Bouillon de cultureChroniques

Le carré blond parfait de Nastassja Kinski dans Paris, Texas

posted by Anne 29 juillet 2014 15 Comments

photo

Hier soir je me suis pris ce qu’on appelle communément une claque cinématographique.

J’avais vu quelques affiches du film Paris, Texas un peu partout dans le métro, qui est actuellement rediffusé dans quelques salles parisiennes (la liste ici). J’ai eu envie de le regarder à la maison. J’ai déserté les salles de ciné depuis qu’on a viré la télé pour installer un vidéo projecteur. Ce truc a complètement changé nos vies, et je rattrape petit à petit ma culture cinématographique qui était proche de zéro… (si si je vous assure !).

Paris, Texas est un film sorti dans les salles en 1984. Il est vintage comme il faut, et concentre tout ce que j’aime des road movies à l’américaine : des personnages écorchés par la vie, la quête d’identité, la fascination de l’amérique. Le tout accompagné par une bande-originale magnifique signée Ry Coder, qui n’est pas sans rappeler celle de True Detective. D’ailleurs si vous avez aimé True Detective, je vous conseille vraiment de regarder Paris, Texas. On y retrouve un peu le côté contemplatif, mélancolique et mystérieux de la série.

Je ne vais pas vous raconter toute l’histoire du film mais elle est assez simple. Un homme du nom de Travis marche seul dans le désert. Il semble complètement abimé par la vie, et n’a pas donné signe de vie depuis 4 ans. Recueilli par un médecin  alors qu’il est inconscient, son frère fait alors le trajet pour le retrouver et l’aider à retrouver le droit chemin de sa vie. On apprend par la suite que Travis est papa d’un petit garçon de 8 ans, qu’il a eu à l’époque avec Jane, une femme très jeune et magnifique. Ensemble, avec son fils, ils vont partir à la recherche de cette femme qu’ils n’ont pas revue depuis plusieurs annnées…

Le film est vraiment génial, quelques longueurs toutefois mais qui se font vite oublier par des plans sublimes et une photographie incroyable. Personnellement, je ne m’ennuie jamais devant les road-movies de ce type, même s’ils sont lents. Ils me forcent à me poser et vivre au même rythme le temps de deux heures et cela fait du bien.

Je retiens surtout cette scène magnifique durant laquelle on voit apparaître Jane pour la première fois, magistralement interprétée par Nastassja Kinski (sex-symbol de l’époque et maintenant je comprends pourquoi !!). Elle arbore un carré blond à la couleur et à la longueur parfaite. Elle dégage une sensualité sans pareil qui me donnerait presque envie de foncer chez le coiffeur alors que j’ai décidé de laisser repousser mes cheveux.

Enfin, pour la petite anecdote, si vous aimez le groupe Texas porté par Sharleen Spiteri, sachez que le nom du groupe a été choisi en hommage au film Paris, Texas. D’ailleurs,  l’intro de « I don’t want lover » qui fut leur premier tube, reprend dès l’intro les slides de guitare de Ry Cooder qui ont fait la musique du film. Je ne suis sans doute pas objective car j’adore ce groupe (vu en concert il y a quelques mois au Zénith, Sharleen défonce tout) mais j’ai trouvé que c’était un très beau clin d’oeil à ce film magnifique.

Paris, Texas, un film de Wilm Wenders (palme d’or au festival de Cannes en 1984) Actuellement diffusé dans quelques salles à Paris. La liste est à retrouver ici )

paris texas

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

You may also like

15 Comments

lexou 29 juillet 2014 at 12:13

J’adore ce groupe, je ne les ai jamais vu en concert mais ca doit être un moment canon!Je ne connais pas ce film du tout mais je ne me vois pas en blonde 😉 ceci dit il m’arrive souvent de vouloir foncer chez le coiffeur après avoir vu quelqu’un canon avec une coupe canon!Je m’étais coupé les cheveux à quelques jours de mon accouchement en faisant un carré plongeant, je l’ai beaucoup regretté car je suis habituée à attacher mes cheveux et je ne pouvait plus le faire, je me suis jurée de ne plus jamais recommencer….résultat ca repousse et ils m’arrivent maintenant en bas du dos, ouf 😉

Reply
Anne 29 juillet 2014 at 1:20

@ lexou : pareil, j’adore le carré (c’est d’ailleurs ma coupe préférée !) mais mes cheveux ne poussent pas vite du tout, alors à chaque fois c’est galère pour retrouver une longueur correcte !

