Le charme des étés parisiens

Chroniques / Chroniques du quotidien
77 commentaires

 

toits

Je dis toujours que je déteste Paris en été, quand il commence à faire chaud et que l’ambiance devient lourde et pesante. A croire qu’ici, il n’est pas possible de passer un seul été sans suffoquer dès que le Mercure atteint 25 degrés (j’ai un seuil de tolérance assez bas à la chaleur, 25 degrés c’est beaucoup pour moi^^). Autant vous dire que lorsque l’on habite au dernier étage, cela peut vite devenir insupportable et pourtant… Il y a ce je-ne-sais-quoi qui me fait mentir à chaque fois.

En fait je crois que j’adore Paris en été.

J’aime les façades des immeubles qui semblent reprendre vie, le linge qui sèche aux fenêtres même si c’est interdit. Regarder ma voisine se faire bronzer depuis son salon. Parfois elle met un drap devant sa fenêtre, à mon avis elle est adepte du topless.

J’aime regarder ce type un peu fou de l’immeuble d’en face, s’installer sur le toit avec ses amis pour prendre l’apéro. Je suis trop loin pour les entendre parler mais je me plais à les imager refaire le monde, un verre de vin à la main. Il n’y aucune barrière pour les retenir en cas de chute, alors je prie toujours pour que cela n’arrive pas au moment où je suis en train de les regarder. Je trouve cet endroit dangereux et en même temps, c’est tellement dingue de pouvoir picoler sur son toit dans une ville aussi belle que Paris… Ça ne vous laisse pas rêveur vous ?

Il y a ces amis que j’ai « spotés » dans la rue d’en face l’autre jour, en train de pique-niquer en bas de leur immeuble. Le parisien n’a peut-être pas de jardin, mais il s’en accommode très bien. Il sort la chaise de camping et hop, c’est parti pour une soirée « diner au grand air ». Pendant ce temps là, les enfants jouent à la marelle ou au badminton. Qui a dit qu’on ne pouvait pas avoir une vraie vie de village à Paris ? Mais j’y reviendrai…

Il y a mon balcon qui est enfin joli après avoir passé des mois en jachère. Minuscule petit bout de verdure au milieu du béton. Un luxe à Paris.

Paris en été, ce sont aussi les gamins qui courent à pieds nus dans les squares et envahissent les bacs à sable. Et des sorties au parc qui se terminent toujours par une bataille d’eau géante.

Ce sont des terrasses de café vivantes avec des gens qui sourient. Le coca est vendu 5 euros mais on est tellement content de respirer de l’air frais qu’on s’en fiche. Même les serveurs ont l’air d’avoir avalé une pilule de gentillesse.

Et enfin, cette année, il y a la Coupe du Monde. Moi qui ai toujours eu horreur du foot, je me surprends à rentrer dans le jeu et sourire lorsque je vois un drapeau français suspendu à une fenêtre, ou lorsque j’entends depuis ma chambre, les cris de joie depuis le bar d’en bas à chaque nouveau but. Pour certains, le bonheur tient parfois à peu de choses. Et ce bonheur tout simple, il est communicatif.

Bonne semaine à tous !

toitsoleil

marelle

toit

ballons

immeuble

terrasse

martin2

drapeau

immeuble2

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

77 Commentaires

  1. C’est bien cela : le bonheur n’est jamais loin. Pourquoi vouloir décrocher la Lune ? Vivons avec ce qui est à portée de main, ton article le démontre très bien.

    • Franchement, je ne supporte plus d’entendre dire qu’on ne peut pas être heureux à Paris… C’est possible, à condition de bien regarder autour de soi. Cette ville a un charme incomparable, on oublie souvent que les gens viennent du monde entier pour la voir ! Pas plus tard que ce week-end, Hub a croisé des canadiennes qui ont loué un appart dans notre immeuble pour quelques jours et qui lui ont dit combien elles étaient enchantés par ce beau voyage ! C’est bête mais ça nous a fait plaisir !

