d’élaborer un programme assez moderne (comprendre : avec dedans les lieux branchés du moment) et un peu hors des sentiers battus histoire de nous faire découvrir autre chose que les traditionnels vélos et canaux romantiques d’Amsterdam (qui n’en sont pas moins jolis pour autant).

Notre première étape fut Rotterdam. Je suis obligée d’être franche avec vous, comme toutes les villes reconstruites après les bombardements de la seconde guerre, ça n’envoie pas du rêve et j’avais un peu peur de ce que j’allais y trouver excepté son port immense, et pourtant…. Erreur erreur… Cette ville est bien plus intéressante que je ne l’avais imaginé. Certes, elle peut sembler froide et manquer cruellement de charme au premier regard, mais il suffit de s’y promener quelques heures pour comprendre qu’il s’agit d’une ville clean, jeune, branchée, éclectique, dynamique, qui regorge de petites boutiques vintage ou de créateurs (le paradis du shopping, clairement !!) mais surtout de bars et de restaurants vraiment cosy qui donnent envie de s’attarder un peu. C’est simple, à Rotterdam vous avez envie de tester tous les lieux où on peut boire et manger tellement ils ont l’air d’être cools. C’était d’ailleurs le cas de notre hôtel Bazar, situé sur la Witte Withstraat, l’une des rues les plus arty. On aime OU PAS sa déco éthnique un peu fouilli, façon brocante avec des objets chinés (y compris dans les chambres) mais j’ai pas mal dormi dans les hôtels et croyez-moi celui-là restera dans les annales de mes souvenirs de voyages^^ Disons que je suis davantage adepte des hôtels au style épuré et design, mais je sais m’adapter hein… Et pour une nuit je suis forcée de reconnaître que le côté exotique des lieux m’a plutôt amusée.

hotel bazar

hotel bazar 1

hotel bazar 2

On y a très bien mangé, mélange de plats libanais, arabes et méditerranéens, certes pas très hollandais tout ça mais après tout, c’était bon et ça collait parfaitement avec le décor. Et puisqu’on parle de gastronomie, sachez que la Hollande fait depuis quelques temps un réel effort au niveau de la cuisine proposée dans les restaurants. Selon notre guide qui nous a reçus sur place, la cuisine est un peu devenue le truc à la mode là-bas. Chers compatriotes, je pense que nous pouvons être fiers de nous car mon petit doigt me dit que l’influence de la cuisine française y est pour quelque chose (comment ça je suis chauvine ??)

bazar3

bazar plats

Mais l’intérêt majeur de Rotterdam reste quand même son port qui s’étend sur 40 kilomètres (!!!) et son architecture moderne et avant-gardiste, comme les fameuses maisons cubes qui semblent être l’emblême de la ville (nous avons visité l’intérieur, c’était rigolo même si je ne m’imagine pas du tout vivre dans un endroit aussi tordu).

maisons cubes

Le temps était vraiment clément ce vendredi, difficile à croire hein ! Nous avons donc laissé de côté les musées pour flâner à pieds et essayer de sentir l’âme de la ville, ses mouvements, le comportement de ses habitants…

Capture d’écran 2011-07-19 à 22.54.41

Crédit photo tramway : MonNuage

Capture d’écran 2011-07-22 à 00.06.16

salade de fruits

J’ai adoré notre balade le long du port, il y avait paradoxalement peu de bateaux mais une jolie lumière et de très beaux immeubles à admirer sur la rive face à nous.

coeur rotterdam

port

linge rotterdam

affiches port

Le lendemain, nous ne pouvions par repartir de Rotterdam sans nous rendre en bateau-taxi à l’Euromast, une simple tour qui domine la ville du haut de ses 185m mais qui permet d’avoir une vue panoramique sur l’ensemble architectural de la ville et se rendre compte à quel point le port s’étend à l’infini. Amis phobiques du vertige, s’abstenir ! Par contre si vous aimez les sensations fortes, vous serez servis : il est possible pour les plus courageux cinglés de descendre la tour en rappel. Ahah, je vous vois venir avec votre question, mais franchement, vous me croyez vraiment assez folle pour faire ça ?

chiffres euromast

rappel

Capture d’écran 2011-07-21 à 22.53.57

Nous ne sommes restés qu’une seule nuit à Rotterdam, mais j’aurais aimé y passer plus de temps. Je suis persuadée que cette ville possède un potentiel touristique bien plus important qu’on ne le croit. C’est une ville qui se vit plus qu’elle ne se visite, d’ailleurs on sent que ses habitants en sont très fiers et s’y sentent bien. Du reste, on y est très bien accueilli. Je ne sais pas si tous les hollandais sont comme ça, mais la plupart de ceux que nous avons rencontrés n’ont jamais manqué l’occasion d’engager la conversation, et toujours avec le sourire. Et je ne m’attarde même pas sur leur niveau en langues étrangères, tellement c’est complexant. Les 3/4 parlent parfaitement l’anglais, l’allemand, et un peu le français pour certains. On a encore des progrès à faire, je vous le dis !

… A suivre :  Amsterdam, de la pluie (un peu) et des vélos (beaucoup). A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+