Browse Category

Venise

Que manger à Venise ? + bonnes adresses

posted by Anne 22 août 2013 16 Comments

mangeravenise

Voilà un billet avec du bon miam dedans ! La cuisine italienne est sans conteste ma préférée, autant vous dire que je ne suis pas privée de manger à Venise. D’ailleurs je n’avais jamais faim, je trouvais toujours le moyen de goûter à tout : les  pâtisseries à l’amaretto, les bonnes glaces… Et pour les mauvaises langues qui imaginent déjà le pire, ben non, je n’ai pas grossi ! On marche tellement à Venise qu’on peut se gaver sans mauvaise conscience, si si !

Par contre j’ai beau être habituée au prix parisiens, j’ai trouvé que tout était très cher à Venise quand il s’agit de manger, même dans les petites cantines sans prétention. C’est un peu la chasse permanente aux bonnes adresses, le mieux étant évidemment d’éviter les endroits hautement touristiques comme la Place Saint-Marc et s’enfoncer un peu dans les vieux quartiers pour dénicher la petite perle. Je me suis pas mal aidée du Routard mais de temps en temps j’aime bien faire confiance à mon instinct, avec parfois quelques déceptions mais aussi de jolies surprises !

Pour être sûr de bien manger pour pas trop cher, choisissez un bon plat de pâtes. Un italien ne ratant jamais ses pâtes, vous pouvez être certain qu’elles seront parfaitement Al Dente et goûteuses, surtout les recettes Al Vongole aux coquillages de la lagune. Un délice ! Les meilleures que j’ai mangées était à l’Osteria Al Mascaron dans le quartier du Castello, petite adresse familiale à ne pas louper si vous passez devant. Les pâtes sont toujours servies comme une entrée en Italie mais vous pouvez les commander seules (pour les petites faims ça suffit amplement) ou avec une assiette d’antipasti frais en entrée, avec des légumes variés marinés ou grillés, le poisson du jour, des crustacés… Un mélange local parfait et léger qui permet de goûter aux spécialités de la lagune et de manger « à la vénitienne ».

Osteria Al Mascaron, Calle Longa, Santa Maria Formosa 5225 Venezia 

spaghetti

antipasti

Je vous conseille de goûter également les spaghetti à l’encre de seiche, si la couleur noire ne vous rebute pas ! C’est assez surprenant lorsque votre assiette arrive mais c’est bien plus doux dans la bouche qu’on ne l’imagine. J’ai adoré ! Une expérience gustative à faire absolument si vous allez à Venise.

encreseiche

Par contre je vous déconseille les pizzas, elles ne sont franchement pas terribles et rarement cuites au feu de bois. Mais elles sont économiques si votre budget est vraiment réduit. Une bonne adresse dans le quartier du Rialto si votre ventre vous en réclame absolument : Da Mamo Trattoria, San Marco, 5251 – Calle Stagneri – 30124 Venezia 

Une autre tradition bien agréable à venise : l’apéro ! La tradition veut qu’on écume les bars à vins et qu’on boive un verre debout au comptoir ou dehors, donc si vous voyez des petites échoppes avec plein de gens devant qui discutent un verre de blanc ou de rouge à la main, foncez ! Les prix sont pour le coup largement abordables (de 3 à 5 euros le verre… raisonnable si vous n’abusez pas bien sûr !).

Mais moi je craque davantage pour le Spritz, l’apéritif vénitien par excellence à base de vin blanc sec, d’Aperol et d’eau gazeuse sur lequel on ajoute une olive verte bien tendre…. Huuuuum ! A déguster à l’ombre sur la terrasse d’un campo ou encore mieux, au bar « Paradiso » pas très loin du Gardini (le seul jardin public de Venise). Une terrasse sous les citronniers avec une vue sur la lagune comme nulle-part ailleurs, l’endroit porte vraiment bien son nom !

