66 Rêve de jardin - Le blog d'Annouchka
Baby chou !ChroniquesChroniques de maman

Rêve de jardin

posted by Anne 19 mai 2011 47 Comments

fleur

Ça y est, ça me revient. Je me souviens maintenant pourquoi je disais toujours « un bébé à Paris ? Jamais ! ». Mais comme pour beaucoup, les années ont filé plus vite que prévu et finalement mon bébé est né à Paris. Et ça, je n’en suis pas peu fière. C’est chauvin peut-être, prétentieux peut-être, mais pour moi c’est le symbole de réussite de mon exil à la capitale, et ça représente vraiment quelque chose de fort. L’impression d’avoir reçu un joli cadeau en venant m’installer ici, il y a 9 ans.

Mais Paris et moi, ça semble être devenu comme une belle (et grande) histoire d’amour qui se termine. Depuis la naissance de mon fils, je découvre les joies d’être maman mais aussi toutes les galères que cela comporte quand on a choisit de rester vivre en ville.

Alors certes, on peut être une maman hyper épanouie à Paris, tant que ça reste un choix de vie, qu’on ait la chance d’avoir papy-mamie à côté pour nous dépanner et garder notre bout de chou de temps en temps, qu’on habite un appartement assez spacieux pour ne pas se sentir à l’étroit, et tout ce genre de choses, très matérielles certes, mais qui rendent le quotidien des familles nettement plus facile.

Déjà 5 mois que je râle à qui mieux mieux et peste tous les jours, tellement certaines choses qui étaient tout à fait anodines et agréables « avant », sont devenues compliquées. Tenez, l’autre jour, j’ai eu une idée complètement débile : aller faire un tour au parc de Belleville, à deux pas de chez moi. Enfin à deux pas… Déjà ça se complique avec une poussette et un bébé de 9 kilos dedans. Ou comment le quart d’heure de marche pour rejoindre le parc passe du petit 1/4 d’heure, à 3/4 d’heure. Parce que le parc de Belleville, c’est sur les hauteurs de Paris, vous voyez. Ça monte. Arrivée en haut du parc, j’ai eu la joie de devoir le redescendre, sur un parcours chaotique fait de pavés, de zig-zag, et comble du malheur : de marches. 3 pauvres petites marches suffisent à transformer vôtre promenade en cauchemar. Ajoutez à tout ça la mauvaise compagnie de pigeons collants et agressifs, l’ambiance pas clean du parc (des canettes et du pipi partout) j’ai eu envie de prendre mes jambes à mon cou. Et de pleurer, vraiment.

Je culpabilise toujours un peu de promener mon bébé à hauteur des pots d’échappement sur des boulevards à haute-circulation, et de ne pouvoir lui offrir que bruit et pollution. A chaque fois, je repense à mes vacances en Provence, à ses siestes dans le jardin, ses sourires de joie de pouvoir observer la nature et entendre le chant des oiseaux, et mon coeur se serre.

Et puis rien n’est adapté à la vie des jeunes mamans, ici. Pas d’ascenseurs dans le métro, pas de place pour garer sa poussette dans les rames (et si vous le faites, les gens vous haïssent) et vous voilà condamnée à prendre le bus en espérant que ce soit plus facile, mais non. Ici on déteste les poussettes, c’est comme ça.

Ah, et pour finir, l’histoire des crèches municipales et des assistantes maternelles agrées complètement saturées, qui n’est hélas pas une légende. Pour l’instant j’ai pris le parti de travailler de chez moi, mais je me rends bien compte que le système a ses limites et que je ferai bientôt partie des galériennes « sur liste d’attente » à la crèche ou qui dépensent le peu d’énergie qu’il leur reste à chercher une nounou.