  2. J’adore ton article, c’est si vrai !
    Alors oui, on doit se taper la chaleur étouffante du métro, oui on préfèrerait pouvoir plonger dans une piscine, et pouvoir profiter du grand air sans avoir à se retrouver avec 3 000 parigots dans le même parc, mais comme tu dis, l’été à Paris, il y souffle un vrai vent de liberté !

    • J’aime bien montrer que ma ville d’adoption a aussi des côtés positifs, alors si je parviens à en convaincre d’autres, c’est tant mieux !

    • J’essaie toujours de montrer Paris sous meilleur jour… Parfois cette ville m’exaspère mais je l’ai dans les tripes, c’est indéniable !

  3. Très bel article ! Tu me donnerais presque envie d’habiter Paris (je dis bien presque haha). Et tes photos sont magnifiques !

  4. Maintenant que je supporte les étés new-yorkais TRES chaud et TRES humide, je ne me plaindrais plus jamais d’avoir trop chaud à Paris! C’est super l’été à Paris mais le probleme c’est qu’il est souvent trop court… Profite bien des terrasses !

    • Pour avoir visité New York en août, je vois très bien de quoi tu parles !! Vive la climatisation ! Et oui, l’été est souvent trop court mais j’aime aussi le fait qu’il y ait plusieurs saisons, pas toi ?

  5. Les toits parisiens m’ont toujours fascinés et je les trouve vraiment très beaux.

    Tes photos sont magnifiques et me rappellent que voilà presque 10 ans que je ne suis pas venue

    • Merci Céline ! Oui c’est bien ça, il flotte comme un air de vacances en ce moment ici, et ça fait beaucoup de bien !

  6. J’aime Paris l’été ! Plus que l’Hiver j( n’aime pas trop le froid).
    J’adore quand on peut enfin dormir la fenêtre ouverte, entendre les oiseaux se réveiller.
    Bon après je ne suis pas sous les toits comme toi, et je n’ai pas beaucoup de soleil dans mon appartement. Donc c’est plutôt pratique l’été.
    Mais ce que je préfère c’est quand le temps tourne à l’orage.

    • Ah moi je déteste l’orage, j’en ai une peur bleue ! (et sous les toits je ne t’explique pas le boucan !)

  7. Quel bel article… et tes photos… J’aime et j’en redemande ! Cet été je compte bien profiter de Paris (contrairement aux deux dernières années où je n’en avais pas eu l’opportunité)
    Bises !

    • Oui, c’est vrai qu’à Montmartre l’ambiance est vraiment à part ! Il faut le vivre pour le croire…

  8. Joli billet. Je ne suis pas parisienne (mais poitevine bientôt bordelaise, dans quelques jours, donc provinciale), mais mes séjours à Paris en été me donnent l’impression d’une vraie douceur de vivre, qui s’évapore dès lors que l’été se termine.

    C’est incroyable de voir des parisiens investir les toits, c’est drôle mais tellement malin.

    Au plaisir de te lire à nouveau. Alexandra.

    • Il est vrai qu’aussitôt l’été terminé, la vie reprend son cours et le charme n’opère plus… Mais du coup tu as envie d’en profiter encore plus et c’est ce qui rend ces moments encore plus précieux !

  9. Elise a écrit

    Moi qui vis loin (là où c’est l’hiver en ce moment), tu m’as donné la nostalgie de Paris… La photo avec les ballons dans le ciel :)))))
    Merci beaucoup !!

  10. Tes photos sont vraiment superbes. C’est vrai qu’il y a une ambiance unique à Paris l’été (mais perso je préfère les étés au bord de l’eau ^^)

  11. Quel magnifique texte !
    Je reviens justement d’un week-end à Paris, du côté de Montmartre en plus 😉 et je n’avais pas du tout envie de repartir.
    Certes, il faisait chaud et il y avait du monde, beaucoup trop de monde. Mais j’aime tellement Paris !