 Paridiso Giardini della Biennale 1260, Venise, Italie

paradiso1

paradiso2

paradiso3

Une autre adresse que je vous recommande, davantage pour le cadre que la cuisine par contre, c’est l’Osteria Bancogiro, nichée sur une terrasse juste derrière le pont du Rialto. Le point de vue sur le Grand Canal est superbe le soir, un vrai bon souvenir ! Attention les plats sont plutôt chers donc prenez-y plutôt un verre et admirez le coucher de soleil sur le Grand Canal. Magique !

bancogiro

biancogiro3

bancogiro6

biancorgiro4

biancogiro7

Osteria Bancogiro  Campo San Giacometto, San Polo 122 – 30125 Rialto VENEZIA

Et pour finir, les petites douceurs italiennes…

Comment passer à côté des bonnes glaces bien crémeuses quand on voyage en Italie ? A Venise il existe quantité de bons glaciers nichés un peu partout dans la ville… Mais le meilleur reste Cà d’Oro dans le quartier populaire de Cannaregio, avec un choix de parfum assez conséquent et des prix vraiment pas chers ! J’en salive encore…

Cà d’Oro Via Cannaregio 4273, Venezia

GLACE

Ne faites pas non plus l’impasse sur le fameux Tiramisu, c’est bien évidemment en Italie qu’il est le meilleur… Par contre c’est un peu la loterie et selon comment vous l’aimez, moi je le préfère quand il n’est pas trop mouillé ni alcoolisé. J’ai pu en déguster un très bon lors d’un diner chez Fiashetteria Toscana, un excellent restaurant de poissons que je vous recommande pour une soirée un romantique. Attention, le poisson est souvent proposé au poids à la carte par tranche de 100grammes, à prendre en compte lorsqu’on fait sa commande pour éviter les mauvaises surprises à l’arrivée de l’addition ! 

Et pour finir, ne pas oublier de croquer au moins une fois dans un Essi (ou Bussolai) de délicieux petits biscuits aux zestes de citron que l’on trouve sur l’île de Burano.  Les meilleurs se trouvent chez Luigi Palmisano !

Essi

Ainsi s’achève notre périple à Venise où j’ai adoré vous emmener, à travers mes images et mes plus beaux souvenirs ! J’espère que cela vous aura inspiré ou donner envie d’y aller à votre tour 😉

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Les couleurs de Burano

posted by Anne 23 juillet 2013 38 Comments


burano1

Si vous allez la chance d’aller à Venise quelques jours, il faut absolument prévoir une sortie sur les Iles de la Lagune et tout particulièrement celle de Burano, connue pour son art de la dentelle. La plupart des touristes s’arrêtent d’abord sur l’Ile de Murano pour admirer les souffleurs de verre dans leur ateliers (et finissent pour sûr dans la boutique associée) mais très sincèrement, si vous n’avez pas beaucoup de temps vous pouvez passer votre chemin et filer directement à Burano (Le vaporetto marque de toute façon un stop à Murano si le coeur vous en dit…). Il faut compter environ 45 min au départ de Venise, de la place Saint-Marc ou de l’embarcadère de Fondamente Nuove, pour se rendre à Burano. En sachant que l’ile est minuscule et qu’une vague constante de touristes s’empresse d’y débarquer – ce qui est bien normal car Burano mérite vraiment la visite – je vous conseille encore une fois de vous y rendre plutôt le matin, de déjeuner éventuellement sur place et de repartir juste après. Ou alors en fin d’après-midi, quand les premiers groupes commencent à rentrer par dizaines et laissent enfin un peu de répit aux habitants des lieux. Nous avons pour notre part choisi d’y aller en fin de matinée mais la lumière n’était pas idéale, je préfère toujours les lumières plus douces de fin de journée pour faire mes photos, sans parler de la température qui était déjà difficilement supportable.

Les maisons de Burano sont toutes sans exception, peintes de couleurs différentes et bien vives, ce qui bien entendu rend l’endroit incroyablement joli. Un vrai bijou multicolore ! On raconte que ce sont les femmes de pêcheurs qui avaient peint ces maisons pour que leurs maris puissent retrouver facilement la leur en rentrant de la pêche, car l’ile de Burano est connue pour sa brume en hiver. Pendant ce temps là elles brodaient de la dentelle au coin du feu, dans la tradition la plus ancienne. Depuis, cette activité s’est un peu étiolée et la plupart des napperons vendus sur l’ile sont importés de Chine mais qu’importe, le charme opère toujours !

J’ai vraiment aimé me perdre dans les ruelles de Burano et observer les habitants de l’ile qui ne semblaient pas dérangés par les touristes. Le linge sèche un peu partout sur des cordes, de délicieuses odeurs de cuisine italienne vous chatouillent les narines et le temps semble presque suspendu. A noter que les italiens m’ont paru très maniaques, avec Hubert on en riait à chaque fois qu’on les voyait nettoyer les tâches sur leur maison ou laver devant leur porte à grande eau. J’ai même vu une mama astiquer consciencieusement sa boîte aux lettres pendant 20 bonnes minutes. Ah ces italiens… 😉

 

burano2

burano3

burano5

burano4

burano6

burano7

burano9

burano8

burano11

burano10

burano13

burano12

burano15

burano17

 

burano17

burano16

burano14

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

❤ Quelques jours à Venise (et conseils pratiques)

posted by Anne 19 juillet 2013 40 Comments

accueil

Ahhh Venise…

J’écris cet article avec tellement de coeurs dans les yeux.

J’avais quinze ans la première fois que j’y ai mis les pieds. Un voyage scolaire d’une semaine avec ma classe de 3ème. Un souvenir marquant pour moi tellement cette ville m’avait émue. On avait passé un temps fou avec nos profs et les autres élèves, à arpenter les musées et visiter les églises magistrales de cette ville fortement chargée en art et en histoire, et absolument personne ne s’en était plaint (et pourtant dieu sait comme les ados sont idiots). Nous étions des gamins, mais étions tous, sans exception, tombés amoureux de Venise. Depuis, j’avais eu l’occasion d’y retourner deux fois, mais jamais en amoureux. C’est chose faite depuis la semaine dernière, une ligne de plus à barrer sur la liste des rêves de ma vie. Et ne venez pas me dire que Venise en amoureux c’est cliché, il n’y a que ceux qui n’y sont jamais allés qui peuvent encore penser cela. Croyez-moi, malgré les millions de touristes de passage chaque année, Venise a conservé son âme. Oh bien sûr, il ne reste que peu de vrais vénitiens dans Venise, la plupart ayant préféré la quiétude des îles ou choisi de vivre bien plus loin dans la lagune, là où les voitures sont autorisées. Mais Venise est tellement riche de son histoire, d’art et de choses incroyablement belles à regarder que le charme opère à la minute même ou vous l’apercevez de loin sur le Vaporetto, lorsque vous venez de l’aéroport.

D’ailleurs, j’étais un peu déçue en triant mes photos, je trouve qu’elles ne rendent pas du tout justice à la beauté et la magie de la ville. Parfois l’ambiance d’un lieu est tellement particulière qu’elle ne se ressent pas à l’image, c’est dommage. Venise n’est de toute façon pas facile à appréhender ni à photographier. Les ruelles sont très étroites et s’entortillent au milieu des centaines de ponts et canaux si bien qu’on passe son temps à se perdre, mais c’est ça qui est chouette. Le Grand Canal est jalonné d’une centaine de palais, non seulement l’endroit est sublime mais cet embouteillage permanent de gondoles et de Vaporetto qui se croisent dans une joyeuse cacophonie est un spectacle passionnant à regarder. Le soir, on passait des heures le long du canal à regarder les bateaux passer sans jamais se laisser… Ah la Dolce Vita… Ce n’est pas un mythe, j’en suis maintenant convaincue !

J’ai tellement adoré ce voyage et tellement envie de le partager avec vous que j’ai prévu d’autres articles sur Venise, avec du miam et beaucoup de couleurs dedans (ahhh l’île de Burano… mais j’y reviendrai !). En attendant je vous donne simplement quelques conseils pratiques qui pourraient vous aider si jamais vous décider d’y emmener votre dulcinée, votre mère, ou même (soyons fous) votre belle-mère… 🙂

serenissime

★ Evitez d’aller à Venise en plein été, surtout en août. Il y a tellement de monde partout qu’il est parfois difficile de circuler dans les endroits les plus touristiques, notamment sur la place Saint Marc et les ruelles qui l’entourent. Ajoutez à ça à une chaleur torride et accablante et vous obtenez le cocktail parfait pour péter un plomb. Si vous n’avez pas le choix de vos dates de séjour, le mieux est d’éviter la place Saint Marc la journée et de n’y aller que le soir, lorsque les touristes d’un jour son repartis. Elle prend une toute autre allure et l’air y est beaucoup plus respirable ! Notez que tous les deux ans a lieu la Biennale de Venise. C’est le plus grand évènement d’art contemporain au monde. Des expositions ont lieu un peu partout dans la ville, certaines sont gratuites et carrément expérimentales, ça vaut vraiment le coup de se pencher sur le sujet si l’art contemporain vous plaît.

