66 shampooing - Le blog d'Annouchka
Tag

shampooing

Les expanseurs pour cheveux fins : vraiment efficaces ?

posted by Anne 19 novembre 2009 30 Comments

Ah comme j’envie toutes ces filles « à cheveux », qui ont la chance d’arborer une longue crinière épaisse, brillante et pleine de santé !! On ne va pas se mentir, ce sont elles qui font généralement fantasmer les hommes.

Je fais partie des malheureuses aux cheveux raides et ultra-fins, celles pour lesquelles il faut deux ans pour faire repousser un carré plongeant, et encore, au prix d’une guerre pénible contre le cheveux filasse et cassant !

Bon alors vous allez me dire, il y a plein de techniques pour avoir des cheveux plus beaux et plus résistants, à savoir la levure de bière, qui je le reconnais est très efficace mais bonjour les contraintes : avaler 9 gélules par jour plusieurs mois d’affilée, moi je ne sais pas faire, sans compter que je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout patiente !

Heureusement, les expanseurs pour cheveux sont presque aussi efficaces, et moins contraignants car ils s’utilisent après chaque shampooing. Il s’appliquent en spray sur cheveux lavés et essorés,  sans rinçage et juste avant le brushing, et au moins l’avantage c’est que le résultat est immédiat et je dois le dire, assez bluffant. Les expanseurs ont la particularité de donner du volume mais surtout de gainer les cheveux et de les épaissir instantanément. Sur le long terme ils permettent de gagner un peu de matière et d’aider les cheveux très fins à pousser sans être trop fragilisés (attention ça n’accélère pas la repousse non plus, on ne parle pas d’eau bénite !).

On trouve les expanseurs chez de nombreuses marques spécialistes du cheveu, notamment Kérastaste et sa gamme Volumactive.

Capture d’écran 2009-11-19 à 14.35.44

Le leur est sans conteste mon chouchou. Il est efficace, mais surtout il donne du brillant et de la douceur aux cheveux sans les graisser… ce qui est primordial car non seulement on  n’est déjà pas gâtées avec nos cheveux fins raplaplas, mais si en plus ont doit se traîner avec du gras sur le crâne, non merci hein ! Le seul hic de ce produit, c’est encore une fois son prix : vendu environ 21 euros dans les salons de coiffure.

Et puisqu’il n’y a pas de petites économies, j’ai eu l’audace de tester un expanseur moins cher, juste pour voir. Luxurious Volume de John Frieda (cette même marque qui propose les gammes « Sheer Blonde  » et « Sheer Brunette » pour les connaisseuses) trouvé entre deux rayons au monop’ du coin. D’aileurs je ne sais pas si on peut parler d’expanseur dans la mesure où sur le flacon est indiqué « lotion brushing épaississante »…  Tant pis, je l’ai testé quand même au shampooing suivant.

Capture d’écran 2009-11-19 à 15.05.43

Verdict ? Sans appel. Ce produit est une grosse blague. Impossible de démêler mes cheveux (même après le brushing) horrible sensation de cheveux secs et d’avoir du crin sur la tête (à défaut du gras). Alors bien sûr il est deux fois moins cher – environ 10 euros – mais pour la qualité on repassera !

Et pour finir, un petit nouveau arrivé récemment et que je n’ai pas encore testé (mais ça ne saurait tarder), le soin expanseur Volumea de l’excellente gamme René Furterer – à peine 15 euros les 125ml – que j’avais déjà citée dans un article de LCLECHG (lutte contre le cheveu gras).

Capture d’écran 2009-11-19 à 15.02.31

Promis, je vous tiens au courant !

j’ai réussi !

posted by Anne 26 février 2009 40 Comments

à quoi ?

Et bien à ne plus me laver les cheveux TOUS les jours, pardi !

C’est une mauvaise habitude que j’avais prise à l’adolescence, période ingrate où le moindre petit défaut se transforme en gros complexe. Avec mon brushing du jour même et ma tignasse aérienne, je me sentais plus belle, et si je ne faisais pas mon shampoing quotidien j’avais l’impression désagréable de ne pas être tout à fait propre. Comme j’ai déjà les cheveux à tendance grasse, cette manie n’a fait qu’empirer les choses avec les années, et surtout j’ai fini par abîmer et fragiliser mes cheveux au possible (encore plus depuis que je fais des mèches blondes, mais c’est encore un autre problème !)

J’ai eu le déclic il y a deux ou trois mois, lorsqu’en revenant du centre de perfectionnement Franck Provost (qui s’avère un très bon plan coiffeur, merci Zara)  fraîchement coiffée, méchée et brushinguée, je m’étais dit « ça suffit » ! Plus de corvée de shampoing tous les matins, tant pis pour les cheveux un peu sales le deuxième jour, je n’aurais qu’à les attacher… Marre d’avoir les cheveux comme du crin et indomptables, aussi.

C’était dur au début, évidemment. J’avais vraiment l’impression d’avoir une friteuse sur la tête, alors que pas du tout, tout ça c’est vraiment psychologique, en fait. bref, j’ai fini par m’habituer, contente de gagner un bon quart d’heure le matin aussi, délestée des étapes shampooinage, rinçage, séchage.

J’ai commencé par utiliser des produits adaptés à mes cheveux. Exit les masques trop riches qui alourdissent et étouffent les racines. Le souci quand on a les cheveux gras mais qu’on vit en ville avec une eau très calcaire, c’est qu’on ne peut pas zapper l’après-shampoing sinon le démélage est un vrai calvaire. Le seul truc que j’ai trouvé c’est donc de laisser poser l’après-shampooing une minute, pas plus, ça suffit à faciliter le démélage et rendre les cheveux soyeux.

Parmi les divers produits que j’ai pu tester ces derniers temps je retiens notamment la gamme de soin René Furterer,  notamment le shampooing pour cheveux méchés / balayés qui effectivement agresse beaucoup moins que les shampooings de base à la camomille.

image-9.png

environ 9,50 euros les 150 ml

Tiens d’ailleurs, en parlant de shampoings à la camomille, les coiffeurs en chef de chez Franck Provost m’ont tous certifié qu’utilisés quotidiennement, ceux-ci ont tendance à décaper les cheveux (à cause des vertus éclaircissantes trop astringeantes), donc à éviter où alors alterner avec un autre shampoing.

Dernière découverte et j’arrête de vous embêter avec mes histoires de cheveux : les shampoings naturels de la gamme LUSH.

image-10.png

Trichomania  environ 8,15 euros les 100 g

J’étais assez dubitative sur le concept « no packaging » (le bio c’est pas franchement mon truc) mais je reconnais que leurs shampoings solides à la découpe sont géniaux.  Ils sentent bons, parfument la salle de bain, et le fait que les composants chimiques y soient moins nombreux est sûrement la raison pour laquelle j’ai trouvé que mes cheveux restaient plus légers et propres plus longtemps après quelques essais seulement !

Et vous, vous cherchez encore les produits miracles adaptés à vos cheveux ?

Si vous connaissez d’autres trucs, même de grand-mère, pour avoir des cheveux moins gras et brillants, je suis preneuse …