66 Le square - Le blog d'Annouchka
Baby chou !ChroniquesChroniques de maman

Le square

posted by Anne 19 septembre 2013 23 Comments

square

On a nos petits rituels, tous les deux.

Tu m’obliges à rentrer par la petite barrière de droite, tandis que toi tu ouvres celle de gauche, en surveillant bien du coin de l’oeil que je ne déroge pas à la règle. Ça te fait rire à chaque fois. Je sais que c’est important pour toi, que ce petit truc rien qu’à nous te rassure. Alors je m’applique pour te faire plaisir.

C’est toujours vers le bac à sable que tu te diriges en premier, en me demandant à chaque fois si j’ai bien pensé à prendre tes jouets. Evidemment je les oublie une fois sur deux, alors je m’en veux une fois sur deux. Tu pourrais tout aussi bien te servir parmi les jouets des autres, mais tu préfères me demander gentiment si tu peux emprunter le seau ou la pelle de tes petits camarades. Je m’étonne de voir que la politesse et le respect des autres font déjà partie de tes valeurs. Voilà une chose dont je suis fière, et pourtant tu n’as que deux ans et demi.

D’ailleurs au toboggan tu ne pousses jamais tes petits copains pour qu’ils descendent plus vite. Tu attends sagement ton tour même si parfois c’est un peu long, tu n’as jamais bousculé personne. Si j’aime particulièrement cette douceur qui te caractérise, il va quand même falloir que je t’apprenne à t’affirmer un peu plus. La peur que l’on t’embête dans la cour de l’école font partie de mes nouvelles angoisses. Oseras-tu te défendre ? Te souviendras-tu de toutes ces fois où je t’ai répété qu’il ne fallait jamais frapper personne ?

Tu aimes tellement aller au square… Pour toi, j’ai du batailler contre ma fainéantise et mon envie de fuir à la vision d’un parc bétonné rempli d’enfants surexcités.

Heureusement, dans notre nouveau quartier il y a ce petit square vraiment mignon sur la butte Montmartre. Situé dans une impasse essentiellement piétonne, lorsqu’il fait beau ce petit parc ressemblerait presque au paradis sur terre. C’est tellement rare à Paris ce genre d’endroit, que je me suis réjouie tout l’été d’avoir la chance de vivre juste à côté.

Il m’aura fallu du temps pour comprendre à quel point ces moments de jeux à l’extérieur étaient essentiels pour toi. Mais à partir du jour où j’ai cessé de trainer les pieds, l’impensable a fini par se produire. Moi, la mère ingrate qui détestait le square et se coltiner les parents, les nounous et les gamins des autres qui passent leur temps à hurler (ce cliché !) je me suis fait avoir : j’ai fini par aimer ça.

J’ai adoré passer des heures sur un banc à te regarder t’amuser, avec cette douce sensation d’avoir volé quelques petits bouts de vacances en plus. Je ne ressens jamais le besoin de regarder mon téléphone quand je suis au square, je ne m’ennuie pas. Je te vois tellement heureux et décontracté que ça me suffit. J’ai essayé de m’adapter à ton univers et de laisser ma timidité de côté pour papoter, même furtivement, avec d’autres parents bien contents de casser un peu leur solitude du moment. Et pour finir, il s’est passé quelque chose que je n’aurais jamais cru possible :  je me suis laissée attendrir par tous les autres gamins hurleurs, qui pourtant n’étaient pas les miens.

C’est con quand on y pense, de voir à quel point notre regard sur les choses peut changer au travers de nos enfants.

Cet après-midi j’ai même senti la nostalgie du square me gagner, quand je suis allée te chercher à l’école et qu’il s’est mis à pleuvoir. C’est déjà l’automne et il commence à faire froid. Ce n’est déjà plus pareil.

Ça va me manquer autant qu’à toi, c’est sûr. Vivement l’été prochain, non ?

You may also like

23 Comments

Surfcity 19 septembre 2013 at 7:20

Encore un superbe article. De mon côté, je me fais un peu violence pour aller plus au parc mais comment résister quand Gaspard va chercher ses chaussures et dit « chaussures » en montrant la porte ? J’ai plus d’affinités avec la piscine mais celà va se terminer dans moins de deux mois. Et c’est vrai que maintenant on ressent vraiment le besoin qu’il a de sortir se défouler àl’exterieur.

Reply
Lulu From Montmartre 19 septembre 2013 at 7:39

Je connais bien ce square… Nous nous y croiserons peut-être !

Reply
Virginie, simplementbeau 19 septembre 2013 at 8:38

J’ai toujours le même plaisir à lire tes articles, merci de partager ces instants si précieux…

Reply
Zelda 19 septembre 2013 at 8:54

Trop joli ton billet ! Comme j’aimerais pouvoir vivre de tels moments ! Bises

Reply
Camille 19 septembre 2013 at 9:25

Qu’est ce qu’il est beau ce billet, Anne !

Reply
keju 19 septembre 2013 at 10:32

Ton billet est magnifique et très touchant <3

Reply
madamezazaofmars 19 septembre 2013 at 11:08

j’adore ton billet, poétique et si émouvant

Reply
juliette 19 septembre 2013 at 12:23

C’est tellement émouvant, on sent tellement d’amour dans ce billet <3

Reply
balbc 19 septembre 2013 at 12:38

c’est tout doux, on sent la tendresse dans tes mots !
<3

Reply
Clyne 19 septembre 2013 at 12:47

C’est génial que tu aies fini par vraiment apprécier cela. Merci pour ce joli billet <3

Reply
Madame 19 septembre 2013 at 1:58

Ton petit mec parait très touchant, je lui souhaite de belles heures de jeux devant lui, qu’il s’amuse longtemps.

Reply
MissBrownie 19 septembre 2013 at 5:05

Le square, c’est comme le jardin, quand il pleut et qu’il fait froid, on le déserte car il n’a plus la même saveur. On perd plaisir à y aller. En ce moment, je regarde mon gazon pousser de derrière la fenêtre. Aucune envie de sortir.
Ton p’tit choux a vraiment l’air tout doux.

Reply
Lexou 19 septembre 2013 at 8:52

On sent plein de belles émotions et plein de sincérité dans ce doux billet!je ne connais pas le square mais visiblement c’est pour toi et Martin aujourd’hui un bel espace de partage 😉 et de complicité!

Reply
andara violette 19 septembre 2013 at 10:25

Pas encore d’enfants .. Du coup pas de square pour moi 😉
Un billet que j’ai apprécié 🙂

Reply
barbara (suisse) 20 septembre 2013 at 7:50

bonjour, billet très beau à lire et relire.
bonne et belle journée (ici, heureusement, c’est encore soleil…on profite des derniers jour d’été 🙂 )

Reply
Lillou de Brunch me up 20 septembre 2013 at 9:36

Super billet ! Je me souviens petit, le plaisir d’aller au parc, donner à manger aux canards, retrouver les copains… Raaah pourquoi on devient grand ? 😉

Reply
nadiia 20 septembre 2013 at 11:48

Tout simplement merci, j’ adore la façon que tu as de partager tes émotions.

Reply
Anne-Sotte 20 septembre 2013 at 4:19

Superbe billet. Chez nous, le parc, c’est « différent » (c’est un parc et pas un square, c’est la banlieue qui veut ça… ;-))… Dernière expérience il y a 2 semaines : seule avec mes 2 puces, un immense parc très chouette pas très loin de chez nous, l’heure du biberon pour Jeanne, je me pose dans l’herbe faute de place à l’ombre. Et là, impossible de retrouver Louise, je cours dans tout le parc, Jeanne sur l’épaule, la poussette et tout le bazar abandonnés… Et je la retrouve… Je retourne donner le bib… Et je la reperds… ça a duré tout le bib comme ça, elle n’obéissait pas du tout et suivait les autres enfants, des grands, dans leurs bêtises… Conclusion : je pense que nos enfants n’ont pas le même tempérament + je n’irai plus dans ce parc avec Louise !!! 😉

Reply
Carole 22 septembre 2013 at 9:29

J’aime beaucoup votre blog. Martin ressemble beaucoup à Hubert avec qui j’étais au collège Gassendi à Digne.

Reply
clarillon 23 septembre 2013 at 12:38

Très joli post !

Pour moi aussi le parc est une jolie parenthèse. C’est un de rare moment de la semaine où je suis obligée de lacher prise, de m’installer au bord du bac à sable pour faire des patés, d’aider ma fille à grimper à l’échelle du tobogan, de la regarder sourire, rire, applaudir… je suis heureuse.

on m’a parfois reprocher d’élever notre enfant à Paris, que cette ville n’est pas faite pour eux, qu’une maison avec un jardin c’est mieux… aujourd’hui quand je vois la joie que nous avons à partager des moments de complicité au parc, à trois, où notre enfant à toute notre attention, je me dis que nous avons fait le bon choix.

Reply
Little Parisienne 23 septembre 2013 at 2:12

Rhôôôô je n’ai pas encore d’enfant, mais tes billets quand tu parles de Martin, d’amour et de vos petites habitudes me font complètement fondre.
Je ne suis pas étonnée que ton fils soit doux, patient et attentionné; je ne te connais pas, mais c’est la part de ta personnalité qui transparaît dans ce blog (et qui je l’avoue me plaît beaucoup).
Ne t’inquiète pas pour lui, ce n’est pas parce qu’il est gentil et poli qu’il se fera marcher sur les pieds!
Et je plussoie avec Clarillon, je pense que les bouts de chou parisiens ne souffrent pas forcément de vivre à Paris, bien au contraire. Surtout qu’avec le climat de la région parisienne, on ne profite pas forcément longtemps d’un jardin…

Reply
Audrey V 25 septembre 2013 at 1:45

Ça fait un moment que je n’étais pas venu sur ton blog et c’est toujours agréable de lire les posts sur ton fils. Beaucoup de douceuŕ d’amour et d’émotion.

Reply
Curieuse Voyageuse 30 septembre 2013 at 2:17

Beau post chère Annouchka…
Ca donnerait presqu’envie d’y venir à tes côtés dans ce square…
😀

Reply

Leave a Comment