66 Le clan des parents - Le blog d'Annouchka
Baby chou !ChroniquesChroniques de maman

Le clan des parents

posted by Anne 22 mai 2012 44 Comments

IMG_2864

« Tu n’as pas encore d’enfant, profite en ! »

« Tu verras, un enfant ça change la vie ! »

… Il y a encore deux ans, toutes ces phrases prononcées par ceux qui étaient déjà parents me semblaient totalement anodines et vides de sens. Elles avaient même le don de m’énerver, j’avais du mal à comprendre qu’on soit si aigris d’être devenu parents au point de décourager les autres parents en devenir. Et puis je suis devenue maman à mon tour et tout a fini par s’éclaircir. J’ai compris qu’à partir du moment où l’on bascule dans ce monde tout particulier de la maternité, les choses ne seront plus jamais comme avant… J’ai compris que toutes ces mises en garde qu’il m’était désagréable à entendre, sur le fait de profiter pleinement de sa liberté avant d’avoir des enfants, étaient finalement bien intentionnées. J’ai compris que tous ces gens n’étaient pas aigris comme je le pensais, mais peut-être juste un peu nostalgiques. Et que probablement aucun d’eux ne regrettait son choix mais avait simplement envie de s’exprimer sur les changements de vie que cela implique. C’est pourtant peine perdue car cela fait partie du cheminement que l’ont acquiert uniquement en ayant soi-même des enfants, en faisant sa propre expérience. Avant ça, c’est impossible de comprendre !

Quand on vous dit que l’arrivée d’un enfant change la vie, on a tendance à l’interpréter de façon souvent négative, on met l’accent sur la perte de temps pour soi, la perte de la liberté et de l’insouciance (mais est-on réellement insouciant quand on est adulte ?) et malheureusement trop peu sur l’immense bonheur et le flot d’amour quotidien que cela vous apporte… Se construire une vie de famille heureuse, n’est-ce pas l’un des plus jolis projets que la vie rend possible ? Certes, parmi les contraintes et les responsabilités quotidiennes qu’un enfant impose (et il y en a beaucoup !) il suffit de trouver son équilibre et de réapprendre à vivre en tant que parent. Evidemment, ce n’est pas rose tous les jours ni agréable de faire face à tant de responsabilités mais croyez-moi, le voyage en vaut la peine !

Moi, je suis heureuse d’être devenue maman. Parfois c’est compliqué et je suis un peu nostalgique de ma liberté « d’avant », et pour autant je n’ai jamais eu envie de revenir en arrière, je n’ai jamais regretté mon ancienne vie (même quand mon fils se jette par terre parce que je lui refuse quelque chose – c’est un peu sa spécialité du moment :d).

Mon article est un peu décousu, sans doute parce qu’en ce moment je me pose moi-même pas mal de questions sur mon rôle de maman et que certaines choses sont encore assez floues. Alors que je commençais tout juste à m’affirmer un peu en tant que mère, mon bébé grandit de jour en jour et ses besoins ne sont plus les mêmes. Son caractère s’affirme, sa personnalité se dessine, et moi je dois être là pour l’aider à grandir et se construire… Je vois bien qu’il ne suffit plus de le nourrir, le changer et jouer avec lui, maintenant je dois aussi l’éduquer et lui donner des repères. Et ce sont des responsabilités toutes nouvelles pour moi. Parfois ça me fait un peu peur, j’espère que l’on sera de bons parents ! Pas facile de savoir si on fait bien ou mal les choses, si on est trop ou pas assez sévère, en ce moment je ne refuse aucun conseils de tous ces parents qui sont déjà passés par là !

Hey, maintenant je me souviens d’où m’est venue l’envie de vous raconter tout ça ! La semaine dernière, j’étais invitée à l’anniversaire d’une amie avec une dizaine d’autres personnes. On s’était tous donnés rendez-vous dans un bar parisien pour 21h, et je fus la première arrivée sur place, la seule à être à (presque) à l’heure. Les autres sont tous arrivés en retard, parce qu’ils étaient allés manger au restaurant, parce qu’ils buvaient des cocktails à droite à gauche… Moi, je venais d’endormir mon fils. Vous l’avez compris, j’étais la seule à faire partie de ce fameux « clan des parents » 😉

You may also like

44 Comments

Koalisa 22 mai 2012 at 4:06

J’ai deux grands enfants et un petit dernier de 2 ans alors forcément je te comprends… parce que je suis redevenue maman d’un tout petit alors que j’avais retrouvé une certaine « liberté » et tout recommence ! C’est encore plus dur maintenant mais je sais que ça ne dure pas et que je retrouverai ma liberté… un jour! Bisous.

