Ces vacances qui tombent à point nommé…

Chroniques de maman
84 commentaires
chouchou

chouchou

 

Quand mon fils est rentré en petite section, j’ai passé l’année entière à râler contre les nouveaux rythmes scolaires que je trouve vraiment difficiles pour les petits. Cette première année d’école m’avait pas mal chamboulée, entre les microbes qui ont fait le tour de la famille de septembre à juin, et un planning bousculé en permanence malgré une baby-sitter fiable (c’est une aide précieuse mais ça ne suffit pas toujours).

Autre problème venu s’ajouter en cours d’année : mon fils faisait une grosse sieste de 2h à l’école, et n’a jamais pu s’endormir avant 22h le soir. Crise de nerfs assurée pour tout le monde, TOUS les soirs pendant de longues, trop longues semaines. Ce n’était plus un petit garçon de 3 ans, mais un zombie que nous emmenions à l’école tous les matins.

Autant vous dire qu’en juin, l’année scolaire achevée, nous étions tous les 3 complètement sur les rotules.

Je pensais naïvement que ce serait plus facile cette année. Mon fils est plus grand, il connaissait l’école et son fonctionnement, la période d’adaptation était terminée.

Comme prévu, la rentrée en moyenne section s’est passée comme sur des roulettes, finger in the nose. Il était content de retrouver ses copains et son environnement. Nous on était contents de le savoir content (parfois il ne faut pas grand chose…).

Mais voilà, c’était oublier qu’en moyenne section les petits ne font plus la sieste, du moins dans notre école, faute de place dans les dortoirs qui sont déjà occupés par les petites sections.

Certes, mon fils ne s’endort plus à 22h comme l’année dernière. Il s’écroule carrément à 19h30, parfois sans avoir mangé. Rien de grave ni d’étonnant, vous me direz. Sauf que le matin, il est toujours aussi épuisé au réveil. Il ne fait plus du tout la sieste le week-end, et n’arrive plus à récupérer.

Un an plus tard, je trouve cela toujours stupide et honteux faire lever des petits de maternelle 5 jours de suite pour les envoyer à l’école. Je ne supporte plus ce rythme.

Je ne supporte plus ce rythme, parce que mon fils a passé ses dernières semaines à râler, grogner, pleurer, et enchainer colère sur colère. Il est tellement épuisé que tout est prétexte à déclencher une crise de nerfs.

Je  peux compter sur les doigts d’une main les moments joyeux et sereins que nous avons passé ensemble ces derniers temps. Ces derniers jours n’ont été que pleurs, conflits, pleurs, conflits. Je suis obligée de faire attention à tout ce que je dis sous peine de vexer mon petit garçon qui est carrément à fleur de peau. Qui hurle pendant une demi-heure parce que j’ai donné un morceau de pain à son copain en premier ou parce que j’ai mis moi-même le dentifrice sur sa brosse à dent, ou parce que son pantalon préféré est au sale (oui, si jeune, ça promet !).

Donc oui, cette année encore je suis en colère contre la réforme des rythmes scolaires. Je ne vois toujours pas ce qu’elle apporte de plus, si ce n’est un épuisement pour l’enfant et toute la famille.  Même si nous avons la chance d’être à Paris et que l’école a déployé les moyens nécessaires pour proposer des TAP aux enfants : mon fils fait de la danse le mardi, en revanche impossible de connaître le programme du vendredi, mais j’imagine que c’est de la simple garderie.

Je reste sur ma position que les réveiller 5 jours de suite très tôt, c’est trop. Bien sûr, au prime abord cela ne change rien pour les enfants qui allaient déjà au centre de loisirs le mercredi avant, mais pour les autres, cette demi-journée d’école supplémentaire dans un environnement bruyant n’était pas essentielle, surtout chez les enfants en maternelle !

Je ne vais pas détailler toutes les conséquences que ces rythmes infernaux peuvent engendrer, ces mamans l’ont fait bien mieux que moi, vous pouvez lire leurs articles :

http://epuisement-maternel.com/2014/10/14/ce-que-les-nouveaux-rythmes-scolaires-ont-change-chez-nous/

http://www.mamanbobo.fr/2014/10/16/najat-reforme-rythmes-scolaires/

http://babidji.blogspot.fr/2014/10/la-reforme-des-rythmes-scolaires-cest.html?m=1

Allez, hauts les coeurs les vacances scolaires commencent ce soir ! Espérons que nos enfants se retapent un peu avant le début de l’hiver…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

84 Commentaires

  1. Même pour les enfants d’élémentaire, on sent la différence… Ici, la réforme des rythmes n’a eu lieu que cette année, mais les vacances sont vraiment les bienvenues !!! Mes enfants sont sur les rotules…
    (Et là, je ne parle pas de petit Bouchon, qui est entré en PS cette année. A partir du moment où je le récupère à l’école l’après-midi, nous avons un fond sonore toute la soirée: il chouine sans s’arrêter… Il est épuisé !!!)

    • Ah, tu me rassures… Je me demande toujours comment ça se passe chez les autres, pas mieux apparemment ! (ça me console presque)

      Bon courage avec tes grands également !

  2. Je pense que chaque cas est unique. Ici j’appréhendais beaucoup les nouveaux rythmes, et finalement je trouve que tout roule! De toute façon je le levais déjà le mercredi pour la nounou, donc ça ne change rien pour lui. Sauf que du coup il reste bien dans le rythme toute la semaine. Grand luxe il a encore une place en dortoir chez les moyens, du coup il dort 2h à l’école. On n’a même pas vu arriver les vacances. Par contre ici à la campagne les TAP ça n’existe pas, c’est garderie payante….
    Je ne sais pas si le probleme est tant les levers du matin que l’absence de sieste pour Martin… En plus il est de fin d’année c’est un « petit moyens » il a surement encore besoin de se reprendre dans la journée…

    • Oui mais tu vois, je trouve cela différent de les réveiller pour aller à l’école où ils sont quand même dans le bruit, et de les lever pour aller chez la nounou au calme. En tout cas c’est chouette que ton fils fasse la sieste, car ici elle nous manque cruellement, tu as raison je suis sûre que cela changerait beaucoup de choses !

  3. Amen.
    Mes enfants sont épuisés… et c’est le cas de leurs petits amis. Les mamans et les maîtresses que je rencontre constatent effectivement la même chose. Un grand gâchis. D’autant plus que les TAP sont de la garderie, pour l’instant. Et ce n’est pas une image. Vraiment, il s’agit de garderie. Je trouve que tout ceci est un grand gâchis. Dans notre pays, à l’heure actuelle, n’y avait-il pas d’autres sujets à prendre en main de façon urgente ? La réforme des rythmes scolaires était donc le sujet numéro 1 sur lequel méditer ? Je ne le pense pas.
    Quoi qu’il en soit, les vacances sont enfin là pour nos enfants. Ils vont pouvoir dormir… tout au moins s’ils y parviennent. L’excitation est là. Difficile pour eux d’accepter l’évidence : ils sont bel et bien exténués. (Et pour ma part aussi, mais ceci est une autre histoire. Je suis grande, je peux gérer cela !)

    • Tout le monde est épuisé, c’est honteux qu’on ne revienne pas sur cette réforme qui ne semble pas fonctionner du tout. A Paris elle a été mise en place l’année dernière donc on avait déjà un peu de recul et une vague idée de ce que cela pourrait donner ailleurs (c’est à dire pire !).

      Comme toi je pense qu’il y a bien d’autres sujets plus importants à traiter dans ce pays, d’autant plus que le niveau des élèves était correct. Quand un système fonctionne, pourquoi vouloir le changer à tout prix ? Si ce n’est pour satisfaire les problèmes d’égo et de pouvoir de nos hommes politiques…

      Comme toi, je me fiche un peu d’être fatiguée mais voir nos enfants aussi épuisés ça fait vraiment mal au coeur !

  4. Nous on est rodé, Midinette s’est couchée pendant 3 ans entre 23 et 1 h du mat’.
    Alors l’entrée en maternelle nous permet ENFIN de la crever et qu’elle s’endorme à 22h / 22h30. Le matin elle est fraîche comme une rose.
    Une heure se sieste l’aprem (à la maison) et elle est aux taquets.
    En petite section, ça lui fait 5 x 2h50 de vie scolaire. Et elle en a fortement besoin vu son retard de langage et sa précocité supposée.
    En bons tyrans, on la réveille encore le samedi pour aller à la piscine.
    Elle ne pâtit pas de cette réforme. Mais la crainte de ne pas avoir de place dans le privé en primaire grossit. Les familles qui hésitaient avant, se précipitent maintenant sur les listes d’attente. Et là oui, ce sera une vraie lutte.
    L’an prochain, on verra ce que ça donne.

    • Hé ben, avec une si petite dormeuse ça ne doit pas être facile tous les jours ! Comme quoi on trouve toujours pire que soi …

      J’ai ri pour le coup de la piscine ! J’espère que ça la fatigue un peu quand même. Et pour l’école privée, tu soulèves un point que je n’avais pas envisagé ! Ça va être la jungle…

      • Tu n’imagines pas le nombre de fois où les gens tombent la face quand ils se plaignent que les leurs se couchent péniblement à 20h et qu’on leur dit que nous à minuit, on a fait 5 jeux, lu 16 livres, raconté la journée, fait des « gâtés », dit bonne nuit à la Lune, aux peluches, donné à boire 5 fois … et quand elle dort, il suffit d’un pet de mouche pour tout recommencer.
        Les soirées en tête à tête, c’est aux oubliettes.
        A 7 heures, elle est debout.
        La piscine, c’est plus soft maintenant. Les minus d’un an y vont à 8h, les 2 ans à 9h, nous on arrive à 10h (youhou !). mais on a connu les réveils matinaux à 6h30, traverser la ville pour arriver au bassin et entendre le maître nageur dire « la qualité de l’eau ne m’autorise pas à ouvrir le bassin ».
        L’école privée, c’est simple, c’est le rythme « d’avant » et pour certaines avec intégration de réelles disciplines par de vrais pros.
        Hélas pas d’école privée maternelle dans notre secteur. Alors pour le CP ça joue des coudes. Nous on est prêt à déménager …
        A Marseille, l’école publique s’arrête le vendredi midi. Seules 42 écoles sur 455 ont des activités depuis 2 vendredis (jouer au ballon … youpi !).

        • J’en ai une vague idée, on a eu du 22H30/23H pendant 3 mois et on n’en pouvait plus, on passait notre temps à s’engueuler avec mon homme (fallait bien que quelqu’un trinque hihihi) la frustration de ne plus avoir un seul moment à nous nous rendait dingue ! Je vous plains vraiment, je sais à quel point c’est dur, ça rend fou ! Vous pouvez la faire garder de temps en temps pour souffler un peu ?

          Chez nous aussi c’est réveil à 7h le week-end, mais on s’habitue à tout… Sans sieste c’est clair que la journée paraît longue, mais maintenant au moins il s’écroule à 20h et on a notre soirée.

          Mais pourquoi l’école s’arrête le vendredi midi à Marseille ? C’est le rythme des sudistes ? Y’a bien qu’à Marseille qu’on voit ça 😀

          • Alors nous n’avons ni nounou ni famille et que des amis no kids.
            Donc on assume tout seul. Le plus dur étant quand je dois aller faire un tour aux urgences. Mais c’est comme ça.
            Marseille a fait le pari de faire à sa sauce, et ce sont les familles qui trinquent. Il y a des manifs tous les vendredis devant la mairie.

  5. Anne71 a écrit

    La chance qu’on a dans notre école en Bourgogne c’est que la sieste est obligatoire pour tous les maternnelles. Ma fille en GS fait 3/4 d’heure de sieste pile poil pour la reprendre & tenir le coup toute la journée..
    Alors tout le monde autour de nous nous dit « mais comment feront ils au cp » ? Mais par expérience avec mon ainée (CE2) le CP s’est passé sans accroc l’instit faisant attention de ne pas mettre des matières compliquées en début d’après midi…
    Nos activités ne sont pas des supers activités comme certaines écoles mais elles sont gratuites & nos enfants sont heureux d’aller les faire c’est l’essentiel..
    Bonne vacances à tous les enfants (car pour ma part parent je continuerai de bosser..:-(..)

    • Pour la sieste vous avez vraiment de la chance ! Je suis sûre que ça change tout… Bonnes vacances à vous également ! Moi aussi je bosse, mais je n’ai pas mon fils pendant deux semaines (il va se reposer chez ses grand-parents) alors que me considère comme un peu en vacances quand même 😉

  6. Ici aussi les enfants sont épuisés et à fleur de peau. Ils s’écroulent de fatigue le soir. Comme tu le dis si justement, les enfants se levaient aussi avant les mercredis matins, mais ils jouaient tranquillement à la maison, il n’y avait pas de précipitation pour se préparer. Moi ce qui me chagrine le plus, ce sont les inégalités qu’il existe pour les fameux NAP. Chez nous, il s’agit ni plus ni moins que de 45 minutes (ils appellent ça les 3/4 d’heure) de garderie, payante. Pour l’instant ils jouent dans la cour, mais je n’ose imaginer ce que cela va donner quand il fera mauvais, puis qu’aucune occupation n’est prévue pour eux. Ils s’énervent encore plus, et ce n’est pas évident de faire redescendre la pression une fois rentrés à la maison. Bref, tout comme toi, je trouve cette réforme stupide et honteuse.