Heureusement, être maman à Paris c’est aussi une multitudes de possibilités ultra-chouettes et plein d’avantages :

– les cafés « baby friendly » comme le Poussette Café qui organise de chouettes ateliers et qui fête déjà ses 4 ans (de jolies offres spéciales à cette occasion à découvrir sur le blog du Poussette café6 rue Pierre Sémard 75009 PARIS

– les salons de beauté « baby friendly » comme Mum and Babe qui prennent en charge les enfants pendant que maman se fait choyer (et que j’ai hâte de pouvoir tester) 3 rue Keller -75011 PARIS

Les salles de ciné ouvertes aux bébés comme le Club des Jeunes Parent au Forum des Images qui proposent toutes les deux semaines une séance aux parents accompagnés de leur bébé de moins de dix mois (ambiance adaptée aux bébés, lumière tamisée, son adouci et matériel de puériculture à dispo) Pratique si on a pas de baby-sitter sous la main – Forum des Images, Porte Saint-Eustache 75001 PARIS.

En attendant, ça ne m’empêche pas d’avoir envie de vivre à la campagne (enfin pas trop loin de la ville non plus, faut pas déconner) et puis surtout : JE VEUX UN JAR-DIN (voilà, c’est quand même pas compliqué).  Allez, je file au square de Ménilmontant !

jardin2

jardin3

You may also like

47 Comments

juliette 19 mai 2011 at 1:58

C’est mon mantra aussi : pas de bébé à Paris ! Mais je me doute que parti comme c’est parti, ça va finir par arriver :/ Je n’ai pas envie de ça non plus pour mon enfant, je veux qu’il ait un jardin où il puisse gambader et jouer au foot ! Et en même temps, je veux qu’il puisse profiter de tout ce qu’une ville peut avoir à offrir : des musées, des activités… Ah la la… pas facile tout ça !

Reply
Fanny 19 mai 2011 at 2:03

Comme je te comprends. Je suis moi-même une « banlieusarde » mais qui vit dans un coin encore bien vert, avec des forêts, petits lacs, pas mal de jolies balades à faire, et surtout j’ai un jardin. Avec un potager, des fraises bio à tire larigot en ce moment,bientôt les tomates, courgettes…
Je profite encore de la diversité culturelle de Paris mais en ayant mon coin de nature. Je rêverais d’aller m’installer en bord de mer mais je sors souvent voir des spectacles etc… ça me manquerait je pense.
J’ai retravaillé sur Paris il y a 2 ans du côté des champs elysées, j’ai tenu un an: malade tout le temps, j’ai développé une forme d’asthme (que je n’avais jamais eu avant et que je n’ai plus jamais eu depuis que je travaille chez moi).Le bruit, la pollution, tout ça c’est vraiment stressant. Alors pour une jeune maman je n’imagine même pas.
Comme tu dis heureusement qu’il y a de bons côté, il est super le café ou le salon de beauté bébé friendly !

Reply
Knit Spirit 19 mai 2011 at 2:04

Mais il est très bien ce texte, qu’est-ce que tu racontais sur twitter ?!
C’est plein d’émotions et je t’imaginais assez bien en galère avec les marches pour aller au parc ou encore dans le métro. C’est vrai que rien n’est fait pour les mamans (et les personnes handicapées d’ailleurs) dans les transports parisiens et c’est fort dommage !

Reply
working-mum 19 mai 2011 at 2:07

ha on est voisine! je veux bien tester dès que j’aurais pondu les lieux dont tu parles :-)) et en effet moi aussi j’ai déjà envie de quitter paris!!

Reply
julie adore 19 mai 2011 at 2:07

tu pourras revenir à 3 ans de ton bébé 😉

Reply
KRiSS 19 mai 2011 at 2:13

Bon mais ne partez pas trop loin qd mm hein! <3

Reply
heidi 19 mai 2011 at 2:16

Alors je vais te rassurer, un bébé à Marseille c’est pire ! et je n’exagère pas !
Pas d’ascenseur dans le métro (même dans les stations inaugurées l’an passé), des escalators mais pas dans mes stations.
Des trottoirs encombrés de voitures, de crottes, de crachats.
Pas de place en crèche et quand tu oses te manifester au service Petite enfance, on te balance « mais vous avez bien une mamie », ben non !
et par « parcs » faut attendre coin de verdure paumé, bondé, chelou ou carrément traverser la ville (en voiture of course).
Future bébé pas fière d’être Marseillaise, ça commence mal. 😀

