66 Urban Decay - Le blog d'Annouchka
Tag

Urban Decay

Ça m’apprendra !

posted by Anne 21 septembre 2011 38 Comments

naked UB

« Suivre comme un mouton de panurge » : suivre bêtement, sans réfléchir.

Je sais, c’est moche de copier. Mais que voulez-vous, je viens de passer 9 mois coincée à la maison et je n’ai pas vraiment eu le temps d’aller arpenter les boutiques à la recherche des nouvelles tendances. Ce qui au fond m’arrangeait un peu parce que voyez-vous, le shopping je n’ai jamais tellement aimé ça. Roooh évidemment je reste une fille, qui ne se prive pas d’aller dépenser plein de sous en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire (d’ailleurs, je ne sais pas comment vous gérez votre budget shopping, mais moi je suis capable de ne rien m’acheter pendant des mois et arrive toujours le moment fatidique où vlan, je craque mon slip. Toute cette frustration, vous comprenez^^…) Et enchaîner une grossesse (sapée comme un sac, en plus…) et 9 mois de boulot / bébé à la maison, ça ne motive pas tellement à faire des efforts sur son apparence physique. J’éxagère un peu, je n’ai pas passé 18 mois à larver chez moi en survet et les cheveux gras, mais pour le côté joli sexy et la petite robe mignonne, on repassera hein.

Dernièrement, avec un ami, on discutait justement de cette capacité qu’ont les blogs (essentiellement de mode / beauté) à influencer les lectrices sur leur comportement d’achat. Il semblait assez dubitatif sur le fait qu’un blog puisse donner une réelle envie d’un produit au point de faire la démarche de l’acheter. Et là, j’ai rapidement esquivé un petit sourire en coin. Les mecs, vous n’imaginez même pas à quel point nous les filles, pouvons être influençables et sensibles à ce qu’on voit tous les jours sur les blogs. Ajoutons à cela que l’affiliation que font certaines blogueuses de mode avec des sites marchands trèèèès bien ciblés n’aident pas vraiment à se contenir. Pour preuve en sont les ruptures de stock systématiques sur Asos, Monshowroom ou chez H&M chaque fois qu’une pièce semble suffisamment appréciée pour devenir THE fringue de la saison.

Bref, je ne sais plus vraiment où je voulais en venir. Ah si. J’ai copié donc. En achetant la moitié des best-sellers vu sur les blogs ces derniers mois. Et vous savez quoi ? J’aurais peut-être mieux fait de m’abstenir. Car ce qui convient à ta voisine te convient rarement à toi. Petite liste non-exhaustive de mes achats ratés :

THE BIG FAIL : La palette Naked d’Urban Decay //

Je commence avec ça, parce qu’elle a sans doute été ma plus grosse déception. La fameuse palette de fards à paupières aux tons « neutres » (« Nude » – on dit « Niouuude » – dans le jargon blogosphèrique) encensée par la plupart des blogueuses beauté et bien d’autres. Le packaging est superbe, les teintes des fards sont superbes aussi, sauf que… Je ne sais pas m’en servir !! J’ai 30 ans et pourtant pas mal d’expérience en matière de maquillage mais quand ça ne veut pas… Blogueuse studieuse, j’ai bien suivi les tutos comme il faut, mais à chaque essai le résultat a toujours été le même : point de joli dégradé « fondu » mais du Gloubi-Boulga avec des paillettes plein les joues. Quand à l’effet Smoky Eye dont j’ai toujours rêvé, ben… j’ai arrêté d’en rêver. Je ne dis pas que cette palette est nulle, mais la consistance des fards est quand même très volatile et pas forcément facile à apprivoiser. Pour celles que ça intéresse et qui sont douées de leurs dix doigts, elle est en vente chez Sephora (et peut-être ailleurs, je n’en sais rien, je rappelle que je ne fais plus les boutiques :p). Les expertes en maquillage auraient tort de s’en priver car les couleurs sont vraiment sublimes, cette palette est un basique à posséder absolument.

naked UB 2

2nd FAIL : La BB Cream d’ Erborian //

Là encore, une crème de soin teintée devenue un basique pour beaucoup de filles et qui connu un succès fulgurant mais mérité en à peine 2 ans (je sais de quoi je parle, ma boîte occupe les anciens bureaux français de la marque, qui a fait un sacré bout de chemin depuis). Pour celles qui ne suivent pas, la BB Cream est une crème hydratante teintée d’origine coréenne à base de ginseng, qui masque les imperfections sans alourdir et illumine le teint. Elle peut aussi servir de base de maquillage, mais pour ma part je la trouve suffisamment couvrante utilisée comme telle. Et j’avoue que le résultat est assez bluffant. L’impression d’être maquillée sans vraiment l’être, un énorme avantage pour celles qui prônent le teint au naturel (« Niouuude » qu’on dit). La BB Cream d’Erborian serait encore plus parfaite à mes yeux si elle ne m’avait pas collé des petits boutons plein le front (discrets mais quand même, à mon âge je n’ai plus envie de supporter ce genre d’inconvénient). Son seul défaut donc, c’est qu’elle ne semble pas non-comédogène (rien n’est précisé sur la note des composants actifs). Je m’en doutais un peu mais que voulez-vous, la tentation… toujours.

BB Cream Erborian

FAIL NUMBER 3 : Le fer à lisser Calor Double Liss //

C’est tout juste si je n’aurais pas du le citer en premier celui-là. C’est sans doute le plus honteux de mes achats à côté de la plaque parce qu’il résulte d’un gros craquage suite à la lecture d’un article SPONSORISÉ (oui, vous avez bien lu… c’te honte) chez Trendy Mood, ma déesse, ma référence en matière de cheveux. La fille qui a des cheveux tellement trop magnifiques qu’elle pourrait te convaincre d’acheter n’importe quoi, y compris un fer à LISSER quand t’as déjà les cheveux RAIDES. Bon, je ne regrette pas tant que ça mon achat, effectivement les cheveux lissés grâce à la chaleur du fer donnent un résultat plus sophistiqué et vraiment sympa pour une occasion spéciale, mais de peur de me cramer les cheveux (et la main en même temps) je ne risque pas de m’en servir très souvent.

calor Double liss

Comment on dit déjà ? Ah oui, faire le mouton.