66 Quand la fatigue s’en mêle (ou l’aberration de la réforme sur les rythmes scolaires) - Le blog d'Annouchka
Baby chou !ChroniquesChroniques de maman

Quand la fatigue s’en mêle (ou l’aberration de la réforme sur les rythmes scolaires)

posted by Anne 18 octobre 2013 23 Comments

Capture d’écran 2013-10-17 à 20.38.04

Le rythme s’est un peu ralenti sur ce blog et pour cause, la première rentrée à l’école de mon loulou ne nous a pas laissés respirer une seule seconde. Entre les histoires de baby-sitter qu’il a fallu régler en urgence, et le jonglage permanent avec nos emplois du temps, je vous avoue que je suis comme qui dirait légèrement sur les rotules et que les vacances scolaires arrivent à point nommé. Non, je ne serai pas moi-même en vacances, mais je me réjouis à l’idée que mon fils va enfin pouvoir se reposer un peu chez ses grands-parents, plutôt que passer ses journées à courir entre l’école, le temps de sieste, et les fameux TAP « temps d’activités périscolaires » imposés par la nouvelle réforme. Non mais sérieusement, je ne voudrais pas polémiquer mais cette nouvelle réforme sur les rythmes scolaires dont on nous a affublés cette année, c’est un peu what the fuck, non ? Je sais que beaucoup de parents sont en colère, je le suis moi-même de devoir réveiller mon fils 5 jours de suite à 7H30 pour l’emmener à l’école. Pourquoi avoir imposé un tel rythme aux enfants, et qui plus est, aux plus petits ? Je ne peux pas juger des résultats de cette réforme sur l’apprentissage des enfants plus grands et scolarisés en primaire (même si j’entends chaque jour des discours qui dénoncent ses aberrations) mais avait-t’on vraiment besoin de la mettre en place dès la maternelle ? Franchement ça me dépasse !

Nous avons « la chance » que l’école dans laquelle notre fils est inscrit soit plutôt privilégiée. La directrice et la mairie de Paris semblent avoir mis les moyens dans le 18ème arrondissement avec suffisamment de personnel embauché pour ces fameuses TAP, durant lesquelles les enfants sont censés participer à divers ateliers éducatifs, notamment ludiques et sensoriels (ces ateliers variant en fonction des écoles et pouvant donc créer des inégalités, c’est évident !). En gros voilà comment ça se découpe chez nous dans notre école maternelle du 18ème :

✸ Le lundi et le jeudi sont des jours d’école dits « normaux », avec un enseignement prodigué par la maitresse de 8H30 à 16H30

✸ Le mercredi les enfants ont école le matin de 8H30 à 11H30

✸ Le mardi et le vendredi (et c’est là que tout se complique !) les enfants ont école de 8H30 à 15H. A partir de 15H, ce sont les animateurs rémunérés par la mairie qui prennent le relais pour les ateliers et les fameuses TAP jusqu’à 16H30.

Le vendredi la maitresse de mon fils ne prend même pas la peine de réveiller les enfants à la sieste puisque 1/ ils sont complètement épuisés de leur semaine 2/ à quoi bon les réveiller à 14h en sachant que l’école se termine à 15h (le temps de rhabiller les enfants, les envoyer aux toilettes et ranger la classe, il est déjà 15h !). Elle préfère donc les laisser dormir, et sincèrement je la remercie. Mais c’est un temps précieux qu’elle passe en moins avec ses élèves, « ses enfants » comme elle les appelle affectueusement. C’est tellement dommage.

Et là où comme tout le monde je m’interroge, c’est sur le bénéfice pour les enfants qui seraient donc censés être moins fatigués. Car pour moi ça ne change absolument rien, au final ils passent autant de temps à l’école, mais avec un nombre incalculable de personnes qui se relaient dans la journée pour les encadrer… Sans parler de l’organisation de dingue que cela nécessite puisque ce sont dans les classes que sont organisées ces TAP, si bien qu’il faut à chaque fois réinstaller ces ateliers puis tout ranger pour laisser une classe propre à la maitresse le lendemain ! Non mais vous imaginez le bazar ? Reposant, euh… Comment dire ?

