66 salle de bain - Le blog d'Annouchka
Tag

salle de bain

Home Sweet Home (partie 3 – fin !)

posted by Anne 18 septembre 2008 36 Comments

3ème et dernier volet de notre saga « travaux » ! (je vais faire assez court car je rentre d’un salon à Porte de Versailles où ma boîte était présente en tant qu’exposant, et je suis complètement lessivée).

A l’origine notre salle de bain était une petite pièce affreuse et horriblement étroite, rien que le fait de la regarder me rendait claustrophobe. Tout était concentré sur 2m2 si bien que vous pouviez faire pipi, vous brosser les dents et prendre votre douche en même temps sans vous déplacer…

salle-bain-avant.jpg

Nous avons donc fait sauter le mur de gauche et tout démonté afin de repartir complètement de 0 et repenser la pièce de A à Z. Surtout qu’on adore prendre des bains, donc notre lubie c’était d’avoir une baignoire. On était carrément intransigeants sur ce point, mais finalement on a bien fait car quoi de plus agréable en hiver que de se plonger dans un bon bain chaud…

Après destruction du mur et démontage :

salle-bain-travaux.jpg

Pose baignoire et toilettes : mon papa !)

papa.jpg

papa-2.jpg

Lorsque nous avons reconstruit le mur de salle de bain, l’homme a eu l’idée ingénieuse d’y intégrer un mur de verre afin de laisser passer la lumière venant de la fenêtre de cuisine.Pose de l’enduit « loft » :

loft.jpg

Sur les murs nous avons mis un enduit de la gamme « loft » qui donne un effet béton gris-rosé. Au demeurant c’est très joli et original, mais sur le coup ça a rendu fou mon père qui n’arrivait pas à l’appliquer. Le pauvre y a passé la journée, il avait trop peur que je sois fâchée après lui et déçue du résultat, mais finalement pas du tout j’étais vraiment ravie.

baignoire.jpg

vasque1.jpg

Tout comme le séjour, la déco de la salle de bain est née du hasard. On n’avait pas spécialement envie d’une baignoire à bulles, mais on a trouvé la notre au prix d’une baignoire normale, donc pourquoi se priver… Autre chose, les meubles de salle de bain (pour vasque) sont généralement vendus à des prix exhorbitants, d’ailleurs je ne m’en suis toujours pas remise. On a donc acheté un meuble basique chez IKEA, qu’on arrangé à notre sauce et repeins de la couleur du carrelage.

Quant à la chambre, j’ai un peu hésité à vous la montrer de peur qu’elle ne vous plaise pas. Je reconnais que son style est assez particulier, je dois avoir en moi un côté kitsch qui s’ignore et qui pour le coup transparait un peu (j’aime les coeurs et les anges, je pense que c’est un signe !).

Je ne vais pas vous abreuver de détails, hormis les peintures et le fameux parquet, on a laissé la pièce à peu près telle qu’elle. Par contre on a fabriqué un placard pour ranger nos vêtements et y installer le ballon d’eau chaude.

chambre-travaux.jpg

ballon

entrée chambre :

entrée chambre

chambre ter

chambre

chambre bis

J’ai repeins la totalité des meubles de cette pièce avec une gamme de peinture spéciale pour patines. La table de chevet est celle que j’avais dans ma chambre de petite fille, qui a ensuite voyagé dans la chambre de mon frère, et que j’ai récupérée il n’y a pas si longtemps. J’accorde une grande valeur sentimentale aux meubles, et j’aime leur redonner vie et les regarder en pensant qu’ils sont déjà plus vieux que moi…

Je voulais vraiment que cette chambre soit un lieu calme et reposant, et surtout, j’étais intransigeante sur un point : je voulais du blanc. J’ai du batailler quelques temps contre l’homme qui était convaincu qu’une déco toute blanche serait triste à mourir, mais finalement il a fini par me faire confiance, parfois j’en arrive même à penser qu’il aime à venir se coucher dans cette ambiance un peu « jeune fille en fleur »…

Je tourne maintenant la page et ferme définitivement ce chapitre, mais je tenais vraiment à vous montrer qu’avec beaucoup de volonté, mêmes nos rêves les plus fous sont réalisables.

Encore tous mes remerciements à la famille, et particulièrement mon beau-papa sans qui rien n’aurait été possible ! (message personnel : François il est l’heure de servir le café à Thérèse).