Reply
La Journaliste IT Pink & Green 19 mai 2011 at 2:19

Rha la la, je me reconnais terriblement dans ton billet !! J’ai vécu 11 ans à Paris (je venais du Nord, toi aussi ou je me trompe peut-être ?), j’y ai même eu mes deux filles et j’ai galéré comme toi pour la poussette, le parc bondé, les problèmes de garde…

Bref ça fait 18 mois que je suis partie dans le Sud, à Gap, et c’est juste le BONHEUR ! Je suis ravie que mon fils naisse et grandisse ici. Quant à mes filles, y a pas photo : elles ont gagné en qualité de vie.

Bon courage en attendant un grand départ peut-être ;).

Reply
anaisl57 19 mai 2011 at 2:33

Je te comprends…heureusement qu’il y a des beaux parcs pour se balader et laisser jouer les enfants!

Reply
Covima 19 mai 2011 at 2:40

Pas facile la vie parisienne, ou dans une grande ville en général avec un enfant. Il faut en prendre son parti (dis-je de ma Bretagne, moi qui n’ai jamais vécu à Paris). Sur la photo, en attendant, il n’a pas l’air traumatisé 😀

Reply
Toute Petite 19 mai 2011 at 2:49

Mince, c’est moi qui t’ai donné des envies de jardin comme ça? ^__^

Reply
Anne-Sotte 19 mai 2011 at 2:54

Je pense que l’éternelle question Paris/Banlieue revient au grand galop dès qu’on a des enfants. Pour ma part, j’ai fait le choix (mais ça a toujours été une évidence finalement, vivre dans un petit appart’, très peu pour moi…) de vivre en banlieue proche de Paris, et franchement, je ne regrette pas le moins du monde !
Nous avons choisi une ville où nous ne connaissions personne, mais où le RERA passe (donc bien desservi) et où nous pouvions nous payer une petite maison avec un coin de verdure. Nous sommes à 3 stations de Paris, soit 10min, sur une ligne qui traverse toute la ville, bien pratique. Nous sommes en ville, à 3min à pieds de la gare, avec tous les commerces sur le chemin. Je mets 25min pour aller travailler. Je sors sur Paris sans problème, même en semaine. Alors ok, on ne vit pas dans une banlieue huppée qui fait rêver, on ne connait personne (pour l’instant) dans notre ville, et passer une soirée dans Paris est toujours un peu plus compliqué que quand on y habite déjà, mais on a quand même tous les avantages de la capitale, son côté culturel etc. à 2 pas, tous les avantages de notre ville à nous, et surtout une maison avec un jardin… Et quand je sais que ma louloute va faire ses premiers pas sur ce petit carré de gazon, bah je réalise que jamais je ne regretterai ce choix ! Et puis un jour, celui où notre boulot nous le permettra (car c’est bien ça le frein…), on repartira en province, et là on aura une maison et un jardin bien plus grands !!!
Et puis comme je vois que ça fait saliver pas mal de mes « amies virtuelles » blogueuses, si vous êtes sages je vais réfléchir à l’organisation dans petit barbeuk entre blogueuses dans mon carré de verdure si l’idée vous tente, ça pourrait être sympa pour faire connaissance « en vrai ». A creuser… 😉

Reply
Anne-Sotte 19 mai 2011 at 2:54

Oh là là, il était long mon commentaire ! 😉

Reply
Le Petit Miochon 19 mai 2011 at 2:56

Je vis exactement la même chose que toi depuis 6 mois. Culpabilité, quand tu nous tiens.

Dès que je le peux (et c’est pas si souvent), je file à la campagne et c’est toujours avec tristesse que je regagne Paris tellement je m’y sens mieux quand je suis avec Miochon.