Sans éprouver un manque de confiance envers les compétences de tous ces animateurs qui gèrent les TAP, j’aurais quand même préféré que mon fils soit encadré par sa maitresse toute la journée. Je trouve ça tellement plus simple de n’avoir qu’un seul référent, quitte à demander aux professeurs des écoles de varier leur programme scolaire pour les rendre moins lourds, ou tout simplement les aborder différemment … ?

J’ai déjà entendu dire que demain certaines écoles ne pourraient assurer les TAP comme chaque vendredi à 15h, pour cause de grève du personnel d’encadrement qui ne serait pas satisfaits de leurs conditions d’emploi. Tu m’étonnes, travailler seulement 6 heures par semaine, ça n’intéresse pas grand monde. Alors honnêtement je me demande jusqu’à quand ce système va t’il tenir. Dans notre école les animateurs des TAP sont les mêmes que ceux de la garderie périscolaire jusqu’à 18H30 et ce sont encore les mêmes qui animent le centre de loisirs. Et pour les petites sections, quelques ATSEM participent aussi aux ateliers du TAP, donc les plus jeunes ne sont pas trop perdus. Nous sommes clairement privilégiés, ce sont d’excellents points de repère pour les enfants. Mais j’imagine le pugilat que ça doit être dans toutes les écoles qui n’ont pas cette chance. Ce matin j’ai lu dans un article les 3/4 des directeurs saturent… Tiens donc !

Bref, vive les vacances !

Signé : une maman fatiguée.

You may also like

23 Comments

juliette 18 octobre 2013 at 9:39

Purée, 5 jours de suite, c’est dur ! De mon temps (je parle comme une vieille), j’avais école le samedi matin, mais rien le mercredi, ça faisait une vraie coupure dans la semaine. Je ne vois pas tellement l’intérêt des TAP en maternelle en fait : tu fais déjà du ludique et du sensoriel avec ta maîtresse, non ? Je peux comprendre dans des classes plus élevées, où ça change des cours « magistraux », mais en maternelle, franchement… ?

Reply
argone 18 octobre 2013 at 10:02

Je suis d’accord c’est du grand n’importe quoi et je suis contente que mes enfants ne soient plus en primaire pour qu’on expérimente cela sur eux … on a toujours connu une semaine de 4 jours et c’était très bien ! (pas de cours ni le mercredi, ni le samedi, jamais). Ils ont même pu prolonger ce rythme en 6ème et en 5ème c’est ce qui se passe dans le collège/lycée où ils sont.

Reply
cécile 18 octobre 2013 at 10:23

Je suis bien contente que mon fils soit encore chez la nounou cette année. Il aura 3 ans au mois de janvier et je ne me suis même pas renseignée pour savoir s’il pouvait rentrer à l’école à 2 ans et demi. Ma nounou lui apprend déjà beaucoup de choses avec ses activités.
Et quand j’attends tout ce qui se passe sur cette réforme, il y a juste une chose que je ne comprends pas. Les parents regrettent la semaine à 4 jours, ça permet aux enfants de se reposer et de ne pas se lever à 7h30. Mais la plupart des parents bossent 5 jours/35 heures par semaine non??? En tout cas moi c’est mon cas et quoi qu’il arrive, il va bien falloir que je le lève pour aller bosser et l’amener à la garderie. Et si en plus, il a l’école le samedi matin, et bien je flippe car 6 jours par semaine à 7h30… comment dire?? Pas possible

Reply
Céline 18 octobre 2013 at 10:42

Salut Anne,
Je ne suis pas dans ça cas là, certes, donc je ne devrais même pas commenter cependant voici deux choses que je voulais dire:
1/ bon courage à vous car on sent bien que tu as l’air vraiment crevée de courir dans tous les sens et malheureusement, je sais que cet état se répercute toujours sur la vie de famille. Donc bon courage à toi et ta petite famille pour gérer tout ce stress et profitez bien de « vos » vacances.

