Chroniques

Insomniaque

posted by Anne 1 février 2017 28 Comments

deco scandinave chambre

Vous le voyez, ce lit bien moelleux sur la photo qui a l’air siiiii confortable ?? Bon, déjà je confirme que oui, il est extrêmement confortable depuis qu’on a changé le matelas et les oreillers il y a deux ans. Quand je m’endors dedans, j’ai l’impression d’être au Ritz, c’est vous dire. J’ai mieux dormi ces deux dernières années dans ce lit que durant toute ma vie entière et je ne peux que vous conseiller d’investir dans une bonne literie ET de bons oreillers. Ce n’est pas l’achat que l’on rêve de faire en premier mais je vous assure que gagner en qualité de sommeil, c’est autant de points gagnés sur votre humeur et votre créativité au quotidien.

Bref, je kiffe mon lit (et mon matelas et mon oreiller ❤︎) mais malheureusement cela fait deux mois que je ne peux plus y dormir. Mon bébé (encore bien au chaud) a décidé que le matelas était un peu trop rigide à son goût et ne supporte pas que je puisse m’allonger dessus plus de quelques minutes. Chaque nouvelle tentative de ma part donne lieu à d’épuisantes séances d’étirement dans mon ventre, au point que cela en devient douloureux et que je suis obligée de me relever. Passé un certain stade de la grossesse, il est évident que trouver une position confortable pour tout le monde devient compliqué mais je ne pensais vraiment pas être éjectée de mon lit de la sorte (quel ingrat cet enfant :D). En bonne mère, j’ai décidé de me sacrifier et d’investir le canapé du salon en mode camping, premièrement pour permettre à mon amoureux de passer des nuits reposantes (le salaud) et deuxièmement, j’avais bon espoir de retrouver un semblant de sommeil, le canapé étant moins dur que le lit. Que nenni ! Morphée semble m’avoir abandonnée à tout jamais, à presque 9 mois de grossesse je n’espère même plus faire une nuit correcte jusqu’à l’accouchement et encore moins dans l’année qui va suivre (part se cacher pour pleurer).

C’est un peu difficile pour moi car sans être forcément une grosse dormeuse et plutôt d’humeur matinale, je n’ai jamais connu de gros problèmes de sommeil. Bien sûr, en période de stress particulièrement fort, il m’arrive de vivre le fameux « réveil de 5h » si caractéristique des personnes angoissées, mais le concept de nuit blanche entière est quelque chose que j’expérimente depuis seulement 2 mois. Je découvre à quel point ne pas dormir peut vous rendre complètement maboule et que cela doit être une vraie souffrance pour celui qui le vit sur le long terme. Par exemple, je comprends enfin ma maman, qui toute sa vie s’est plaint d’être insomniaque et qui a malheureusement tout essayé, en vain, pour retrouver un sommeil acceptable. Et franchement, chers amis insomniaques, je vous plains. Dans mon cas, je sais que cela est inhérent à mon état de femme enceinte et passera sans doute avec l’accouchement, quand je pourrai à nouveau disposer de mon corps et retrouver (enfin !!) mon lit. Mais j’aurais vraiment souffert de ces nuits blanches à répétition.

Pourtant, je reconnais qu’il y a quelque chose d’assez excitant et magique à l’idée d’être debout en pleine nuit, quand tout le monde dort à poings fermés. Les bruits ambiants ne sont pas les mêmes. Le frigo bourdonne drôlement fort, le chat ronfle fort aussi (décidément) et le parquet craque tout seul (???). J’habite une rue très touristique qui fourmille à partir de 8h du matin et je n’avais jamais remarqué à quel point elle pouvait changer de visage, une fois déserte et vide de toute activité commerciale. Je me dis qu’au moins, j’aurais découvert ma rue sous un regard différent et entre-nous, je n’ai jamais été aussi créative que devant mon ordinateur à 3h du matin. Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, il m’est arrivé d’apprécier parfois ces longs moments de solitude face à moi-même, dans le silence de la nuit. Mais on ne sait jamais, si vous connaissez un remède miracle pour retrouver le sommeil à 3 semaines d’un accouchement, ne le gardez surtout pas pour vous ! MERCI.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