L’idée d’un grand départ frappe de plus en plus…

Reply
Anso 19 mai 2011 at 3:21

Je suis allée me promener avec ma copine qui a eu il y a quelques mois…. des jumeaux. Je ne comprends même pas qu’elle reste à Paris. Quelle galère !!!!
Courage !!!

Reply
lexou 19 mai 2011 at 4:06

Voilà pourquoi j’ai fais ce choix si compliqué, mais en même temps pas tant le choix financier que ca non plus, d’habituer loin, et de me taper tous les jours les bouchons!!!par contre je suis trop loin de la ville, avec un petit quand tu dois faire 30min de voiture pour aller voir ton pédiatre c’est long!!
je te comprends vraiment, ici le jardin est très agréable, et crevette ne demande qu’à aller dehors!!

Reply
MissBavarde 19 mai 2011 at 4:20

Ben si tu veux un jardin viens chez moi à Malakoff dans ma copro on a un jardin d’environ 100 m2 sauf que comment te dire, viens avec ton sécateur, ta fourche etc car notre jardin ce sont des herbes folles mélées aux roses rouges 🙂

Reply
angie 19 mai 2011 at 5:18

Je le trouve pas si mal que ça ton texte (cf discussion sur twitter) et je te comprends..

Reply
Faustine 19 mai 2011 at 6:14

J’ai le jardin, il me faut le baby maintenant ^^

Reply
madamezazaofmars 19 mai 2011 at 7:44

Ici, seulement 3000 habitants, Aix en Provence a 25 km, et un jardin !!! Pas taper, non non 😉

Reply
Anne 19 mai 2011 at 8:58

@ Juliette : le temps passe à une vitesse folle… Et en fin de compte, déménager « en province », c’est pas si facile. Il faut pouvoir retrouver un job, trouver le bon endroit pour s’installer, quitter sa petite routine, ses amis. C’est démarrer une nouvelle vie et ça implique d’être vraiment prêt… Mais je ne doute pas que tu feras les bons choix. Et puis je me plains, mais le bonheur d’être maman prend quand même le dessus sur le reste.

@ Fanny : j’ai connu la vie en banlieue, quand je suis arrivée en RP. Mais j’ai eu envie de connaître l’euphorie de la capitale, à l’époque j’étais encore jeune et célibataire, et je ne regrette pas car j’y ai vécu de belles années. Je crois qu’il est tout à fait possible de trouver un compromis comme tu l’as fait (profiter des avantages de la banlieue ET de Paris sans y laisser sa santé). Et pour avoir vécu 20 ans en bord de mer, je te confirme que ça n’est vraiment pas la même vie !

@ knitspirit : franchement, je n’ai jamais transpiré autant que depuis que je suis maman (glamour toujours). Heureusement, tu croises quand même des gens attentionnés qui te donne un coup de main pour porter ta poussette ou te laisser passer…

@ working-mum : évite Belleville, donc… 😉

@ Julie adore : partir pour revenir… vraiment ? 🙂

@ KRISS : pour l’instant je suis encore là 😉

@ heidi : c’est trompeur Marseille, parce que tu te dis qu’il y a la mer, les paysages, l’exotisme méditerranéen, et puis en fin de compte ça reste une grande ville avec les galères qui vont avec. J’aime beaucoup y aller de temps en temps mais c’est vrai que je ne vois pas l’intérêt d’y habiter, alors qu’il y a une multitude de petits villages tout prêts…

@ La Journaliste IT Pink & Green : je suis vraiment ravie pour ta famille, ça laisse présager des tonnes de bons moments « nature » en perspective (et vive la montagne).

@ anaisl57 : oui mais les parcs sont saaaaaaaaales 🙁

@ Covima : Paris, c’est vraiment génial quand tu es célibataire, ou jeune couple. C’est euphorisant, de vivre à cent à l’heure. Mais avec des enfants il faut avoir une santé de fer pour survivre. Il y a quand même des gens qui gèrent cela très bien, mais bien souvent ce sont des natifs de la région ou des caractères plus souples 😉 Mais l’écrasante majorité quitte quand même la capitale après la naissance du 1er !

