Tag

vêtements

Des adultes miniatures

posted by Anne 16 mai 2011 23 Comments

basket1

J’allais vous préparer un petit article destiné à vous montrer mes derniers achats « coup de coeur » (du Kookai, des bijoux, tout ça…) photos à l’appui, mais ce matin en rangeant les cartons de fringues trop petites de Martin Chou, je me suis demandée si toutes les mamans étaient du même avis que moi sur le fait que bien souvent, les stylistes s’emmêlent un peu les pinceaux !

Je m’explique. Nous sommes en 2011, les marques de puériculture et de vêtements pour enfants essayent tant bien que mal de suivre la mode. Aujourd’hui, même les nouveaux-nés ont le droit d’être tendance ! Du moins, en apparence. Il suffit de faire un tour aux rayons bébé d’H&M, Gap ou Zara pour se rendre compte à quel point on trouve des petites choses trop croquignolettes, aussi bien pour les filles que les garçons d’ailleurs (futures mamans de bébés « garçons », soyez rassurées, il y a presque autant de choix que pour les filles, si si !).

Sauf que… Pardonnez-moi, mais les créateurs de vêtements pour bébés ne doivent pas être parents eux-mêmes… Il suffit de voir la masse de modèles proposés, pas du tout adaptés 1/ au rythme de vie des bébés (à savoir qu’un nourrisson passe quand même beaucoup de temps allongé, à DORMIR) 2/ au fait qu’on déshabille / rhabille un bébé 10 000 fois par jour…

Au palmarès des vêtements les moins pratiques :

1/ les jeans et les pantalons à bouton : une fois sur deux il sera trop petit au niveau de la taille et les fesses ne passeront pas (même avec un élastique au lieu d’un bouton, surtout en cas de bibendum comme c’est le cas chez nous…) trop grand en longueur, ou inversement. Et tout raide. Vous aimeriez vous, porter un pantalon tellement dur que vous ne pourriez même pas plier les jambes ? Bonjour l’inconfort pour un bébé qui ne sait pas encore marcher…

2/ les sweats ou t-shirts à CAPUCHE : mignon comme tout au demeurant, ça donne un style « p’tit mec » absolument adorable, sauf que la capuche, celle-là même qui fait tout le charme du truc, ben elle est de trop. Ça gène le bébé quand il est dans son transat, sa poussette, allongé dans son lit… Moi-même j’adore les sweats à capuche, j’en ai d’ailleurs acheté, mais je reconnais que ce n’est quand même pas pratique.

3/ les chaussures et les petites baskets en plastique. Encore une fois, on doit être nombreuses(x) à se faire avoir par leur look adorable (des mini-chaussures sur des mini petons c’est si mignon) mais bon, soyons réalistes, ça ne sert à rien. Surtout sur un bébé qui ne marche pas. D’abord, on perd facilement 1/4 d’heure pour les enfiler, et puis surtout, baby a l’air de traîner un boulet sur chaque pied.

J’oublie certainement plein de choses, j’imagine que les fringues pour bébés « filles » ont aussi leur lot de ratés, mais je retiens la leçon pour baby chou n°2… Heureusement, pour les premières semaines je n’avais quasiment pas acheté de vêtement exceptés quelques bodies et pyjamas. Martin chou ayant la chance d’avoir deux grand-mères qui lui ont tricoté de la bonne vieille layette en laine, mille fois plus jolie, chaude et délicate que ce qu’on trouve en boutique, des petits chaussons en laine, adorables eux-aussi, que j’ai eu bien du mal à ranger dans les cartons tellement j’ai aimé voir mon fils dedans… Et je ne sais pas comment font les mamans qui n’ont pas la chance de tricoter ou qu’on tricote pour leurs bébés, car je n’ai encore vu aucune marque, aucun commerce, vendre de la layette en LAINE pour l’hiver, ce qui est quand même regrettable, et incompréhensible (cherchez pas, c’est presque toujours des mélanges de coton / synthétique qu’on vous vend en boutique).

Alors voilà, je crois que ça ne sert à rien de vouloir habiller son bébé en adulte miniature. Les nouveaux-nés sont des petites choses bien trop délicates, pour qu’on les maltraite avec des matières rugueuses… Vive les brassières en laine et les chaussons culcul-nianian tricotés par Mamie 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Quand les vêtements rendent nostalgique…

posted by Anne 14 juin 2009 32 Comments

fringues-nostalgie

A chaque changement de saison, je me décide à faire un grand rangement de ma garde-robe, une bonne occasion aussi de faire le tri. Et à chaque fois ça ne loupe pas, j’ai le cafard.

Il y a des vêtements dont je n’ai aucun mal à me séparer… Ils ne représentent rien pour moi, je les ai aimés quelques temps puis m’en suis lassée… alors je les glisse dans un sac que je donne à ma mère, qui fait ensuite le tri, les donne à la famille ou les garde pour elle. D’ailleurs, c’est non sans une certaine émotion que je la vois parfois porter mes anciennes affaires, lorsque je vais passer le week-end chez mes parents. J’aime cette idée que les vêtements retrouvent une seconde jeunesse grâce à une autre personne, plutôt que de moisir dans un placard ou finir à la poubelle.

Mais il y a ceux dont l’idée même de devoir me séparer un jour me mettrait presque la larme à l’oeil. Ces vêtements qu’on possède depuis des années et qu’on retrouve égarés et bien cachés sous des piles de vêtements soigneusement amassées. On ne veut plus les porter car ils son affreusement démodés, un peu abimés, trop petits… On aimerait bien faire de la place dans son armoire mais on ne peut se résoudre à les donner, parce qu’ils sont emplis de souvenirs du passé et représentent des moments forts de notre vie.

Il y a par exemple cette robe rose et fleurie d’une matière synthétique un peu douteuse, achetée il y a 13 ans avec mon argent de poche et que j’ai portée des étés durant sans jamais la ménager. Une fois, j’avais même cru l’avoir ruinée le jour où ma bouteille de monoï s’était renversée dessus, mais il s’avère qu’elle n’a aujourd’hui pas une seule tâche ni aucun accroc… Cette robe, c’est un peu le souvenir de tous ces étés passés quand j’avais encore l’âge de l’insouciance et des premiers amours.

Il y a aussi cette robe noire, pas non plus taillée dans une matière noble (je vais finir par croire que le synthétique est plus résistant, moi qui ne jure que par les matières naturelles), dont je me souviens avoir fait un caprice chez Pimkie peu avant mes 16 ans pour que mes parents l’achètent. Là encore, elle m’a suivi de longues années et m’a souvent dépannée  en toute occasion  : nouvel an, gala de fin d’études…

Et puis ce vieux jean, dans lequel je flotte aujourd’hui et qui est importable tant il est usé jusqu’à la corde. Je crois que c’est le seul et dernier jean que j’ai acheté si cher, je ne jurais à l’époque que par lui, et c’est surtout celui que je portais lorsque j’ai rencontré l’homme qui partage ma vie aujourd’hui. Il a beau prendre une place monstrueuse dans mon armoire,  jamais je ne pourrai le jeter.

Et pour finir, il y a ce vieux chemisier noir en dentelle, un modèle vintage des années 80 que m’avait donné la maman de mon ancien copain peu avant qu’on se sépare. Je ne le porte jamais parce qu’il est assez excentrique, mais il n’en est pas moins magnifique, et c’est je crois, le seul souvenir qu’il me reste de cette époque et de ces gens que j’avais tant aimés.

Je me demande si la pile des vêtements « à garder toute sa vie » grandit avec les années et à mesure qu’on vieillit…  Je me vois bien garder les tous premiers vêtements qu’aura porté mon bébé, ou tout un tas d’autres choses qui auront marqué une époque ou un moment clé de ma vie. C’est un brin matérialiste quand même, quelque part je me demande si ce n’est pas un peu puéril et inutile.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Ba&sh : une belle histoire d’amitié (et une vente presse la semaine prochaine !)

posted by Anne 27 mai 2009 24 Comments

Je me souviens avoir entendu parler de Ba&sh pour la première fois il y a un peu plus de deux ans.  A l’époque je ne connaissais pas grand chose au monde de la mode et commençais tout juste à découvrir les petites marques « créateurs » dont tout le monde parlait sur la blogosphère… Ensuite, Ba&sh avait associé sa marque à Monoprix, le temps d’une collection éphémère (concept qui se fait toujours et que j’adore car ça permet de découvrir des marques à des prix très abordables). J’avais à l’époque, craqué pour quelques pièces de cette collection, et par la suite je me suis toujours intéressée de près ou de loin à la marque, ses nouveautés, ses nouvelles collections et ses ventes presses (surtout les ventes presse d’ailleurs…).

Ba&Sh, c’est avant tout une belle histoire d’amitié. Barbara et Sharon sont deux amis d’enfance, qui rêvaient ensemble d’un projet commun. Passionnées de mode, elles en avaient pourtant assez de dépenser des fortunes pour des fringues hors de prix et qu’elles ne mettaient qu’une saison. Elles ont eu envie de lancer leur propre marque, l’idée étant de permettre aux femmes de suivre la tendance sans se ruiner, et toujours dans des matières « nobles » : coton, soie, cachemire…

bash-mosaique

J’adore cette marque car les vêtements sont souvent basiques (les coupes et les couleurs sont sobres) avec toujours le petit détail qui fait la différence : de jolis boutons, de beaux imprimés, des coupes structurées, des matières fluides et confortables… Tout se porte facilement et traverse les saisons au fil des années sans se démoder. Pour moi c’est vraiment essentiel de pouvoir porter un même vêtement plusieurs saisons de suite, surtout si je me sens bien dedans et que j’ai du casser ma tirelire pour me l’offrir. Car soyons honnête, si Ba&sh reste une marque « abordable », elles n’est pas non plus accessible au plus grand nombre.

D’ailleurs, ça tombe très bien puisque la vente presse été 2009 démarre la semaine prochaine !

Gentiment invitée au showroom hier à découvrir la nouvelle collection Automne / Hiver 2009-10 (sublime, cette collection), j’ai pu assister au « montage » de la vente presse… toutes ces fringues sur les portants me faisaient diablement envie, mais il va falloir attendre mardi prochain !

bash-1

bash-21

Il n’y a en principe pas besoin de carton pour y accéder, vous pouvez simplement imprimer l’image ci-dessous.

bash-invit

Par contre j’ai en main un carton VIP « coupe file » qui peut vous faire rentrer sans faire la queue, et croyez-moi, ça ce n’est pas négligeable (faut voir le nombre de fashionistas qui attendent devant l’entrée pile à l’ouverture le premier jour !).

Comme je n’en ai qu’un à offrir, il sera pour la première à se manifester dans les commentaires !

Un grand merci à Barbara, Sharon et Sébastien pour cette très chouette rencontre et toutes ces ondes positives !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Le fameux maillot

posted by Anne 9 juin 2008 7 Comments

Et voilààààààà ! J’ai trouvé le fameux maillot de bain qui m’accompagnera aux caraïbes en fin de semaine prochaine ! Et tout ça, c’est un peu (beaucoup) grâce à Hélène et son super plan sur les maillots de bain Etam (20 % sur leur collection jusqu’au 14 juin – pour une fois qu’un bon plan coïncide parfaitement avec mon agenda je n’allais pas me priver). Acheté samedi à la boutique rue de Rivoli :

Ce modèle …

image-6.png Mais dans cette couleur là : image-4.png

Impossible de trouver une photo du dit modèle dans la bonne couleur sur leur site ! (Et non, n’insistez pas je ne poserai pas …)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+