Reply
DarkGally 22 mai 2012 at 4:08

ben moi j’envie les mamans quelque part, dont toi (bon, ok, dans ton cas c’est ton ventre plat que j’envie). Je pense avoir assez profité pour passer à la suite avant qu’il ne soit trop tard (bon, avec un homme, ça serait plus logique).
J’avoue…le fait de ne plus boire pendant quelque temps me pose un réel souci (c’est l’avantage des célib sur les parents : l’alcoolisme :D)

Reply
lexou 22 mai 2012 at 4:11

évidemment ca me fait sourire, parce que je pense la même chose 😉

Reply
Makinkose 22 mai 2012 at 4:23

Entre parents… on se comprends !

Reply
heidi 22 mai 2012 at 4:31

Tu as un an d’avance sur moi, je prends note des futurs conseils.
🙂

Reply
madamezazaofmars 22 mai 2012 at 4:59

Je me retrouve dans ce que tu écris. je suis parfois nostalgique aussi mais je ne remonterai le temps pour rien au monde. Et ce que j’ essaie de faire surtout, c’est de ne jamais dire justement aux futurs parents ces petit s phrases de mise en garde que toutes les mamans ont entendu un jour. Ils se rendront compte des choses bien assez vite après l’ arrivée de leur bébé 😉

Reply
Anne-Sotte 22 mai 2012 at 5:07

Ce week-end nous sommes partis avec plein de potes, certains avec leurs enfants et d’autres non. Je ne faisais pas partie du clan des parents cette fois-ci, ça m’a fait tout bizarre, je me suis effectivement sentie plus libre que jamais, sans contraintes horaires, etc. alors que les autres ont bien galéré (colères, chemins inaccessibles en poussette, vomitos, mariage, …). Mais il me manquait quelque chose, un bout de moi, que j’étais tellement heureuse de retrouver en rentrant à la maison… 😉
C’est marrant de voir comme c’est quand on les laisse qu’on se rend le plus compte de ce qu’on a perdu (cette pseudo liberté de faire à peu près ce qu’on veut quand on veut), mais surtout de l’ENORME truc qu’on a gagné en contrepartie (tellement d’amour et tout plein de moments de bonheur…). <3

Reply
La perchée 22 mai 2012 at 5:24

Si tu savais comme ton article me parle ! Voila quinze jours que je découvre que ce qui change vraiment la vie, ce ne sont pas les contraintes logistiques de la gestion d’un bébé, mais cet immense flot d’amour qui vous envahi devant ce petit bout.
Signé : la fille réputée « coeur de pierre » qui est en train de faire son coming out en mode chamallow 🙂

Reply
L'Heure d'été 22 mai 2012 at 5:29

Un très joli billet. Très doux, très juste.

Je crois que c’est Elisabeth Badinter qui expliquait en 2010, dans son dernier livre, cette idée :
« Je suis une mère médiocre et je revendique ce droit. » Nous faisons toutes ce que nous pouvons, du mieux que nous pouvons et il serait cruel de vouloir nous imposer le rôle de mère parfaite.
En tout cas, à travers nos divers parcours de vie de parents, on les adore, nos enfants, ça, c’est certain… c’est ancré pour toujours.

Nathalie

Reply
Crouchette 22 mai 2012 at 5:40

J’aimerais tellement, mais alors tellement avoir des réponses moi aussi… C’est un sacré truc d’être parent. Un jour tu te dis c’est easy et tout roule sur des roulettes et le lendemain tu es perdue, tu ne sais plus quoi faire…
IL est mignon ton Martin en tout cas!
Bises.
Crouchette.