You may also like

28 Comments

karine_ 1 février 2017 at 7:59

Ma grande fille va voir un psy avec qui elle pratique de l’EMDR. Elle est en terminale et appréhende le baccalauréat. Ca marche bien mais j’ai peur que pour toi ce soit un peu court.
Par contre, tu utilises un coussin d’allaitement, glissé sous le ventre, ça peut te permettre de trouver une position confortable… ça a sauvé pas mal de mes nuits…

Reply
Anne 2 février 2017 at 9:50

Je me souviens avoir aussi eu des problèmes de sommeil l’année de mon bac… Que de stress cette période ! A l’époque j’avais fait une cure de Magnésium et d’Euphytose, ça avait bien marché pour moi mais c’est peut-être un peu léger pour ta fille si vraiment elle est angoissée. J’ai effectivement acheté un coussin d’allaitement, c’est confortable mais ça n’améliore malheureusement pas la qualité de mon sommeil 🙁

Reply
karine_ 2 février 2017 at 6:08

Le psy de ma fille lui a conseillé de la mélatonine, ça fonctionne un peu.
La psy qui est spécialisée dans les enfants atypiques a aussi découvert qu’elle était précoce… ce qui expliquerait ses angoisses : elle est en inadéquation entre l’élève qu’elle est et l’image de l’élève (discrète et effacée) qu’elle souhaite montrer…
L’EMDR lui permet aussi de dénouer tout ça. J’ai une cousine qui suite à un énorme baby blues a aussi utilisé cette méthode, ça lui a fait beaucoup de bien. Cette méthode permet par une technique d’hypnose de dénouer les angoisses.
Et toi, as-tu mieux dormi cette nuit?
Sinon, je voulais te proposer de te faire un panty comme ceux que tu avais vu chez minireyve. J’ai fait le bleu marine à petits pois. Dis moi quelle taille et quelle couleur tu aimerais et je serai ravie de l’offrir à ton bébé 😉

Reply
Delphine - Made in Velanne 1 février 2017 at 8:46

Mince pour tes soucis de sommeil, ça doit être terrible… Je n’ai pas de solution à proposer, mais je te souhaite de bonnes lectures, découvertes, créativité durant ces nuits d’insomnie pour que ça passe mieux 🙂

Reply
Anne 2 février 2017 at 9:47

merci Delphine 😉 Passe une belle journée !

Reply
Adélaïde 1 février 2017 at 9:03

Je compatis ! Pareil pour moi à 37sa, insomnies quasi toutes les nuits de 4 à 8h (puis je me recouche après le petit-déj et dors jusqu’à midi 🙂 Mais notre lit est trop petit pour mon gros ventre et mon coussin de grossesse, du coup je pense qu’on va investir aussi. Quelle est la marque du matelas qui faisait le délice de tes nuits ? Bisous et bon courage !!!

Reply
Anne 6 février 2017 at 4:30

Les oreillers sont des Thermogel de Dunlopillo mais pour le matelas je ne sais plus ! Je regarde ça tout à l’heure !

Reply
DeboBrico 1 février 2017 at 9:14

Du coup tu sieste en journée?

Reply
Anne 2 février 2017 at 9:47

Non, j’ai beaucoup de mal à dormir la journée :/
En plus avec les travaux l’ambiance n’est pas franchement reposante, il y a pas mal d’agitations chez moi et beaucoup de bruit en ce moment.

Reply
Alison 1 février 2017 at 10:39

Pour le coup je ne suis pas enceinte comme tu peux l’être mais mesdames insomnies sont moi aussi mes amies. Et comme tu le dis si bien, je les déteste un peu moi au vu du calme ambiant qui règne la nuit, dans mon arrondissement et dans l’appartement. On découvre Paris sous un autre jour, dommage que ce ne soit pas comme ça plus souvent!

Reply
Corinne (Couleur Café) 2 février 2017 at 8:23

Je me souviens avoir eu des problèmes de sommeil à la fin de mes deux grossesses. J’utilisais la bonne vieille méthode : lait chaud très sucré au moment du coucher ! Çà m’a aidé !

