Tag

Cinéma

« Je l’aimais » de Zabou Breitman

posted by Anne 15 mai 2009 30 Comments

affiche.png

Samedi soir je me suis précipitée au cinéma pour « Je l’aimais » de Zabou Breitman, alors qu’il était à l’affiche depuis seulement trois jours… Autant d’enthousiasme pour aller voir un film ne me ressemble pas (surtout ces derniers temps, je suis comme qui dirait une « no life » et passe l’essentiel de mon temps à penser au boulot), mais j’avais énormément aimé le livre d’Anna Galvada, dont est adaptée l’histoire. A mes yeux c’est d’ailleurs le meilleur roman de l’auteure, car contrairement à beaucoup de gens, je n’ai pas aimé « Ensemble c’est tout » (trop plein de bons sentiments et assez ennuyeux).

« je l’aimais » c’est l’histoire d’un amour perdu.

Chloé souffre. Son mari vient de la quitter pour une autre. Sous le choc de la séparation, elle part se réfugier à la campagne chez Pierre, son beau-père, avec ses deux petites filles. La voyant terrassée par le chagrin, Pierre (Daniel Auteuil) la réconforte à sa manière : il lui raconte comment quinze ans plus tôt, il a laissé partir Mathilde (Marie-José Croze) l’amour de sa vie parce qu’il n’a pas eu le courage de changer de vie et de quitter sa famille…

La presse a pas mal dénoncé la lenteur du film dans ses critiques. C’est vrai qu’il démarre un peu trop doucement, c’est seulement au bout d’une bonne demi-heure passée à regarder pleurer Chloé qu’ont voit Pierre  raconter son histoire, et que le film commence vraiment ! (c’est marrant dans le bouquin ça ne m’avait pas paru si long, d’ailleurs il n’est pas bien épais).

couple.png

Heureusement ça vaut quand même le coup de s’accrocher, autant pour Daniel Auteuil en amoureux transi que pour la prestation de Marie-José Croze qui est vraiment sublime. En plus il y a un vrai paradoxe que j’aime dans cette histoire. On a beau dénigrer le mari qui trompe sa femme, on ne peut que lui souhaiter de tout plaquer pour retrouver celle qu’il aime, aussi malsain que ce soit. Le thème a beau être universel et avoir été traité des millions de fois, il y a dans « je l’aimais » quelque chose de différent qui nous faire voir la vie d’un autre oeil, probablement parce qu’on n’a pas la happy end qu’on attend.

marie-jose.png

Le résultat est quand même très esthétique, c’est beau, ça transpire l’amour . Par contre j’aurai tendance à dire que ça reste un film de filles (je ne dis pas que l’amour n’intéresse pas les hommes mais le manque total d’action et de rebondissements pourrait en ennuyer plus d’un !)

Crédits photos : allocine.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

LOL (Laughing out Loud) de Lisa Azuelos

posted by Anne 17 janvier 2009 20 Comments

image-18.png

J’ai eu la chance de voir en avant-première le film « LOL », dont la sortie est prévue le 04 février prochain sur nos écrans.

« LOL ? Ca veut dire Laughing Out Loud – mort de rire – en langage MSN. C’est aussi comme ça que les amis de Lola l’appellent. Pourtant, le jour de sa rentrée, Lola n’a pas le coeur à rire. Arthur, son copain, la provoque en lui disant qu’il l’a trompée pendant l’été. Et sa bande de potes a le don pour tout compliquer. Tout comme sa mère, Anne, avec qui le dialogue est devenu impossible, et pas seulement parce qu’elle ignore ce que LOL signifie. »

Le titre est évocateur : LOL est un film qui traite de l’adolescence et de ses tourments, et qui abordent des thèmes universels qui nous touchent parce qu’ils nous concernent tous : la jeunesse, l’amour, le sexe, la famille…

Autant vous le dire tout de suite, j’ai beaucoup aimé ce film. Vous allez dire que je suis bon public, pas faux. Disons plutôt que je retiens toujours le côté positif des choses en laissant de côté le reste, ça m’aide à rester optimiste.

Je n’avais pas lu les critiques du film avant de le voir, ni même regardé la bande-annonce, du coup j’y suis allée sans aucun à priori et contente de retrouver Sophie Marceau dans un rôle plus léger que ceux qu’elle a pu jouer ces derniers temps (marre de la voir toujours dans des films tristes et sombres).

« LOL » , c’est un peu « La Boum » des années 80 version 2009, on y retrouve les mêmes ingrédients. Les beaux quartiers parisiens (pas forcément représentatifs), des lycéens d’aujourd’hui lookés façon « BB Brunes », qui communiquent à coups de  textos et de chat sur MSN Messenger, vivent leurs premiers émois et testent leurs limites.

On y retrouve Sophie Marceau (toujours aussi belle) en mère moderne mais totalement dépassée face aux tourments de sa fille Lola (Christa Theret), et chacun de nous, adulte, y revoit une partie de son adolescence perdue. Nostalgie de l’insouciance et des premiers chagrins d’amour.