@ Toute Petite : oui, vilaine !

@ Anne-Sotte : tu as fait le meilleur choix possible 🙂 Moi je ne pensais vraiment pas avoir d’enfant ici quand j’ai acheté mon appart il y a 4 ans et demi, et puis… l’envie du bébé a été plus forte. Je ne regrette pas car heureusement mon fils a sa chambre et même si nous sommes un peu à l’étroit, chacun a su trouver sa place. Mais le prochain grand projet, c’est le grand départ… (et dans un futur assez proche je l’espère). Et je serais ravie de venir partager une merguez avec toi dans ton charmant petit coin de verdure, si si ! (et aussi, j’aime tes loooongs commentaires).

@ Le Petit Miochon : c’est vrai, les retours de week-end au vert sont d’autant plus dur quand on sait qu’on va se retrouver coincé entre deux immeubles…

@ Anso : c’est déjà pas facile de gérer des jumeaux, alors une poussette double à Paris, NO WAY !

@ Lexou : je pense que dans toutes situations, il y a du bien et du moins bien. Le tout est de savoir où sont ses priorités, et je crois qu’un enfant mérite qu’on fasse quelques sacrifices sur nos choix de vie.

@ Missbavarde : mais les roses ça pique !

@ Angie : en fait, c’est pas tant le style d’écriture qui me génait mais plutôt le ton employé… L’impression désagréable de me plaindre, alors que je ne suis pas si à plaindre que ça, bien au contraire 🙂

@ Faustine : allez, au boulot !

@ madamezazaofmars : t’en as de la chance, en plus c’est exactement l’endroit où j’aimerais aller vivre (pas loin d’Aix, donc)

Reply
louvero 19 mai 2011 at 9:08

bon moi je suis en banlieue Est proche Paris et j’ai vécu les mêmes galères que toi : le règne de la voiture, les trottoirs pas aux normes poussette/landau, la copro qui veut pas qu’on la gare dans le big hall pratique parce que ça salit les murs (!!!), pas de crèche, pas de garde, la pédiatre surbookée et dommage y’en a pas d’autres dans le coin… Mais les avantages : un grand appart et un parc pas trop loin (une montée quand même).
Résultât : les bras musclés (cool) mais fatigue et moral en berne avec 18 mois au poste de mère au foyer pas voulu en CDI… Ok ça fait des souvenirs avec le piou piou que d’autres mamans n’ont pas eu !
ma conclu : chacune son chemin de croix hein ? ;-))) et tant que les baby ont le sourire, nous les mamans on a de la ressource ! bon courage et profites 🙂

Reply
Marianne 19 mai 2011 at 10:49

Comme je te comprends ! J’arrête pas de dire ça aussi en ce moment =) Sûrement parce que je vis à Paris depuis peu, parce que je suis une fille « de la campagne » et que forcément, grandir au calme et sans certaines contraintes est un plaisir…et puis je vois toutes mes collègues qui galèrent en ce moment avec les gardes, les traversées de Paris, le métro, le monde et le peu de verdure… En même temps, Paris offre des opportunités qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Alors je te souhaite bien du courage pour surmonter ces quelques points négatifs, même si je suis sûre qu’en tant que maman attentionnée tu compenses tellement tout ça que ton enfant ne pâtie pas de cette ville !

Reply
Sally 20 mai 2011 at 6:34

C’est vrai c’est galère de vouloir promener bébé à Paris ! Et c’est vrai les parisiens haïssent les poussettes !
Maintenant que j’ai deux enfants, les promenades lointaines c’est fini pour un bon bout de temps. On se contente du petit parc d’à côté.

