Tag

Provence

Verte Provence ❤

posted by Anne 14 mai 2013 33 Comments

Capture d’écran 2013-05-12 à 00.26.31

Il s’est passé un truc étrange la semaine dernière pendant mes vacances en Provence. Depuis 9 ans que je pars m’y réfugier chaque été ou même l’hiver, je n’avais jamais vu la région aussi verte. Un vert magnifique et éclatant. Belle maman dit que c’est normal, que la Provence est toujours très verte au printemps mais que cette année il a particulièrement plu (tiens donc !). La pluie est une chose plutôt inhabituelle par ici, ce qui ne manque pas de faire parler tous les habitants du coin… »non mais tu te rends compte, il a plus pendant TROIS JOURS d’affilée ! »… Ça me fait toujours rigoler, ces gens du sud qui ne sortent plus de chez eux et s’arrêtent de vivre dès qu’ils voient tomber trois gouttes par la fenêtre, alors qu’ils peuvent s’habiller en short de mai à octobre. Non, la parisienne qui est en moi n’est pas aigrie du tout du tout du tout.

D’habitude lorsque j’arrive à Forcalquier en août, la pelouse est déjà toute brûlée par le soleil. Et si j’aime bien le charme tout particulier de la Provence très sèche en été, c’est pourtant en ce moment qu’elle est la plus jolie. Les arbres sont en fleurs, les premières fraises sucrées sortent de terre, les cerises ne vont pas tarder à se montrer non plus. Et surtout, il ne fait pas encore trop chaud, c’est vraiment le meilleur moment pour visiter la région. En juin c’est très chouette aussi, les champs de lavande sont en fleurs et c’est un spectacle magnifique à voir.

La reprise au boulot va être bien difficile encore une fois, bon courage à tous ceux qui ont eu la chance de faire le pont et qui doivent désormais se remettre dans le bain ! Quant à moi je vous laisse avec quelques images du village de Forcalquier, qui sont assez représentatives de la Provence verte telle que je l’ai aimée, et je me rends compte en les regardant que je nourris une passion pour les fenêtres provençales 🙂

voletvertneigeplacemarchebalconvoletscouleursabsentepastisvertprovencevillagebouquetfontainevoletbleucoquelicotmaisonmartinmacrojardinmamie2jardinmamiecitadelle2

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Jolie Provence

posted by Anne 14 août 2012 34 Comments

lettre

Poster un billet sur son blog en août, c’est un peu comme jeter une bouteille à la mer tellement le web est déserté !

Mais j’avais envie de partager avec vous ces quelques photos des Alpes de Haute-Provence, une région que j’aime et dans laquelle je me réjouis de passer chaque été quelques jours en famille. Souvenez-vous, je vous avais parlé il y a longtemps du magnifique jardin de mes beaux-parents et à quel point j’aime y passer du temps avec un bon bouquin à l’ombre des cerisiers, tout en admirant la magnifique citadelle de Forcalquier. Cette fois, ce sont quelques photos des villages aux alentours que j’ai choisi de vous montrer. Elles représentent assez bien la quiétude qui règne ici, et toutes ces petites choses qui font le charme de la Provence, le rosé, les pêches, les vieilles pierres… A chaque fois que je regarde ces images je me fais toujours cette même réflexion : je ne connais pas de lumière plus belle que celle de la Provence le soir au soleil couchant !

Je vous promets de faire un effort pour répondre à tous vos commentaires en temps et en heure… Je n’ai pas eu le temps de le faire sur mes deux derniers articles (trop de travail, un rythme effréné avec bébé à la maison) et croyez-moi, ça m’énerve ! Mais sachez que je prend toujours autant de plaisir à lire vos petits mots, et que j’essaie toujours d’aller découvrir les blogs de mes nouveaux lecteurs ou gens de passage. Merci à tous pour votre fidélité !

chat

manne

Citadelle

forcalquier

peches

annouchkadauphin

raisin

baravin

baravin3

caisson

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Rêve de jardin

posted by Anne 19 mai 2011 49 Comments

fleur

Ça y est, ça me revient. Je me souviens maintenant pourquoi je disais toujours « un bébé à Paris ? Jamais ! ». Mais comme pour beaucoup, les années ont filé plus vite que prévu et finalement mon bébé est né à Paris. Et ça, je n’en suis pas peu fière. C’est chauvin peut-être, prétentieux peut-être, mais pour moi c’est le symbole de réussite de mon exil à la capitale, et ça représente vraiment quelque chose de fort. L’impression d’avoir reçu un joli cadeau en venant m’installer ici, il y a 9 ans.

Mais Paris et moi, ça semble être devenu comme une belle (et grande) histoire d’amour qui se termine. Depuis la naissance de mon fils, je découvre les joies d’être maman mais aussi toutes les galères que cela comporte quand on a choisit de rester vivre en ville.

Alors certes, on peut être une maman hyper épanouie à Paris, tant que ça reste un choix de vie, qu’on ait la chance d’avoir papy-mamie à côté pour nous dépanner et garder notre bout de chou de temps en temps, qu’on habite un appartement assez spacieux pour ne pas se sentir à l’étroit, et tout ce genre de choses, très matérielles certes, mais qui rendent le quotidien des familles nettement plus facile.