Reply
christine 22 mai 2012 at 5:42

Les miens deviennent grand, je peux reprendre un peu de liberté. Beau post.

Reply
Isa 22 mai 2012 at 5:47

Pour devenir maman, il faut accepter de faire certains renoncement mais rien de comparable avec le bonheur d’élever un enfant …

Reply
juliette 22 mai 2012 at 5:55

Je ne suis pas encore maman mais souvent je me dis « ah, si j’avais un enfant, je n’aurais pas pu faire ça » par exemple, ça me retient encore d’avoir envie de devenir mère tout de suite (ça et aussi le manque de place dans notre appartement). Mais je sais qu’un jour, tout ça ne me semblera rien du tout à côté de tout l’amour qu’on doit ressentir pour son enfant.

Ah, et si ça peut te rassurer pour l’anniv : on était comme des gueux au Mc Do en amoureux : y’a plus glamour quand même, non ? Finalement t’étais mieux avec ton fiston, c’est plus chouette 😉

Reply
Kimie 22 mai 2012 at 6:12

Et bien pour ma part, j’ai hâte de faire partie du clan des parents, je suis la dernière à ne pas en être parmi mes ami(e)s… mais malheureusement, pas pour tout de suite !

Reply
LMO 22 mai 2012 at 6:31

Perso j’ai fait partie du clan des parents tellement tôt que je ne sais pas ce qu’est la vie sans enfant, donc je n’ai jamais dit à personne « profite!!! » et personne ne me l’a dit non plus! 😉

Par contre c’est sûr que ça change énormément la vie d’être mère. Et aussi d’être une 2° fois mère d’ailleurs…

Reply
Camille 22 mai 2012 at 8:24

Ouais, mais c’est peut être aussi que tes amis sont tous des vilains retardataires. Si j’avais été là, je te promets, j’aurais été à l’heure! 🙂

Reply
MANOLLO 22 mai 2012 at 8:34

Eh oui je te comprends, une fois parent on change de clan… oui un enfant ça prend du temps mais ça nous apporte aussi beaucoup… oui oh conbien on est nostalgique de nos moments d’avant avec son homme, ses amies car tout n’est plus pareil, mais pas forcément moins bien c’est tout simplement autrement et aussi l’amour d’un enfant, le voir grandir, apprendre s’épanouir ça ne comble pas tout mais ça aide bien quand même. On est nostalgique mais on ne pourrait plus vivre sans son enfant… enfin je dis ça, je parle pour moi.. Bravo bel article!

Reply
Simla 22 mai 2012 at 10:47

Ma ptite Anouchka….c’ est tellement vrai… »le clan des mamans » on y est sans s’en rendre compte…et on y est pratiquement pour la fin de notre vie…car meme adulte on se sentira responsable d’eux !!! Et on s’inquiétera pour eux….bisouche….<3

Reply
Marie/chroniqueblonde 22 mai 2012 at 11:41

Je ne suis pas encore maman alors forcément je me retrouve quand tu parles de ces phrases qu’on nous rabâche et qui sont si agaçantes. J’ai tellement hâte d’être maman que je ne comprends pas… 🙂

Reply
Corinne (Couleur Café) 23 mai 2012 at 7:45

Je me reconnais dans ton article. Etre maman, c’est beaucoup de bonheur et beaucoup de contraintes. Ce n’est jamais tout blanc ou tout noir. Personnellement, j’aime être maman, j’adore la maternité, ce qui ne m’empêche pas de craquer parfois. Bisous.

Reply
isa 23 mai 2012 at 8:57

Bonjour, j’adore lire ton blog même si je ne commente jamais… mais là en temps que « parent qui est déjà passé par là », si tu veux deux très bons conseils, je te conseillerai deux très bons livres, tout d’abord : ‘la discipline, un jeu d’enfant’, de Brigitte Racine, excellenttissime sur ce sujet, même si le titre est un peu rebutant, car elle explique comment donner les vraies limites à l’enfant tout en respectant pleinement sa personne et ses besoins…. et en deuxième lieu, au titre plus attirant, au fond un peu plus dur à lire, mais en fait très très important pour guider un enfant vers son avenir, cette grande responsabilité dont on n’avait pas vraiment pris la mesure « avant », c’est « Un enfant heureux », de Didier Pleux…. Avec ça et ton intuition maternelle, tu es armée pour guider ton fils dans la vie du mieux que tu peux…. moi aussi pour rien au monde je reviendrai en arrière

Reply
May 23 mai 2012 at 9:16

Pour le retard, je suis une retardataire chronique (je crois que c’est un peu la peur de me retrouver toute seule qui me fait toujours trouver LE truc – inutile mais que je dois absolument faire – avant de partir).