Ça te va bien les cheveux longs en tout cas, t’as bien raison de les garder !

Reply
Virginie B 29 juillet 2014 at 1:40

je viens enfin d’atteindre le carré alors que je les ai toujours porté courts… il me plait son carré t’as raison il assure !

Reply
Charlotte 29 juillet 2014 at 1:56

Tout pareil que toi! 🙂
J’aurai pu écrire presque le même article!… bon sauf que moi je n’ai pas encore vu ce film… 😀
Il faut que j’y remédie vite!!

Reply
Amélie 29 juillet 2014 at 2:10

« bande originale » plutôt que « bande-annonce, non ? ;D

Reply
Anne 29 juillet 2014 at 2:10

Mince, t’as raison ! (la honte…)

Reply
Anthologie de la poésie d'amour 29 juillet 2014 at 2:18

Il est vrai que le film est super ! Mais vous soulignez bien la coiffure de N. Kinsky qui est parfaite ! Elle la rend sublime !

Reply
LMO 29 juillet 2014 at 2:22

J’aime beaucoup Wim Wenders mais je n’avais jamais vu ce film… Merci pour cette suggestion!

Reply
Aix Parisienne 29 juillet 2014 at 3:38

Un film à découvrir pour moi merci !!!

Reply
Miss Blemish 30 juillet 2014 at 9:09

Ce film avec cette affiche qui placarde la plupart des couloirs de métro me faisait de l’oeil, je vais aller le voir cette après-midi même (merci à ton article qui m’a motivée à me bouger les fesses). Je ne savais absolument pas pour la petite histoire film-le groupe Texas ce qui me donne doublement envie de me ruer au cinéma (je suis une fan devant l’éternel de Texas)(et j’étais d’ailleurs également dans la fosse du Zenith cet automne).

Bref ! J’ai hâte de découvrir ce film !
Bises

Reply
Cilia 30 juillet 2014 at 12:12

J’ai vu ce film il y a longtemps en cours d’anglais (cela fait un peu mamie qui radote, je sais), donc en VO, et j’avais adoré. Du coup, je me suis acheté le DVD parce que je ne m’en lasse pas. Le prochain sur la liste est « A bord du Darjeeling Limited » de Wim Wenders aussi.

Reply
Celine 30 juillet 2014 at 4:25

Le film ressort en salles car il a été remastérisé (that’s why ^^) et comme j’ai pu le dire sur ton instagram, il est vraiment sublime 😉 Sinon, je ne sais pas si tu l’as vu mais A Single Man est également une autre claque cinématographique (pour ne citer que lui, car sinon la liste pourrais être très longue…).

Reply
Celine 30 juillet 2014 at 4:27

Et j’allais oublier: nous aussi, on a décidé de prendre un vidéo-projecteur au lieu de racheter une nouvelle télé: et c’est clairement la meilleure idée qu’on ait pu avoir !

Reply
Lili - Les Futilités 31 juillet 2014 at 7:58

Mon frère et moi avons beaucoup apprécié ce film à sa sortie alors que nous étions bien jeunes. C’est ce qu’on appelle un classique intemporel. Tu m’as donné envie de le revoir. 🙂

Reply
Slow Down 31 juillet 2014 at 7:32

Un film culte pour toute une génération!
Et que dire du groupe éponyme!
Tout ce que j’aime.
Je ne connais pas True detective, je vais m’empresser de le découvrir.
Merci pour cette chronique ciné qui me replonge à l’adolescence!
Elisa

Reply

Leave a Comment