    • C’est vrai que les TAP sont réparties de manière très inégales, et je comprend que ça fasse râler en fonction des régions et des écoles… La garderie c’est le pire, ils sont dans le bruit et sans activité pour les canaliser… Dur dur !

      Allez, courage, ce soir on va pouvoir souffler !

  7. oh, je n’en suis pas encore là… mais il m’arrive souvent de récupérer ma puce HS le soir chez la nounou, elle ne réussi pas à dormir, les autres petits la stimulant trop… Et la soirée est alors terrible… Je me languis même de la coucher tellement elle chouine, elle qui est un bébé sourire :(. Enfin en ce moment les autres petits sont en vacances pour 15 jours ! cette semaine à donc été géniale, je récupère un bébé reposé :) Alors j’en profite.
    Pour en revenir au rythme scolaire je trouve ça odieux et tellement regrettable que les lois et changement soient décidés sans se préoccuper des premiers concernés…

    • Il faudrait que tu revois le point de la sieste avec la nounou car ce n’est pas normal que son rythme ne soit pas respecté. Elle devrait pouvoir dormir, qu’il y ait d’autres enfants ou pas… Tu as essayé d’en parler avec elle, pour voir si elle peut s’arranger autrement ? (en isolant la petite dans une autre pièce par exemple…) Car après ce sont nous les parents qui trinquons, et perso je trouve que voir son bébé fatigué c’est très dur à supporter ! Ça fait trop mal au coeur, on se sent clairement impuissant…

  8. Ch'Rlotte St a écrit

    Hello Anne,

    Tu as entièrement raison c’est un rythme trop soutenu pour de si jeunes enfants. Ma voisine et très bonne amie est bibliothécaire donc travaille le samedi et son mari est ingé son et DJ international le w-e donc elle doit réveiller sa choupette de 4 ans (moyenne section de maternelle et de la fin de l’année) tous les jours sauf le dimanche ! La pauvre est complètement HS car elle ne fait plus de sieste à l’école non plus et les parents (elle à jongler entre la nounou et la mamie seule à tout gérer et le papa Jet lagué la moitié de la semaine idem !) C’est vraiment chaud les marrons, ils n’ont le temps de rien.

    Chaque cas est particulier mais finalement ça n’arrange personne ces rythmes scolaires et les premiers à trinquer sont nos enfants !

    Allez courage et bonnes vacances à Martin !

    • Et ben dis donc, ça doit être vraiment galère ! Je me trouve chanceuse d’avoir une baby-sitter sur laquelle compter, mine de rien c’est un soulagement de savoir que tous les soirs elle récupère mon fils et son copain à l’école. Ils évitent au moins la garderie jusqu’à 18H30, c’est toujours ça de gagné… (ça ne les empêche pas de s’endormir dans le canapé à 19h).

      Et heureusement pour nous, nous avons la chance de pouvoir passer nos week-end tous ensemble, ça fait du bien ! Bonne chance à tes amis, et puis au moins tu sais à quoi t’attendre l’année prochaine !

  9. je suis bien contente de ne plus avoir d’enfants en primaire ! Ils ont fait une semaine de quatre jours à cette époque-là, et ça roulait très bien !

  10. Je compatis… la crise déclenchée par le truc le plus anodin, on connait aussi, et ça use, ça use… En revanche j’ai l’impression que les enfants tiennent mieux le choc que les parents avec ce changement de rythme. En tout cas mon grand (en moyenne section) est généralement en forme, c’est plutôt moi qui ai du mal à faire le deuil de nos mercredis matins cool en pyjama… Ceci dit, priver de sieste des enfants qui en ont besoin, c’est une connerie sans nom. Allez, les vacances vont vous requinquer !

    • Pour ma part, ça va, je gère bien la fatigue… Mais en fait je perds patience parce que j’en ai marre de voir mon fils épuisé, ça me fait mal au coeur et ça me met en colère (donc je suis moins patiente, le serpent qui se mord la queue quoi…).

      Pas de sieste possible à l’école après la petite section, pas de place ! J’ai une amie qui a exigé que son fils en moyenne section fasse la sieste, cela lui a été accordé mais ça a fait des histoires ! (« vous vous rendez compte si tout le monde fait pareil et blablabla »…)

      • J’ai vu ça aussi dans notre école, qui est pourtant toute petite (ça devrait pouvoir être plus souple…). Le personnel scolaire n’aime pas qu’on essaie de modifier leur organisation, c’est le moins qu’on puisse dire. Et ils ont la fâcheuse tendance à culpabiliser les parents. Faut se plier au moule, ma bonne dame… ça a un coté un peu triste quand même. Enfin pour une maman d’un petit bout de 4 ans, c’est difficile à avaler.

  11. Je trouve la réforme débile pour les maternelles et discutable sur le fond, car réformer la façon d’enseigner il faut le faire… mais vraiment les maternelles n’auraient pas dû être incluses dans la réforme…
    mais par contre je mentirai si je disais que ma fille est plus fatiguée qu’avant, notre vie a changé ça oui mais pas au niveau de la fatigue… j’en parlerai bientôt… bon courage, le temps d’adaptation va être plus long avec la sieste qui a disparu… j’avais été bien surprise quand j’avais découvert que ça n’existait plus en moyenne section…

    • Tant mieux si c’est plus facile pour les primaires… J’ai hâte d’avoir ton compte-rendu alors, je crois que j’ai envie et besoin d’entendre des choses positives sur cette réforme, car pour l’instant, mon avis reste le même : c’est tout pourri !