En revanche, j’aurais pensé qu’une maman aurait beaucoup plus d’excuses d’arriver en retard puisqu’elle a aussi beaucoup plus de contraintes. 🙂

Reply
catherine 23 mai 2012 at 9:17

tous les parents sont à l’heure ! Nous sommes tellement dans l’habitude de respecter les horaires petit-dej, habille-toi, école, nounou, cours de gym… on devient de vraies horloges !

Reply
Anne Claire 23 mai 2012 at 9:37

Un peu plus de 6 mois que je suis dans le « gang des mamans » et effectivement, tout ce qu’on nous dit avant, c’est vrai, mais comme on ne peut pas s’imaginer le bonheur que c’est une fois qu’on a notre bébé, on s’imagine que c’est beaucoup de contraintes qui, finalement, passent toutes seule après, la compensation est bien plus belle …
Mon seul « regret » de ma vie d’avant c’est les voyages, pour le moment j’ai du mal à envisager un voyage hors d’Europe avec mon bébé, mais ça aussi, ça viendra surement avec le temps !
Et même si après une soirée « comme au bon vieux temps » le biberon de 7h pique un peu, le sourire de ma fille au réveil est irremplaçable et pour rien au monde je ne voudrais le rater.
Bon par contre je ne suis pas encore une maman à l’heure, mais ça va venir je pense 😉

Reply
Little Bounty 23 mai 2012 at 10:01

Il est très touchant ton article Anne ! Ce n’est plus un secret, j’ai hâte de devenir maman mais j’ai quand même mes appréhensions sur les changements que cela implique…
Je me calque souvent sur les baby-sitting que j’ai fait mais après tout je n’ai pas eu à les « éduquer », juste servir d’intermédiaire remplaçante.. Au final, je ne sais pas du tout comment je m’y prendrais et j’aurai surement peur de ne pas bien faire et d’avoir cette responsabilité qui est loin d’être anodine !

Mais comme tu dis, la plus grande joie est celle que les enfants nous rendent avec leur petit sourire et les petits bonheurs au quotidien (non, non, je n’ai pas d’enfants cachés hein ^^).

En tout cas, je suis sure que tu es une excellente mère, Martinchou a bien de la chance 🙂
(et il est trop chou sur la photo avec sa trottinette)

Reply
isabelle dans les etoiles 23 mai 2012 at 11:21

Superbe billet!
ici avec la Sucrette pas encore question d’éducation mais c’est une évidence que la maternité c’est un bouleversement et je ne regrette pas d’avoir eu ma fille à 35 ans. J’ai pu faire pas mal de choses avant… Pour autant je ne vois plus la vie sans elle…

Reply
ingrid 23 mai 2012 at 11:35

Ce billet est tellement vrai…..je suis entièrement d’accord avec toi.
Merci de l’avoir formulé ainsi et effectivement pour moi, c’est une des plus belles aventures de la vie;-)
Ma fille a bientôt 4 ans et je suis enceinte du deuxième…L’aventure continue ;-)))

Reply
Noémi / Trendy Mood 23 mai 2012 at 11:46

Pardon pour le retard… 🙁

Et sinon pour rebondir sur le sujet de ton article, même si depuis que je suis très amoureuse, j’ai envie d’avoir un enfant, je ne suis pas du tout prête. Parceque justement, je ne vois pour le moment que les contraintes, je n’arrive pas à imaginer le bonheur que je pourrais avoir. J’ai trop envie de voyager pour le moment, de profiter de mon amoureux rien que pour moi, du coup je ne veux pas d’enfant tout de suite…

Ton fiston est en tous cas terriblement beau, vous avez fait du bon boulot ! ^^

Reply
mamanwhatelse 23 mai 2012 at 12:26

J’aime ma vie de maman, même si je suis parfois au bord du gouffre et que la crise de nerfs me guette.
Parfois je me demande comment j’occupais mes journées « avant »…
Etre maman c’est avoir de nouvelles responsabilités, avoir la charge d’un petit être qui n’a rien demandé, et je trouve ça totalement excitant!