Reply
Anne 2 février 2017 at 9:46

En fait, bizarrement je n’ai pas trop de problème pour m’endormir car je suis vraiment usée le soir. Par contre je me réveille vers 2h du matin et là impossible de fermer l’oeil avant le petit matin… Bon, je me dis que je dors 3h (de 23h à 2h) ce qui est mieux que rien ! Par contre impossible pour moi de dormir en journée avec les ouvriers à la maison, les livreurs, le baby-sitter qui débarque après l’école etc… Ça finira par rentrer dans l’ordre un jour, rien d’affolant !

Reply
Anouchka 2 février 2017 at 9:32

Je suis un peu obsessionnelle mais l’acupuncture ! Ça m’avait soigné les insomnies du double déménagement de l’enfer! Et en plus ça prepare à l’accouchement, double emploi

Reply
Anne 2 février 2017 at 9:43

Je vais me renseigner pour prendre un rendez-vous avant l’accouchement, tu as raison ça ne peut être que bénéfique ! Merci

Reply
Céline 2 février 2017 at 9:58

Alors, je vais faire mon gros (!) cliché de femme enceinte qui vient bavarder avec d’autres femmes enceintes pour se sentir moins seule. J’ai été insomniaque avant même le test positif, ça a été le grand symptôme du premier trimestre, le fameux réveil de 4h, et je me suis dit que c’était bien prometteur tout ça. Puis comme par magie, je suis tombée dans des phases bien plus longues d’épuisement, de zombie que dis-je, pendant lesquelles je dors 9h par nuit au moins, et je reste totalement épuisée la journée. Je suis plutôt là-dedans, avec, par-ci par-là, une nuit d’insomnie, comme ça, pof. Mais insomnie totale, même pas une heure de sommeil. Va savoir. Bref, tout ça pour en venir à ce que je voulais dire (parce que raconter mon expérience on s’en moque un peu en vrai) qu’en cas d’insomnie c’est l’homéopathie qui me sauve. Ma sage-femme m’a prescrit toute la grossesse du Gelsemium (pour le sommeil) et du Stramomium (pour les cauchemars), en bonne grosse dose, et c’est réellement radical sur moi. (Parce que le pire aussi, j’ai trouvé, c’était les cauchemars, sincèrement, c’est vraiment horrible, je ne compte plus les matins où je me suis réveillée en fondant en larmes – tu vois j’écris sans tabou 😀 ) Je te souhaite plein de courage pour la fin, et puis, il paraît qu’il faut en profiter un peu aussi… Belle (reposante?) journée!

Reply
Anne 6 février 2017 at 4:15

Oh mais détrompe-toi, ton témoignage m’intéresse ! Dans mon cas c’est un peu tard pour démarrer une cure homéopathique mais tu fais bien d’en parler car cela pourrait rendre service à d’autres futures mamans en galère de sommeil 🙂

Bizarrement, j’ai fait énormément de cauchemars pendant ma première grossesse et quasiment aucun pour celle-ci ! On est beaucoup moins angoissée la 2ème fois, ce ne sont en tout cas pas la même crainte 😉 Allez, courage, tu tiens le bon bout aussi et en plus les beaux jours vont bientôt revenir !

Reply
aloréedubois 2 février 2017 at 12:06

Je ne me souviens pas d’avoir eu des insomnies pendant ma grossesse en revanche elle ne me laissent pas de répit depuis deux semaines… la faut au stress au boulot. Et malheureusement, elles me prennent à toutes heures et pas seulement à 5 heures. Donc bon courage, je compatis ! Seule solution : sieste l’après midi et homéopathie !

Reply
Anne 6 février 2017 at 4:23

Merci ! Bon courage à toi aussi, j’espère que tu réussis à te reposer quand même !

Reply
lexou 2 février 2017 at 4:02

Ce n’est pas une question de grossesse pour ma part, mais plutôt de boulot.Depuis septembre, date du grand rush, je suis plutôt insomniaque alors que je suis une grande dormeuse.Ma fille est pareille, et je me surprend à ne pas dormir encore à 1h du matin.Je n’en profite pas pour lire mais plutôt pour me détendre, écrire pour le blog, et pire, travailler…j’espère juste qu’avec la fin de la période de rush je vais me détendre parce que je suis plutôt stressée des chiffres que l’on me demande, entre autre!On ouvre un club?

Reply
Diline 2 février 2017 at 8:28

Pas de remède miracle mais du soutien ! J’ai souffert de nausées et d’insomnies pendant de longues périodes lors de mes 2 grossesses et ça rend effectivement zinzin! La sophrologie m’a énormément aidée dans cette mauvaise passe, et j’y ai gagné en sérénité face au sommeil, encore aujourd’hui. Et sinon le magnésium (thalamag, compatible avec la grossesse et l’allaitement) m’a aidée aussi, enceinte on est souvent carencée. Courage, c’est dur mais c’est la fin!

Reply
Anne 6 février 2017 at 4:23

Merci beaucoup ! Il faut vraiment que je teste la sophrologie, vous êtes tellement nombreuses à m’en parler !!

Reply
Je ne suis pas une Poule 3 février 2017 at 11:28

J’imagine que tu as tout essayé, mais je peux te conseiller, en vrac : des coussins d’allaitement (un sous le ventre et un derrière le dos, des tisanes relaxantes, des séances de relaxations/ yoga/ sofro/ tout ce que tu veux pourvu que ça te détende, de l’homéopathie/ de l’acupuncture etc… Bref. Essaye d’en parler avec ta sage-femme car accoucher en étant déjà épuisée c’est pas le top… Il faut garder des forces pour après (bon… Le point positif c’est que tu seras déjà habituée à ne pas dormir^^). Bon courage et bonnes siestes!

Reply
Anne 6 février 2017 at 4:26

Je n’ai pas tout essayé en fait, du moins pas l’acupuncture dont on m’a dit tant de bien… Je n’ai qu’un rendez-vous mensuel avec les sage-femmes de la maternité et en général c’est assez rapide, 15/20 minutes tout au plus. Pour mes nausées elles ont été assez fatalistes (« ça passera avec l’accouchement »^^) donc il ne m’est même pas venu à l’esprit de leur parler de mes problèmes de sommeil ^^ Mais comme tu dis, je suis déjà prête pour les réveils nocturnes du bébé, c’est bien le seul point positif !

Reply
Mama Loca 3 février 2017 at 3:49

Je ne suis que compassion… et je connais bien ce problème, je vis la même chose.
Actuellement enceinte je dors très peu environ 4 heures par nuit, j’ai été arrêtée assez tôt car c’est juste épuisant et ce qui me sauve c’est de faire la sieste en journée.
J’ai pas de recette miracle malheureusement, pour mon 1er ça m’a fait exactement la même chose et ça c’est passé tout seul 1 mois avant la naissance.
Et pareil impossible de dormir dans mon lit, pour mon grand j’ai dormi dans le canapé dès le 6ème mois, là je dors sur un lit d’appoint et je change de pièce parfois (ouais les femmes enceintes sont trèèèèès bizzares, je ne peux pas vraiment expliquer pourquoi je ne supporte plus mon lit).
Le seul truc qui me « sauve » c’est de regarder des vidéos de relaxation sur internet (tu connais l’ASMR?) ça aide à l’endormissement (enfin pour moi) et à ne pas m’énerver dans mon lit quand je cherche le sommeil pour la énième fois.
Courage!!!

Reply
Anne 6 février 2017 at 4:28

C’est vrai que les femmes enceintes sont super bizarres, jamais je n’aurais cru que mon lit tant aimé deviendrait mon pire ennemi^^. Je ne connais pas du tout l’ASMR mais je vais me renseigner, merci !!

Reply
Elo_baz 4 février 2017 at 9:58

Bonjour,
J’aurais aimé savoir d’où venait le berceau ? il est magnifique et m’intéresserais 🙂
Merci de votre retour !

Reply
Anne 6 février 2017 at 4:29

Je l’ai acheté à une personne talentueuse qui chine et restaure des berceaux via Instagram, tu peux la retrouver ici :

https://www.instagram.com/mini_bandit_vintage/

Reply
En t'attendant - Le blog d'Annouchka 21 février 2017 at 7:03

[…] lutté, parfois en vain, contre des nuits d’insomnie. Résignée, j’ai regardé les 6 saisons de la géniale série « Call the […]

Reply

Leave a Comment