Reply
Clyne 20 mai 2011 at 7:41

Tu sais, sans partir à la « campagne », tu peux aussi tout simplement aller en banlieue 🙂
La mienne par exemple, le 78, est remplie de forêts et de parcs super agréables, en plus des bords de Seine, où tu te sens vraiment bien et « presque à la campagne » justement. Sauf que tu as le rer pour t’amener à Paris en 20 minutes (ouf ! :P)…

Tu pourrais y avoir une maison avec jardin sans problèmes 🙂

Reply
Laurence 20 mai 2011 at 7:59

C’était pareil pour moi mais av Bruxelles!
On habite mnt à 25 minutes en train de Bruxelles mais on est bien 🙂 Et av un jardin 😉

Reply
frip' 20 mai 2011 at 10:20

Comme je comprends… et pourtant, je n’ai jamais habité Paris !
Lorsque mon premier ptit loulou est né (presque 7 ans… ça passe BEAUCOUP trop vite !), j’habitais à Meudon depuis 1 an, dans un quartier plutôt « vert ». Trés rapidement, je me suis rendue compte que ça ne collerait pas avec un enfant : trottoirs trop étroits, manque de nature, circulation trop abondante à mon goût… bref, ajouté à cela le fait que je n’arrivais pas à prendre mes marques dans cette ville, nous avons décidé de retourner là où j’avais passé la plus grande partie de ma petite vie.
Résultat : je suis seulement à 25 km de Paris mais ici, c’est la ville à la campagne ! Pas de gros immeubles, beaucoup d’espace, beaucoup de verdures, des bois, la magnifique vallée de Chevreuse à portée de main, des squares ici et là et surtout du calme… C’est l’idéal pour une vie de famille. Dés qu’on veut aller se balader, rien de plus simple que de sortir les vélos et filer où bon nous semble.
Souvent, je me dis que c’est une grande chance de pouvoir bénéficier d’un tel environnement, surtout avec des enfants 🙂

Reply
cricrimam 20 mai 2011 at 11:35

Une banlieue un peu chouette pas trop loin de Paris peut être un bon compromis en effet.
Car tu vois, mon mari et moi on a rêvé longtemps de repartir en Aveyron, mais les difficultés pour trouver un travail (qui plaise et pas trop mal payé quand même), les problèmes de transport (la voiture tous les jours) etc nous ont fait abandonner l’idée.
Et en fin de compte maintenant que ma fille a dix huit ans, je suis bien contente d’être restée car pour les études supérieures c’est quand même plus simple… (et nous profiterons plus longtemps de nos enfants… ben oui, je n’ai pas envie de les voir partir, tout est passé tellement vite)
Conclusion ; balade toi un peu en banlieue, tu verras qu’il y a des coins trés chouettes et pas forcément loin de Paris.
Bon courage.

Reply
Ety 20 mai 2011 at 12:59

Vincennes, c’est cool, c’est tout près de Paris et y’a beaucoup moins de monde! Y’a le bois, le parc floral…Mais par contre, pour garder les petits, c’est la même galère!

Reply
juliette 20 mai 2011 at 1:13

@Ety : j’habite à Vincennes mais le problème, ce sont les prix. Quasiment les mêmes qu’à Paris, malheureusement :/

Reply
Anna 20 mai 2011 at 1:24

Tiens, on est voisines. Et bien que j’adore notre quartier et que je ne sois pas mère, je comprends aisément que ça devienne très vite une vraie galère !

Reply
Artmys 20 mai 2011 at 1:52

Olala, on dirait moi il y a 10 ans!!! Et pourtant cela n’a pas été facile, ma fille est née à Paris mais pour ses un an, on s’est installé à Avignon. Il faut avoir le boulot qui s’y prête. On a réussi à garder nos boulots parisiens en travaillant à distance. L’adaptation au silence a été bizarre au début, et pendant un an, on se disait quand est ce qu’on la rend notre location de vacances. Mais au bout du compte, on est super heureux de vivre à la campagne, d’aller tater un peu du bitume à Avignon ou Marseille quand l’envie est plus forte. Même si notre fille qui a bientôt 10 ans rêve de faire ses études à Paris!!!

Reply
chaglam 20 mai 2011 at 5:12

Ce n’est pas moi qui dirait le contraire. Aujourd’hui plutot mourir que de retourner à Paris!