Reply
Gaëlle 23 mai 2012 at 5:10

Coucou Belle Anne !!

et oui que de responsabilités sur nos épaules en tant que parents de ses petits êtres dépendants de nous …
En fait (dans le désordre) moi je me fis à mon instinct, je réfléchis à la façon dont j’ai été éduquée et je lis pyschoenfants, psychologies, et des bouquins, genre « se faire obéir sans crier », « aimer sans tout permettre »… marabout à une collection infinie de bouquins géniaux !
Il faut te faire confiance, par contre il est indéniable que tu as une énorme responsabilité en tant que parent, car ton enfant sera le résultat de l’éducation que tu lui as donné ! et de plus en plus de parents ne donnent pas d’éducation, ils disent « oui » c’est la paix, l’enfant n’a pas de frustrations car pas de refus de ses parents, hors il en a besoin pour grandir ! De surcroit les parents pensent que ce sont ceux qui gardent leur enfant qui vont les élever, crèches, assistante maaternelle, puis maitres/maitresses, animateurs de colos…
bref !
En tant que parents nous avons un gros travail à fournir, mais quand ça paye, que tu peux emmener ton enfant partout ou le laisser pour un anniv’ et qu’on te dit « waouw il a été sage, il a demandé pour prendre, il a été poli… » tu te dis bon, c’est long, pénible mais j’y arrive et c’est ta plus grande satisfaction !!!
Tout ça pour dire que chacun vit ses propres expériences en tant que parent, que l’on doute, que l’on craque, que l’on se remet en question, que ça nous pompe de l’énergie, mais que c’est bon !!
Tout est une question d’organisation pour les vacances, quand on est bien organisé on peut emmener un bébé/enfant partout !! (ou presque !)
Bisous belle Anne, bon courage dans le job de ta vie !

Reply
Olivier - Je suis papa ! 23 mai 2012 at 5:15

Une chose est certaine, il y a un avant et un après. Et ce changement est irréversible… C’est pour la vie.
Depuis que je suis père, je suis toujours le même bien sûr. Mais en même temps, plus tout à fait…

Reply
lepetitmondedenath 23 mai 2012 at 6:58

Voila un mois que je découvre les « us et coutumes » de ce nouveau clan! Comment arriver à l’heure avec un p’tit bout d’un mois …toute une organisation !

Reply
delphine 23 mai 2012 at 8:48

ce texte j’aurais pu l’écrire, c’est exactement ce que je pense, d’autant plus en ce moment que ma bichette de 25 mois nous fait ses petites crises de colère…..
mais oui etre maman c’est perdre de son temps précieux pour soi, pour trouver un autre monde, fait de contraintes certes, mais de tant de bonheur! je le bois et l’absorbe dès que je peux ce bonheur là!!!!!
Bizzz

Reply
Eve 23 mai 2012 at 9:35

Qu’il est chouette ton billet, et tellement juste. On ne connait le bonheur d’être parent que quand on est dedans, y’a vraiment 2 mondes c’est dingue.
Et puis ne t’inquiètes pas pour l’éducation de ton fils, je suis sur que tu feras comme il faut..car tu ferras comme tu le sens, comme ton instinct de mère te le dit 😉
Bises

Reply
MissBrownie 23 mai 2012 at 10:22

Depuis que mes copines sont aussi passées dans le clan des parents, je sens qu’elles me comprennent mieux 🙂
Par contre, elles sont beaucoup plus mamans poules que moi 😛

Reply
Chris 23 mai 2012 at 10:39

C’est si vrai ! Et tu vois, je vais passer dans le clan « des parents de 2 enfants ». Entendues aussi les mises en garde sur le fait qu’à partir de 2, c’est plus pareil, c’est sport, tu as encore moins le temps et t’es TOUT le temps occupé…mais aussi c’est plus facile en même temps car tu es déjà passée par là. Il y a sans doute une part de vérité mais chacun sa route, chacun son chemin, chacun son expérience.

