Browse Category

Saint-Petersbourg

Quelques jours à Saint-Petersbourg

posted by Anne 2 mai 2012 40 Comments

poupeesrusses

J’ai franchement hésité à vous proposer plusieurs articles par thème comme je l’avais fait pour New York, mais j’ai des journées très chargées en ce moment et j’avais peur de ne pas tenir la cadence. Repousser la rédaction de ses articles, surtout lorsqu’ils parlent de voyage, c’est prendre le risque qu’ils ne voient jamais le jour. Et puis soyons honnête, ce qui intéresse les lecteurs ce sont surtout les photos, non ? Vous aurez donc droit à un billet fleuve MAIS avec beaucoup de photos et sans détails barbants, c’est promis !

Après le musée de L’Ermitage qui d’après vos commentaires, semble faire rêver la plupart d’entre-vous, je voulais juste vous montrer quelques clichés qui reflètent assez bien le côté grandiose et monumental de Saint-Petersbourg. Tout est démesuré dans cette ville, on s’y sent vraiment tout petit ! Les avenues sont très larges, les églises sont gigantesques, et les distances peuvent parfois sembler longues… très longues ! Je n’ai jamais autant marché que là bas (excepté à New York) et pour cause, il n’y a que très peu de stations de métro et elles sont très éloignées les unes des autres. C’est beaucoup plus simple de se déplacer à pieds ! Quant aux taxis, il n’y en a quasiment pas, et de toute façon je vous déconseille fortement ce mode de transport ! Il est quasiment impossible de négocier les tarifs qui au bout du compte sont appliqués à la tête du client… Je n’avais encore jamais connu l’arnaque du taxi à l’étranger mais j’y ai eu droit deux fois pour mes trajets aéroport / centre-ville. Le compteur trafiqué qui défile à toute allure, le chauffeur qui fait semblant de ne pas comprendre quand vous essayez en vain de négocier un prix fixe… Si jamais vous voyagez un jour en Russie, soyez fermes sur le prix de la course sinon c’est l’arnaque assurée, et ça peut très vite gâcher le début de votre séjour !

4 jours, c’est bien trop peu pour découvrir toutes les merveilles que recèle cette ville magnifique, mais néanmoins, cela reste suffisant pour en apprécier les principaux aspects et visiter ses monuments les plus célèbres, notamment celui qui m’a littéralement époustouflée : l’Eglise orthodoxe Saint-Sauveur sur le Sang Versé. Je craignais qu’il y ait foule mais finalement, à part un car de touristes japonais rapidement reparti, il n’y avait personne. J’ai passé un très long moment à observer cette église surprenante sous toutes les coutures et j’ai été scotchée par son intérieur entièrement constitué de mosaïque (7500m2 quand même !).

eglisevue

eglise1

porte eglise

eglise interieur

La ville s’organise autour de plusieurs canaux, un peu comme Venise ou Amsterdam mais à une échelle bien plus grande ! Cela lui donne un charme fou et rend la visite très agréable. Le fil conducteur est partout le même : la couleur ! On longe les façades de très beaux immeubles d’époque colorées, on traverse sans cesse d’innombrables ponts, dont certains sont vraiment majestueux. En fait, je suis tombée amoureuse des ponts ! Et cette lumière…. Ah cette lumière si caractéristique des pays du nord, lorsque le soleil se couche… Inoubliable !

neva2

neva1

lionsSP

pontrouge

coeur

pont1

facades1

facade2

facade3

L’avenue principale de la ville s’appelle Nevski Prospekt. C’est là que se concentre l’essentiel de la vie commerciale (boutiques, grandes enseignes, restaurants) et nous y avons passé pas mal de temps car notre hôtel était situé au début de l’avenue. Il y a UNE adresse qu’il faut tester absolument si jamais vous avez la chance d’aller à Saint-Petersbourg, c’est le Café Singer, situé au premier étage d’une librairie dans un magnifique immeuble Art Déco. J’y ai mangé les meilleurs blinis au saumon de ma vie, et on vous sert le meilleur chocolat chaud de la ville (bon, pas aussi excellent que notre chocolat Angelina mais plutôt pas mal quand même !). Une très belle baie vitrée permet de déguster son plat en admirant la cathédrale Notre-Dame de Kazan. Un de mes endroits préférés !

nevski prospekt

nevskiperspective

café singer 1

café singer 2

café singer 3

cafésinger4

Un autre de mes coups de coeur fut pour la Cathédrale baroque Saint-Nicolas des Marins, magnifique avec sa couleur bleue dominante et ses cinq dômes dorés. Y aller fut une expédition, nous avons du traverser quasiment toute la ville mais je n’ai pas regretté le voyage, c’était superbe !

saintnicolasdesmarins

saintnicolasdesmarins2

saintnicolasdesmarins3

Vous avez peut-être déjà vu le film « Les Poupées Russes » (la suite un peu nulle de « l’Auberge espagnole » que j’avais adoré) dans lequel on aperçoit une célèbre rue aux proportions parfaites. C’est la rue Rossi, oeuvre de l’architecte du même nom, chef d’oeuvre du classicisme à la symétrie frôlant la perfection. Pour faire simple, la largeur de la rue est égale à la hauteur des immeubles… vous me suivez toujours ?

