Pourquoi j’ai adoré lire « Manifeste pour une maison rangée » d’Anne-Solange Tardy ❤︎

Chroniques
18 commentaires

manifestepourunemaisonrangee

oui, j’ai succombé moi aussi à la folie piléa :) Mais elle est TROP BELLE cette plante, non ?

Ça fait déjà un petit moment que j’ai très envie de vous parler de « manifeste pour une maison rangée », le dernier livre d’Anne-Solange Tardy, du blog Cachemire et Soie. Je lis le blog d’Anne-Solange depuis ses débuts (voilà qui ne nous rajeunit pas car si mes souvenirs sont bons, cela doit faire 10 ans !) et c’est d’ailleurs grâce à elle que Annouchka.fr existe. Sans même le vouloir, Anne-Solange m’a donné envie de me jeter à l’eau il y a 9 ans et d’ouvrir fébrilement ce petit espace que je chéris depuis. A l’époque, j’étais déjà admirative des ses talents d’écriture et de sa capacité à nous transporter dans son univers, un véritable océan de douceur. Anne-So possède à mon sens la plus jolie plume du web, et même si je sais qu’elle rougira sûrement en lisant ces quelques lignes, j’aimerais qu’elle sache à quel point elle fut une source d’inspiration infinie pour moi, dans tout ce qu’elle a pu entreprendre : ses livres, ses images merveilleuses et poétiques (son compte instagram est siiii doux) mais aussi ses réflexions sur la vie et le bonheur en général. Comme probablement beaucoup d’entre-vous, je partage avec Anne-Solange ce même intérêt pour ce qui se rapporte à la psychologie positive, la quête d’identité et surtout, la confiance en soi. Comme elle,  j’essaie chaque jour d’emprunter ce même chemin vers la bienveillance. Je ne crois pas me tromper en pensant que chacune de notre côté, nous avons entrepris un gros travail pour apprendre à mieux nous aimer et à être enfin bienveillante avec nous-mêmes.

Lorsque j’ai reçu « manifeste pour une maison rangée », c’est simple : je me suis jetée dessus. Je l’ai dévoré en deux petites heures à peine, entre un rendez-vous à la maternité et deux trajets en métro. Car si vous me connaissez un peu, vous savez que j’ai un petit côté perfectionniste (mais je me soigne !) qui me pousse à garder au maximum un appartement rangé, avec plus ou moins de succès, évidemment ! Ce goût pour le rangement m’est venu assez tôt (j’ai une maman un peu maniaque^^) mais je l’ai développé au fil des années, au fur et à mesure de mes déménagements. J’étais donc tout particulièrement curieuse de savoir comment Anne-Solange allait aborder la chose, elle qui se dit plutôt bordélique de nature. D’autant plus que j’avais renoncé à lire entièrement « la magie du rangement » de Marie Kondo, découragée par sa méthode radicale et un poil extrême de faire du rangement. Moi aussi, j’ai essayé de plier mes culottes et de les ranger bien alignées dans un tiroir, de remercier mes chaussures de m’avoir portée et de vider mon sac à mains entièrement chaque soir… Mais je n’ai pas tenu bien longtemps à ce rythme et pour cause : cette manière de faire ne me correspondait pas du tout. Dans son « manifeste pour une maison rangée », Anne-Solange ne vous impose rien. Elle vous aide simplement à comprendre comment vous fonctionnez, comment vous vivez et surtout, comment vous appréhendez l’espace de votre intérieur pour vous permettre d’évoluer. Loin d’être moralisateur, son livre est au contraire extrêmement déculpabilisant puisqu’elle n’hésite pas à parler de son expérience personnelle : Anne-Solange est bordélique mais a appris à vivre en harmonie chez elle, la preuve que tout est possible !

Alors bien sûr, si vous êtes très très bordélique, vous ne changerez pas du jour au lendemain, c’est une évidence ! Anne-Solange vous propose d’ailleurs d’amorcer le changement en plusieurs étapes. La première consiste à imaginer son intérieur idéal, en s’autorisant à rêver. L’idée est de cerner ce qui est important pour vous. Est-ce un intérieur blanc et lumineux ou plutôt un environnement très gai et chaleureux ? Préférez-vous les espaces très épurés ou au contraire, un peu plus habillés et cosy ? La question peut sembler évidente mais elle ne l’est pas tant que ça. Parfois, on copie bêtement ce que l’on voit chez les autres, ou alors on meuble sa maison avec ce que l’on trouve en magasin, sans vraiment réfléchir à ce qui nous plaît ou nous correspond vraiment à notre manière de vivre. C’est dommage car bien souvent, on se retrouve à vivre avec des choses qui ne nous ressemblent pas sans même en avoir conscience. Alors bien sûr, pour certains ce sera le cadet de leur souci mais pour d’autres, cela peut devenir un réel frein à leur bien-être et à leur créativité. Pour ma part, je supporte très mal quand quelque chose ne me plaît plus chez moi. Si un meuble ou un objet me sort par les yeux, il faut que j’agisse rapidement et que soit je le donne, soit je le vende, en tout cas je dois m’en séparer rapidement sinon cela finit par devenir une obsession et encombre mon esprit. Pas vous ?