Reply
louloute 24 mai 2012 at 6:59

Ben moi, ce que je dirais, c’est que ces moments de liberté qu on a parfois, on les savoure encore plus et aussi, on les partage parfois 🙂 La liberté c’est peut être encore plus vrai quand elle n’existe pas vraiment… Elle prend un sens bien plus profond! – là je profite d un moment de liberté pendant une sieste matinale 😉 Avec un pti café c’est encore meilleur qu’avant ma fille! –

Reply
paristempslibre 26 mai 2012 at 10:29

j’ai l’ipression qu’il a grandi depuis l’événeme sanoflore! il est très beau!
xo
jepartage ta joie d’etre maman!!!

Reply
obiwanseb 29 mai 2012 at 3:44

Excellent ton article, (comme toujours d’ailleurs), mais cette fois, surtout dans le sens où c’est exactement mon discours depuis quelques temps, à peu de chose près… 🙂

Reply
doyoudoux 31 mai 2012 at 10:55

Très beau billet, et qui, bizarrement donne envie de faire parti du « clan » ^^

Reply
Madame Renard 2 juin 2012 at 10:27

Quel bel article, c’est une belle pondération entre l’idolation de la maternité et son inverse extrême. Un article bien nuancé en somme. Merci!

Reply
christelle 2 juin 2012 at 6:52

C’est un peu culcul à dire… et je vais sans doute m’exprimer un peu maladroitement… mais entre ton billet et ceux de la Miss Perchée (j’arrive tout juste de son blog), vous donnez tellement envie de faire des enfants ! J’ai limite la musique du Roi Lion dans la tête (« c’est l’histoiiiiire de la viiiie ») Et ce malgré ton discours « la vie d’avant » (que tu expliques divinement bien). Je ne sais pas quand j’aurais des enfants -et à vrai dire je sais que je ne suis pas encore prête- mais je sais que je me tournerais vers des billets de blogs comme les vôtres dans l’apprentissage que c’est de devenir parent !

Reply
Anne 2 juin 2012 at 10:11

Coucou les amis ! Si vous saviez comme j’ai honte de répondre si tard à vos commentaires ! Je tenais vraiment à vous remercier d’avoir pris le temps de vous exprimer sur ce sujet me tenait vraiment à coeur. Un merci tout particulier à ceux qui n’ont pas d’enfant, sachez que ça me fait vraiment plaisir de vous que chacun de vous se sent suffisamment à l’aise sur ce blog pour y laisser un petit mot. Bon dimanche à tous et n’oubliez pas la fête des mamans 😉

@Koalisa : Oui, j’avoue que c’est un peu ce qui me freine pour faire le petit 2ème… Une fois que tu as enfin trouvé le bon rythme, il faut tout recommencer 😀

@ DarkGally : ahaha mais figure-toi que c’est pas si dur de se passer de boire au fond, surtout si t’as la malchance d’avoir des nausées… (c’est peut-être ça le remède en fait ?)

@ Lexou : oh oui, je le sais ! trop dommage pour notre déj’ annulé vendredi, j’espère te voir très vite !

@ Makinkose : voilà ! Même si au fond c’est un peu idiot de parler « de clans », on est bien obligés d’admettre que parfois seuls les parents peuvent comprendre…

@ Heidi : pas sûre d’être un exemple à suivre, en plus je ne suis pas la reine de la patience… 🙂

@ madamezazaofmars : oui ça ne sert à rien de jouer les rabat-joie, même si parfois ça me démange de leur dire quand même, je me tais (comme tu dis, ils découvriront tout ça tous seuls :D)

@ Anne-Sotte : je comprends, je ressens la même chose à chaque fois qu’on part en week-end ou en vacances sans Martin. On profite mais queque part, son absence nous empêche d’être 100% heureux car il manque un petit bout de nous… Quand ton enfant n’est pas là, tu te sens léger (ça me fait bizarre de ne prendre que mon sac à mains, toujours cette impression d’avoir oublié quelque chose) et en même temps il y a un vide que seul sa présence peut combler… Merci pour ton joli commentaire en tout cas 😉

@ La Perchée : t’es trop choute en mode « guimauve » 😉 <3

@ L'Heure d'été : merci pour ton gentil commentaire 🙂 Il me rassure parce que tu vois, je culpabilise en permanence. Et pourtant ça ne m'empêche pas au fond de savoir que je suis une bonne mère, juste que parfois ça fait du bien de s'en assurer… Je n'ai jamais lu Badinter, mais je vais m'y mettre, quelque chose me dit que ça me ferait beaucoup de bien.

@ christine : profite-en alors 😉 Je ne cherche pas à retrouver ma liberté à tout prix, il faut simplement se dire qu'il y a un temps pour tout et qu'il faut savoir profiter de chaque période de la vie.

@ Isa : oui c'est vrai, ça nécessite quelques "sacrifices" et encore je mets des guillemets car le mot est beaucoup trop fort contrairement à tout le bonheur que les enfants apportent en échange. En tout cas, je pense toujours à mes parents et je les admire encore davantage depuis que je suis maman… C'est fou, je ne les regarde plus du tout de la même façon !

@ juliette : c'est normal de vouloir profiter de sa liberté, pour voyager par exemple. Mais tu verras, viendra le jour où tu auras l'impression qu'il manque quelque chose à ton bonheur, et l'envie de construire une famille s'imposera d'elle-même. Et je te rassure, ça peut venir d'un seul coup !

@ Kimie : moi aussi je fus la dernière de mes amies à devenir maman, alors je peux comprendre ton impatience 😉

@ LMO : c'est vrai que ton histoire à toi est différente, et tu le sais, je suis super admirative de tout ce que tu as réussi à construire ! En devenant maman très jeune, on se pose peut-être moins de questions, sur la culpabilité, la frustration, la perte de liberté… non ? Et en même temps, on est aussi moins matures pour parer à certaines choses… Pas simple tout ça !

@ Camille : hihihi, t'as sûrement raison ! Merci d'avoir pris le temps de laisser un commentaire aussi mignon alors que tu es débordée. Je t'envoie un gros <3 pour la peine !

@ MANOLLO : je partage entièrement ton avis… Ce n'est pas moins bien, tout simplement différent ! Il faut juste une période d'adaptation, c'est sans doute ça le plus difficile 😉 (mais heureusement, ça passe très vite).

@ Simla : bisous ma belle ! A très vite sur Paris !

@ Marie / Chroniqueblonde : c'est chouette si finalement toutes ces petites phrases agaçantes ne te touchent pas 😉 Heureusement, le désir d'enfant est toujours plus fort !

@ May : oui, c'est vrai aussi ! Mais une maman est aussi tellement contente de sortir pour voir ses amis qu'elle a en général tout prévu à l'avance… L'organisation, c'est aussi un truc que tu apprends en devenant mère 😉 (enfin surtout moi car on ne peut pas dire que je sois très organisée de nature).

@ catherine : oui, et surtout comme je le disais à May ci-dessus, on est tellement contentes de sortir qu'on s'est organisée pour pouvoir partir à l'heure 😀

@ Anne-Claire : les vrais voyageurs te diront qu'on peut aller partout avec un bébé… C'est pas faux mais ça demande quand même quelques efforts d'organisation que je ne suis pas prête à faire. Et surtout, je trouve ça un peu bête de trimballer un bébé et casser son rythme de vie pour découvrir un pays dont il se fiche éperdument… Je préfère largement partir en France quitte à payer un peu plus cher et me faire plaisir en louant une jolie maison au bord de la mer. Certes, ça ne remplace pas le road trip et l'aventure à l'étranger, mais c'est pour moi la vision idéale des vacances en famille.

@ Little Bounty : Je ne m'étais jamais posée cette question de l'éducation, j'avais surtout la trouille de ne pas savoir m'occuper d'un bébé… J'en rigole aujourd'hui tellement c'est ridicule 🙂 Je pensais que j'aurais le temps de songer à tout cela, mais un bébé ça grandit si vite ! Je ne suis pas parfaite et je ferai sûrement encore beaucoup d'erreurs, mais je me dis qu'en tant que maman, tant qu'on reste ouverte aux conseils et qu'on sait se poser les bonnes questions, c'est qu'on est quand même une bonne mère… Enfin j'espère !

