66 Le Grand Chemin - Le blog d'Annouchka
Tag

Le Grand Chemin

Anémone, si tu m’entends…

posted by Anne 23 avril 2009 28 Comments

Je sais, ça peut sembler bizarre, cette espèce de vénération que je peux avoir pour Anémone (ça étonnerait déjà moins que je sois fan de patrick Bruel par exemple, qui d’ailleurs devait venir à l’avant-première de la « fais pas ci, fais pas ça » et puis en fait non, REMBOURSEZ !!).

Bref, par où commencer.

Peut-être par le fait que déjà dans la salle, quand les comédiens ont présenté la série j’avais la larme à l’oeil rien que de la voir (Anémone). Ensuite, par le plus grand des hasards, je me suis retrouvée aux toilettes en même temps qu’elle… et même que ça sentait la cigarette à plein nez puisque madame fume comme un pompier. « N’allez pas dans ces toilettes là, mais ceux du fond » qu’elle m’a dit (conversation on ne peut plus passionnante n’est ce pas).

J’ai jubilé quand j’ai su que nous, les blogueurs (il y avait ce soir là Clyne, Angie, Jade, Miss Giny et bien d’autres) aurions le privilège de pouvoir interviewer les acteurs après la diffusion de la série. Je voyais ça comme un moyen de pouvoir l’observer, d’en apprendre un peu plus sur elle, sur ses projets… Non pas que je me fichais des autres comédiens, bien au contraire en plus ils ont tous été d’une disponibilité et gentilesse rare. Mais elle était ce soir là MA star, alors même que je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit présente.

anemone.png

Bon et puis évidemment je n’ai pas osé posé une seule question… je suis timide moi, on ne se refait pas ! Dans ces moments là j’ai tellement peur de dire des âneries que j’aime mieux laisser faire les autres. En plus j’étais encore arrivée là les mains dans les poches sans avoir ne serait-ce pensé à une seule question que j’aurais pu poser aux acteurs. Non vraiment, je joue mal mon rôle de blogueuse influente parfois !

L’interview terminée, tout le monde est sorti petit à petit, et il ne restait plus dans la pièce que moi, Anémone, et un journaliste bien lourdaud qui s’était incrusté à ce moment là et la monopolisait totalement.  Imaginez-ma frustration, j’attendais qu’il la lâche tout en sachant très bien que je n’aurais jamais été capable d’aller lui parler. Alors je suis sortie comme tout le monde car leur conversation s’éternisait. Je suis (la mort dans l’âme) allée rejoindre Hubert et mes amies au cocktail en chouinant que je n’avais pas pu parler à Anémone, que j’étais triste et blablabla… (mais j’étais vraiment triste hein !). Angie et Clyne qui me disaient « mais vas y, vas la voir elle a l’air super sympa », tandis que j’essayais de me retenir de trembler et de pleurer tellement j’étais touchée à la fois par l’émotion et la frustration.

Finalement Anémone a fini par sortir aussi, et j’aime à penser que c’est l’amour qui l’a poussé à agir ainsi, mais Hubert est allé la voir pour lui dire tout simplement que j’avais envie de la rencontrer. J’avais du mal à me retenir de pleurer.

Et elle est venue me voir (elle m’a quand même dit « attendez je vais chercher un verre » parce qu’elle n’a pas que le vice de la cigarette, Anémone…), elle m’a parlé, m’a demandé mon prénom en me répondant « moi aussi je m’appelle Anne », m’a demandé ce que je faisais dans la vie etc… (ça vous passionne toujours hein !).

J’avais envie qu’elle me parle du Grand Chemin (mon film, pour ceux qui suivent), ce qu’elle a fait avec plaisir, en me racontant même quelques petites anecdotes totalement inattendues. Bon et je vous épargne le larmoyant « je n’oublierai jamais ce moment…  » etc, mais il n’empêche que ce fut vraiment un grand moment pour moi. En fait, je ne m’attendais pas à être à ce point submergée par l’émotion, comme ci cette rencontre avait fait ressurgir une tonne de souvenirs d’enfance enfouis en moi depuis des années.

anemone-2.png

D’ailleurs je pense qu’Anémone elle-même a du trouver bizarre de me voir les yeux aussi brillants (après coup je me sens un peu ridicule, mais tant pis).

Merci encore à Clyne pour ses photos (et oui encore, je me demande comment je ferais sans elle !)

Et j’espère que vous avez bien fait vos devoirs hier soir et regardé les deux premiers épisodes de « fais pas ci, fais pas ça ! »

La magie d’Ebay

posted by Anne 5 février 2009 37 Comments

Bon rassurez-vous je ne suis plus du tout énervée, le « SPM » étant maintenant bien loin derrière moi, du moins jusqu’au mois prochain.

Non, ce soir c’est bien plus que ça, en fait je suis toute émue car depuis quelques heures j’ai entre les mains un véritable trésor : la bande originale du film « Le Grand Chemin », et en 33 tours s’il vous plait (c’est bien je n’ai pas de chaine platine, heureusement que mes parents ont gardé la leur).

le-grand-chemin.jpg

J’ai grandi avec ce film, j’avais 6 ans lorsque je l’ai regardé pour la première fois. Puis les années passant je n’ai pas cessé de le voir et le revoir avec une émotion toujours forte au fur et à mesure que je vieillissais. Je ne vais pas vous refaire l’histoire de ce film magnifique (César du meilleur film en 1988 ) qu’on connait tous, bien que ce fut pour Anémone et Richard Boringher, les rôles de leur vie.

Je me sens un peu bête d’en parler ici sur mon blog, mais la BO du « Grand Chemin »  (composée par Georges Granier) m’a toujours énormément touchée, sans doute une des plus belles musiques de film que le cinéma français ait connu, et je ne suis pas la seule à le penser.

Pendant des années j’ai cherché cette BO en vain, j’ai écumé tous les disquaires de Paris, fait un tas de recherches sur le web,  pour finalement apprendre qu’elle avait été éditée en 33 tours et CD mais en nombre très limité, autant dire quasiment introuvable aujourd’hui. J’avais fini par me résigner et puis dimanche en surfant sur ebay j’ai regardé sans trop y croire si par hasard elle n’y était pas… Et si. Chère certes, mais quand on aime… Comme quoi il ne  faut jamais abandonner lorsque quelque chose nous tient vraiment à coeur, tout vient à point à qui sait attendre.


Theme grand chemin
envoyé par western52