Une fois que vous avez imaginé votre intérieur idéal, Anne-Solange vous propose de réaliser un tableau d’inspiration (sur Pinterest par exemple, comme ce fut le cas pour moi lorsque nous avons emménagé dans notre appartement actuel) avant de commencer le grand tri ! Là encore, il ne s’agit pas de tout jeter à la poubelle en un seul week-end comme il est écrit dans un certain livre très connu que je ne reciterai pas (suivez-mon regard un peu plus haut^^), mais de se jeter à l’eau tout en se laissant le temps de réfléchir si besoin. Car il arrive que l’on ne soit pas prêts à se séparer de certaines choses et c’est tout à fait humain.

Voilà pourquoi j’ai tant aimé ce « manifeste pour une maison rangée ». Parce que ce livre nous explique enfin comment procéder avec une totale bienveillance. J’insiste vraiment sur le mot bienveillance car c’est pour moi tout l’intérêt du livre. Parce que pour une fois, on y lit que ranger une maison n’est pas quelque chose de simple ni d’inné et que cela demande un certain travail sur soi, que chacun de nous peut entreprendre. Et surtout, que le grand tri ou même un simple rangement peuvent devenir un réel plaisir (si si) et vous ouvrir à de nouveaux horizons. Bref, j’ai vraiment adoré ces deux heures de lecture en compagnie d’Anne-Solange. J’ai souris en lisant ses anecdotes personnelles, comme ce ficus qu’elle a cruellement laissé mourir en oubliant de l’arroser pendant des années (comme quoi, je ne suis pas la seule à faire crever mes plantes) ou ces bibelots girly pourtant collectionnés avec amour dont elle a fini par se séparer.

Pour ma part, je commence à être assez « expérimentée » (si je puis dire…) en terme de rangement. Voilà quelques années que je vis dans un intérieur régulièrement en travaux (que ce soit notre appart actuel ou le précédent) et par conséquent, j’ai vite appris à trier efficacement mes effets personnels. Je ne sais pas si vous avez déjà entrepris des gros travaux chez vous, mais en général ceux-ci vous poussent un peu dans vos retranchements. Quand on est dans une maison en travaux, on peut vite se retrouver envahi par ses propres vêtements ou objets, avant de se rendre compte qu’ils sont parfaitement inutiles ou qu’ils ne nous ressemblent plus… Depuis quelques semaines, nous trions encore énormément car nous sommes de nouveau en travaux pour agrandir les chambres et accueillir notre bébé avec le maximum d’espace possible. Et même si je peste (et je stresse !) la plupart du temps, c’est quand même super agréable de se débarrasser de toutes ces choses dont nous ne nous servons plus.

J’ai beaucoup appris grâce à Anne-so dans la troisième partie de son livre, qui concerne l’aménagement de l’espace. Parce qu’on a beau trier, ranger et se désencombrer, notre intérieur ne sera jamais notre intérieur idéal s’il n’est pas adapté à notre manière de vivre ou de circuler. Encore une fois, ça semble tout bête, mais souvent on installe ses meubles d’une manière qui nous paraît logique ou juste parce que « on doit faire comme ça » (par exemple installer une télé devant le canapé… à quoi bon si vous ne regardez pas la télé… ?) sans se rendre compte que cet aménagement conventionnel ne nous ressemble pas du tout ! Merci à Anne-Solange de m’avoir permis de réfléchir à cette question cruciale que je ne m’étais jamais vraiment posée… J’ai notamment réalisé que je faisais beaucoup d’aller-retour inutiles dans mon appartement parce que les choses dont je me sers très souvent sont tout simplement rangées au mauvais endroit. Depuis, j’appréhende mon intérieur autrement et réfléchit à des solutions plus pratiques pour me permettre de gagner un peu de temps et de ne pas chercher sans arrêt mes affaires.

Vous l’avez compris, « manifeste pour une maison rangée » m’a énormément plu et je ne saurais que vous recommander ce précieux ouvrage, rempli de bienveillance et de bons conseils, pour vous aider à ne plus être cette bordélique que vous détestez ou au contraire, à l’accepter en trouvant des solutions adaptées à votre manière de vivre et de bouger. Ou à aller plus loin si vous comme moi, vous êtes déjà un peu maniaques 😉 Je vous promets que vous ne verrez pas le temps passer en lisant ce livre, moi j’ai tout simplement eu l’impression de boire un café avec une amie bienveillante (oui encore !) qui m’expliquerait avec douceur et pédagogie comment me sentir mieux chez moi et enfin vivre dans l’intérieur de mes rêves. Pas forcément la maison de 200m2 avec jardin, mais l’intérieur qui me correspond, tout simplement !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

18 Commentaires

  1. C’est intéressant, cette question de l’intérieur idéal… J’ai envie d’épurer au maximum mon appartement depuis quelques temps mais je me demande si ce n’est pas juste pour faire comme tout le monde, alors que finalement, si je réfléchis bien, j’adore les grosses bibliothèques qui débordent !