J’ai été un peu surprise par les dialogues du film que j’ai trouvé parfois crus mais  réalistes et dans l’air du temps. On n’échappe pas à quelques répliques ou scènes clichées mais l’adolescent n’est-il pas un cliché à lui tout seul ?

Pour conclure, je dirais que LOL est une jolie comédie familiale rafraîchissante et distrayante, grâce à des personnages plutôt vivants et un casting intéressant (mention spéciale à la jeune Christa Theret, au talent très prometteur !).

image-20.png

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Twilight : le film

posted by Anne 9 janvier 2009 64 Comments

image-9.png

Encore quelques mots sur « Twilight », mais cette fois-ci sur le film, et promis je ne vous embête plus avec ça ! (même si je sais que pour le coup j’ai été méga influente n’est ce pas Marinette ?).

J’étais hyper pressée d’aller le voir au cinéma, ne serait-ce que pour savoir si les héros étaient aussi touchants et l’histoire aussi fidèle au livre qu’on le disait. Je ne me faisais pas trop de souci puisque j’avais lu je ne sais plus où que Stéphanie Meyer (l’auteure du livre) avait donné sa bénédiction en voyant le film et qu’elle avait été entièrement satisfaite du résultat (on  se doute bien en même temps vu les revenus engendrés par le film elle n’allait pas dire le contraire…).

Effectivement, le film respecte le livre de près, et ce, dès les premières minutes malgré que beaucoup de scènes soient écourtées voire même manquantes faute de temps. En bonne fan que je suis, j’aurais aimé que le film dure 3h et que tout y soit, mais on peut dire malgré tout qu’il est vraiment réussi. Les paysages, les personnages, le décor, sont tels que je les avais imaginés à la lecture, ce qui tient je crois à cette formidable faculté de l’auteure, de décrire les choses de façon simples mais précises. Pas de mauvaises surprises de ce côté là donc !

Les acteurs crèvent l’écran, aussi bien Kristen Stewart dans le rôle de Bella que Robert Pattinson dans le rôle d’Edward. D’ailleurs je m’étais imaginé un Edward tellement magnifique que j’avais peur d’être déçue mais finalement je l’ai trouvé pas mal du tout. Par contre les autres personnages secondaires tels que Mike, Angela, Jessica, Eric, assez présents dans le livre, passent un peu à l’as, on les voit finalement assez peu et on ne sait pas grand chose d’eux, même chose pour la fratrie Cullen. D’ailleurs en parlant des frères/soeurs Cullen, j’ai été assez déçue par le personnage de Rosalie que je n’ai pas trouvé si renversante que ça, alors qu’on la dit si belle dans le livre.

image-5.png

J’ai adoré le personnage de Bella, aussi attachante et maladroite que dans le livre, son rôle est tellement bien joué qu’il arrive à véhiculer les mêmes émotions qu’à la lecture du livre. On ressent également très bien cette attirance irrévocable et électrique entre Edward et Bella, simplement grâce aux jeux de regards entre les acteurs.

Je m’arrête là, je préfère que vous vous fassiez votre propre opinion sur le film. Il plaira je crois même à ceux ou celles qui n’ont pas lu « Fascination », car pour tout vous dire même Hubert a aimé.  De lui-même il m’a dit que c’était très bien tourné, beaux effets spéciaux qui ne sont pas « too much », et a vraiment accroché sur l’ambiance général du film (le décor).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Goodbye Harry

posted by Anne 5 novembre 2007 5 Comments

Oui oui je sais je suis en retard. Honte à moi, il m’a fallu une bonne semaine pour finir le septième et dernier volume de la saga Harry Potter. Mais j’ai bien pris le temps de lire chaque phrase, chaque mot avant de lui dire définitivement au revoir. Et aussi réussir à comprendre le fin mot de l’histoire car il faut reconnaître que certains passages sont un peu tirés par les cheveux. J’ai eu peur car les 400 premières pages m’ont parues loooooongues, presque ennuyeuses. Je me suis même demandée si J.K ROWLING n’avait pas fini par être à cours d’inspiration sous la pression médiatique. Heureusement le récit reprend peu à peu contenance, dévoilant pas mal de vérités et la part d’ombre de chaque personnage. J’ai même fini par pleurer, plusieurs fois.

Finalement j’ai bien aimé ce dernier opus. Sans doute parce qu’il marque avec brio la fin d’une jolie aventure qui aura marqué nombre de fans comme moi. D’ailleurs je me souviens encore de ma rencontre avec le jeune sorcier. Juillet 2000 sur le quai de la gare de Lyon, j’attendais patiemment un train pour Grenoble qui n’arrivait pas. Puis partie m’acheter un magazine pour fille futile j’étais ressortie d’une librairie avec le premier volume. 8 ans plus tard je me rappelle encore exactement ce que j’ai ressenti dans le train (enfin arrivé) à la lecture des premières pages. Cette sensation d’entrer dans un monde parallèle magique et réél à la fois. La rentrée à Poudlard, la rencontre de Ron et Hermione, les matchs de Quidditch…Tout de suite j’ai su que j’attendrais le nombre d’années nécessaires pour connaître la fin.

Il est temps maintenant de fermer la page. Adieu Harry, toi et moi ce fut une jolie petite histoire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+