  12. Oui je trouve aussi que cet été à Paris commence particulièrement bien : peut etre parce que ça fait plusieurs années qu’il avait du mal à démarrer, peut etre parce que la coupe du monde met une ambiance joyeuse, peut etre parce qu’on en a marre de ronchonner et qu’on a tout simplement envie de profiter… C’est bien l’été à Paris!

  13. Une ville en été c’est beau, encore plus quand il s’agit de Paris ! même si pour moi aussi le seuil de tolérance au niveau des températures est assez bas ^^

  14. Vivre à Paris ne m’a jamais gêné l’été, c’est d’avoir le parapluie qui me foutait le mouron.
    A Marseille, l’été c’est au ralenti, et là on regrette de ne pas avoir fait installé la clim. On va y passer !

  15. Au bout de 25 ans de vie parisienne, je me suis expatriée à Bruxelles. Cela fait donc 8 mois maintenant que je n’ai plus à prendre ces transports horribles, que le prix de mon coca a (un peu) baissé et que ma voisine à talon ne me manque pas, mais ça c’est une autre histoire!
    Je suis donc contente d’avoir changé d’air et je dois avouer que revenir pile pendant ces trois mois d’été pour le travail me déprime un peu.
    Cependant, ton article vois juste : il faut peut être savoir regarder juste au bout de son nez pour voir la beauté de Paris : les terrasses, les picnics, cette architecture si particulière qui me manque un peu je l’avoue et surtout ces parcs splendides.
    Merci pour tout car parfois il en faut peu pour se remonter le moral et lire ce billet m’a aidé à dédramatiser mon come back durant cet été. Merci donc pour ces jolis bouts de vie parisienne qui, finalement, donnent une autre saveur à Paris en été!

  16. Magnifique article rempli de poésie ! Je me suis bien reconnue dans ta description.
    Dans notre ancien appart qui était un tout petit studio au 1er étage on avait une sorte de terrasse (qui était en réalité le toit de la loge du concierge). Dès qu’il commençait à faire beau on sortait les chaises et on s’y mettait avec le chapeau de paille, les lunettes de soleil un verre de menthe à l’eau à la main. C’était trop drôle de voir la tête des passants en bas. Aujourd’hui on est dans un appart plus grand mais toujours pas de terrasse. On a simplement un mini balcon où on peut seulement mettre un pot de fleur. Cela ne m’empêche pas sitôt rentrée du bureau d’ouvrir les fenêtres en grand et de me mettre les pieds au balcon. 🙂 Comme tu le dis si bien à Paris on fait ce qu’on peut.

  17. Non seulement ton texte est magnifique et me parle (j’ai travaillé un été à Paris et j’avais adoré l’ambiance très particulière de la ville à cette époque), mais tes photos sont carrément sublimes et on voit ton fils (qui a bien grandi), ton balcon fleuri, le voisin sur le toit (en effet les Parisiens n’on peur de rien ..), le pique nique dans la rue; cet espèce de décontraction qui règne même si certains bossent encore, mais avec la chaleur et la coupe du monde, on dirait que tout prend un autre rythme. Je me rappelle des derniers jours de collège quand j’étais surveillante, l’ambiance était toujours très particulière, gaie, décontractée, et pourtant il y avait encore cours, mais ça sentait déjà les vacances …J’adore ces moments de flottements entre deux, ces moments où l’on peut se permettre de souffler facilement et d’être plus décontractée. C’est tout ça que ton texte m’évoque !!!
    Bises

  18. C’est une ambiance particulière l’été, la ville prend de belles couleurs…le ciel est bleu…(enfin!), ça fait du bien, de se croire dans le sud ^^. Belles photos.

  19. elodie a écrit

    Tres bel article … il y a un air d’Amelie Poulain …. ca donne presque envie d’habiter Paris !!! Mais je crois que je vais rester dans le luberon ….