      Pour la sieste, c’est vraiment la plaie qu’ils ne la fassent plus en MS, d’autant plus que mon fils est l’un des plus jeunes de sa classe, il n’aura que 4 ans dans deux mois…

      • ah mais je ne sais pas si ce sera positif vu que notre vie est bouleversée dans l’organisation de la semaine… je ne dis pas que c’est facile pour les primaires, chez nous l’école est à 9h donc la fatigue n’est pas un sujet par rapport au manque de sommeil…

  12. Par contre, je vais nuancer un peu ton billet ma Belle. Sans agression aucune, hein ; mais tout remettre sur les nouveaux rythmes scolaires n’est-il pas un peu trop réducteur ? Je suis bien d’accord que ce rythme n’est pas adapté pour les maternelles, je le vis avec ma petite en PS. Mais quand bien même, souviens-toi, nous avions nous aussi de l’école le samedi matin, nous n’en sommes pas mortes et ok, on avait le mercredi pour se reposer, voilà pourquoi j’aurais éventuellement préféré que mes enfants aillent à l’école le samedi matin. Mais c’est sans compter que même avec de l’école le samedi, mes enfants auraient été aussi obligés de se lever le mercredi. Il y a des parents qui ne travaillent pas le mercredi, pour cette fameuse « journée des enfants » (qui n’en est plus véritablement une d’ailleurs) mais d’autres parents se lèvent comme les autres jours et les enfants doivent évidemment en faire de même. Bref, on ne va pas débattre sur tous les arguments pour ou contre la réforme mais tout ça pour conclure que je pense aussi que la génération de nos enfants est certainement PLUS DIFFICILE qu’avant : les rythmes scolaires jouent un rôle là-dedans peut-être mais surtout, on les élève dans une société où tout va vite, trop vite et quelque part cet empressement permanent doit impacter les caractères de leurs enfants encore plus. Je pense que j’en reparlerai bientôt sur le blog mais le sujet est vaste, délicat, pas toujours évident à comprendre et on se sent bien trop souvent désarmés face à cela. Bonnes vacances à toute la famille alors !

    • Tu as raison, ça doit être un ensemble de choses qui rendent tout cela encore plus difficile… Et je suis totalement d’accord aussi pour dire que nous avons notre part de responsabilité dans tout cela ! En revanche, je trouve qu’il y a une différence entre se lever pour aller à l’école et se lever pour aller chez la nounou par exemple (peut-être que je me trompe, mais j’ai souvent entendu les parents concernés le dire).
      Je pense que si Martin n’avait pas eu école le mercredi, j’aurais fait tout mon possible pour le faire garder à la maison le mercredi. Là, j’ai choisi de le mettre au centre de loisirs car pour une demi-journée, c’était plus simple au niveau de l’organisation. Enfin bon, on pourra toujours dire « et si, et si »… C’est vrai que nous ne sommes pas mortes d’aller à l’école le samedi, alors pourquoi c’est si dur à notre époque ?

    • Bonjour à toutes,

      Je ne vis plus en France depuis longtemps mais j’aime suivre un peu l’actualité, et j’ai du mal à comprendre le problème des nouveaux rythmes scolaires. Nous allions à l’école effectivement le samedi matin, et si je me souviens bien à 8h. Et comment font les parents qui travaillent le mercredi en France? Ici en Allemagne, nous n’avons pas d’écoles maternelles, et lorsque mes enfants étaient petits, ils devaient se lever à 6h30 pour que je puisse arriver à l’heure au travail (5jours/semaine, grande ville, trajet en train etc.). Ce n’était pas drôle tous les jours, il n’y a pas de crèches mais seulement des garderies pour les petits de 0 à 6 ans, mais même ma fille qui est une grosse dormeuse n’a jamais eu de problèmes. Maintenant, ils vont à l’école primaire, 5 jours par semaine, 6 heures de cours par jour..et moins de vacances qu’en France. Alors je me pose aussi des questions car je ne pense pas que mes enfants soient plus « résistants » que les autres. Que l’on ne me comprenne pas mal, je ne veux pas lancer un débat de comparaison entre deux pays, car il y a du bon et du mauvais partout. J’ai surtout l’impression que notre vie de parents et devenue plus compliquée à organiser. En plus du travail, on nous demande beaucoup de nous investir à l’école, et je trouve que nous (surtout les mamans) mettons souvent la barre un peu trop haute (moi la première) pour tout gérer. Alors en fait, c’est moi qui suis complètement crevée lorsque les vacances arrivent!
      Bises de Berlin :)

      • Bonjour Cilia,
        J’approuve tout ce que tu dis et je reste sur ma conviction que les nouveaux rythmes scolaires sont un faux problème et pas la cause directe de la fatigue de nos enfants. C’est notre vie toujours trop speedée et très chargée qui n’est pas convenable pour nos enfants, simplement. Et comme tu le précises, nous autres mamans nous mettons en plus la barre haut. Pas toujours facile ! Des bises très venteuses de Normandie

        • Je suis d’accord avec vous deux sur ce point mais je serais d’avis qu’une coupure au milieu de la semaine ne serait pourtant pas de trop. Quand nous allions à l’école le samedi matin, il me semble que nous n’y allions pas le mercredi. Cela nous permettait de trainer un peu à la maison et de faire des activités comme de la gym ou de la musique. Avec ce nouveau rythme c’est difficile de leur faire faire des activités, je connais des enfants qui ont du arrêter le sport car les plannings avaient changé et les cours déplacés du mercredi à un soir dans la semaine…
          Bien sûr, ce n’est pas le cas pour tout les enfants mais c’est un point à noter quand même…
          Je suis d’avis qu’il faudrait ralentir le rythme mais honnêtement je ne vois pas ce que cela changerait pour nos enfants. Mon fils va à l’école le mercredi, que je travaille ou non cela ne changerait rien au fait qu’il doive quand même se lever 5 jours de suite à 7h, sans coupure hebdomadaire pour souffler !
          C’est dommage de s’auto-rejeter la faute sur nous les parents, qui faisont déjà notre maximum… Personnellement j’ai déjà ma dose de culpabilité !

      • Coucou Cilia ! Je te réponds déjà en partie dans le commentaire adressé ci-dessous à mon amie Anne-Claire. Mais pour te répondre plus en détail, les parents qui bossent le mercredi avaient instauré un système de garde. Soit ils ne travaillaient pas (beaucoup de mamans ont pris un 80% pour avoir leur mercredi) ou ont trouvé une nounou pour la journée entière + les sorties d’école. Avec l’instauration de cette matinée d’école, cela n’a plus vraiment de sens de prendre un temps partiel puisque quoi qu’il arrive, les enfants sont obligés de se lever quand même. Et il est aussi plus difficile de trouver une nounou dispo uniquement la demi-journée, cela n’intéresse pas les assistantes maternelles qui préfèrent garder des bébés à temps plein, et complètement éventuellement avec du périscolaire mais les places sont chères et rares… (je ne sais pas si je suis très claire, j’ai l’impression d’écrire du charabia…).
        Je ne sais pas si mon fils est moins résistant que les autres, en tout cas je le trouve très fatigué et cela me pèse. J’ai du mal à voir en quoi nous sommes nous, les parents, responsables de tout cela dans la mesure ou je couche mon fils à 19H30 et respecte son rythme au maximum !
        Mais je suis d’accord que nous nous mettons la barre trop haut… Pas facile hein 😉 Merci beaucoup pour ton commentaire en tout cas, c’est intéressant et agréable de pouvoir en discuter avec vous toutes !