@ Isabelle dans les étoiles : Je ne regrette pas non plus d'avoir eu mon fils à 30 ans, je ne me suis pas sentie prête avant pour les mêmes raisons que toi. Mais j'avoue que quelque part, j'aurais aimé l'avoir plus jeune quand même pour tout un tas de raisons (je pense qu'on est plus patience et moins faitguée à 20 ans qu'à 30 ans, par exemple ;))

@ Ingrid : Oh, Félicitations Ingrid ! Et merci pour ce gentil commentaire !

@ Noémi / Trendy Mood : Ohhhh ça me fait plaisir de savoir que maintenant tu peux envisager "la chose" 🙂 Mais t'as raison d'en profiter, surtout les voyages car c'est quand même plus simple quand on est deux (et ça coûte moins cher aussi !)

@ mamanwhatelse : je ne t'ai jamais dit que tu étais un peu une référence pour moi ? Ta façon de gérer tes deux petits mecs, ta patience tout ça tout ça (j'en profite pour te le dire du coup).

@ Gaëlle : je t'avoue que j'ai un peu de mal avec les bouquins sur le sujet, je trouve ça hyper barbant en fait 🙂 Je préfère largement écouter les conseils de mamans comme toi, qui ont déjà de l'expérience et que j'admire (parce que oui, quand je vois comment tu gères tes 3 enfants je t'admire !). Après, je pars du principe que j'ai été très bien éduquée, donc souvent je me calque un peu sur l'éducation que j'ai reçue et que j'adapte à mon rythme de vie. Mais c'est pas toujours évident, parfois je me trouve trop dure, parfois trop laxiste… j'ai encore du chemin à faire !

@ Olivier - Je suis Papa : irréversible, c'est le bon mot ! Ça fait un peu peur d'ailleurs… Heureusement, l'aventure est jolie !

@ lepetitmondedenath : ahah oui, surtout au début avec un nouveau-né tu as l'impression de déménager ta maison à chaque sortie ! Rassure-toi, ça passe vite et quand ils grandissent tu voyages un peu plus léger 😉

@ delphine : oui, moi aussi j'en profite dès que je peux même s'Il y a des hauts et des bas, surtout quand la fatigue se fait sentir.

@ Eve : oui, je l'espère ! Merci pour ton gentil commentaire en tout cas 😉

@ MissBrownie : c'est drôle car moi je trouve très "maman poule" justement ! 😉

@ Chris : je te le redis à nouveau, je suis très heureuse pour toi ! Je t'avoue avoir été épatée par cette nouvelle, la maternité te va décidément très bien ! Comme tu dis, lors d'une seconde grossesse tout semble différent parce qu'on a gagné un peu d'assurance 😉 Je te souhaite une très belle grossesse en tout cas !

@ louloute : c'est exactement ce que je me dis à chaque fois que je peux savourer une tasse de café chez moi dans le calme de la maison… Et ça n'arrive pas très souvent !

@ paristempslibre : oui, il est immense ! Ça pousse trop vite !

@ obiwanseb : merci Seb 😉

@ doyoudoux : merciii !

@ Madame Renard : merci beaucoup, j'ai parfois eu du mal à trouver mes mots mais finalement je suis contente de voir que mes lecteurs ont compris le message que je voulais faire passer !

@ christelle : c'est pas cucul du tout, tu as encore de la marge hein ! Et encore une fois, merci pour toutes ces belles choses que tu viens de m'écrire, ça me fait du bien, ça me rassure, ça m'encourage… Des bises !

Reply
Sosso 7 septembre 2012 at 3:49

Tout çà de changements ? 😮
Ces petits bout de choux prennent de la place mais impossible de ne pas craquer face à leur petite bouille ou ce qu’ils font 🙂
En tout cas c’est un vrai défi d’être maman et il a l’air d’être réalisé de la meilleure des manières de ton côté.
Bonne continuation

Reply

Leave a Comment