2/ pour avoir fait quasiment toute ma scolarité à l’étranger et sans vouloir passer pour une prétentieuse, voici mon retour sur ces années où chaque nouvel expat français était étonné de voir de tels horaires de vie pour finalement les adopter sans soucis:

maternelle: 9h (avec garderie si arrivée plus tôt)
Primaire, collège, lycée : 8h

Maternelle + primaire (fin de la journée): 12h
Collège et Lycée : 15/16h en fonction des options et activités.

Cours du lundi au vendredi. Et le vendredi, tout le monde était en we à 12h.

Voilà. Il y avait peut être cinq jours consécutifs mais c’était vraiment beaucoup plus souple pour les parents et les enfants.

Mon com n’est peut être pas très constructif et certes, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs mais parfois, y’a à se demander ce qu’il se passe derrière la tête de nos chers élus…

Reply
balbc 18 octobre 2013 at 10:54

j’avoue que j’ai du mal à voir le bénéfice pour des si petits qui doivent déjà appréhender tant de nouveauté. Pour les plus grands, je ne dis pas, bien fait et dans des bonnes conditions ça doit être vraiment enrichissant.
Bref, bonnes vacances au petit martichou ! (et puis bonnes « fausses vacances » à toi aussi parce que tu as vraiment l’air épuisée en ce moment)
:-/

Reply
lily 18 octobre 2013 at 11:49

pas de réforme encore ici et le grand est pourtant épuiser depuis 1 semaine, il n’a presque plus de voix….

Reply
Ninie Pouce 18 octobre 2013 at 12:26

Idem j’avais école le samedi matin et ça arrangeait bien ma mère qui bossait et mon père qui dormait ^^
C’était la matinée des exercices de sport ou des DIY de l’école. Un peu dur d’y aller 5 jours de suite je trouve.

Reply
shalima 18 octobre 2013 at 1:01

Nous, ça sera l’année prochaine… le programme est tombé hier : les enfants auront cours 1/4 d’heure plus tard le matin, et finiront 1/2h plus tôt. Et comme il n’y aura pas de TAP, ça sera donc garderie. Génial 🙁 Autant dire que cette réforme ne sert à rien ici, sinon à creuser encore les inégalités entre les communes (et à coûter des sous aux familles)
Sinon, il y aura cours le samedi matin également, ça ça me gêne moins, il y aura au moins une petite coupure dans la semaine le mercredi. J’en suis à me dire vivement que Miniloup rentre au collège, dans 3 ans !

Reply
Dallinia 18 octobre 2013 at 1:10

Moi je ne vois pas en quoi le rythme précédent nuisait aux enfants mais bon… Et l’excuse de permettre aux enfants d’accéder à de nouvelles activités pour éveiller leur esprits créatifs, sportif et compagnie, c’est chouette si tu es à Neuilly où les enfants vont s’initier à l’équitation, à la poterie,… Mais pour les gamins d’Argenteuil ou de Sarcelles, je ne suis pas sur que les moyens soient là pour avoir des temps d’activités périscolaires du même gabarit. Voilà qui creusera encore plus les inégalités. en plus de les fatiguer…

Reply
AnneClaireBCN 18 octobre 2013 at 1:14

Cette réforme est clairement mal pensée et même en tâchant de faire pour le mieux (tu te rappelles que je fais partie d’un groupe de travail pour instaurer dans les meilleures conditions qu’il soit la réforme dans notre canton), on se rend compte que c’est un joyeux bordel et que la tâche va être rude pour pouvoir tout coordonner en même temps (dans les zones rurales comme la mienne se pose aussi le gros problème des transports scolaires…). Pour les maternelles, cette réforme n’est clairement pas adaptée et il est certain que ces TAP ne seront pas honorés si nos bouts de choux veulent prolonger leur sieste. Après, je regrette seulement qu’on nous dépeigne sans arrêt des tableaux où tout est noir, où « bouh, y’a pas d’animateurs », ou « bouh, on a choisi de venir rechercher nos enfants à 15h30 car c’est trop nul cette réforme ». Beaucoup d’établissements et de parents ont tout de suite pris le contre de cette réforme et ne cherchent donc aucunement à faire que les choses se passent du mieux possible pour nos enfants. « C’est naze donc on s’en fiche, on ne fait pas d’efforts ». Super, ça fait avancer les choses dis donc. C’est déjà très bien qu’ils fassent de leur mieux dans votre quartier. Souviens-toi qu’à notre époque, on travaillait le samedi matin : perso, ça ne m’a pas traumatisé et ne me laisse pas un souvenir amer. Et sinon, en général, cette première période scolaire d’après rentrée de septembre est toujours difficile. Prépare-toi seulement aussi à la période d’avant noël qui est bien également particulière avec les gamins excités, toussa 😉

Reply
Anne 18 octobre 2013 at 1:14

@Juliette : moi aussi j’allais à l’école le samedi matin, j’en ai un super bon souvenir 🙂 On savait qu’en rentrant ce serait le week-end, et mes parents nous faisaient des frites le midi (ce détail a vraiment son importance :D) Par contre je t’avouerai que si mon fils allait à l’école le samedi, ça m’arrangerait moins car on part souvent dans le Nord ou le sud voir la famille le week-end.

@argone : la semaine de 4 jours je trouve ça parfait, mais visiblement le jeudi les élèves étaient soit disant trop fatigués à cause de la coupure et avaient du mal à se remettre dans le bain. Le fait d’aller à l’école le mercredi permettrait d’éviter cet effet rebond et d’assurer une meilleure continuité dans le travail… (?)

@cécile : je t’avoue que si mon fils n’avait pas eu école le mercredi, j’aurais sûrement fait le choix de travailler en 4/5ème, ou alors j’aurai fait venir une baby-sitter pour la journée (comme je le fais en ce moment pour l’après-midi) pour qu’il puisse se reposer à la maison le, et faire la sieste. Je trouve le centre de la loisirs ou la garderie un peu fatiguant pour des petits bouts de 3 ans. Mais parfois on a pas toujours le choix, c’est vraiment pas simple !

@Céline : même sans être maman, ton avis est le bienvenu ! Effectivement, je me suis toujours demandé pourquoi certains pays arrivaient à mieux répartir le temps scolaire tout en gardant le même niveau d’études d’ailleurs… Je pense qu’en France on manque certainement d’infrastructures et de moyens, mais aussi qu’on ne sait tout simplement pas faire !

@balbc : merci 🙂 le côté positif dans tout ça c’est qu’il est super content d’aller à l’école et que ça se passe très bien, mis à part le fait qu’il soit malade depuis la rentrée (mais je m’y attendais)

@lily : bon courage ! Le mien est malade aussi depuis la rentrée

@Ninie Pouce : moi aussi j’ai connu l’école le samedi matin, et j’en ai un très bon souvenir. J’adorais déjeuner avec mes parents réunis le midi en rentrant de l’école !

@ Shalima : oui, c’est le problème dans certaines écoles qui ne peuvent pas assurer les TAP correctement, les enfants passent au final davantage à la garderie. Vraiment dommage !

Reply
maman@home 18 octobre 2013 at 3:31

Ton article m’inquiète, nous ce sera mis en place l’année prochaine mon fils sera en GS de maternelle, le grand au collège. Je me demande comment il vivra la garderie ou les activités de 15h à 18h heure à laquelle je pourrai venir le chercher… c’est long 3 heures d’activité 🙁

Reply
madamezazaofmars 18 octobre 2013 at 8:07

J’ai beaucoup de réticences pour cette réforme bien qu’elle ne soit pas encore appliquée ici. Avant même qu’elle soit mise en place, j’ai pensé a la fatigue supplémentaire pour les enfants ( mon fils est déjà crevé avec 4 jours d’école) et aux problèmes d’organisation des parents.
Habitant dans un petit village, je commence déjà a craindre le pire !

Reply
steph 18 octobre 2013 at 8:28

petite aparté sur l’école le mercredi matin: vous dites que vos petits bout de choux de maternelle sont crevés car levés de bonne heure tout les jours ,l’école est obligatoire qu’a partir de 6 ans ,si vous restez a la maison rien ne vous oblige a les mettre a l’école le mercredi ,mais si vous travaillez vous levez vos enfants donc excusé moi mais je comprend pas tout

Reply
Marietoune 18 octobre 2013 at 9:12

Coucou…
Anne je suis insti et pour info le jeudi c’était le jour où les enfants étaient les moins fatigués, les pires journées étant le lundi car crevés de leur week-end et le vendredi après-midi. Mais les instits ne sont pas crétins, le vendredi après-midi, on ne fait pas orthographe ou calcul mental, mais plutôt sport, arts visuels, musique ou sciences…

Et moi aussi j’adorais le samedi matin en tant qu’élève et en tant qu’instit (et un samedi sur 3 était libéré et permettait aux familles de partir en week-end dès le vendredi… Et ce samedi était officieusement facultatif en maternelle).

Steph: pour info à partir du moment où les enfants sont inscrits à l’école, ils doivent être présents régulièrement (sauf maladie, etc) donc oui les enfants vont à l’école le mercredi même si les parents sont en congés. Par ailleurs ce n’est pas l’école qui est obligatoire dès 6 ans mais l’instruction. De nombreuses familles pratiquent l’instruction à domicile (à temps plein ;))

Ici ce n’est pas l’école le mercredi qui est vraiment critiquée, mais ces nouveaux rythmes qui ne sont pas moins lourds qu’auparavant mais désorganisent tout le monde et sont inégalitaires…

Reply
paristempslibre 18 octobre 2013 at 9:20

oui ca doit etre un sacre micmac pas facile a gerer!e t j’imagine bien els disparites entre les ecoles. je viens juste d’apprendre par exemple qu’au lycée oùl’horaire plancher de maths en ts est d e6h ou 7h, il y a des etablissement s ou on met le paquet sur els maths et ou les eleves ont jusqu’a 11h de maths /semaine….

Reply
Madame 19 octobre 2013 at 1:10

Ici ce n’est pas tout à fait la même organisation cours du lundi au vendredi -pas le mercredi- de 9h à 12h et de 13h35 à 16h et le samedi matin de 9h à12h, mon fils est blanc comme un cachet et il est HS, je ne l’ai jamais vu aussi fatigué (il est en grande section).

Reply
bellzouzou 19 octobre 2013 at 6:03

non seulement la journée de l’enfant (son temps de présence à l’école) n’est pas moins longue (mais plus « compliquée » on va dire), mais la semaine est plus chargée (avec le mercredi ou samedi matin)
et c’est sensé améliorer le quotidien de l’enfant, faire en sorte que ses journées soient moins « lourdes »? parce que faire le zouave en garderie (chez nous aussi en maternelle, ça sera « garderie », joli programme, non?) à 30, dans le bruit dans un petit préau c’est plus reposant qu’être en classe avec son enseignant? de qui se moque-t-on?

Reply
boutdemachin 19 octobre 2013 at 11:57

Je suis instit’ aussi en petite section, et si je peux ajouter autre chose à tout ce qui a été dit (et souvent bien dit) ici, en fin de première période, je n’ai jamais eu autant de difficultés à rassurer certains enfants (à peine familiarisés avec la classe, son mode de fonctionnement, la maîtresse, il a fallu encore qu’il apprenne a faire confiance à des adultes supplémentaires)notamment parce qu’avant d’aller à la sieste, certains se demandent encore à quelle sauce ils seront cuisinés pour ce jour ci: jour de l’atelier avec bidule puis garderie, histoire avec la maîtresse puis garderie, atelier puis nounou/papa/maman qui peut venir ce jour là…bref.
Et on en parle des jours où personne ne sait plus (pas même les adultes)?

Reply
Caro / Delightson 21 octobre 2013 at 9:03

Je ne suis pas encore maman je n’avais donc pas d’opinion sur cette nouvelle reforme mais en lisant ton témoignage je rejoins ton point de vue, c’est aberrant d’imposer ce rythme dès la maternelle !

Reply
Ch@ntal 22 octobre 2013 at 6:04

La réforme n’a pas été encore appliquée dans notre école , mais habitant dans un petit village avec regroupement de 3 villages pour l,ecole c’est un vrai casse tête car nous n’avons pas de personnel .competent ni de centre aéré .
Je ne vois aucun avantage â cette reforme meme s’ils finissent plus tot sachant que j.ai les mêmes horaires de travail ils finiront à la garderie en travaillant le mercredi en plus.
Bon courage !!

Reply
Chloé 23 octobre 2013 at 11:09

Pour avoir travaillé un peu (pas assez à mon goût^^) en maternelle, je trouve ça aberrant d’imposer ce rythme aux petits… Bref, tout a été plus ou moins dit au-dessus… Pauvres petits bouts qui peinent à prendre leurs (nouveaux) repères (la rentrée est déjà tellement éprouvante pour eux), qui sont exténués (ils le sont déjà au bout de 4/5 semaines en général , et les périodes de 7 semaines sont longues au début pour eux, d’autant plus qu’ils attrapent leurs premiers microbes au contact des autres…) … et qui pâtissent des décisions d’adultes qui ont totalement oublié de les placer au centre de leurs réflexions. Une aberration… (toute considération politique mise à part, puisque de toute façon, l’ancien gouvernement envisageait de mettre en place la même réforme)
L’an dernier, le mardi après-midi était la pire journée de la semaine: mes GS étaient épuisés (car on leur demande énormément à l’école, ce que nos dirigeants semblent parfois oublier 🙁 ), énervés… J’avais même fini par décaler le sport au lundi (trop de chutes etc). Le jeudi, au contraire, ils étaient plus reposés… Même constat au cp ou au ce1. Cette année, j’ai des grands, et le contraste se fait moins ressentir… Dont où est l’utilité de cette réforme? Les plus petits ont besoin du repos du mercredi et de repères STABLES (le travail sur le temps prend des années et on se base justement sur l’emploi du temps de la journée, …), les plus grands peuvent effectivement s’en passer, mais ne sont pas forcément fatigués le jeudi et le vendredi. (Bon évidemment, je parle ici des enfants qui ne regardent pas la télévision jusqu’à 23h chaque soir).
Bon courage à Martin et à toi, évidemment…:)

Reply
lowett 24 octobre 2013 at 11:30

J’avoue que venant de Belgique où nous avons toujours eu école du lundi au vendredi et congé le samedi et le dimanche je rigole un peu quand je vois des parents français se plaindre de ces 5 jours d’affilée sans aller plus loin.

Dans ton cas c’est différent car déjà tu détailles les horaires et nous en Belgique c’est école de 8h30 à 15h30 tous les jours sauf le mercredi où ça se termine vers 12h30 je pense (peut-être 11h30 pour les maternelles). Il y a donc une bonne heure de moins d’école par jour que pour vos petits bouts (mais les heures de table ne sont peut-être pas les mêmes).

De plus, on n’a pas cette histoire de TAP. Les petits sont avec leur maitresse toute la journée. Sauf s’ils vont à la garderie après biensûr.

Donc voilà tout ça pour dire qu’ayant connu ça toute ma vie, je ne vois pas où est le problème des 5 jours d’école d’affilée. C’est une question de rythme.

Par contre on en demande clairement trop à vos petits bouts. Même les enfants de l’école primaire ont école jusqu’à 15h30 chez nous. Ce n’est qu’à partir de 12 ans que les journées peuvent s’allonger dans certains cas (entre mes 12 et mes 18 ans, je terminais parfois à 16h40).

Reply

Leave a Comment