Baby chou !ChroniquesChroniques de maman

Un garçon

posted by Anne 25 juillet 2011 50 Comments

un garcon

C’est curieux, ces derniers temps la majeure partie des futurs parents que je rencontre ne souhaitent pas connaître le sexe de leur futur bébé, arguant qu’ils s’en fichent et préfèrent avoir « la surprise ». Honnêtement, je les admire et j’aimerais savoir comment ils font. Je n’aurais jamais pu passer les 9 mois de ma grossesse à me demander sans cesse ce qui m’attendait à la sortie.

Alors certes, garçon ou fille, on s’en fiche un peu du moment qu’il aille bien. Là dessus, je suis entièrement d’accord avec vous. Mais moi, ce n’était pas juste une simple envie mais un réel besoin de le savoir. Avec le recul, je ne peux pas m’empêcher de trouver ça un peu ridicule, mais j’ai compris que cela dépend vraiment du vécu de chacun et de notre rapport plus ou moins naturel avec la parentalité. Moi par exemple, les bébés m’ont toujours fait un peu peur et ne m’ont jamais vraiment attirée. Je l’ai d’ailleurs souvent dit sur ce blog, et si aujourd’hui je suis heureuse et fière d’être devenue maman, j’assume pleinement le fait de n’avoir jamais eu de réel instinct maternel (enfin, ça c’était AVANT…).

Et je l’avoue, les petits garçons m’intéressaient encore moins. Je les ai toujours trouvés plus durs que les filles, plus bruyants et difficiles à canaliser. Seules les petites filles me faisaient rêver, avec leurs robettes à volants toutes mignonnes, leurs longs cheveux fins et leurs petites mains délicates. Je me voyais déjà chez Zara à arpenter le rayon enfant avec ma fille, la coiffer, lui mettre des barrettes… Bref, ce genre de petites choses futiles et superficielles qu’on ne peut pas faire avec un petit garçon.

Lorsque j’ai appris ma grosssesse, je n’ai eu de cesse de me dire que peut-être, j’attendais une fille. Du moins, l’espérais-je en secret. Même si je savais que les croyances de grand-mère ne tenaient jamais débout, j’étais toujours contente d’entendre « vu la forme de ton ventre, c’est sûrement une fille ! ». On me demandait souvent si j’avais une préférence, et évidemment je répondais toujours que je m’en fichais (ce qui au fond n’était pas faux non plus, j’étais davantage inquiète de comment j’allais me débrouiller avec ce bébé). En plus j’avais bien conscience que le sujet reste tabou pour certains. Afficher ses préférences quand on sait que certaines mamans ont un mal fou à procréer, ont un enfant handicapé ou en mauvaise santé, c’est un peu inacceptable, c’est forcément passer pour une personne égoïste et superficielle.

La vieille de l’échographie morphologique, j’ai su que c’était un garçon. Ne me demandez pas comment… je le savais, c’est tout. Une sorte de pressentiment vraiment très fort, comme si mon bébé me faisait signe un peu en avance pour me rassurer et me faire accepter l’idée qu’il n’était pas la petite fille que je voulais. C’est bête, mais c’est seulement à partir de ce jour que j’ai pu commencer à apprécier ma grossesse, et me sentir vraiment heureuse d’être enceinte. Enfin, je réussissais à envisager l’avenir avec MON petit bonhomme.

C’était peut-être ça, mon destin. Avoir un garçon pour me rendre compte à quel point c’est chouette d’être une maman tout court. Je peux enfin comprendre que ceux qui sont suffisamment à l’aise avec ça ne ressentent ni l’envie, ni le besoin de connaître le sexe de leur progéniture. Et pour tout vous dire, je me demande si je ne garderai pas la surprise moi aussi pour le prochain bébé… Et je crois bien que j’aimerais encore un garçon 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

You may also like

50 Comments

aurélie P 25 juillet 2011 at 9:51

tout mimi ton billet ma petite Anne, comme ton petit bonhomme… 🙂

Reply
lily 25 juillet 2011 at 9:55

pour le prochain on gardera aussi le secret ^^ perso j’aimerais un second garon

Reply
juliette 25 juillet 2011 at 9:57

Trop mignon ! Je comprends le besoin de connaître le sexe, ne serait-ce que pour créer une sorte de lien avec le bébé, se dire qu’on le connait un peu mieux et lui donner déjà une « identité ». Je pense que je ne pourrais pas attendre la naissance pour savoir 🙂