Reply
Jadrine 20 mai 2011 at 5:55

J’utilise une écharpe de portage JPMBB et depuis fini les galères en poussette. Bises.

Reply
faraway 22 mai 2011 at 12:36

En effet ça ne doit pas être facile Paris avec un enfant, quand il faut se déplacer surtout et accompagnée de la bonne humeur des autres gens, pas toujours sympas avec les mamans .. je ne suis pas maman mais je prend souvent le métro et c’est flagrant.

Il y a quand même de chouettes initiatives pour les enfants + parents, il est temps que davantages de lieux comme ceux que tu as cités s’ouvrent ! Et des picnics bb maman dans les parcs parisiens, ce serait drolement chouettes ..

Reply
Leiloona 22 mai 2011 at 3:37

J’ai arrêté d’aller à Paris (j’habite en proche banlieue) avec mon petit car se garer dans un parking souterrain ne pose aucun souci, mais en sortir quand on est seule, si …

Reply
Heroysamonster 22 mai 2011 at 7:48

Malheureusement, cette question de banlieue ou campagne quand on doit avoir des enfants ce pose souvent mais je crois que ça vient quand on en a vraiment envie et pas à cause de notre environnement. C’est vraie que c’est mieux de pouvoir faire des grande balade, de pas avoir la pollution, d’avoir un jardin… Mais Paris c’est bien aussi.

Reply
Emma 22 mai 2011 at 10:00

Comme je te comprends… D’où notre dernière journée au vert pour que nos garçons puissent courir et faire du vélo sans être entourés de centaines d’autres enfants dont les parents auraient eu la même idée que nous ! D’ailleurs j’ai croisé le même coquelicot que toi !

Reply
Alex 23 mai 2011 at 10:00

De belles couleurs sur les deux premières photographies ! (merci Ménilmontant 🙂 et un beau boutchou !

http://www.urbangirl.fr
Blog Collaboratif Féminin Haut de gamme

Reply
Anne 23 mai 2011 at 12:56

@ louvero : ah oui en effet, même combat !

@ Marianne : tu as des enfants ? Parce que si ce n’est pas le cas, je n’ai qu’un conseil à te donner : profite à fond de la vie parisienne et prend le temps qu’il faut pour découvrir la ville dans ses milles recoins, tu ne le regretteras jamais 😉 (et puis j’imagine que tu retourneras forcément à la campagne un jour … ?)

@ Sally : oui ou alors il faut avoir une voiture pour sortir de la ville le week-end et aller profiter de la grande banlieue plus verdoyante… C’est ce qu’on fait en tout cas 🙂 (en attendant mieux).

@ Clyne : oui, je sais, la banlieue c’est beau c’est vert tout ça… Mais comme je suis un peu exigeante, je préfère quand même m’acheter une petite maison en Provence. Cela dit pour avoir vécu au vert dans le 77 c’est vrai qu’il y a des avantages mais on ne profite pas de Paris de la même façon… Par exemple quand tu sors le soir c’est un peu le grand voyage pour rentrer. Vaste débat !

@ Laurence : ah, ça c’est un bon plan !

@ frip’ : effectivement toutes les banlieues ne se ressemblent pas 😉 (ah faire du vélo, j’en rêve… t’en as de la chance).

@ cricrimam : oui c’est vrai que sur le long terme, vivre à Paris finit par offrir forcément plus de possibilités à un moment donné, notamment les études. Ma mère était si triste de me voir partir « à la capitale » que je comprends tout à fait ta réaction. Mais j’ai vraiment envie d’un grand départ, d’une autre vie. La banlieue j’ai connu, j’ai aimé, mais ça ne colle plus tellement avec le style de vie que j’ai envie d’avoir (et en plus, je veux du soleil… exigeante, moi ? :D)

@ Ety : oui mais c’est chèreuuuuh (quitter un deux pièces pour un autre deux pièces, ça me déprimerait encore plus je crois)

@ Anna : moi aussi j’aime mon quartier. Mais punaise, c’que ça monte !

@ Artmys : merci pour ton avis positif, il me rassure 🙂

@ chaglam : ah, j’entends souvent ce discours là ! (j’avoue c’est aussi ce qui me motive à partir).

@ Jadrine : oui j’en ai une aussi, de JPMBB. Mais je ne l’utilise pas pour les grandes balades, c’est moins pratique qu’une poussette dans la mesure ou tu ne peux pas emporter autant de choses (les affaires pour le parc et compagnie) Ou alors je m’y prends mal ?

@ faraway : les pique-nique mamans / bébés, ça existe peut-être ? Je n’ai pas vérifié…

@ Leiloona : ahah, je suis bien d’accord ! J’en ai fait l’expérience il y a peu au parking Saint-Martin (arts et métiers). L’horreur pour en sortir ! Pas d’ascenceur… enfin si mais la poussette ne rentre pas à l’intérieur ahahaha (rire jaune).

@ Heroysmonster : tu as raison je crois… Quand on a envie de partir, c’est qu’on est vraiment prêt à démarrer une nouvelle vie. Paris c’est une ville magnifique, j’aurai le coeur serré le jour où il faudra partir.

@ Emma : ah, tu soulèves un autre problème tiens… effectivement le peu d’espace vert que compte la ville est vite envahie par 99% des jeunes parents en mal de nature…

@ Alex : merci ! (mais les photos ont été prises en Provence :d)

Reply
Anne Claire 23 mai 2011 at 3:16

Je commence à voir mon quartier sous un oeil différent, j’habite dans un quartier très famille (le XVème) avec de nombreux parcs et squares, mais comme partout à Paris, transports difficiles d’accès avec une poussette, pas de places dans les crèches, des nounous qui coutent un bras … Alors évidemment je pense à la province, au Sud, mais je ne suis pas prête à quitter mes amis pour le moment et à tout chambouler !

Reply
Emilie 24 mai 2011 at 8:34

Bien que j’adore vivre à Paris, je sais que dès que j’aurai un bébé, ce sera la solution proche banlieue pour moi ! (92 voire 78 au pire des cas)
Une de mes amies était venue l’an dernier avec son fils et sa poussette passer la journée et ça a été très très dur de circuler dans Paris avec… donc j’imagine ta galère :-/
Sinon tu as la solution 78 ou 77 pour toi, à 10 min de Paris en RER A 🙂

Reply
Jadrine 24 mai 2011 at 2:02

J’utilise l’écharpe uniquement pour faire mes courses et pouvoir pousser mon caddie. Je suis une souris des champs avec jardin… je comprends l’utilité pour toi du « panier » de la poussette pour tes balades en ville. Courage et bises.

Reply
Marianne 26 mai 2011 at 9:27

Non, pas d’enfant pour le moment. Tu as raison, j’en profite, je bouge beaucoup et j’explore Paris, il a y tellement de choses à découvrir ! Et puis c’est sûr, ma campagne restera toujours pour moi mon « point de départ » !
A bientôt =)

Reply
Marjoliemaman 30 mai 2011 at 11:16

Voilà pourquoi nous partons vivre en Bretagne ! Paris va me manquer mais je n’en profite plus de la même manière.

Reply
LMO 30 mai 2011 at 7:37

Ben tu vois, j’habite au centre-ville de Toulouse et je rencontre un peu le même ras le bol (même si le métro est génial).
Envie d’un jardin, de voir mes filles jouer le week end dans les fleurs après avoir mangé une bonne salade dehors.

Quand on a des enfants on ne profite plus de la même manière des avantages de la ville, c’est évident! 🙂

Reply
Julie | rock@lulu 19 juin 2011 at 8:10

je le croquerai bien ce chouchou…
viens faire un tour chez moi dans la Drôme!
c’est nature, plaisant à vivre, le revers de la médaille c’est que des fois on se fait ch…

Reply

Leave a Comment