Déjà 5 mois que je râle à qui mieux mieux et peste tous les jours, tellement certaines choses qui étaient tout à fait anodines et agréables « avant », sont devenues compliquées. Tenez, l’autre jour, j’ai eu une idée complètement débile : aller faire un tour au parc de Belleville, à deux pas de chez moi. Enfin à deux pas… Déjà ça se complique avec une poussette et un bébé de 9 kilos dedans. Ou comment le quart d’heure de marche pour rejoindre le parc passe du petit 1/4 d’heure, à 3/4 d’heure. Parce que le parc de Belleville, c’est sur les hauteurs de Paris, vous voyez. Ça monte. Arrivée en haut du parc, j’ai eu la joie de devoir le redescendre, sur un parcours chaotique fait de pavés, de zig-zag, et comble du malheur : de marches. 3 pauvres petites marches suffisent à transformer vôtre promenade en cauchemar. Ajoutez à tout ça la mauvaise compagnie de pigeons collants et agressifs, l’ambiance pas clean du parc (des canettes et du pipi partout) j’ai eu envie de prendre mes jambes à mon cou. Et de pleurer, vraiment.

Je culpabilise toujours un peu de promener mon bébé à hauteur des pots d’échappement sur des boulevards à haute-circulation, et de ne pouvoir lui offrir que bruit et pollution. A chaque fois, je repense à mes vacances en Provence, à ses siestes dans le jardin, ses sourires de joie de pouvoir observer la nature et entendre le chant des oiseaux, et mon coeur se serre.

Et puis rien n’est adapté à la vie des jeunes mamans, ici. Pas d’ascenseurs dans le métro, pas de place pour garer sa poussette dans les rames (et si vous le faites, les gens vous haïssent) et vous voilà condamnée à prendre le bus en espérant que ce soit plus facile, mais non. Ici on déteste les poussettes, c’est comme ça.

Ah, et pour finir, l’histoire des crèches municipales et des assistantes maternelles agrées complètement saturées, qui n’est hélas pas une légende. Pour l’instant j’ai pris le parti de travailler de chez moi, mais je me rends bien compte que le système a ses limites et que je ferai bientôt partie des galériennes « sur liste d’attente » à la crèche ou qui dépensent le peu d’énergie qu’il leur reste à chercher une nounou.

Heureusement, être maman à Paris c’est aussi une multitudes de possibilités ultra-chouettes et plein d’avantages :

– les cafés « baby friendly » comme le Poussette Café qui organise de chouettes ateliers et qui fête déjà ses 4 ans (de jolies offres spéciales à cette occasion à découvrir sur le blog du Poussette café6 rue Pierre Sémard 75009 PARIS

– les salons de beauté « baby friendly » comme Mum and Babe qui prennent en charge les enfants pendant que maman se fait choyer (et que j’ai hâte de pouvoir tester) 3 rue Keller -75011 PARIS

Les salles de ciné ouvertes aux bébés comme le Club des Jeunes Parent au Forum des Images qui proposent toutes les deux semaines une séance aux parents accompagnés de leur bébé de moins de dix mois (ambiance adaptée aux bébés, lumière tamisée, son adouci et matériel de puériculture à dispo) Pratique si on a pas de baby-sitter sous la main – Forum des Images, Porte Saint-Eustache 75001 PARIS.

En attendant, ça ne m’empêche pas d’avoir envie de vivre à la campagne (enfin pas trop loin de la ville non plus, faut pas déconner) et puis surtout : JE VEUX UN JAR-DIN (voilà, c’est quand même pas compliqué).  Allez, je file au square de Ménilmontant !

jardin2

jardin3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Rêves de Méditerranée…

posted by Anne 3 juillet 2009 36 Comments

galet1

Bon, ce n’est pas que je veux vous refourguer mes photos de vacances, mais je me suis fais surprendre par la masse de choses à faire en rentrant… (nan pas les soldes, genre…).

Et puis moi je suis une fille du nord. J’ai grandi dans le Cotentin en Normandie, donc les paysages du sud et la Méditarranée, j’y suis peu habituée et je découvre petit à petit. Un peu comme une gamine qui s’émerveille pour la première fois. D’ailleurs, je me souviens très bien la première fois que j’ai vu la mer Méditerranée, c’était un soir d’août et j’avais 20 ans. J’étais un peu déroutée par cette masse d’eau qui ne bougeait pas d’un poil, alors que chez moi, ce sont de grandes marées et il faut marcher des kilomètres pour pouvoir aller se baigner.

Parmi les moments forts de mes vacances, je retiens cette merveilleuse journée dans les Calanques de Cassis. Voilà des années que j’en entendais parler sans jamais avoir eu l’occasion d’y aller.

En plein mois de juin c’est déjà la cohue pour se garer dans le minuscule village, je n’ose même pas imaginer ce que ça doit être en pleine saison !

port-cassis-22

port-cassis3

On s’est baladé tranquillement sur le port, on a mangé en terrasse avec vue sur la mer, un luxe dont la parisienne qui est en moi rêve à longueur d’année. Et puis on a pris le bateau pour aller visiter les calanques. Un moment assez mémorable car je ne sais plus si je vous l’avais dit (il me semble que oui), mais j’ai la phobie du vomi, et ce jour là il y avait pas mal de vent et ça secouait en mer ! J’ai donc passé une heure et demie à fixer un point à l’horizon en tournant parfois la tête pour admirer les calanques (le but de la visite…).

bateau

calanques

Après la promenade en bateau on est allés marcher un peu sur les falaises, d’ailleurs j’ai presque regretté de n’avoir pas tenté une petite randonnée sur le chemin des calanques car elles sont encore plus belles vues dans haut. Une prochaine fois j’espère !

falaise

Et puis avant de reprendre la route on a quand même été faire un plouf dans la mer, histoire de tester la température de l’eau en ce début de saison (et je me marre toute seule en écrivant cela car j’imagine à quel point mon récit vous passionne).

Ah et je suis aussi allée voir les prix de l’immobilier dans les vitrines des agences, j’aime bien,  je fais toujours ça quand je visite un joli coin ou une belle ville. Et bien croyez moi, je ne suis pas prête d’y vivre, à Cassis !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+