Reply
La Journaliste IT Pink & Green 25 juillet 2011 at 9:58

Il est chou ton billet et plein de vérités ! J’avoue que j’ai aussi eu une préférence pour une fille en premier (et pourtant j’ai galéré pour tomber enceinte, comme quoi, c’est pas incompatible). Coup de chance : j’en ai deux :D. Et maintenant un Petit Roi pour me faire découvrir une autre forme de ma maternité, pour couronner le tout en somme. Le pied !

Reply
La perchée 25 juillet 2011 at 10:12

Bon alors il est pour quand le prochain ? 😀

De toute façon Martin-Chou c’est l’plus beau et pis c’est tout !
(et si ça avait été une Martine-Choute, même tarif !)

Reply
Chris 25 juillet 2011 at 10:15

Ton mot de la fin résume parfaitement le sentiment si beau et si fort quand on devient parent, et cette chance que la nature nous donne de porter et donner la vie.

Reply
Knit Spirit 25 juillet 2011 at 10:21

Il est très beau ton article, c’est très touchant de lire tous tes sentiments. Tu as vraiment une très belle plume.

Reply
DarkGally 25 juillet 2011 at 10:38

C’est fou, lire ton article me décomplexe ! Je veux des enfants mais je ne suis pas attirée par les bébés, j’ai bien une préférence mais bon…Comme quoi, au final, ce n’est que du bonheur et c’est très rassurant 🙂

Reply
Clyne 25 juillet 2011 at 10:41

Déjà 2 fois que tu nous parles du prochain… j’ai hâte ! 😛
Moi je me suis toujours dit que pour le premier je voudrais savoir mais pas pour le deuxième. Le premier c’est vraiment quelque chose de nouveau, fort et incroyable donc j’aurais besoin de savoir comme toi pour me sentir « prête » à l’accueillir. Pour le deuxième, c’est presque la routine ^^

Reply
KRiSS 25 juillet 2011 at 10:43

J’aime beaucoup cette photo 🙂

Pis comme toujours je dévore tes billets-perso j’ai l’impression d’être avec toi en train de prendre le thé, tu racontes tout de manière si naturelle! 🙂

Reply
Miss Tchoup 25 juillet 2011 at 10:46

Tout pareil, j’avais besoin de savoir… j’avais une préférence pour un garçon, ça a finalement été une fille (ce que j’ai pressenti dès le 3ème mois !) mais au bout du compte ça n’a plus aucune importance.
Je pense que pour moi, ce besoin de savoir, c’était surtout une difficulté à me projeter avec une fille, et donc une crainte de ne pas être une bonne mère si j’étais « déçue »… Maintenant l’amour maternel me semble si naturel que pour le prochain, je garderai peut-être bien la surprise 😉

Reply
Laurence 25 juillet 2011 at 10:58

Comme d’habitude je me reconnais bcp dans tes écrits…Je n’avais pas de préférence mais dans ma tête je me voyais avec une fille (ça me semblait plus facile…Va savoir pk…) mais je voulais absolument savoir le sexe! Mon compagnon désirait vraiment un garçon lui!
Aujourd’hui avec Simon je me sens comblée et pourtant c’était pas gagné d’avance (peur de ne pas m’en sortir etc…) aujourd’hui si j’ai un deuxième (ce n’est pas à l’ordre du jour) j’aimerais un deuxième garçon…Comme quoi!

Reply
Clarisse 25 juillet 2011 at 10:58

🙂 je crois que je pourrais pas non plus attendre pour connaître le sexe…c’est tout con mais j’aurais besoin de le savoir pour me préparer psychologiquement, pour choisir son prénom, pour décorer sa chambre, pour ses vêtements…je crois que ça me ferait trop d’émotions d’un coup d’apprendre le sexe le jour de sa naissance…(enfin bon, de toute façon, pour l’instant, je n’y suis pas du tout…)
bises

Reply
Marie-Do Ado Mode d'Emploi 25 juillet 2011 at 10:59

Moi je n’ai jamais pu tenir. Pour mes 3 garçons, il a fallu que je sache, j’avais l’impression que le fait de savoir me faisait mieux vivre ma grossesse. Surtout pour le 3ème (car cela m’a permis de gérer la petite déception de ne pas avoir de fille).

Reply
Touwity 25 juillet 2011 at 11:00

Très joli billet 🙂

Je pense que j’aimerai savoir le sexe du bébé, ne serait-ce que pour choisir les vêtements, la décoration de la chambre et les premiers jouets !

Reply
TardisGirl 25 juillet 2011 at 11:15

Je crois aussi que j’aurai envie de savoir le sexe, pour me préparer ! Très jolie photo au passage =)

Reply
Bastien 25 juillet 2011 at 11:23

@La Perchée: je pense pas que le papa valide le prénom Martine… 🙂

Reply
Katia 25 juillet 2011 at 11:31

Je n’en suis pas (encore) à la case « maman » de mon jeu de l’oie personnel, mais je comprends parfaitement ce que tu décris. J’avoue que secrètement, je crois que je préférerais une fille pour mon premier bébé… mais je reste intimement persuadé que le Grand Hasard se charge aussi de te faire changer tes croyances personnelles et te convaincre du contraire ! 😉

Reply
Anne Claire 25 juillet 2011 at 11:40

Il me touche ton article, une fois de plus tu me diras !
Comme tu le sais pour moi c’est l’inverse : j’étais sure d’avoir un petit garçon, alors profonde envie ou impression, je ne savais pas, mais j’étais persuadée à 95% d’avoir un petit garçon. Et a l’échographie du 5ème mois, surprise, une petite fille. Le futur papa était ravi, moi je le dis sans problème, il m’a fallu quelques jours pour « digérer », partagée entre petite déception et grosse culpabilité, comme tu le dis, être exigeant alors que le bébé est en parfaite santé, c’est un problème de riche … Mais il m’a vraiment fallu plusieurs jours avant de m’y faire, avant de me tourner vers les petites robes dans les boutiques de vêtements pour enfants, pour faire une croix sur le prénom masculin qu’on avait choisi. Aujourd’hui, près d’un mois après le « verdict », je suis ravie et je prends du plaisir à regarder le monde des petites filles, mais la culpabilité est toujours là, je m’en veux toujours d’avoir autant souhaité un garçon et d’avoir été un petit peu déçue. Cette histoire d’instinct maternel commence mal !
Heureusement à Necker, où je suis suivie, l’équipe est super et ils m’ont dit dès le début du rdv qu’on pourrait être un peu déçu si on esperait un garcon ou une fille et que c’était le contraire, que ça n’avait rien d’anormal et qu’il ne fallait pas s’en vouloir. Et l’air de rien, ça fait du bien d’entendre des professionnels le dire !
Et puis comme le dit le futur papa, ça nous fera un bon pretexte pour vite mettre en route un deuxième ou troisième ou quatrième (oui, il est fou !) Et puis avoir une mini-me ça va être rigolo je pense !

Reply
le blog Mode de Miss Zaza 25 juillet 2011 at 12:00

tres touchant ton billet…en revanche au contraire moi je voulais la surprise à l’arrivée du bébé, garcon fille de toute façon peu importait…

Reply
Lilou 25 juillet 2011 at 12:01

Il est vraiment touchant ton article…
Parce qu’il m’est arrivé la même chose (sauf pour le pressentiment la veille…).
J’ai réellement été déçue de savoir que c’était un garçon… Moi aussi, je voulais mettre des barrettes, des robes etc…
Mais maintenant, pour rien au monde je ne l’échangerais contre une fille. Je l’aime plus que tout mon pti bonhomme…
Bon, pour le 2ème, j’aimerais quand même une tite nénette…

Reply
lexou 25 juillet 2011 at 12:26

Comme je te comprends, moi je voulais absolument connaître le sexe, pour me « préparer » et préparer la maison à l’arrivée d’une fille ou d’un garçon.Dans notre famille, il n’y a pratiquement que des filles, depuis l’âge de 20 ans je rêve de devenir maman, et depuis ce temps là, je voulais un garçon.J’ai été déçue, quand on m’a annoncé que mon ventre cachait une fille!!et pourtant, ma crevette, je l’aime tant!!et le comble c’est que si un jour j’en ai un deuxième, j’aimerais à nouveau une fille…pas peur de l’inconnu ou de mal faire je pense!!!ta photo est magnifique!!

Reply
Ines 25 juillet 2011 at 12:35

Quel bel article, très émouvant! La photo est également très belle

Reply
heidi 25 juillet 2011 at 12:40

Même si nous n’avions pas voulu le savoir, les gens dans la rue, au boulot, la famille, aucun ne s’est trompé : « vu ton ventre, c’est une fille » BINGO !

Et d’un point de vue bassement matériel c’est plus pratique de le savoir pour anticiper les achats. Achats d’occasion, donc il faut bondir sur les opportunités. Oui, c’est bien bas comme motif. 😀

Reply
Libelul 25 juillet 2011 at 12:42

C’est drôle, c’est tout l’inverse chez moi. Au fond il a juste fallu faire le deuil de ne pas Go Hello Kity frantic 😉
Mais depuis le début je voulais un garçon. Et c’est tellement cette complicité unique entre les garçons et leur maman non ?

Reply
Le Journal de Chrys 25 juillet 2011 at 1:58

J’ai deux enfants, un garçon et une fille et je n’ai jamais voulu savoir le sexe avant la naissance…

Je suis joueuse et j’adore les surprise!!!!

Reply
MissBrownie 25 juillet 2011 at 2:01

Contrairement à toi, je voulais un garçon en premier. Peut-être parce que j’ai toujours rêver d’avoir un grand frère alors je me disais que quelque soit le sexe des futures bébés, un garçons en 1er, ce serait top.
Puis j’aurai voulu un garçon en 2ème, pour me donner une bonne excuse de faire un 3ème et aussi pour que mes 2 garçons jouent ensemble avec seulement 18 mois d’écart. Finalement c’était une fille.
Pour le 3ème, je voulais un 2ème garçon et c’était un garçon, j’en suis ravie!
Mon homme voudrait une 2ème fille. On verra dans quelques années 😉 Mais on ne choisit pas!

Reply
madamezazaofmars 25 juillet 2011 at 2:27

Pour le premier, comme je n’ai appris ma grossesse qu’ a 3 mois, je n’ai pas eu le temps de me poser la question du sexe du bébé. Pour le petit second, je n’avais pas de preference, et je crois même avoir été contente de savoir que c’était encore un garçon 🙂

Reply
Montaw 25 juillet 2011 at 3:21

Il est chouette ton billet, et je me reconnais bien dedans. J’étais tout comme toi sur les filles, et je sais depuis mi-juin que j’attends un petit garçon pour octobre, et je suis absolument ravie 🙂

Reply
Anne-Sotte 25 juillet 2011 at 4:01

Je suis presque tout d’accord avec toi, que c’était tout pareil pour moi ! 😉 Sauf que j’ai osé le dire que je préférais avoir une fille (même si bien sûr « le plus important c’est un bébé en bonne santé et je serai quand même très contente d’avoir un garçon etc. », of course !!!). En fait, une grande angoisse que j’avais, était de n’avoir QUE des garçons. Les exemples de familles avec QUE des garçons autour de moi me font me dire que je ne les comprendrais peut-être pas assez, que je n’arriverais pas à canaliser toute leur énergie etc. Une fille, ça me rassurait, forcément, je connais mieux… Et puis peur d’avoir un garçon en premier, et du coup d’espérer trop fortement une fille pour après… Enfin bref, je sais que ça peut paraître bizarre de dire qu’on « préfèrerait », mais personne ne m’a jugé pour ça non plus, car même dans ces cas-là, bien sûr qu’on l’aimera le bébé à venir, que ce soit un ptit gars ou une nénette ! Et puis maintenant que j’ai AU MOINS une fille, c’est bon, « n’importe quoi » m’ira très bien ensuite ! Mais je n’irai pas jusqu’à ne pas vouloir connaître le sexe, je vais quand même pas faire une déco de chambre neutre non mais ! ;-))

Reply
Camille Liberty 25 juillet 2011 at 5:03

Très mignon ^^

N’hésitez pas à aller visiter mon blog mode http://camilleliberty.over-blog.com
Et si vous l’aimez.. montrez-le sur http://www.facebook.com/camillelibertyleblog

Reply
melle romarin - corinne 25 juillet 2011 at 5:33

comment dire? tu as tellement raison et je me retrouve tellement dans tes propos! ‘en suis encore au stade « avant », où je n’ai aucun instinct maternel, les enfants je les trouve bruyants, agités, et en meme temps je me dis que le jour où je serais décidée, j’aimerai aussi faire plein de choses futiles avec une petite princesse….
très bel article

Reply
LMO 25 juillet 2011 at 6:50

Il est doux ton article!
Pour Mouflette c’était l’inverse, je voulais, je DEVAIS avoir un garçon. Et avant l’écho, plusieurs semaines avant, j’ai « su » que ce serait une fille. Et je me suis faite à l’idée. C’était important pour moi aussi de savoir, afin de rendre cet enfant réel. D’ailleurs, j’ai commencé à l’appeler par son prénom bien avant qu’elle naisse, pour qu’elle existe, c’était un besoin vital.

Pour MissCouette j’ai voulu savoir aussi, avoir un garçon m’angoissait! 😉

Pour un 3° j’aimerais garder la surprise je crois, parce que garçon ou fille, je m’en ficherais un peu (même si, j’aurais encore une petite préférence pour une petite fille, je crois). Mais mon mari est contre l’idée de ne pas savoir. Et je crois que je respecterais ça.

Bravo pour ton billet joli et tout doux qui m’a ému, je ne sais pas trop pourquoi. Parce que mine de rien, le sexe de notre enfant est important et on n’est sans doute pas la même maman suivant que l’on a un garçon ou une fille, selon notre propre histoire.

Reply
balbc 25 juillet 2011 at 9:01

La photo es magnifique.
Le texte aussi.
C’est beau de te lire « être maman ».
Merci de partager ça.
🙂

Reply
Crouchette 25 juillet 2011 at 10:37

Merci pour ta franchise. Peu arrivent à l’avouer. Même celles qui criaient sur les toits qu’elles préfèreraient une fille et qui finalement ont un garçon: « je m’en fichais de toute façon ». J’entends ça tout le temps! C’est bizarre ça de préférer d’abord une fille quand on est nullipare non?
Et oui ça vaut le coup de ne pas savoir… 😉
Bises

Reply
la mere poule 26 juillet 2011 at 7:48

Pour ma premiere grossesse, j’ai voulu savoir car, pour des raisons tres personnelles (ma enfant serait de pere inconnu) je ne voulais surtout pas de garçon, de peur qu’il me rappelle chaque jour le grand absent de cette fabuleuse eventure qu’est la maternité. Je fut donc réellement soulagée quand j’ai su que j’attendais une fille et j’ai pu vivre cette grossesse plus sereinement.
Pour mon deuxieme enfant, cela m’atait egal, j’ai donc attendu la naissance, et franchement, la découverte du genre de son bébé est un moment absolument magique.

Reply
Zelda 26 juillet 2011 at 9:20

Très touchant ton billet ! C’est vrai que comme toi j’ai plutôt l’impression que j’aurai une fille, mais en fait je serai aussi heureuse d’avoir un garçon ! C’est déjà tellement énorme de pouvoir donner la vie. Et je pense que je n’aurai pas la patience d’attendre jusqu’au bout, comme toi je préfèrerai savoir pour vivre pleinement ma grossesse. Mais je comprends aussi celles qui gardent le plaisir de la découverte jusqu’au bout ! Bises

Reply
anaisl57 26 juillet 2011 at 10:37

un tres beau billet, il parait que la maman « sens » se qui se cache dans son ventre. Moi j’avais un sentiment et j’avais vu juste 😉 L’important c’est la santé même si on a souvent une petite preference. garcon ou fille c’est trop beau de toute façon!

Reply
anaisl57 26 juillet 2011 at 10:38

« sent » je voulais dire 🙂 biz

Reply
homesweetmome 26 juillet 2011 at 1:08

Je te comprends. Je voulais un garçon, j’ai eu une fille. Je n’ai pas été déçue comme toi de l’apprendre à l’échographie (ou alors juste un petit peu, mais pas longtemps) mais j’ai surtout eu du mal à gérer certaines choses à sa naissance. En effet, mon envie d’avoir un garçon plutôt qu’une fille venait de mes mauvais rapports avec ma mère (peur de reproduire le même schéma). Aujourd’hui, je gère mieux mes émotions par rapport à ça et surtout j’ai moins peur et je me dis que comme toi, comme ça je fais l’apprentissage de tout ça avec mon premier enfant, je suis plus sereine pour les autres bouts de choux à venir !

Reply
Anne 26 juillet 2011 at 9:55

@ aurélie P : tu vois, les petits gars c’est sympa aussi (tu sais bien de quoi je parle… ;))

@ Lily : pareil mais j’ai bien envie d’une fille quand même, ça changerait un peu. Pour le second on est forcément plus serein, le sexe importe moins je trouve.

@ Juliette : je voulais surtout le savoir pour me préparer à une éventuelle déception au cas où on m’annoncerait un garçon. Quand on a vraiment une préférence, ça aide à mieux accepter la chose, du moins je crois !

@ La journaliste IT Pink & Green : hé ben, le choix du roi comme on dit !

@ La Perchée : je sais pas, je me demande souvent la tête qu’elle aurait si ça avait été une fille… est-ce qu’elle me ressemblerait ? Mais un petit gars qui a la tête de son père, c’est plus rigolo et moins flippant 🙂

@ Chris : exactement 🙂 à quand un petit café-poussette toutes les deux ?

@ Knit Spirit : merci, ça me touche 😉

@ Darkgally : tu vois, t’es pas foutue ! Mais les chats, c’est bien aussi 😉

@ Clyne : ah le petit deuxième… J’en ai envie, mais pas tout de suite. Pour l’instant j’ai surtout envie de profiter du premier, ça passe tellement vite. Et en même temps, je me dis que ce serait bien qu’ils soient d’âges rapprochés pour jouer ensemble. Dilemme…

@ KRISS : héhé, puisque c’est comme ça on se voit la semaine pro pour un thé IRL (avec des petits gâteaux, cette fois)

@ Miss Tchoup : c’est fou ce pressentiment qu’on a toutes ! L’échographiste m’avait d’ailleurs dit que les femmes se trompent rarement…

@ Laurence : j’adorerais un deuxième garçon, mais j’aimerais bien une petite fille aussi ne serait-ce que pour l’expérience de connaître les deux… Mais ce n’est pas à l’ordre du jour ici non plus 😉

@ Clarisse : oui, j’avais peur de ça aussi, de la grosse claque à l’arrivée, ne pas savoir gérer… Le fait de connaître son sexe me donnait moins l’impression d’accueillir un inconnu (ce qui au fond est un peu stupide car ton bébé n’est jamais comme tu l’as imaginé à sa naissance, et qu’il faut démarrer de zéro pour construire une vraie relation).

@ Marie-Do Ado Mode d’emploi : 3 garçons ? Ça ne doit pas être évident tous les jours, mais ils sont souvent plus indépendants et moins dans le conflit que les filles, du moins c’est ce qu’on dit, non ?

@ Touwity : je suis bien d’accord 🙂

@ Tardigirl : merci, je l’aime beaucoup aussi.

@ Katia : c’est nul mais quand j’y repense, je ne m’étais jamais imaginé avec un petit garçon. Pour moi c’était totalement inconcevable… Et finalement, je ne l’ai pas si mal vécu même si j’avoue qu’il m’a fallu quelques temps pour me faire à l’idée. Maintenant je me dis que le destin fera aussi son choix pour le prochain, et c’est bien comme ça.

@ Anne-Claire : je sais à quel point tu avais envie d’un garçon et je comprends tellement ta déception. C’est dur de mettre de côté ses « rêves » et essayer de se projeter d’une autre façon que celle qu’on avait imaginée. Mais je n’ai aucun doute que tu seras une maman merveilleuse avec ta mini poupée russe. J’ai hâte de te revoir en tout cas, tu seras là en août ?

@ Lilou : j’ai tellement aimé avoir mon fils que ça ne dérangerait pas d’avoir un deuxième garçon. Mais j’avoue que j’espère toujours une fille. Dur quand même de mettre ses « rêves » de côté. On verra, de toute façon on ne choisit pas 😉

@ Lexou : c’est marrant, j’ai toujours pensé que tu voulais une fille (on en a sûrement parlé mais je ne me souvenais pas que tu voulais un garçon … Comme quoi !)

@ Inès : merci Inès 😉

@ heidi : encore toutes mes félicitations ! Ça se passe bien ?

@ Libelul : le mien est encore trop petit pour parler d’une réelle complicité mais j’espère qu’il sera aussi proche de moi qu’on le dit à propos des garçons 🙂

@ Le journal de Chrys : je t’admire tu sais !

@ Missbrownie : je me souviens, tu avas écrit un très bel article pendant ta grossesse, sur le fait de « porter » un garçon. Et je te rejoins sur ce sentiment de puissance et de fierté que cela procure de pouvoir gérer le sexe opposé au sien.

@ madamezazaofmars : je pense que si on m’annonce un deuxième mec, je serai vraiment contente aussi. Mais c’est bizarre, on plaint souvent les enfants qui n’ont pas réussi à avoir de filles… comme ci dans l’inconscient collectif c’est une faiblesse de n’avoir que des garçons…

@ Montaw : tu vas voir, c’est super ! C’est un peu plus vif mais au moins tu ne t’ennuiras pas 🙂

@ Anne-Sotte : c’est marrant, j’étais exactement comme toi, jusqu’à il y a peu. Je me disais que ne pas avoir de fille serait un échec dans ma vie, et j’adore tellement mon fils que je m’en veux d’avoir toujours pensé de cette façon. Bien sûr, j’espère toujours une fille mais je suis beaucoup plus sereine parce que je sais que le bonheur d’être maman ne passe plus par là (en ce qui me concerne du moins). Mais j’avoue, les rayons fringues pour nénettes sont quand même bien plus sympas (mais je n’y jette jamais un oeil, j’ai vraiment fait une sorte de deuil je crois). (et je suis d’accord pour la chambre neutre, c’est dommage il y a tellement de jolies choses à faire !)

@ mlle romarin : je comprends, surtout une créatrice comme toi 😉 (imagine, une mini-toi avec tes barrettes…)

@ LMO : moi je t’imagine bien avec un garçon ! Allez, un petit troiz 😉

@ balbc : et toi, merci d’être aussi gentille (comme toujours…) <3

@ crouchette : au contraire, je trouve ça plus rassurant d'avoir un bébé du sexe qu'on connait le mieux, non ? Encore une fois, ça dépend vraiment du vécu de chacune 😉

@ la mere poule : quand je dis que le destin fait bien les choses 😉 (ceci dit, ta fille aurait très bien pu ressembler à son père aussi)

@ Zelda : pas facile de se décider hein !

@ anaisl57 : je suis bien d'accord !

@ homesweetmome : exactement. Je pense qu'il y a toujours une bonne raison à tout, et surtout je ne crois pas qu'un mauvais exemple de rapport mère / filles (notamment avec sa propre mère) change quoi que ce soit. C'est ta fille, et tu n'es pas ta mère mais toi, donc votre relation sera forcément différente !

Reply
toupie 27 juillet 2011 at 10:47

De mon côté, 2 enfants et 2 surprises. Au final, 2 petits gars dont je suis totalement folle. Dans ma famille, il n’y a que des filles de génération en génération. Chez le brun c’est l’inverse. Du coup, au début j’ai eu un peu peur car j’allais vers l’inconnu. Mais dans ma famille tout le monde était super heureux d’avoir enfin un petit gars et très vite j’ai aimé ce rapport mère / fils et père / fils. Pour le deuxième, nous n’avions vraiment aucune préférence du coup, on s’est laissé une surprise. Mais si l’un de nous avait eu une préférence, on aurait demandé le sexe pour s’y préparer. D’ailleurs, si un jour il y a un 3ème, je pense que je demanderai. Juste pour me faire à l’idée que je n’aurais jamais de fille.

Reply
Faustine 27 juillet 2011 at 2:57

Il me tarde qu’il ou elle arrive. 4 mois c’est rien mais qu’est ce que c’est long quand tu as vraiment décidé d’en avoir un. Je m’étonne toute seule de pouvoir dire ça, tellement j’étais, non pas anti-bébé (je savais que j’en aurais un jour), on va dire, tellement j’étais pas pressée d’en avoir un. Et pareil, que toi, impossible de ne pas savoir quel sera le sexe, juste comme ça, pour le savoir. Et sinon, elle est superbe ta photo.

Reply
Emma 29 juillet 2011 at 1:19

J’ai 2 garçons et je peux t’assurer que je suis comblée. Ils sont d’une tendresse avec moi qui m’émeut à chaque calin, ils adorent choisir leur vêtements et faire du shopping, et veulent se marrier avec moi quand ils seront grands. Que du bonheur !!!!

Reply
Luxe & Vintage 31 juillet 2011 at 10:01

Aaaaah cela fait plaisir de lire un tel récit car j’aimerais réellement avoir une fille mais c’est vrai que cela fait toujours égotiste de dire que l’on préférerait tel sexe au lieu de l’autre…Alors si un jour je tombe enceinte d’un garçon, j’appréhenderais un peu mais beaucoup moins grâce à ton post 😉

Reply
kat 6 août 2011 at 3:46

Je n’ai pas demandé à connaître le sexe de mon bébé, car je me suis dit qu’après 9 mois à mourir de curiosité, je pousserais plus fort au moment M pour ENFIN SAVOIR 😉
Et c’était une fille!

Reply
Ali 8 août 2011 at 12:28

Hahaha EXACTEMEMENT comme moi !!
Et j’ai eu un 2e garçon !! 😉
Très honnêtement pour le 3e, je m’en fiche. L’idée d’avoir trois mecs me plait beaucoup. Mais l’idée d’avoir un fille aussi (même si ça m’angoisse un peu plus). Donc heureusement que c’est le hasard qui décide, sinon je ne saurai pas quel choix faire.

Reply
Lza 10 décembre 2013 at 11:09

Bonjour Anne,
Je me souvenais avoir lu ce billet il y a longtemps, intéressée mais sans plus… Et puis, ça y est. J’attends un bébé et vendredi je saurai si c’est une fille ou un garçon. Depuis toujours, je m’imagine avoir une fille, je suis fille unique, j’ai eu beaucoup de copines, j’ai fait L, bref, j’ai toujours vécu dans un monde de filles… Et puis, là maintenant que le « verdict » approche, je me prends à imaginer que je vais être la maman d’un garçon et que ce serait une super chouette aventure… plus étonnante mais néanmoins merveilleuse ! J’ai hâte de savoir… c’est peu de le dire ! Merci pour ce billet Anne !

Reply
Boy power - Le blog d'Annouchka 27 octobre 2016 at 7:24

[…] quand même drôle, la vie. Il y a 6 ans, j’écrivais justement sur mon blog que je me voyais bien maman de plusieurs garçons… Et bien sachez que mon intuition était la […]

Reply
Londoncam 18 août 2017 at 4:51

Je ne peux m’empêcher de laisser un commentaire car je me suis retrouvée à 99% dans ce billet. Nous avons fait l’écho morphologique hier et nous attendons un petit garçon, et j’ai eu l’intuition seulement la veille que ce beau bébé n’était pas la petite fille sur laquelle j’avais un peu fantasmée mais un petit gars bien réel et prêt à faire de moi une maman « pour de vrai ». J’ai eu un petit instant de déception que j’ai gardé pour moi mais depuis aujourd’hui je suis heureuse et j’ai hâte de découvrir mon fils !

Reply

Leave a Comment