  20. Ah Paris…ton article ne fait que me confirmer encore et toujours a quel point j’ai eu raison de prendre des billets d’avion pour rentrer passer l’été a Paris. Quand bien même j’y reviens pour travailler, le bonheur est immense que de savourer Paris a cette période là ❤ Tu as tout dit dans ton article 🙂 Je crois même que j’aime encore plus Paris en août,quand la ville est déserte, celle-ci semble encore plus nous appartenir.
    En venant m’installer ici a Montréal, j’ai réalisé qu’en fait, il n’y avait nulle part ailleurs ou je voulais vivre que…Paris. Quand bien même je profite et savoure ces deux années, je ne peux cesser de penser au retour à Paris a la fin.
    Merci beaucoup pour ce beau billet Anne et cette pointe de nostalgie qui en a découlé 🙂

  21. L’été a ce je-ne-sais-quoi qui transforme chaque ville en un village, c’est une période qui a une atmosphère tellement particulière, tout le monde prend un peu plus le temps de vivre, de s’asseoir en terrasse et de bavarder avec ses amis. Je crois bien que ce que je préfère c’est les toutes premières soirées d’été, lorsque l’on redécouvre ces plaisirs simples 🙂
    Très jolies photos en tout cas, elles illustrent parfaitement ce sentiment.

  22. J’adore Paris quelque soit la saison et, n’y habitant plus, tes mots m’ont fait revivre ce premier été que j’y avais passé. Moi, la fille du sud qui a toujours habité au bord de l’océan,j’appréhendais tellement cela ! Et finalement, j’avais adoré. Paris était plus belle que jamais, l’ambiance était tellement détendue, on passait nos soirées à flâner dehors, … tu as très bien décrit tout cela et j’ai même eu, en lisant tes mots, une sacrée pointe de nostalgie 😉
    J’ai adoré ton article !

    Belle journée

    Fanny

  23. Le je-ne-sais-quoi estival, qui sort les gens de chez eux, les ramène à la vie et au goût des plaisirs simples….J’habite dqns une (beaucoup) plus petite ville mais on retrouve certains de cesersonnages chez moi.. On peut y ajouter les odeurs de barbecue ça et là, les balades marinales qu’on a envie d’éterniser… J’adore cette période durant laquelle le temps semble s’être arrêté <3! On en voit des choses de ton balcon^^

  24. Un article que j’ai beaucoup aimé lire. J’ai toujours vu Paris comme un rêve, un endroit où l’on peut vivre en se disant que tout est possible et puis lorsque j’ai pu y vivre quelques semaines c’était en banlieue pour aller passer des examens dans Paris et là bizarrement je trouvais la capitale moins accueillante mais j’aime lire ces articles qui me rappelle le charme de cette belle capitale dans laquelle je vivrais peut être un jours 🙂 bisous

  25. Mallory a écrit

    Magnifique article, comme très souvent. Moi aussi, j’aime Paris l’été, j’ai réappris à aimer cette ville dans laquelle je vis depuis 17 ans maintenant, l’été dernier, dans une petite rue du 7ème, lorsque Paris, vidés de ses habitants, affichait ses plus beaux atouts.

    Je ne cesserais de penser que je me repère énormément dans tes écrits, aujourd’hui comme il y a 2 ans.

    Bonne journée, bonne fin de semaine,

    Mallory

  26. Paris en été, je viens te découvrir dans 2 semaines pour un week-end.
    Tes photos depuis les balcons sont improbables surtout le pique-nique sur les toits :p
    Il y a comme de la poésie dans l’air…

  27. blandine a écrit

    wahh ils sont dingues tes voisins!!
    Moi aussi j’adore Paris en été, même si c’est là que je soupire le plus devant les balcons, terrasses et roof-tops des autres; d’ailleurs j’avais pris une RTT ce matin pour en profiter!

  28. Bonjour Annouchka,

    Bien sûr qu’on peut-être heureux à Paris…J’y suis née, j’y ai vécu…et puis, par amour, je l’ai quitté…
    Paris me manque…terriblement…Paris me manque au plus profond de mes entrailles…je n’en parle pas…en Province on ne me comprends pas …Mais c’est là…je suis fière de le dire…même si c’est pas tellement (toujours) bien perçu.

    Mais…mais…
    Oui, on peut être heureux à Paris…si on a les moyens de se payer ces loyers vertigineux sans passer par la collocation…Il faut avoir la chance (?) d’être deux en CDI…sinon ça se complique légèrement. Ou alors avoir les reins très solides…
    Le coût de la vie (financier, nerveux, pollution etc…) est à mettre dans le balance.
    Tout le monde n’a pas le choix, le bonheur, d’avoir un boulot épanouissant à 10 stations de métro de chez soi…

    Enfin je ne veux pas refaire le monde à moi toute seule, face à mon PC…mais la maison de 170 mètres carrés avec un jardin de 5000 mètres carrés qu’on s’est trouvée à 800 m de la mer en Bretagne…me fait me dire…que mon Paris…ne m’offrira jamais ceci…même si ça fait mal…

    Très bel article !

    MERCI <3

  29. Il est chouette cet article ! Je suis comme toi, j’ai du mal avec la chaleur parisienne dès que le thermomètre dépasse 25 et en même temps c’est vrai que c’est beau, Paris l’été ! La chance de pouvoir profiter des toits comme ton voisin ^^

  30. Moi j’adore Paris en été: les parisiens remplacés par les touristes dans le métro, ça change déjà beaucoup! On passe des sales gueules aux sourires et aux coups de soleil…

    Et puis toutes ces activités gratuites, les animations, les concerts, les longues soirées, les gens heureux aux terrasses, et enfin le ciel bleu! Du ciel bleu à Paris!!!

    L’été à Paris, c’est la détente, c’est dix fois mieux que le reste de l’année… et tes photos traduisent très bien l’attitude alanguie des gens aux soleil 🙂

  31. clarillon a écrit

    Que j’aime ton article Annouchka!

    Merci de témoigner, de dire qu’on peut être heureux à Paris!

    Chez moi aussi on fait des pique-nique improvisés entre voisins dans notre petite impasse. Si les gens savaient… même dans les quartiers « huppés » de la capitale, on peut dégainer son saucisson, trinquer avec la boulangère et le coiffeur du coin de la rue pendant que les enfants s’amusent au fond de l’impasse.

    Mon quartier c’est mon petit village. Oh que j’aime Paris!

  32. C’est vrai que la chaleur du mois d août peut faire fuir, mais le temps est changeant quand même, ce qui permet de faire des pauses. Depuis que j habite Madrid, je m’étonne à penser aux étés parisiens pas si mal du tout en fin de compte, et bien moins étouffants que ceux de la capitale espagnole ( on arrive souvent à plus de 35 degrés à 23.00 du soir c’est pour dire ..) Ça me donne des « envies de Bretagne  » .. Enfin de fraîcheur !!en tout cas j’espère pouvoir passer quelques temps à Paris cet été, j aime bien le calme des soirées dans la capitale, les terrasses des cafés si différents du reste de l’année ..

  33. Ton texte et tes photos sont magnifiques.
    Et je m’y reconnais complètement, en tant que parisienne.
    Et le mec sur le toit, mon dieu, il est fou!!!
    Moi, j’aime Paris l’été, et encore plus au mois d’août, lorsque paris se fait la malle, et que j’ai l’impression que la ville m’appartient.
    En plus, il a fait bon cet été, je veux dire, frais. Donc, parfait!
    Bonne rentrée à toi.

  34. En la zona de Badajoz – Extremadura me tienes disponible para lo que necesites en ese u otro aspecto relacionado con los “locos masoquistas emseondederrp” , con los “nano”, con los “iaio” y sin olvidarnos de los “mayores de 50″ que son miles en nuestro querido país. Enhorabuena por lo que haces y como lo haces…ya que el Gobierno y las Comunidades Autónomas deberían de aprender y MUCHO. Saludos muy cordiales.Vota el comentario: 0  0

  35. Mario / ENQUANTO PROCURAMOS VIDA AONDE NÃO EXISTE A VIDA NA TERRA ESTÁ POR UM FIO, DA QUI A POUCO NÓS É QUE SEREMOS PROCURADOS.Gostei deste comentário ou não: 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *