Un dimanche aux Puces de Saint-Ouen

Adresses / Paris
31 commentaires

PUCES SAINT OUEN 1

 

Si je vous dis qu’avant cet été, je n’étais jamais allée aux Puces de Saint-Ouen, vous me croyez ?

C’est assez fou quand on sait à quel point j’adore flâner dans les brocantes ! Disons que j’avais bien fait une tentative il y a très longtemps (10 ans il me semble, ça nous rajeunit pas !) mais à l’époque je claquais plutôt mon salaire chez H&M et Zara et la déco n’était pas spécialement ma priorité. Depuis la vie a fait son chemin, la famille s’est agrandit et l’appartement aussi. Mon amour pour les vieilleries quant à lui est resté intact, et je ne rate aucune occasion de me promener sur les vide-greniers quand j’en ai la possibilité, surtout en Province. A Paris, les « vrais » vide-greniers avec des stands de particuliers sont devenus plutôt rares, les 3/4 du temps on ne trouve que des stands tenus par des pros qui vendent leur came à prix d’or et personnellement, ça me débecte, pas vous ?

Les Puces de Saint-Ouen sont organisés en 14 marchés, qui ont chacun plus ou moins leurs spécificités… Le Marché Dauphine est sans doute le plus connu, ainsi que le marché Paul Bert qui ravira les amoureux du vintage et des meubles anciens. Ce sont vraiment les deux marchés principaux à ne pas manquer pour leur ambiance toute particulière, mais faites comme moi et laissez vous happer par l’ambiance des autres marchés plus intimistes ; le marché Jules Vallès, moins chic mais plus traditionnel, le marché Biron et ses objets d’art d’une époque ancienne… Magique !

✩ Le Marché Paul Bert Serpette – 110 rue des Rosiers / 96 rue Paul Bert – 93400 Saint Ouen France

C’est mon marché préféré : on y trouve tous les styles, du vintage au classique ancien. Les pièces sont assez rares et chinées avec soin, parfois même restaurées avant leur mise en vente. Bien sûr c’est hors de prix mais bon, les amateurs de mobilier d’époque ou de designers savent bien que la rareté et l’histoire ont un prix.

J’ai vu de magnifiques chaises Eames de couleur (plutôt rare), des Bertoia patinées comme il faut, des fauteuils rétro incroyables, des miroirs « soleil » d’origine (300 euros, aïe !) et plein de pièces magnifiques que je ne pourrai sans doute jamais m’offrir… mais rêver un peu, c’est tellement chouette ! Rassurez-vous, il n’est pas exclu de se faire plaisir, on trouve aussi de la vaisselle ancienne, des tableaux ou des cadres, et des vases à des prix très accessibles. On trouve de tout pour tous les budgets finalement !

 

marche serpette

PUCES SAINT OUEN 7

marche paul bert miroirs

PUCES SAINT OUEN 4

marche paul bert

PUCES SAINT OUEN 6

 

✩ Le Marché Dauphine – 138-140 rue des Rosiers – 93400 St Ouen

Sans doute le plus apprécié, le marché Dauphine est le plus grand marché des Puces de Saint-Ouen. On y trouve également des meubles d’époque, mais c’est surtout le coin des bouquinistes, des passionnés de musique et de mode vintage. J’ai adoré m’y promener, la structure en métal de ce marché (inspirée du Pavillon Baltard) conçue sur deux étages est vraiment à voir. Pour couronner le tout, ce n’est pas très cher et on y trouve plein de chouettes affiches et des vieux livres de toutes les époques !


MARCHE DAUPHINE 1

marche dauphine saint ouen

marche dauphine 1

marche dauphine 9

marche dauphine futuro

marche dauphine 5

marche dauphine bertoia

marche dauphine lectrice

marche dauphine pin up

 

✩ Le Marché Jules Vallès – 7 et 9, rue Jules Vallès – 93400 Saint Ouen

Le marché Jules Vallès est tout petit et l’ambiance y est vraiment différente du marché Paul Bert qui se trouve juste à côté. Beaucoup moins chic, avec des stands moins bien rangés et des antiquaires qui vous regardent bizarrement en fumant la pipe… Je n’y suis pas restée longtemps car je ne me sentais pas forcément à l’aise. Atmosphère un peu étrange mais rigolote !

 

marche jules valles 2

MARCHE JULES VALLES

MARCHE JULES VALLES 3

MARCHE JULES VALLES 2

 

✩ HABITAT 1964 – 77-81 rue des Rosiers à Saint-Ouen

Si vous avez le temps, faites un petit tour chez Habitat 1964. On peut y découvrir les anciennes collections de la marque dans un superbe bâtiment d’époque. A voir surtout pour le plaisir des yeux car tout est assez cher, ou pour faire une petite pause à la Buvette qui se trouve juste à l’éxtérieur.

 

HABITAT VINTAGE

HABITAT VINTAGE 5

habitat vintage mobile

 

habitat 1964

HABITAT VINTAGE6

espace vintage habitat

HABITAT VINTAGE3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

31 Commentaires

  1. Rho les chaises et les miroirs sont trop beaux! Cela fait des années que je n’y suis pas allée, tu me donnes envie d’y retourner

    • Oui, les miroirs étaient vraiment magnifiques mais pas donnés :/ Faut que je réfléchisse même si je vais bien finir par craquer…

    • Et moi donc… Je ne savais plus où donner de la tête. Mais bon, les prix calment vite tes ardeurs :d

  2. Mon père a été antiquaire là-bas , il n’a plus de boutique, mais il connait bien et je profites de ses bonnes négociations…mais pour des belles pièces oui c’est cher! Par contre je ne savais pas pour la boutique Habitat!!!! Merci! Porte de Vanves est moins cher mais les belles pièces plus rare…bref on a rien sans rien…la province reste plus abordable. Belle journée!

    • Oh, ça devait être chouette de connaître l’ambiance des puces côté « antiquaires »… J’ai cru comprendre que tout le monde se connaissait dans cet univers, pratique pour négocier j’imagine 😉
      Je suis d’accord avec toi sur le fait que les beaux objets ou pièces rares doivent avoir une valeur réelle… C’est ce qui les rend uniques, j’aime quand les objets racontent une histoire et je suis prête à mettre le prix quand il faut pour cela (dans une certaine limite bien sûr !).
      Les Puces de Vanves j’y allais souvent quand j’habitais à côté, mais effectivement je trouvais ça beaucoup moins intéressant.

  3. Rien que tes superbes photos donnent envie de s’y balader !! Je n’y suis jamais allée, certes comme dit Mandy en province c’est plus abordable, mais quand on veut une pièce particulière c’est plus difficile à trouver ! Merci pour la balade 🙂

    • Oui, c’est vrai… Moi j’ai de la chance, mes parents habitent en province et adorent les brocantes, ils chinent beaucoup pour moi ! Ce que j’aime bien avec les vide-grenier en province c’est qu’on trouve toujours des belles pièces dans le style de la région (des meubles provençaux en provence par ex…) et c’est ce qui fait tout le charme de la chine. A Paris c’est déjà beaucoup plus tendance, on ne trouve quasiment que du vintage, des enfilades en teck, de la vaisselle 60’s… Pas très diversifié tout ça, c’est dommage !

      • Mathias a écrit

        En effet, c’est dommage que tout se « standardise ».
        Heureusement qu’il y a encore de « vrais brocs » qui ne suivent pas la tendance design (éphémère, comme toute mode) et proposent de la marchandise réellement ancienne, avec une histoire, un vécu.

      • Mathias a écrit

        En effet, c’est dommage que tout se « standardise » pour vendre cher de la marchandise branchée.
        Heureusement qu’il y a encore de « vrais brocs » qui ne suivent pas cette tendance design (éphémère, comme toute mode) et proposent de la marchandise réellement ancienne, avec une histoire, un vécu.

  4. Ameline a écrit

    J’ai fait une brocante dimanche dernier, et j’ai justement vu passer un monsieur avec un miroir soleil… Je suis sûre qu’il ne l’a pas payé 300€, mais 10 tout au max. L’avantage de la province, c’est que ce qui est tendance à Paris ne l’est pas encore chez nous – sauf évidemment quelques exceptions 😉
    Joli article en tout cas, ça donne envie de découvrir ces fameuses puces!

    • Après tout dépend si le miroir était ancien (17ème ou 18ème siècle) ou s’il s’agissait d’une copie… Pas toujours facile de s’y retrouver !

    • merci Delphine ! J’ai essayé d’apporter des infos pratiques, je suis contente si cela t’a plu !

  5. J’adorais y aller, du magasin spécialisé en vieux jouets aux tableaux en passant par le mobilier, ça fourmillait dans ma tête mais le budget me freinait, puis les négociations … ça me barbe surtout que les vendeurs pensent que tout le monde est pété de tunes.
    Moi je cherche une chaise Arcs et je crois bien que je vais devoir aller frapper à la porte des brocanteurs, pas trop le choix. :/

    • C’est vrai que globalement j’ai trouvé que tout était très cher, mais j’avoue que la sélection est bien faite à la base, on ne trouve quasiment que des belles choses… Tentant, mais comme toi je déteste négocier. D’autant plus que les vendeurs (les plus âgés surtout) ne sont pas toujours aimables ni accueillants, ont l’air d’épier tes moindres faits et gestes (j’ai d’ailleurs du ruser pour faire des photos…).
      J’ai vu un couple acheter une toile géante à 10 000 euros, tu m’étonnes qu’ils s’imaginent qu’on est tous richissimes !

      • Mathias a écrit

        C’est ce qui fait des Puces de Saint-Ouen un endroit unique: On y trouve de tout à tous les prix, du boulon de vélo aux pièces de musées.

  6. Très sympathique ton billet, j’ai presque l’impression de me croire dimanche et d’être dans un vide-grenier d’un village 😉 J’adore aussi me balader parmi des stands de ce type en espérant toujours dégoter LA trouvaille du jour, et même de l’année devrais-je dire car cette année, nos visites des vides-greniers n’auront pas été très concluantes. Dis, t’as noté des bonnes adresses de ce type pour Londres, hein ?

  7. Je rêve d’aller aux puces de Saint-Ouen, tout comme la braderie de Lille mais j’aurai envie de tout acheter mais pas le budget ^^

    Bisou!

  8. La tentatrice ! Je savais qu’il ne fallait pas que je lise ce billet. Je raffole des brocantes et des jolies choses à glaner ici et là. Seulement, je n’y vais que très peu, car mon amoureux me pose toujours sa grande question favorite :
    « C’est très joli, j’aime beaucoup, mais si nous l’achetons, où veux-tu que nous mettions cet objet ? »
    Et là, je lui réponds en riant qu’il est bien un parisien pur souche pour me poser cette question.
    Je lui dis souvent que dans le Sud, on achète.. et on regarde ensuite où l’on choisit de poser son coup de cœur. Ce qui le fait toujours rire, car je suis devenue parisienne en 2004 pour vivre avec lui. Enfin, maintenant, nous sommes partis en proche banlieue cool pour avoir une chambre de plus. Bref, peu importe.
    Les Puces de Saint Ouen… j’y reviendrais bien y faire un petit tour, un jour où il ne bruine pas. J’adore ton guide, très bien construit, et les photos qui vont avec.
    (Je n’ai pas encore mis les pieds à Habitat 1964 car j’ai entendu en effet que le lieu était très cher. Mais j’irai forcément y jeter un œil, juste pour la plaisir, dans quelque temps !)
    Belle journée ^^

  9. Je n’ai jamais osé m’y aventurer car le nom sonnait comme un coupe gorge à mes oreilles lol, mais tes explications m’ont vraiment donné envie d’aller découvrir ces marchés! Je ne savais même pas qu’il y en avait plusieurs pour dire vrai…Merci beaucoup et à bientôt!

  10. Ton article donne vraiment envie d’y aller mais j’ai peur de repartir frustrée faute de budget extensible… Les meubles pour enfants ont vraiment l’air top. Merci pour toutes ces infos.

  11. Je suis tellement d’accord sur les vendeurs pro des brocantes. Les prix sont bien souvent ultra excessifs puisqu’ils savent que des collectionneurs sont prêts à payer ce prix. Du coup, j’évite un peu les brocantes des grandes villes pour aller chercher mon bonheur en Ardèche par exemple, où l’on fait de super affaires ! ^^

  12. Comme cela donne envie tous ces meubles et ces livres. Heureusement que j’habite très loin, sinon tout mon budget passera là dedans lol

    Bises

  13. Pingback: Flâner aux puces de St Ouen… | The cocooning around the corner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *