66 fond de teint - Le blog d'Annouchka
Tag

fond de teint

Zéro défaut

posted by Anne 21 mars 2011 41 Comments

avene

On est d’accord qu’avoir des boutons à 30 ans, c’est un peu la loose ?

On est d’accord…

Il y a un moment que je voulais aborder avec vous la question des fonds de teint anti-plaisir vendus en parapharmacie. Anti-plaisir ? Parce qu’ils font un peu penser à des médicaments, sentent mauvais et sont quand même bien moins glamour que les fonds de teint de marque vendus en parfumerie (heureusement, ils coûtent moins cher, BEAUCOUP moins cher).
D’ailleurs je ne jurais auparavant que par le fond de teint « Parure Extrême » de Guerlain, selon moi quasi-parfait en tous points : camouflant sans trop couvrir, texture fluide et lumineuse, bonne tenue et très joli rendu !

Je l’ai utilisé des années durant, jusqu’à ce que je comprenne que mes crises d’acné à répétition n’étaient pas du à une poussée d’hormones d’ado attardée comme je le pensais, mais plutôt au fait que ce fond de teint n’était pas non-comédogène (qui donne des boutons, donc…). Toutes ces cochonneries qu’on trouve à l’intérieur avaient fini par boucher mes pores et me laisser une peau affreuse, pleine de rougeurs, de boutons, de points noirs… Classe !

Après consultation chez un dermato le verdict fut sans appel : acné à tendance modérée, je dois absolument arrêter de tripoter mes boutons et prendre un traitement à base de vitamine A acide. Efficace mais rude pour la peau – attention je ne parle pas du traitement Roaccutane, le mien était beaucoup plus soft et uniquement par voie cutanée – et surtout, terminé les fonds de teint de parfumerie ou de supermarché hyperallergisants. Fini, POUBELLE !! (et dire que Shiseido vient de sortir un fond de teint lissant révolutionnaire que toute la blogosphère s’arrache…).

Je n’étais pas hyper enjouée à l’idée de troquer mon fond de teint fétiche mais ce fut l’étape nécessaire pour retrouver une peau nette. Et puis surtout, ras le bol de traîner des boutons à 30 ans hein, ça vous colle un peu la honte, à force.

Des fonds de teint non-comédogène, j’en ai testé un rayon. Avec plus ou moins de succès, car s’ils remplissent bien leur fonction hypoallergénique, ils sont souvent plâtreux et épais, sentent mauvais (enfin je trouve) et ont un fini plus mat et moins lumineux que les fonds de teint haut de gamme.

Mon chouchou incontestable reste le fond de teint fluide Couvrance d’Avène. Il a le mérite d’unifier le teint sans le plâtrer et tient toute la journée. Evidemment, il a un pouvoir couvrant limité en cas d’acné sévère et sent mauvais (j’ai vraiment un souci avec l’odeur) mais pour 15 euros à peine, il fait bien l’affaire et je lui suis restée fidèle. Je mets une touche de blush Bourgeois et le tour est joué, bonne mine assurée en hiver.

L’été ou les jours de bonne mine naturelle (je pense que ça ne risque plus de m’arriver vu le rythme auquel je vis en ce moment) je me contente du soin de teint Roséliane d’Uriage (disponible en 2 teintes) qui camoufle les rougeurs et unifie le teint, je suis totalement conquise par son fini poudré très agréable et non gras. C’est vraiment mon coup de coeur depuis quelques temps maintenant. Le seul hic c’est qu’on le trouve difficilement en pharmacie, j’ai du en faire plusieurs avant d’en trouver une qui le commercialisait. Il peut aussi servir de base de maquillage mais je l’utilise comme tel sans rien dessus, et je termine avec un nuage de fond de teint compact Couvrance d’Avène, sur les joues uniquement avec un gros pinceau. C’est ainsi que j’ai également réussi à me passer de la mythique Terracotta.

Je me maquille quand même bien moins qu’avant, j’ai la chance de travailler à la maison en ce moment et donc de pouvoir laisser ma peau respirer un peu. Et surtout, je n’ai fait aucune concession quant aux produits cités utilisés ces derniers mois, et ce n’est qu’à ce prix que j’ai pu retrouver un joli teint, ou du moins une peau normale pour une jeune femme de mon âge. Finie la honte dans les dîners en ville…^^

Il faut parfois tricher pour être belle !

posted by Anne 8 juillet 2009 26 Comments

J’aime jouer les belles en vacances quand le bronzage commence enfin à pointer le bout de son nez et que je ne ressemble plus à un navet. J’aime pouvoir zapper l’étape maquillage et délaisser mon fond de teint (mon meilleur ami en hiver) et me contenter simplement d’un nuage de poudre pour l’effet bonne mine.

Bon, ne rêvons pas, je passe autant de temps dans ma salle de bain. Parce que justement les vacances sont aussi propices à s’occuper de soi…

Je n’ai jamais cru aux pouvoirs des gélules miraculeuses à base de carotène censées vous faire bronzer plus vite et faire perdurer vos jolies couleurs au retour des vacances, quand vous n’avez pas la chance d’avoir un jardin pour vous exposer au soleil. Mais le fait est que j’avais gagné un lot de deux boîtes de gélules Doriance sur le blog Tendances Vacances, donc ce fut l’occasion d’essayer !

gelules

Vous me croirez ou non, mais ça marche. A condition de bien les prendre comme il faut, c’est à dire une semaine avant pour préparer votre peau au soleil, puis pendant le séjour, puis encore une semaine voire quinze jours au retour. J’ai la chance d’avoir une peau assez mate et de bronzer « facilement », mais j’ai bien senti qu’avec ces fameuses gélules, j’ai pris des couleurs beaucoup plus vite que d’habitude, et surtout, sans prendre de coup de soleil (attention, je me suis très bien protégée aussi, indice 30 minimum et pas d’exposition avant 15 ou 16h). J’ai trouvé que mon bronzage était beaucoup plus lumineux, par contre pour ce qui est de la tenue du bronzage une fois rentrée à Paris, on ne peut pas dire qu’un miracle ait eu lieu.

Du coup je fais comme tout le monde, je triche à grand renfort d’autobronzant. L’année dernière je vous vantait les miracles de la crème Nivéa Summer Beauty et du Teint Ultra Prodigieux de Nuxe, cette année j’ai à nouveau deux chouchous :

auto

Le lait hydratant autobronzant Avène m’a de suite séduite car il est très léger, et surtout très fluide ce qui permet de l’appliquer très facilement et de façon uniforme pour éviter les vilaines marques. Et surtout, il a l’énorme avantage d’être NON COMEDOGÈNE, ce qui pour moi est primordial (j’ai une peau qui me fait parfois des crises d’ado). Il convient pour le visage et le corps, mais je ne l’applique que sur le visage, car pour le corps j’utilise le spray voile autobronzant de Polysianes (surtout sur les jambes !). En général c’est le genre de produit qui me fait fuir en courant, je DETESTE l’odeur des autobronzants, mais pour le coup je trouve son parfum assez léger, et encore supportable et son hâle plutôt naturel. Pas d’effet carotte tant redouté mais peut-être parce que j’étais déjà pas mal bronzée à la base… à tester la prochaine fois AVANT mon départ en vacances !