  2. Je l’ai terminé ce week-end, et tu exprimes parfaitement ce que j’ai ressenti à sa lecture : de la bienveillance, de la réflexion sur soi, et des pistes pour se sentir bien chez soi sans s’imposer des contraintes arbitraires. Je suis sûre que je le relirai régulièrement !

  3. Je ne connaissais pas du tout cette blogueuse mais tu me donnes envie de lire son livre !
    J’aime avoir un intérieur rangé quand je me lève le matin, quand je rentre du boulot y quand je me couche (maniaque, moâaaa???).
    Enfin, rangé selon mes critères, qui sont tout à fait relatifs.
    Bref, je raconte ma vie mais je pense que c’est apaisant de vivre dans un environnement harmonieux et donc rangé (en fait je ne suis pas maniaque je suis feng shui!)

  4. Je ne sais pas si tu as lu également son carnet de gratitude, je suis en plein dedans et il me fait un bien fou.
    Et sinon plus ça va, plus il m’est nécessaire de faire régulièrement du tri, je ne supporte pas que les choses s’entassent, cela m’étouffe.

  5. J’espère que ton pilea survivra mieux que le ficus d’Anne Solange Tardy ! 😉
    Je suis plutôt rangée, mais c’est vrai que j’accumule aussi des choses qu’après je n’utilise plus mais que je n’ose pas jeter pour autant …

  6. Haaaa moi aussi je suis une fan de la première heure d’Anne-Solange ! Cette nana est un bonbon ! J’ai lu son carnet de gratitude que j’ai également beaucoup aimé. Comme toi, je suis à fond dans le courant de la psychologie positive (si seulement on m’avait enseigné ça à la fac !).
    Je vais du coup acheter son livre car ça a beau faire quasi deux ans que je suis dans mon appart, je n’arrive toujours pas à avoir la sensation d’être enfin posée. C’est trop bizarre…

  7. Autant la méthode Konmari ne me branche pas plus que ça (sauf pour le pliage des vêtements), autant là, ce livre pique ma curiosité ! Merci pour ton avis, ça donne envie d’aller acheter ce livre (une idée cadeau tiens !)

  8. clarou a écrit

    voila qui est intéressant à lire ! je suis une bordélique en phase de repentance ayant besoin d’un petit coup de pouce pour appréhender le rangement!

  9. sandrine b. a écrit

    vous éveillez ma curiosité !! moi l’insatiable bordélique que l’ordre et le rangement stressent …. je suis incapable de me séparer de l’inutile et pourtant je rêve devant de si beaux intérieurs de pinterest

  10. Comme toi, la methode Konmari m’attirait et si c’est toujours celle que j’applique dans ma penderie, je l’ai oubliee pour le reste! Celle d’anne-Solange me semble beaucoup plus viable :)

  11. Un régal ce livre !
    Et en effet, moi aussi, j’ai changé beaucoup de petites choses dans ma maison qui me facilitent maintenant beaucoup plus la vie !

  12. Tu me donnes méga envie de lire le livre… parce que je crois que je viens à bout de Marie Kondo, je ne suis pas allée au bout de ce livre, j’ai commencé le « tri » il y a maintenant plus d’un an ! J’ai l’impression qu’il me faudrait vraiment, genre 1 mois de vacances chez moi pour finir… haha ! Comme je le disais sur Insta : j’ai des moments de méga motivation mais aussi de méga démotivation !
    Next stop : la librairie !

  13. J’ai lu celui de Marie Kondo, mais comme je n’arrive pas encore à bien trier, ça me dépriem, en fait, de voir des trucs qui trainent… j’en suis encore à la culpabilisation plus qu’à la mise en pratique!

  14. christiane a écrit

    Merci pour ton article qui donne envie de lire ce livre. je connais aussi très bien le blog d’Anne So et je l’apprécie énormément. Par contre, le sujet du livre ne m’a pas tenté, je ne suis pas maniaque mais en même temps j’aime bien que ce soit clair autour de moi et je sais m’organiser pour cela. En fait je crois que je vais l’offrir à mes ados, peut être comprendront-ils ce que je demande/implore depuis des lustres … (pour eux ranger consiste à cacher leur bazar, enfin si tant est qu’ils puissent) donc j’alterne entre râler et laisser couler. Avec des enfants, ce n’est pas facile d’avoir une maison rangée mais alors avec des ados c’est mission impossible ou alors pas longtemps…

  15. Pingback: Ces livres qui font du bien ♥︎ | Merci pour le chocolat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *