66 Nespresso - Le blog d'Annouchka
Tag

Nespresso

Une pause thé pas comme les autres

posted by Anne 13 septembre 2010 38 Comments

exporter

Il y  a quelques semaines, juste avant mon départ en vacances, j’ai été invitée par la marque Nestlé à découvrir en avant-première une nouvelle « machine à thé ». Je mets des guillemets, car au prime abord, une « machine à thé »  c’est un concept qui peut sembler farfelu, voire carrément inutile.

Pourquoi avoir besoin d’une « machine à thé » sachant qu’il n’y a rien de plus enfantin que de se préparer un thé : On fait bouillir de l’eau à la casserole – à la bouilloire si on est moderne – on met son thé dans une boule à thé ou on prend directement son petit sachet, on trempe dans l’eau et on laisse infuser, ni trop ni trop peu. Et voilà, y’a plus qu’à. Simple donc.

Dans la mesure où je suis déjà une grande fan des capsules de café Nespresso (d’ailleurs je désespère, impossible d’en boire une tasse depuis que je suis enceinte, l’odeur du café me fait pousser des hurlements de dégoût tellement ça m’est insupportable… encore une des étrangetés de la grossesse que je ne cherche même plus à comprendre, bref…) j’ai tout bonnement accepté, et avec plaisir, d’aller voir sur place de quoi il en retournait !

D’emblée, je jette un premier regard à cette nouvelle machine, nommé « Spécial T ». Prononcer « Special thé » pour la version plouc-frenchie, « spechiaul tiiii » pour vous la jouer tendance – noter toutefois que ni l’un ni l’autre ne sont véritablement choquants, aaah le marketing… ! Mais je m’égare. La machine donc. Elle est jolie, moderne,  mais zut de zut,  même si le design est innovant,  je la trouve quand même un peu grosse. Je vois difficilement où je pourrais bien caser ça dans ma micro-cuisine.

Autour de la table, je m’assois avec d’autres blogueurs, et j’attend avec impatience la démonstration de la machine en action. Devant moi, le coffret de capsules de thé toutes en couleur fait tout de même drôlement envie.

Après quelques mots de présentation de l’équipe Nestlé concernant « la chose » et son concept, je note que la gamme de thé proposée est plutôt large et qu’il y en a vraiment pour tous les goûts : thé noir et thé vert, thé rouge (parfumés ou non), thé rouge, rooibos, thé bleu, infusions, des parfums qui attisent la gourmandise comme le Blueberry Muffin ou la Fleur d’Oranger pour des moments privilégiés. Premier bon point pour moi qui ai horreur de la monotonie. L’intérêt des « pauses thé », c’est justement de pouvoir changer à sa guise en fonction de ses humeurs et de ses envies du jour. Et comme on ne peut pas non plus stocker cinquante boîtes de thé différentes dans ses placards, le coup de la capsule qui ne prend pas de place, ça me plaît !

thes parfumes

Autre avantage de ces capsules, c’est qu’elles préservent la fraîcheur du thé, qui doit impérativement être protégé de l’air et de l’humidité pour conserver toute sa saveur. Malheureusement elles sont en aluminium, donc se pose encore une fois le problème de l’écologie surtout si on possède déjà une machine Nespresso. Vous pouvez toutefois les rapporter dans les boutiques Nespresso qui se chargent de les recycler, mais j’imagine que très peu de gens doivent le faire et que la plupart des capsules partent tout simplement à la poubelle.

Et sinon, côté dégustation ? Je ne suis pas experte en thé, mais j’en ai suffisamment bu et de différentes qualités, du bas de gamme au Mariages Frères, pour attester que ces capsules proposent des thés plutôt fins, goûteux et parfumés, loin des thés amers et et parfois indigestes de supermarché. D’autant que la machine calcule le meilleur temps d’infusion pour apprécier le thé à sa juste valeur – un réglage automatique toutefois modifiable manuellement si vous l’aimez plus ou moins fort – ce qui évite les surdosages de théine, l’amertume en bouche et le gâchis (on a tous oublié au moins une fois  de retirer le sachet de la théière et balancé le breuvage dans l’évier parce qu’il était trop fort).

special t machine

Là où je tique un peu, c’est à la fois sur le prix des capsules : 0,35 cts l’unité, ce qui nous place sur une échelle de prix de thé haut de gamme (ex : Mariages Frères), et sur la distribution qui ne se fait que via leur site internet, ce qui me semble quand même être un frein pour conquérir la majorité des consommateurs de thé, et surtout, le grand public.

J’imagine qu’avec une telle campagne de publicité, un univers graphique à la Tim Burton particulièrement réussi  et une belle offre de lancement  jusqu’au 31 décembre prochain (89 euros la machine + le coffret 40 capsules  + 2 tasses et sous-tasses) ces machines vont se vendre comme des petits pains pour les fêtes. Mais qu’en adviendra t-il de la suite, une fois l’euphorie de l’innovation passée ? Les machines à café Nespresso ont fait un carton, certes, mais les consommateurs de thé sont quand même moins nombreux. Et que dire des puristes du thé qui passent des heures à choisir leur thé et prennent un immense plaisir à le préparer de manière plus traditionnelle ? Ceux-là seront-ils convaincus ? J’ai quand même un doute.

Toutefois, si cette machine n’est peut-être pas réservée à un usage quotidien, elle reste un excellent complément ludique, chic et branché pour découvrir le thé,  se faire plaisir et épater vos invités.

Plus d’infos sur le site officiel www.special-t.fr

plaisir du thé

thé japon