66 Esprit de noël, es-tu là ? - Le blog d'Annouchka
Chroniques

Esprit de noël, es-tu là ?

posted by Anne 10 décembre 2017 25 Comments

Décorer le sapin

Installer la crèche

Fabriquer des déco de noël en papier

Ecouter des chants de Noël

Trouver le cadeau qui fera plaisir à ceux que j’aime

Depuis l’enfance, j’ai toujours adoré Noël et rien n’avait jamais altéré mon excitation en cette période si particulière. J’ai toujours associé Noël à la féérie et à la joie d’être ensemble.

Et puis j’ai commencé à grandir et à devenir une vraie adulte et l’euphorie des fêtes pour moi s’est envolée… Je ne sais pas trop comment ni pourquoi mais depuis quelques années j’ai du mal à ne pas voir les contraintes liées aux festivités : le menu de noël à élaborer et à préparer quand on invite (surtout quand on ne sait pas vraiment cuisiner) la déco de table à imaginer pour 15 personnes, les courses à faire, sans parler de cette course folle aux cadeaux qui personnellement me stresse d’année en année. A quoi bon courir pour acheter toutes ces choses en sachant qu’elles ne feront plaisir qu’à moitié ?

Car c’est un fait que j’ai noté avec les années : la plupart du temps on se trompe de cadeau. C’est tellement difficile de viser juste que pour ma part, j’ai du mal à ne pas percevoir cela comme un échec. J’ai envie de faire plaisir à Noël et le simple fait de savoir que cela ne fonctionne pas à tout les coups rempli mon coeur de tristesse.

On vit dans une société ultra-consumériste et partout, absolument partout, on nous pousse à acheter : à la télévision, dans le métro, sur les blogs, dans nos boîtes mail et même par SMS alors que l’on a rien demandé.

A force de voir mes potentiels désirs anticipés de la sorte je me rends compte que je n’ai envie de rien. Pas de wishlist de Noël gribouillée sur un papier ou envoyée à la famille. Plus de rêve ni les yeux qui pétillent à l’idée de recevoir un joli paquet sous le sapin.

On pourrait trouver ça triste mais finalement, je crois que cette absence de désir matériel me soulage.

Pour la première fois, je me sens totalement hermétique et détachée de cette effervescence commerciale. Pour la première fois depuis longtemps, je ne ressens aucun stress lié aux préparatifs de Noël et heureusement car avec un bébé qui ne fait pas ses nuits, je n’aurais pas eu l’énergie de tout mener de front.

Je me fiche de manger 3 fois du saumon en entrée pendant 3 jours de suite, de ne pas savoir comment je vais m’habiller le soir du réveillon, de ne pas savoir ce que je trouverai sous le sapin.

Tout ce qui m’importe est de voir les yeux de mes enfants pétiller et d’avoir les gens de ma famille auprès de moi.

Ce sont les seules raisons qui font renaître en moi l’esprit de Noël.

Et aussi… il y a ce phénomène très étrange que j’ai constaté, c’est qu’à chaque fois que je pense avoir perdu l’esprit de Noël, il me suffit d’aller regarder le sapin des Galeries Lafayette pour le sentir renaître au plus profond de moi. C’est tellement fou, cet endroit est le plus commercial de Paris et pourtant la magie opère à tous les coups. A chaque fois le sapin des Galeries me rappelle la gamine que j’étais, celle qui fabriquait des santons pour la crèche avec de la pâte à sel. Celle qui dévorait les boîtes d’escargots Lanvin jusqu’à l’écoeurement, celle qui a cru au Père Noël jusqu’à ses 8 ans (oui oui), celle qui bricolait des marque-place pour les invités en forme de bonhommes de neige avec des boules de coton.

☆ Je vous souhaite à tous un joli dimanche et une belle semaine ☆

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

25 Comments

DeboBrico 10 décembre 2017 at 3:01

Moi non plus cette année je n’ai envie de rien, juste de l’amour, de la sereinité et de la simplicité. Je n’ai pas envie d’effusion de nourriture hors de prix, d’emballages à foison.
Mais bon il faut bien s’y plier avec les demandes de toutes part, des mamies, de la familles, alors j’ai fait une toute petite liste que des choses simples et utiles mais qui me font plaisir, et mes enfants ont fait pareil sans que je n’exige rien d’eux.

Reply
Escarpins et Marmelade 10 décembre 2017 at 3:29

Très joli texte, qui explique bien ce que tu me disais la dernière fois à propos de ton ressenti sur Noël. C’est sans doute facile à dire, mais il faut essayer de prendre cette période avec légèreté, sans te mettre de pression, de prendre ce que tu as envie de prendre et de laisser le reste. Si tu vois les yeux de tes enfants pétiller, c’est que rien est perdu <3

Reply
Emeline de "petit enfant deviendra grand" 10 décembre 2017 at 4:04

Je suis un peu dans le même état d’esprit, à ressentir des émotions assez contradictoires…

Reply
Laure et Loulou 10 décembre 2017 at 4:48

C’est un peu mon cas également, j’ai eu un mal fou à établir une liste pour ma famille qui me le demandait, mais je mets ça sur le compte de la grossesse qui nous fait devenir légèrement monomaniaque… Et j’espère bien que la magie de noël reviendra en force, d’autant plus avec/pour le futur enfant à venir !

Reply
Elodie 10 décembre 2017 at 9:25

tes photos sont, comme toujours, sublimes…
J’ai aussi du mal avec cette sur-consommation, acheter, offrir des choses inutiles alors que tant de personnes juste en bas de chez nous manquent de l’essentiel. Je ne suis pas du tout attachée au matériel, j’ai toujours beaucoup de mal à faire « ma liste » (surtout que mon anniversaire est 3j après Noël). J’opte pour de l’immatériel, à me faire offrir et à offrir: des places de spectacle, un spa ou un soin, des livres. On en a jamais trop, et je crois que cela plait toujours !

Reply
madamezazaofmars 10 décembre 2017 at 9:33

J’ai cru au pere noel jusu’a 11 ans si si et j’aime toujours autant les Noel, je deteste Nouvel an par contre. Peut être parce que je n’ai rien a preparer, peut être parce qu’on le fait tres simplement avec mes parents et en petit comité, je ne sais pas trop. Et au cas ou la magie de Noel serait moins forte, il me suffit d’écouter le Mistouflon me parler un peu de Noel pour que je replonge illico

Reply
Julie Olk 10 décembre 2017 at 11:03

Je suis comme toi^^ J’aime toujours autant Noël mais le nouvel an n’est pas mon truc 😉

Reply
Daphné @ Be Frenchie 10 décembre 2017 at 10:46

Je n’arrive pas non plus à ressentir de joie devant ces rayons qui débordent; ces biens, toute cette nourriture nous font-ils vraiment envie ? J’ai surtout envie de donner, partager et célébrer la vie, cette année plus encore.

Reply
Julie Olk 10 décembre 2017 at 11:02

Je crois que je suis un bon mélange entre ton avant et après désenchantement^^
Je suis toujours cette enfant impatiente qui adore Noël plus que toutes les autres fêtes. J’aime choisir le cadeau parfait parfois même plusieurs mois à l’avance, réfléchir au menu et me casser la tête sur une nouvelle bûche, arranger la déco de table…
Pourtant comme toi je déteste cette course à la consommation qu’on nous impose. Au passage je déteste aussi les stéréotypes genrés que nous renvoient les magasins : la dinette pour les filles pour apprendre à faire comme maman et les voitures les plus rapides ou le costume à super pouvoir pour les garçon pour devenir quelqu’un d’extraordinaire…
Naturellement depuis plusieurs années maintenant je m’oriente vers un Noël autrement (oui je suis encore en transition on va dire^^). Je pense que le fait d’avoir une famille nombreuse (beaucoup de cadeaux donc) ni est pas pour rien. Nous avons donc un budget de 10€ par personne maximum et tendons même vers les cadeaux gratuits : récup, DIY… Nous mettons la main à la pâte plutôt qu’au porte monnaie. Si pour les menus la dépense est inévitable (il faut bien manger malgré tout) nous faisons léger parce qu’une fête n’est pas obligatoirement une orgie et pour la déco de table… Dame nature nous donne tout ce dont nous avons besoin 😉

Reply
Neurones En Eventail 11 décembre 2017 at 10:42

La magie de Noël évidemment qu’elle est mise à rude épreuve avec l’opulence des listes de cadeaux à offrir, les menus à diversifier et à multiplier, mais il reste que l’on passe bons moments avec nos enfants et que leurs yeux pétillent le jour J et dans l’attente de celui-ci.
Bonnes fêtes à toi

Reply
Marie Kléber 11 décembre 2017 at 12:22

Comme je te comprends Anne. Cette course effrénée aux cadeaux me paralyse cette année. Autant j’aime en faire, autant j’aime les faire quand bon me semble. Et je te rejoins, on ne fait pas toujours l’unanimité avec des cadeaux qu’on a pourtant pris soin de choisir avec amour.
La magie pour moi c’est de se retrouver ensemble autour d’un bon repas. D’aller à la messe de Noël et de voir les yeux des enfants briller autour du sapin.
Les vitrines de Noël des grands magasins, le thé à la cannelle, l’odeur du sapin, les guirlandes et la musique, cela me suffit.

Reply
magali 11 décembre 2017 at 12:52

Bonjour Anne,
L’an dernier alors que j’étais si malade, je n’ai pas fait grand chose, nous nous sommes vraiment limités aux cadeaux des enfants, et vraiment le minimum. Peu de déco, pas de calendrier de l’Avent, et avec les chimio quasi pas d’agapes. Et tu sais quoi, le plaisir d’être là avec eux, avec mes parents, le calme, la paix, nous avons tous trouvé cela harmonieux, même les enfants!
Cette année, je vais beaucoup mieux, mais je ne suis pas/plus attirée par toute cette profusion. Nous avons fait un calendrier de l’Avent d’activités: Aller boire un chocolat chaud, faire une déco ensemble, lire 3 histoires au lieu d’une, s’endormir dans notre lit, etc… Pour les cadeaux pareil, juste de quoi marquer le coup pour les enfants, toute la famille va fêter Noel en foret.
Et nous apprécions beaucoup. Ce WE, nous allons à Paris, voir de plus prêt cette effervescence et ne manquerons pas d’aller voir cette magnifique couple. Plein de paix et de calme.

Reply
Soa 11 décembre 2017 at 1:51

L’esprit de Noël ne m’a jamais quittée, et maintenant que j’ai des enfants, je fais tout pour que cet esprit reste le plus longtemps possible pour eux aussi. Je suis une grande enfant, très perméable à tout ce qui est Noël, légendes de Noël etc. J’adore !

Reply
L'incorrigible imparfaite 11 décembre 2017 at 2:57

Bonjour
Comme je comprends …
je trouve qu’avoir des enfants changent tout mais je suis aussi stressée par la course aux cadeaux, les repas à croire qu’on oublie même d’apprecier le temps passé en famille …

Reply
leti 11 décembre 2017 at 10:41

cette année avec les enfants, je pense que je suis encore plus excitée que les autres années; Ils ont 4 ans et sont à fond dans la magie de noël; cela aide à potentialiser cette énergie.

Reply
mamanqjs 12 décembre 2017 at 1:31

Moi je retombe enfance tout les ans. Je crois que la magie de Noël sera toujours en moi lol

Reply
Cristina 12 décembre 2017 at 2:28

Oui, je suis d’accord avec ce que tu écris à 200%…de même pour le sapin…j’avais un petit coup de mou l’autre jour et suis arrivée aux Galeries au moment du « lâché » de bonbons…magie <3. Cette année encore, nous avons décidé d'attribuer un budget plus modéré aux cadeaux et tenter plutôt d'offrir des souvenirs…nous partirons donc quelques jours en famille…Vivement que Basile fasse ses nuits !!! (j'ai toujours autant envie de le croquer quand je le vois en photo). Bizzzz

Reply
SévTex 13 décembre 2017 at 1:56

J’adore noël mais je trouve que, depuis quelques années, le temps passe trop vite, qu’on court sans arrêt à droite et à gauche et que finalement, on n’a pas le temps de se poser, d’apprécier les petits bonheurs simples du quotidien.
Et moi j’ai cru au père noël jusqu’en CE2. Je ne sais pas par quoi j’ai été le plus déçue : que le père noël n’existe pas ou que ma soeur (3 ans plus jeune) sache le secret avant moi 😉

Reply
Anne 14 décembre 2017 at 5:59

J’envie un peu ceux qui ont les yeux qui brillent à l’évocation de cette magie. J’ai cessé de croire au Père Noël quand j’avais 3 ans. Chez nous, on n’avait pas les moyens de faire des agapes démentielles, et je ne me réjouissais pas de retrouver mes cousins parce que j’étais obligée de jouer avec la plus petite quand je voulais être avec les grands… Aujourd’hui, j’ai juste envie d’être avec ceux que j’aime sans aucune autre obligation. Cette année, on prend le large!
Mais j’avoue que, quand même, les vitrines des grands magasins à Noël sont féériques, et que, lorsque je passe par Paris, je fais un détour!

Reply
Itinera Magica 23 décembre 2017 at 7:37

Un magnifique article très sincère. Pendant des années, Noël m’a épuisée. Il fallait un cadeau pour chacun – je dépensais + de 1000 ou 1500 euros en cadeau, un mois de salaire pour moi qui n’étais pas riche, et je n’avais pas l’impression que ça fasse vraiment plaisir aux gens au final. Il fallait que tout soit parfait. Je cuisinais jusqu’à l’épuisement. Puis j’en ai eu marre et j’ai fuit Noël. Je suis partie seule au soleil. Mais ma famille m’a manquée. Cette année je renoue avec les Noëls en famille. Mais sans pression. J’ai fait imprimer mes plus belles photos en 3 calendriers et chacun choisira son calendrier – cela m’a coûté peu de temps et d’argent, et c’est très perso. Le menu de Noël sera ultra basique et facile à préparer. Mais on sera tous ensemble. Et ça va être bien.

Reply
Karine 24 décembre 2017 at 12:33

Merci pour ton article : tu écris exactement ce que je ressens cette année. C’est la première fois que je me désintéresse autant de tout cela.
Mais je crois que mon entourage est dans cet état d’esprit aussi car nous nous sommes tous limités à quelques cadeaux cette année.
Je me réjouis néanmoins de voir ma famille et je sais que ça va me faire du bien.
Je te souhaite de très belles fêtes, merci pour ces jolies photos !

Reply
Olivia 26 décembre 2017 at 10:35

Tes photos me rappellent toujours la magie de Paris, et me rendent souvent nostalgique…parce que je crois avoir gardé comme toi un regard de petite fille émerveillée devant toutes ces jolies choses. Paris pour moi, c’est le plaisir des yeux et des surprises avant tout, le temple de la consommation, oui, mais Noël est aussi l’occasion de se faire offrir tous les livres qu’on voulait lire sans oser jamais tous les acheter tant il y en a ! Alors…lire ce n’est pas du jetable, et ça fait du bien ! C’est vrai qu’avec des enfants, tout petits, c’est difficile de se concentrer et de ne pas tomber de fatigue et s’endormir dessus…cette année, j’ai beaucoup aimé Chiisakobé, le dessin est beau et le cadrage subtil, beaucoup de douceur dans ce manga ! Essaie, tu arriveras peut-être à le lire jusqu’au bout, c’est beau, tout simple.

Reply
Lucie 1 janvier 2018 at 11:16

Je comprends tellement ton ressenti. Cette année, nous étions à l’étranger mon chéri et moi pour les fêtes, pas de grand repas, pas de retrouvailles en famille, pas de cadeaux, mais de superbes moments malgré tout car il y avait l’essentiel: de l’amour ! C’est cela qui rend ces fêtes merveilleuses finalement. Les yeux qui pétillent, de gros calins et des mots doux !
Je ne me retrouve pas non plus dans cette société hyperconsumériste, mais tant qu’on a ça, je crois que ça va ! Et cela se trouve tout au long de l’année 😉

Reply
NAME 3 janvier 2018 at 7:58

Vos commentaires sur le club med, c’est pour se faire réinviter?

Reply
Madame Renard 6 janvier 2018 at 5:31

Comme ces mots résonnent en moi.

Pendant des années j’ai ressenti un énorme sentiment de lassitude face aux fêtes de noël. Quand je les voyait approcher les mêmes images me venaient à l’esprit: l’orgie de présents inutiles, les mêmes discussions lourdes et futiles aux réunions de famille, l’obligation de devoir en faire des tonnes car « c’est Noël ». Ça me foutait carrément le bourdon et je trouvais cet événement vide de sens.

Puis mon bébé a grandi, nos valeurs et convictions familiales avec elle. Nous avons décidé d’y donner le sens que nous y voulions, en devenant plus minimalistes (et qu’importe l’avis de cousin bidule), en accordant plus de valeurs sur les échanges et les moments partagés. Et depuis, nous arrivons de nouveau, tous les 3, à nous émerveiller devant les vitrines de décorations de Noël pleines de lumière et de magie.

Tout ça pour dire que quand les choses perdent du sens, il ne tient qu’à nous d’y donner celui qu’on veut.

Très bonne année à ta petite famille Anne.

Madame Renard

Reply

Leave a Comment