rossistreet

rossi2

Et puis, et puis… Il y a ces habitants russes que j’ai aimé observer, des quartiers chics et touristiques à la place Sennaïa, beaucoup plus populaire, dont l’envers du décor est finalement l’exact opposé des fastes majestueux de l’Ermitage… Bien souvent, les apparences sont trompeuses et la façades luxueuses laissent entrevoir des cours intérieures aux logements miséreux et délabrés. J’ai aimé me balader dans le quartier de Sennaïa pour sentir la véritable ambiance locale, là où tout se négocie, au milieu des échoppes et des vendeurs de beignets.

Que vous dire d’autre pour clore ce chapitre si ce n’est que ce voyage m’a donné l’envie de découvrir Moscou… J’espère que la balade vous a plus en tout cas. A très vite !

sennaia

sennaia2

senaia3

sennaia4

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Saint-Petersbourg et l’Ermitage : entre rêve et fascination

posted by Anne 20 avril 2012 40 Comments

ermitage4

Hey les amis, je suis drôlement ravie que mon dernier article sur les russes vous ait plu, par contre vous m’avez collé une sacrée pression en me disant tous que vous aviez hâte de voir mes photos 🙂

Des photos, j’en ai pris à peu près 400. Ça peut sembler énorme mais bon, je débute et j’ai souvent besoin de recommencer un même cliché pour obtenir un meilleur cadrage. En gros, sur les 400 photos il y en a la moitié en double… Mon prochain défi sera donc de me contenter d’une seule photo, tant pis si elle ratée ! C’est comme ça qu’on progresse, non ?

Il a fait un soleil magnifique le lendemain de notre arrivée. Un ciel bleu azur et des températures plus que clémentes pour la saison, l’idéal pour visiter une ville et prendre son temps. Pour tout vous dire, je me suis même baladée en t-shirt tellement j’avais chaud, incredibeule ! Les autres jours, nous avons du nous contenter d’un ciel maussade et parfois pluvieux, et d’un vent glacial à en perdre ses oreilles. Je me suis dit que j’avais bien fait de mitrailler la Place du Palais sous le soleil !

J’avais envie de consacrer ce post au fleuron de Saint-Petersbourg, celui qui selon moi justifie le voyage à lui tout seul : le musée de l »Ermitage et le Palais d’Hiver, ancienne résidence des Tsars de Russie.

Ce magnifique musée que l’on doit au départ à la tsarine Catherine II, est le plus grand du monde, et probablement le rêve de tous les amateurs d’art et d’histoire. Grandiose et mythique ! Avec ses 3 millions d’oeuvres en exposition, il faut facilement une, voire deux journées entières pour admirer la collection en entier, mais en une matinée on a déjà une assez bonne vision de l’ensemble. Peintures, sculptures, objets d’arts… Difficile pour moi de vous dire si j’ai préféré l’intérieur du musée ou sa façade extérieure, absolument sublime ! Je ne me suis jamais lassée de regarder l’Ermitage, j’étais complètement fascinée par son architecture baroque monumentale et sa couleur pistache. J’avais sans cesse envie de l’admirer, d’ailleurs au fur et à mesure de nos balades dans la ville, nos pas nous ramenaient toujours sur la Place du Palais pour pouvoir le regarder encore et encore. C’est difficile à expliquer, ce pouvoir d’attraction que peut avoir un tel endroit, mais cette place possède une histoire tellement riche, et puis elle est si immense… !

Vous l’aurez compris, l’Ermitage est mon plus joli souvenir de ce voyage à Saint-Petersbourg. Dommage que ces modestes clichés ne lui rendent pas justice, mais j’espère qu’ils vous plairont quand même et vous donneront peut-être envie d’y aller à votre tour !

ermitage1

ermitage2

façadeermitage

ermitage3

ermitagescalier

plafondErmitage

sallebalermitage

putti

DSC00247

statues

ailesanges

P1170778

annouchka

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

☆ Les russes ☆

posted by Anne 17 avril 2012 58 Comments

lesrusses

Je n’avais encore jamais écrit un blogpost dans l’avion mais voyez-vous, j’essaie vaguement d’oublier que je viens de renverser mon verre d’eau fraîchement servi par le steward sur mon pantalon. Je suis trempée jusqu’aux fesses, on va rire quand il va falloir descendre.

Je rentre de Russie, j’ai passé 4 jours surprenants et merveilleux à Saint-Petersbourg. Je n’avais jamais vraiment rêvé de cette destination, du moins jamais pensé une seule fois que ce rêve puisse devenir réalité un jour. La Russie est une destination difficilement accessible : il faut un visa d’entrée et les formalités sont franchement pénibles (une liste de documents traduits en russe à fournir, un formulaire de demande de visa fastidieux à remplir, 3 heures de queue dehors dans le froid devant l’Ambassade de Russie à Paris, et des euros en moins sur votre compte en banque pour obtenir le précieux sésame…  il faut vraiment avoir envie d’y aller !) Enfin, les billets d’avion et l’hôtellerie y sont très chers. La plupart d’entre-nous préféreront donc dépenser leur argent pour partir vers des destinations plus ensoleillées, et moins froides dans tous les sens du terme. Pour ma part, il s’agissait d’un cadeau totalement inattendu, une vraie belle surprise !