        • Merci Anne pour tes explications qui sont très claires, je te rassure :-)
          Je comprends effectivement mieux la situation. Pour moi, le mercredi n’existe plus depuis que j’ai quitté l’école, et mes enfants sont nés à Berlin, donc je suis « tombée » dans un système où il a fallu que je m’adapte, pour le meilleur et pour le pire 😉
          Je travaille aussi à 80% pour pouvoir quitter le bureau plus tôt tous les jours, ce qui ne résout pas le problème du sommeil, mais au moins de l’organisation à la maison! Je sais que ce n’est pas facile de faire garder les enfants, surtout que mes parents sont très loin et ne sont pas encore retraités, et le reste coûte trop cher. En tout cas, bon courage!
          Je profite de mon passage pour te féliciter pour ton blog que je suis depuis un moment avec grand plaisir!

    • Je suis d’accord, on avait école le samedi matin. Mais on avait 4 jours en 8:30-16:30 et samedi 8:30-11:30. Maintenant, c’est 8:30-16:30 le lundi, 8:30-15:00 le mardi, 8:30-11:30 le mercredi, 8:30-16:30 le jeudi, 8:30-15:00 le vendredi… Mon fils de 4 ans pense que c’est l’heure du goûter à chaque fois que je vais le chercher. se reveiller 5 jours d’affilée et courir pour aller à l’école, ça le fatigue. Et tout ça pour rien. Ça ne leur apporte rien de plus hormis la fatigue. Je n’étais pas vent debout contre cette réforme, j’accueille avec bienveillance le changement. Mais ça ne marche pas. Dans l’école de mon fils, ils sont 140, il n’y a pas moins de 31 personnes qui interviennent autour des enfants. Je constate que cette réforme qui était supposée gommer les inégalités est en train de les creuser. Les enfants dont les parents ont les moyens font des activités de qualité hors école et les autres sont en garderie à l’école avec des non professionnels pour la plupart. Je suis au conseil d’école et les associations ne se bouscoulent pas aux portes des écoles parce que rémunérées au lance-pierre. A Paris, c’est un fiasco mais bon c’est une autre histoire. Sans compter que pour le moment, ils n’apprennent pas mieux à lire et à écrire.
      Bonne journée ^_^
      Ally

  13. Moi aussi j’ai écrit un article la semaine dernière pour râler… Mon fils est en CE2 et on en bave ! Et comme je le dis dans mon article, il y a 8 ans, quand ma fille était en maternelle, on prônait tout l’inverse, l’école sur 4 jours, beaucoup mieux pour le rythme des enfants, toussa. Grosse colère pour moi aussi, bon courage à toi !

  14. Laetitia a écrit

    Et que dire des horaires des bébés qui vont à la crèche 5 jours (depuis leurs 4 mois!!!!) Ils ont la possibilité de faire des siestes, certes, mais à l’âge où ils sont en pleine période de découverte, de prise d’indépendance et d’échange avec les autres copains, les heures de repos se résument à une peau de chagrin. Et c’est un bébé TRES fatigué que l’on retrouve le soir. Les week-end sont donc destinés à recharger les batteries, en ne bougeant pas de la maison, pour permettre à bébé de récupérer un petit peu avant d’attaquer une nouvelle semaine infernale.

  15. cricrimam a écrit

    Les rythmes scolaires, une boite de Pandore… A mon humble avis, il n’y a pas de recette miracle et ce qui conviendra aux uns ne conviendra pas aux autres. Après je pense aussi que chaque enfant réagit différemment. Ton fils grandit et les enfants ont des périodes où ils sont moins faciles (euphémisme) que d’autres (oui, il n’y a pas qu’à l’adolescence). Pense à toi aussi, et laisse le hurler peut être parfois (une maman qui a eu un fils « trés tonique », pour l’instant, il est plus raisonnable dans sa période ado…). Tu as la chance d’avoir une baby sitter et effectivement ton fils pourrait se lever plus tard le mercredi, mais je pense que la majorité des enfants allaient de toute façon au centre aéré et les plus petits vont à la crèche tous les jours.

    • Mon fils n’a pas connu la crèche, nous n’avons jamais eu de place… Nous faisions une garde partagée avec la nounou qui venait à la maison (en alternance avec l’autre famille). Au moins le rythme de nos enfants était bien respecté, ils pouvaient dormir correctement et récupérer.

      C’est vrai que je n’avais jamais pensé que cela pouvait être aussi dur pour les bébés, tu as raison de le souligner ! Finalement, il y a du moins et du moins bon dans le système de garde collective !

  16. Coucou Anne… Je te lis et je repense… L’école n’est obligatoire qu’à partir de six ans. Si tu as un mode de garde pour le mercredi matin, libre à toi de décider que ton fils n’ira pas à l’école ce jour là. Si tu en informes sa maîtresse en lui expliquant les tenants et aboutissants, elle n’a pas le pouvoir de t’en empêcher. Elle pourrait même te comprendre et t’approuver. Tu peux décider ça jusqu’à Noël ou février par exemple.
    Evidemment, elle risque de te dire qu’il manquera une partie du programme, que cela ne se fait pas et patati et patata… MAIS toi seule sait ce qui est bon pour ton fils.
    Voilà… ça se tente, non ? (en tous les cas, moi je pense que je le tenterais !)

    • Figure-toi que ça m’a souvent traversé l’esprit… Mais malheureusement je n’ai personne pour le garder le matin (il va au centre de loisirs l’après-midi)… Dur de trouver quelqu’un qui accepte de le garder seulement une journée par semaine, et ma baby-sitter n’est pas dispo le mercredi. Il faut tout le temps jongler, mais bon c’est le quotidien des parents. C’est vrai que le principe de l’enlever de l’école une demi-journée par semaine m’ennuie un peu, je ne peux pas m’empêcher de trouver ça excluant… Et en même temps il n’a même pas 4 ans !

      Merci pour tes gentils conseils bienveillants, je vais y réfléchir !

      • marie a écrit

        attention. normalement une fois que ton enfant est inscrit à l’école, il est tenu d’y aller ! et ce tous les jours où il y a école. Sinon, cela peut être perçu comme une déscolarisation. car non l’école n’est pas obligatoire avant 6 ans mais une fois inscrit elle le devient. alors bien sûr tu peux ne pas le mettre à l’école de temps en temps (le vendredi des vacances, le jour de maladie même sans certificat médical) mais tous les mercredis ce n’est pas « légal »…. l’école c’est pas à la carte….

        • Valérie a écrit

          Entièrement d accord
          Obligatoire qu.à partir de 6 ans
          Mais ce n est pas à la carte , une fois inscrit on se doit de suivre le règlement …

  17. preetee a écrit

    Alors moi Evan 3 ans dort à 22h00 (car il fait la sieste j’ai trop envie de leurs dire « ne le laisser pas dormir ») une grosse envie de me jeter par la fenêtre et Loane 20h00 dodo elle est crevé. Entre nous je préfère qu’ils dorment à 20h00 ça me laisse un moment de répit. Entre la sortie du taff 17h00, récupérer les gamins, le parc, faire les courses, faire à manger, le bain euhhhhh et ensuite je dois taper la discut avec mon fils de 3 ans jusqu’à 22 h00 (en plus des discussion ou il fait le monologue) c’est difficile .

    • Je compatis, j’ai connu ça l’année dernière… Plus aucune soirée de répit, je n’arrivais même plus à avoir une conversation avec mon mec et je mangeais à 23h ! Plus jamais !!! Courage ma Preetee ! On en parlera dimanche 😉

  18. Je suis entièrement d’accord avec toi, je n’ai jamais vu mes enfants aussi fatigués et pourtant ils sont grands déjà, 9 ans et 7 ans ! Ma grande râle parce qu’elle ne peut plus dormir le mercredi matin et je constate qu’elle avait vraiment besoin de ce temps de pause en milieu de semaine. J’espère qu’on écoutera les parents et surtout, surtout, qu’on tiendra compte de la fatigue des enfants pour revenir à un rythme plus clément !

    • Surtout quand tu penses qu’à la base, cette réforme a été mise en place parce que les enfants apprennent mieux le matin… Au secours ! Courage à tes pépettes, et profitez bien des vacances !

  19. ThePsyShoePathe a écrit

    Moi perso, j’ai le même problème avec mon fils, si il fait la sieste son rythme est foutu. On a mit nos deux enfants dans une école privée qui n’a pas appliqué la réforme (parce que les écoles privées pour beaucoup ne l’ont pas appliquée, trop chiante cette réforme) Du coup mon fils qui est en petite section va à l’école que le matin pour ne pas faire la sieste l’aprem et les enfants vont à l’école 4 jours par semaine, comme avant…

    Bon courage en tout cas !

  20. Bon courage, je ne suis pas encore à la nouvelle réforme mais rien que de toutes vous lire cela me fait peur.

    • Ne t’inquiètes pas, d’ici là je pense qu’il y aura eu de nouveaux ajustements ! Là on en est encore au stade de la mise en place, c’est normal qu’il y ait tous ces couacs je pense (je l’espère en tout cas)

  21. Le titre de ton billet est ce que je pensais justement ce matin, quand pour la 4ème fois de la semaine, on est arrivé 1 minute trop tard à l’école et que j’ai encore du laisser Chichi à l’entrée. Comme ton p’tit bout l’année dernière, il fait la sieste et donc n’est pas fatigué le soir ou alors la fatigue l’excite trop et il n’arrive pas à dormir. Du coup le matin, je n’arrive pas à le sortir de son lit. Il part sans manger parfois. Ce matin, il n’avait ni bu, ni mangé, ni fait pipi … il refusait tout.
    Bref, je subis également ses crises tout le temps et ça m’épuise moralement. Parfois T-Biscuit tente de m’aider mais bien souvent ça envenime la situation.

    Sinon, du côté des grands, tout va bien. Ils n’ont pas l’air fatigué et apprécient les TAPS, même si ils auraient préféré être en vacances ce soir plutôt que demain midi … Ah oui, ici il y a école le samedi matin mais pas le mercredi.

    • La sieste en PS est un vrai problème pour certains, nous n’étions pas les seuls parents à s’en plaindre l’année dernière… Ça m’est souvent arrivé de pleurer parce que je n’en pouvais plus, et j’appréhendais toujours le réveil du lendemain. Ça fait tellement mal au coeur de réveiller un petit de 3 ans qui dort profondément. Tu as essayé de le coucher plus tôt (pour éviter qu’il s’excite trop justement ?) Ça n’a jamais fonctionné chez nous mais ça marche bien pour certains !

  22. Ton fils est en moyenne section ? Le mien était tellement crevé que j’ai décidé que 2 après midi par semaine il ferait la sieste chez sa nounou. Vu ce qu’ils font l’après midi il était mieux au lit. J’en ai parlé à la maîtresse et elle m’a dit OK. Préférant avoir un enfant reposé les matins plutôt qu’à fleur de peau tous les jours. En même temps si elle avait refusé je l’aurais fait quand même. Essaie de voir si tu ne peux pas T’arranger pour trouver quelqu’un au moins un après midi dans la semaine pour qu’il fasse la sieste.

  23. Et bien pour nous c’est pareil, mon fils est epuise, l’année dernière je ne l’ai jamais entendu dire « maman je veux pas me lever, je veux pas aller à l’école », cette année j’entends ces paroles presque tous les matins, les réveils sont durs. Je trouve aberrants ces nouveaux rythmes imposés par des mecs loin de toutes réalités derrière leurs bureaux et qui n’ont demandé d’avis à personne. Bref … On va devoir s’y faire

    • Mais oui, moi aussi ! Cette année il me dit aussi qu’il ne veut pas y aller, ça fait mal au coeur ! Heureusement il a l’air super content quand il arrive dans la classe, ça nous rassure un peu. Pour le reste, on est entièrement d’accord… Aberrant !

  24. Ici aussi, ma grande en CP est HS. Les devoirs sont un supplice pour elle, d’autant que c’est une année charnière avec de nombreux apprentissages ! Donc ENFIN les Vacances !!!!

    Juste pour info, je discute avec des amies mamans d’enfants en maternelle, et parfois la maîtresse accepte que les enfants ne viennent pas le mercredi matin (notamment quand elle a surpris la fille de mon amie en train de dormir sur le banc de l’école (la petite est en MS). Et du coup, plusieurs enfants ne viennent pas ou plus le mercredi. La maîtresse réservent les apprentissages fondamentaux aux autres jours.

    Vois avec la maîtresse et/ou parents d’élèves peut-être.

    En attendant, Bonnes Vacances ;.)

    • C’est bien d’avoir pu trouver un arrangement, surtout si c’est dans l’intérêt de tout le monde… Après, je pense que tous les enseignants n’apprécieraient pas forcément !