★ Les hébergements sont assez chers, surtout en haute-saison. Je vous conseille de réserver le plus tôt possible car les hôtels abordables sont très vite complets, les hôtels ne comptant souvent que peu de chambres. Nous avons dormi au Palazzo Bembo en face du Grand Canal et face au fameux pont du Rialto. Pas très bon marché mais très bien situé car central dans Venise. C’est une bonne solution si vous n’avez pas beaucoup de temps et que vous voulez profiter au maximum de la ville, surtout le soir (c’est tellement plus sympa le soir !). Si je devais y retourner, je dormirais plutôt dans le quartier de Cannaregio pour lequel j’ai eu un gros coup de coeur. C’est le moins cher et le plus authentique de Venise, c’est là que les vénitiens viennent faire leurs courses et diner entre amis le soir. J’ai adoré également le quartier de Castello et les environs de l’Arsenale. Sans doute plus cher mais au charme incomparable… De toute façon tous les quartiers ont leur charme, alors comment choisir ? (généralement c’est le budget qui s’en charge pour nous).

★ A votre arrivée à l’aéroport, ne prenez pas un bateau taxi à 100 euros la course mais achetez un billet de Vaporetto Alilaguna ACTV. Le trajet coute 15 euros par personne et le bateau (tout petit) vous emmènera à Venise en 45 min. Ceux qui n’ont pas le pied marin seront mis tout de suite dans le bain !

✩ Programmez les visites du Palais des Doges et de la Basilique Saint Marc tôt le matin ou pendant les heures du déjeuner. Attention, avant d’entrer dans la Basilique il faut déposer les sacs encombrants (type sac à dos) dans une consigne prévue à cet effet et surveillée, non loin de la place (son emplacement est indiqué). Faites-le avant même de vous engager dans la queue parce que si on vous refuse l’entrée de la basilique, il faudra tout recommencer (j’ai vu plein de gens se faire avoir, moi j’avais lu l’info dans le Routard  – merci le Routard). C’est un peu râlant sur le moment mais ça vaut vraiment le coup de s’embêter un peu, une fois à l’intérieur vous en prendrez plein les yeux !

★ Si vous êtes des bons marcheurs, vous aurez certainement envie de parcourir la ville à pieds. Elle n’est pas très grande donc c’est largement faisable en quelques jours et en prenant son temps. La compagnie de Vaporetto ACTV propose des cartes valables 24h, 36h etc… qui sont quand même assez chères (35 euros le pass 36h) à vous de faire le calcul pour savoir si c’est rentable, en sachant qu’un billet pour une traversée simple coûte environ 4 euros. Tout dépend du temps que vous passerez sur place, le Vaporetto permet de gagner beaucoup de temps dans les déplacements mais en marchant, on s’imprègne tellement mieux de la ville… A noter qu’en 5 jours nous n’avons jamais vu aucun contrôleur excepté sur le trajet depuis l’aéroport. A bon entendeur… (je ne vous incite pas à la fraude hein !).

★ Un truc à faire absolument : aller voir Venise d’en haut. MAIS ne pas monter en haut du campanile qui se trouve sur la place Saint Marc mais celui qui est en face, sur l’Ile de San Giorgio Maggiore. Vous aurez alors une vue d’ensemble splendide sur Venise et sur la place Saint Marc. C’est le meilleur souvenir de mon voyage ! Au coucher du soleil c’est encore mieux évidemment. Par contre c’est un peu le bazar pour s’y rendre, mais ça je vous laisse découvrir par vous-même si un jour vous en faites l’expérience 🙂

Désolée de vous balancer les photos de manière aussi anarchique et sans légende, mais c’est un peu comme ça qu’est Venise. Une ville un peu folle, un peu fouilli, un peu bruyante…

place3

campanile2

campanile3

place2

basilique

doges2

pontdessoupirs

foule

grandcanal2

drapeau

place

fleursblanches

quai

masques

egliseblanche

balcon

escalier

rachele

palaisvert

gondoles

masques2

giudecca

pieta

grimani2

grimani1

grimani3

grimani4

lion

store

linge

amie

grandcanal

sangiorgio

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+