J’ai déjà terminé de trier mes photos, mais en attendant de faire une petite sélection pour vous les montrer, j’avais juste envie de vous parler un peu des russes, du moins les habitants de Saint-Petersbourg, parce que je me suis vraiment régalée à les observer pendant mon séjour. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir immortalisé certaines scènes de vie en photo dans la rue ou ailleurs, mais sachez-le, les russes ont horreur qu’on les prenne en photo et se fâchent tout rouge s’ils vous prennent sur le vif !

★ La froideur des russes n’est pas vraiment une légende, Ils sont rustres et peu souriants. Ils n’hésitent pas à vous bousculer sans vergogne dans la rue s’ils sont pressés et que ô malheur vous êtes sur leur chemin. Pourtant, ils sont capables de montrer une vraie gentillesse et sont assez serviables. C’est assez déroutant, leur comportement oscille toujours entre deux extrêmes si bien que vos nerfs sont mis à rude épreuve : ému par une sympathie inattendue, vous avez envie de leur faire un câlin puis de les taper à la minute qui suit. Ils ne badinent pas avec la discipline (faut dire que des années de communisme, ça traumatise) Donc mieux vaut se tenir à carreau lorsqu’il est interdit de faire quelque chose là bas. J’ai eu le malheur de prendre des photos dans un lieu où c’était strictement interdit, je me suis fait enguirlander comme jamais.

★ Les femmes russes sont très jolies. Il s’agit là sûrement d’une affaire de goût mais la plupart d’entre-elles m’ont fascinée. Bien sûr, elles sont ultra sophistiquées et ne sortent jamais sans maquillage, à mon avis elles dépensent des fortunes chez le coiffeur et en cosmétiques. Mais elles sont toutes – à de rares exceptions près – grandes et minces, avec des jambes interminables, un port de tête princier et beaucoup d’allure.

★ Par contre elles ne savent pas s’épiler les sourcils. Adeptes d’une épilation totale et d’un trait vaguement dessiné au crayon pour tenter de créer une ligne naturelle, en vain. Et ça, c’est très moche.

★ Elles passent leur vie en robe moulante et en mini-jupe – voire en jean slim dans le pire des cas –  perchées sur des talons vertigineux (12 cm est une bonne moyenne) et ne semblent pas dérangées ni par les pavés massifs des trottoirs ni les températures glaciales. Difficile de ne pas se sentir un peu pouilleuse quand on est une touriste en baskets et qu’on se balade avec une doudoune et un bonnet multicolore.

★ Elles ont un rapport décomplexé à la mode. Elles se fichent pas mal d’être « in » ou de porter le dernier top fashion de la nouvelle collec’ Zara. En fait, elles portent ce qui leur plait, tant pis si c’est ringard pourvu que ce soit sexy. Cela donne un mélange des genres assez improbable, un style qui semble resté bloqué dans les années 70 mais avec petite une touche 2012 quand même. Du coup, c’est assez difficile de distinguer leur classe sociale, elles se fondent toutes dans le même moule. Raaah ça m’énerve tellement de ne pas pouvoir vous montrer ça en photo façon « Street Style ! ».

★ Elles sont donc très jolies mais se baladent aux bras d’hommes fort laids, dont la coupe de cheveux Playmobil (avec la frange plaquée vers l’avant sur le front ET grasse, c’est un must) semble être la tendance. La plupart des jeunes ont l’air de vouloir ressembler à Vladimir Poutine, j’ai eu l’impression de voir son sosie à chaque coin de rue. Mesdames, sachez qu’en France nous sommes entourées de beaux gosses.

★ D’autant plus que les hommes russes sont des gros frimeurs, des caricatures à eux tous-seuls. Ils sont fans de tuning, et aiment bien traficoter le moteur de leur voiture pour qu’elle fasse beaucoup, BEAUCOUP de bruit. Comme ça ils peuvent crâner en faisant des pointes à 180 voire 200km/heure sur Nevsky Prospekt, l’artère principale de Saint-Petersbourg (en quelque sorte nos Champs-Elysées à nous). Et quand tout le monde se retourne pour les regarder passer, ils sont contents. Bref, ce sont un peu des blaireaux.

Pourtant, et c’est bien là toute la contradiction de l’histoire, c’est que je me suis sentie très bien accueillie à Saint-Petersbourg. En fait, je m’y suis sentie bien tout court. J’ai aimé ses habitants très attachants malgré leur apparente froideur, ses monuments à foison, ses canaux, ses larges artères, ses musées… Mais j’y reviendrai très vite dans un autre article ! En attendant, portez-vous bien !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+