Tag

lecture

Le plaisir perdu

posted by Anne 22 février 2010 70 Comments

livre

Aaaah la lecture… c’est devenu le grand drame de ma vie !

C’est ma mère qui m’a donné le goût de la lecture grâce aux aventures de « Martine » qu’elle me racontait chaque soir dans mon lit avant de m’endormir. A partir du jour où j’ai vraiment su lire toute seule comme une grande, je ne suis jamais sortie sans emporter un livre avec moi. J’adorais me réfugier le samedi après-midi à la bibliothèque de mon village. Je passais des heures assise en silence dans les gros fauteuils en cuir de l’espace lecture, puis je choisissais de nouveaux livres pour la maison et ne rentrais chez moi qu’à l’heure de fermeture, tandis que dehors il faisait déjà noir.

C’est tout naturellement que j’ai choisi la voie littéraire au lycée, même si j’étais toujours la première à me plaindre des lectures classiques souvent ennuyeuses qu’on nous obligeait à lire pour le fameux baccalauréat. Je n’ai d’ailleurs jamais pu terminer « Les Confessions » de J.J Rousseau, auxquelles je décerne sans hésitation la palme de l’autobiographie la plus barbante de la littérature française…

Une fois entrée dans la vie active, je me suis mise à lire de moins en moins. La fatigue aidant, ce n’était plus des livres que je glissais dans mon sac à mains, mais des magazines de filles un peu plus futiles qui me faisaient voir ma nouvelle vie de façon plus légère. Dans les transports, je préférais écouter de la musique et me réfugier dans ma bulle, la tête un peu en vrac après une dure journée de travail. La musique était pour moi le seul moyen de me détendre complètement et de me reposer un peu l’esprit. Le soir en rentrant chez moi, j’allumais instinctivement la télé et ne l’éteignais qu’au moment d’aller me coucher.

Ensuite, j’ai découvert le monde merveilleux des blogs féminins… C’est certainement à partir de là que je me suis définitivement perdue, et que je n’ai plus jamais ouvert un livre avec le même plaisir qu’autrefois.  Et chaque minute passée à lire un blog m’en éloignait un peu plus. Les blogs sont une source d’inspiration tellement riche que j’avais fini par ne plus vraiment ressentir le besoin de me plonger dans de véritables histoires romanesques. Sur les blogs, les textes sont suffisamment courts pour qu’on puisse les lire en entier, commenter, échanger, faire des rencontres virtuelles… Je me sentais tellement pleine et ivre de ces nouvelles découvertes que même le rayon nouveautés de la Fnac ne suffisait plus à m’enthousiasmer.

Peu à peu, est venu le temps de la lassitude et parfois de l’écoeurement. Je n’ai plus envie de consommer les blogs de façon chronophage comme avant (d’autant plus que les mêmes sujets reviennent souvent), et pour la première fois depuis longtemps, j’ai envie de lire à nouveau. Cette année, je peux compter sur les doigts d’une main les romans que j’ai lu en entier, la plupart en vacances alors que je n’avais que cela à penser. J’ai été déçue par « l’Elégance du Hérisson », livre mal choisi mais dont on m’avait tant vanté l’écriture. J’ai commencé « tout ce que j’aimais » de Siri Hudvest il y a deux mois sur les recommandations de Nanikaa en m’arrêtant à la moitié, malgré une histoire magnifique est un style d’écriture simple mais remarquablement touchant.

J’aimerais vraiment retrouver le goût de la lecture, réussir à me libérer l’esprit suffisamment pour pouvoir me plonger dans un bon roman. Peut-être que je m’y prends mal, peut-être manque-je tout simplement de volonté. Peut-être que mes choix de lectures sont mauvais et ne correspondent pas à mes goûts personnels… Tant de questions qui restent sans réponse !

Je me demande très souvent comment chacun d’entre vous prend le temps de lire… Lisez-vous dans le métro, dans votre lit, devant la télé… ou sur un coin de la table en attendant que le dîner soit prêt ? Emportez-vous toujours un livre avec vous, comment d’ailleurs choisissez-vous vos lectures ??

Par ailleurs, si vous pouviez me dire quelles sont vos livres « chouchous » (si possible pas trop gros, je n’aime pas tellement les pavés) je suis toute ouïe !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Une vie de Pintade à Paris

posted by Anne 4 novembre 2008 31 Comments

Je voulais absolument avoir lu le livre en entier avant de venir vous en parler ici, et puis figurez-vous qu’en fait ce bouquin est tellement génial que je n’ai pas pu résister. Tant pis, je vous le présente :

forcalquier21.jpg

Vous allez me dire « encore de la chik lit, ça va on connait »… Oui mais là c’est vraiment drôle j’ai envie de dire ! Illustré par la drôlissime Margaux Motin, une vie de Pintade à Paris décrit avec humour les parisiennes et traque leurs moindres petits travers. Qu’elles soient blanches, métisses, cadres sup’, habitantes du 19ème arrondissement, jeunes mamans ou déjà passées par la case botox, elles ont toutes la même chose en commun : Paris !

Chacune de nous vivant à Paris se reconnaitra forcément plus ou moins dans les portraits dressés par Layla Demay et Laure Watrin, mais en plus le livre regorge de bonnes adresses et de bons plans à tester absolument (mode, beauté …)

Le passage qui m’a sans doute le plus fait rire est celui consacré à la pintade, la mode et les sacro-saintes soldes presse :

 » Qui n’est jamais allé aux soldes presse a raté une occasion de faire une belle étude sur la mesquinerie humaine. L’un des spectacles les plus effrayants, c’est Zadig & Voltaire. La notoriété de la marque est telle que les filles sont prêtes à s’étriper pour pouvoir entrer (…) – Une année, il n’y avait plus de pulls en cachemire à inscription (les fameux Elvis et Rock’n Roll). Quand le réassort est arrivé on n’avait pas le temps d’installer les pulls sur les tables, on devait les leur jeter. Des vraies fauves. Elles nous griffaient pour attraper un pull au vol.- Kouchner et son sac de riz devaient être moins attendus que ça ».

Plutôt grinçant, mais pour être allée une ou deux fois à des soldes presse, je garantis que ça se passe à peu près comme ça (Non,  jamais essayé chez Z&V – je ne suis pas suicidaire non plus !)

Ah et puis tant que j’y suis je peux aussi vous raconter comment j’ai découvert ce livre… Ignare que je suis je ne connaissais pas les précédents volumes d’une vie de pintade à Téhéran, New York ou Londres. c’est donc avec plaisir que j’ai accepté de participer au Rallye des pintades. Et oui, encore un, mais celui-là était destiné à promouvoir le lancement du livre et de nous le faire découvrir au travers de différentes épreuves très sympas et surtout de rencontres très agréables (je pense à Valérie et son formidable massage des mains). Je suis toujours aussi nulle pour raconter les choses, alors pour vous épargner le récit de cette journée en détails je vous renvoie chez   Juliette ou Zara qui font ça très bien.

Allez, puisque je suis sympa je vous gratifie quand même de notre scrapbook avec toutes nos âneries dedans, de même que la vidéo de notre équipe, composée de Clyne, Shiraz, Florence et Maïa que je remercie vraiment pour leur bonne humeur !

Les Beauvoir – Pintades Pursuit du 25 octobre 2008envoyé par UneVieDePintade

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

« Je veux le prince charmant » – Hélène Bruller

posted by Anne 14 novembre 2007 6 Comments

Loin de moi l’idée de vouloir vous raconter ma vie ô combien passionnante sur ce blog. Mais comme vous l’avez peut-être déjà deviné au travers de mon précédent post, j’ai déménagé il n’y a pas si longtemps. Et puisque tout le monde ici sait maintenant que je suis sans cesse à la traine, vous ne serez pas surpris d’apprendre que je termine encore le déballage des derniers cartons restants (je précise quand même quitte à m’auto-infliger l’humiliation suprême que j’ai emménagé il y a 6 mois). Parmi eux, les cartons de livres que j’ai bien pris soin de ranger méticuleusement dans ma nouvelle biblio achetée spécialement pour l’occasion. Du coup j’ai retrouvé deux ouvrages géniaux d’Hélène Bruller : « je veux le prince charmant » et « je veux toujours le prince charmant » (Editions Albin Michel) ! Tant mieux ça tombe à pic parce que d’une part ici c’est un blog sensé être « girly » donc je ne vois pas pourquoi je me priverais de vous en parler, mais aussi parce que pour une fois je suis en plein dans l’actualité !! Et oui puisque Hélène Bruller est l’auteur (avec Zep son compagnon, le papa de Titeuf ) du fameux « Guide du zizi sexuel » à l’origine de l’expo qui se déroule actuellement à la Cité des Sciences. Pas encore eu l’occaz d’y aller, par contre j’ai adoré lire les deux BD citées plus haut.

De quoi ça parle ? Sous forme de petits sketchs, Hélène Bruller nous décrit ses humeurs de nana complexée et énumère les défauts de nos mecs au travers de la vie quotidienne (oui oui je dis bien « nos » mecs). Elle n’épargne personne et caricature les « beaufs », les petits vieux, les bimbos, « les bourges », les culculs, le tout sur un ton cynique et d’une totale mauvaise foi. Carrément tordant. Bon allez, puisque je suis sympa je vous en mets un petit extrait (pas le plus représentatif mais je n’en ai pas d’autre, panne de scanner !) :

jeveuxleprincecharmandpl1.jpg


A venir courant mars 2008 (réservable en ligne ici : 14 euros – Editions Vents des Savanes) :

9782226175496.jpg

J’ai hâte !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Goodbye Harry

posted by Anne 5 novembre 2007 5 Comments

Oui oui je sais je suis en retard. Honte à moi, il m’a fallu une bonne semaine pour finir le septième et dernier volume de la saga Harry Potter. Mais j’ai bien pris le temps de lire chaque phrase, chaque mot avant de lui dire définitivement au revoir. Et aussi réussir à comprendre le fin mot de l’histoire car il faut reconnaître que certains passages sont un peu tirés par les cheveux. J’ai eu peur car les 400 premières pages m’ont parues loooooongues, presque ennuyeuses. Je me suis même demandée si J.K ROWLING n’avait pas fini par être à cours d’inspiration sous la pression médiatique. Heureusement le récit reprend peu à peu contenance, dévoilant pas mal de vérités et la part d’ombre de chaque personnage. J’ai même fini par pleurer, plusieurs fois.

Finalement j’ai bien aimé ce dernier opus. Sans doute parce qu’il marque avec brio la fin d’une jolie aventure qui aura marqué nombre de fans comme moi. D’ailleurs je me souviens encore de ma rencontre avec le jeune sorcier. Juillet 2000 sur le quai de la gare de Lyon, j’attendais patiemment un train pour Grenoble qui n’arrivait pas. Puis partie m’acheter un magazine pour fille futile j’étais ressortie d’une librairie avec le premier volume. 8 ans plus tard je me rappelle encore exactement ce que j’ai ressenti dans le train (enfin arrivé) à la lecture des premières pages. Cette sensation d’entrer dans un monde parallèle magique et réél à la fois. La rentrée à Poudlard, la rencontre de Ron et Hermione, les matchs de Quidditch…Tout de suite j’ai su que j’attendrais le nombre d’années nécessaires pour connaître la fin.

Il est temps maintenant de fermer la page. Adieu Harry, toi et moi ce fut une jolie petite histoire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+