      Bonnes vacances à vous aussi, j’espère que ta fille n’a pas trop de devois 😉

  25. Je ne peux pas m’empêcher de tiquer en lisant certains commentaires… Certes l’école maternelle n’est pas obligatoire MAIS quand on y inscrit un enfant elle le devient. Il y a une tolérance pour les après-midis en petite section, c’est tout. Chaque absence doit être justifiée…
    Après, pour les rythmes, le bilan est mitigé. J’ai constaté que mes élèves étaient fatigués en fin de période, les vacances étaient bienvenues… Mais en même temps, quand on dit qu’on apprend mieux le matin, c’est tellement vrai (et encore plus en petite section avec la sieste qui prend quasiment tout l’aprem, on n’a rien le temps de faire). Donc une matinée en plus pour travailler c’est quand même top!
    Chez les moyens il n’y a plus de sieste, mais peut être que l’enseignante de ton fils fait un temps calme ? Chez nous il dure une demi heure.
    Pour les TAP…ahahah c’est pour moi le gros problème de cette réforme. Vive les inégalités entre les communes.
    Bref, pour moi la matinée en plus a lieu d’être, le changement c’est compliqué et c’est dur de s’adapter, il faut trouver son rythme et tout le monde finira par s’y retrouver… Par contre pour le périscolaire il faut effectivement que le MEN revoie sa copie !

    • Oui, je suis d’accord avec toi sur le principe de l’école obligatoire. Je mets un point d’honneur à y mettre mon fils tous les jours, sauf quand il est malade évidemment.
      Et s’il ne peut pas y aller pour une raison ou une autre je préviens toujours à l’avance, mais cela reste exceptionnel. Sinon je trouve cela excluant et j’aurais peur qu’il se sente mis à l’écart du groupe (déjà qu’il n’a pas beaucoup confiance en lui, ce serait dommage).
      Ton avis un peu plus nuancé fait en tout cas plaisir à lire ! J’espère en effet que tout le monde s’adaptera rapidement…

      • Tu as l’attitude parfaite alors 😉
        Je me permettais de redire cela par rapport aux autres commentaires (j’avais bien compris que tu ne fonctionnais pas comme cela) car si on commence à choisir les jours où on met son enfant à l’école, cela devient l’école à la carte, et je n’aime pas cet esprit ! Certains parents se permettent beaucoup sous prétexte que la maternelle c’est la « petite école », elle serait donc moins importante…(c’est évidemment faux, et comme tu le soulignes elle a un rôle très important pour la socialisation notamment) Effectivement elle n’est pas obligatoire, mais elle le devient une fois qu’on y inscrit l’enfant, et tout simplement par respect pour les gens qui y travaillent (imagine suivre les apprentissages d’un enfant que tu vois en pointillés…! :/) l’assiduité est importante ! Par exemple , j’ai fait un travail super avec mes petits jeudi et vendredi. J’en avais 15 : le reste était en vacances anticipées. Je pourrais très bien faire ma tête de mule et ne pas leur faire rattraper…
        Bonnes vacances à ton bout de chou, qu’il se repose bien pour être d’attaque à la rentrée 😉

  26. Les enfants sont crevés et les maitresses très agacées… je suis consternée par l’état de fatigue, les heures que mon fils passe dans la cour ou à l’école tout simplement ….
    Bonnes vacances à ton bonhomme

  27. Laure a écrit

    Bonjour,

    Je compatis à 100 %, à 3 ou 4 ans franchement c’est chaud cette réforme ! Ici, on a fait le choix de l’école maternelle privée qui n’applique pas la réforme et tutti va bene, on ne regrette pas surtout lorsque je vous lis.
    Bon, on prend 2 jours congés par mois le mercredi à tour de rôle pour être à la maison avec elle mais après tout, c’est fait pour ça et on en profite bien chacun son tour, la miss dort en général jusque 10h00 et après c’est programme tranquillou concocté par papa ou maman

    Biz

  28. Solenn a écrit

    Comme je comprends la description de l’état de ton petit. Je suis enseignante en MS/GS et depuis 2-3 semaines mes élèves sont épuisés. Presque tous couchés à 19h30 et pourtant des 11h ils sont déjà épuisés. Certains s’endorment presque en classe. Sans compter leurs pleurs incessants sans raison valable. Les enfants n’en pouvaient plus, c’était vraiment dur pour eux. Même échos des parents qui pour certains ne reconnaissaient plus leur enfant …

  29. J’ai fait le choix de ne pas mettre mon Anna, 4 ans, à l’école le mercredi matin, d’une part parce que je peux la garder une semaine sur deux mais aussi parce que mes parents prennent le relais les autres semaines. Et aussi parce que lorsque je travaille, je ne peux venir la chercher à midi le mercredi. Et tout ça pour un après midi de pseudo TAP où c’est au choix courir dans la salle des fêtes, marionnettes sans marionnette, coloriage ou pâte à modeler dispensé par les ATSEM.
    Du coup, elle est moins fatiguée que les autres enfants.
    Mais je sais aussi que j’adhère si peu à cette réforme que l’année prochaine, je pense l’inscrire dans le privé!

  30. Alice a écrit

    Alors moi je vais te donner le point de vue de l’autre côté. J’ai fait ma première rentrée en tant que maîtresse en septembre avec des CE2. Certes c’est différent pour les maternelles. Mais je peux te dire que mes élèves sont beaucoup plus attentifs le mercredi matin, et qu’ils travaillent beaucoup mieux pareil pour les journées courtes. Les journées longues jusqu’à 16h30 sont beaucoup plus dures que les autres journées. Certes ils sont très fatigués mais d’après l’avis général de mes collègues ils sont aussi fatigués qu’avant les nouveaux rythmes scolaires.
    Maintenant c’est mon avis du côté maîtresse, je ne sais pas comment sont mes élèves quand ils rentrent chez eux mais c’est juste ce que je constate dans ma classe !
    J’essaye là de donner un avis positif quand même et pour montrer que cette réforme n’est pas complètement inutile non plus…
    Dans tous les cas bon courage et bonnes vacances !

  31. je partage ton av is! little love vient encore de dormir 14H….
    et c’est l’enfer en semaine quand il est fatigué aussi….
    bise et bon dimanche et bonnes vacances a ton petit amour!!!!
    xxx

  32. moi a écrit

    Alors Ici je constate que ma fille qui vient de rentrer au cp est épuiser
    les activités ont lieu le vendredi après midi une sorte de garderie géante
    le soir elle est pénible les devoirs sont une corvée en fin de semaine
    alors cz rythme scolaire n’a pour moi AUCUN intérêt sauf rendre nos enfants encore plus épuisé
    le changement pour le samedi aurai été bien plus sympa

  33. Nata a écrit

    Lorsque le changement de rythme scolaire a été annoncé, j’étais prête à en découdre!!!
    mes garçons sont scolarisés en Calendretta … et , ho bonheur, il n’y a pas eu de changement de rythme!!!
    Je m’en félicite chaque mercredi au fond du lit avec mes petits bonhommes qui traînent au lit!
    Bon, les vacances sont tout de même bienvenues!
    Courage à toutes et tous.

  34. Mathilde a écrit

    Chère Annouchka,
    Cela fait longtemps que je te suis et que je me retrouve bien souvent à travers tes mots…
    Encore une fois sur ce sujet je suis complètement en phase avec toi, et j’ai décidé d’agir en signant les différentes pétitions contre cette réforme. Ce n’est pas grand chose, mais si tout le monde se mobilise, on arrivera peut être à faire entendre les voix de nos bout’chou épuisés…

  35. Christelle Schmitt a écrit

    Bonjour, apparemment le constat est le même chez tout le monde, rejoognez nous sur FB …on souhaites , comme vous, l’abrogation de cette stupidité qu’est la reforme des rythmes scolaires

  36. Haaaaaaa les rythmes scolaires…. La belle affaire. Comme toi, mon Warrior est entré à la maternelle. Je ne pensais pas que ces rythmes l’affecteraient autant. Il a été en crèche depuis tout petit, 5 jours par semaine, donc…
    Et pourtant il est épuisé dès le Mercredi soir. EPUISE au point de soit s’endormir par terre dans sa chambre, ou alors de réclamer son lit à 19:30 !!!
    Heureusement là il est à la campagne en Provence chez ses grands-parents. Il sieste et fait la grasse mat’ !

    Quant à ma grande qui est rentrée en CP et qui découvre les joies de l’école le Mercredi, elle est épuisée elle aussi. Sans compter qu’il y a des devoirs. Et que les activités extra-scolaires n’ont pas pu toutes être mises le mercredi apem… Donc le Jeudi par exemple on enchaine école-musique. A 18h je récupère une poupette épuisée et impossible de la faire se concentrer pour les devoirs… …

  37. J’aurais pu écrire exactement les mêmes mots…ici la PS l’année dernière a été difficile pour les couchers, c’était la cata pour que notre fille s’endorme parfois aussi comme toi à bout de forces et d’énergie…je m’endormais même avec elle dans son lit d’épuisement.cette année en MS comme ton fils plus de sieste, sauf qu arrive au jeudi c’est une petite fille hyper fatiguée que je tente de lever.le mercredi est la journée de trop, l’école ce n’est pas pareil que d’aller chez la nounou, les grands parents ou autres solutions de garde.l’école cela demande de la concentration, c’est bruyant, ça crie de partout et donc ça fatigue encore plus.si nous n’avions pas les mercredis matins d’école j’aurais opté soit pour un 80% plus reposant pour elle et moi, soit pour un contrat avec mon ancienne nounou pour tous les mercredis.la bas elle aurait pu y faire une petite sieste, en tout cas faire un temps calme, se reposer la tête et ça c’est aussi très important.cette année elle s’endort à table, pire même, parfois sur les trajets retour de l’école.si c’est le cas c’est le drame car avec 40 minutes de route pour rentrer à la maison du à notre situation particulière, je n’arrive plus à la coucher ensuite…c’est un sac de nœud!quand nous étions petits nous avions ecole le samedi mais une bonne pause le mercredi nous faisait sûrement du bien?quand elle est vraiment trop fatiguée il m’est déjà arrive de ne pas l’a mettre a l’école.la maternelle c’est vraiment particulier ils sont si petits.la réforme n’aurait pas du les toucher…

  38. gazelle26 a écrit

    En ce qui nous concerne, notre fils est dans le privé et son école a décidé de conserver les anciens rythmes, faute de pouvoir proposer des solutions de garderies ou activités intéressantes aux enfants.. J’en suis ravie et c’est une des multiples raisons du pourquoi j’ai choisi le privé….

    En revanche mon fils se lève depuis la TPS (il est entré à l’école à 2,5 ans) 5 jours par semaine, le mercredi je travaille donc il va au centre de loisirs. Du coup, s’il avait eu l’école le mercredi, ça n’aurai pas changé grand chose…. Le fait de se lever tôt 5 jours par semaine ou plutôt 7 jours par semaine car je ne sais pas vous mais mon fils est au taquet le samedi et dimanche à 7-8h…. ne le fatigue pas plus que ça, il ne fait plus de siestes depuis la MS (il est en GS actuellement), le soir il pète le feu alors que nous sommes sur les rotules ! Je ne sais pas, cela doit dépendre de la constitution de chaque enfant mais en ce qui nous concerne il a une énergie débordante, il ne s’arrête jamais ! Du coup ce que tu raconte, je ne le vis pas vraiment hors mis à l’approche de chaque vacances où je le sens plus fatigué et plus irritable mais pas d’épuisement flagrant…

  39. OLM a écrit

    J’ai envie de dire « pauvres petits français… » A qui on apprend insidieusement dès le plus jeune âge que le changement c’est mal, s’adapter c’est mal/dur, prendre le temps de s’habituer c’est mal etc.
    Nous avons traversé la Manche après avoir vécut une première année de maternelle avec les nouveaux rythmes, à Paris. Pas facile à mettre en place mais ça s’est fait.
    Cette année en Angleterre c’est école tous les jours de 8.50 à 15.20, sans sieste, avec ou sans kids club matin et/ou soir. Ma fille adoooooore aller à l’école! Elle adore même le kids club.
    C’est vrai, elle est épuisée le soir. Elle s’est exprimée dans une langue nouvelle pour elle, qu’elle apprend en même temps à lire et à écrire, elle a joué, chanté etc.
    La semaine de vacances (oui, une) est bien méritée et après on y retourne, heureux et confiants. Pendant que les français se plaignent.

  40. Moi aussi j’appréhendais beaucoup ces niveaux rythmes et la fatigue pour les enfants… Et puis ça s’est passé sans soucis pour mon grand (en dernière année de maternelle) et idem pour ma minie qui est en petite section. Et en très vilaine maman, je profite grassement de mon mercredi matin pour faire un petit truc pour moi ( esthéticienne ou autre futilité) avant de récupérer les fauves et d’enchaîner sur une après-midi activités…..

  41. GERARD MARTINE a écrit

    Anne, tu n’as rien compris aux nouveaux rythmes scolaires voyons! Ils sont faits pour que les enfants soient moins fatigués car ils avaient des journées trop longues. Donc on leur rallonge la semaine …
    Pas logique ça?
    Quand nous les instits, on a levé les bras au ciel en disant que cela n’avait pas de sens, on nous a répondu qu’on défendait notre samedi (ou notre mercredi) et plus personne n’a écouté.
    Maintenant que toutes les mairies se sont décarcassées pour les NAP, que les ministres ont défendu ce projet à tout crin, il sera bien difficile de revenir là dessus.
    Au détriment des gamins …et des instits qui ont des semaines non stop avec maintenant des réunions le mercredi après midi.

    Bon, je ne venais pas pour ça. Je voulais la recette de la tarte au sucre de Thérèse. J’y retourne.
    Bises, Martine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *