Un seul dodo

Chroniques / Chroniques de maman
45 commentaires
Capture d’écran 2014-08-28 à 15.41.37

Capture d’écran 2014-08-28 à 15.41.37

Je me suis toujours demandée si en tant que maman, j’allais forcément revivre à travers toi les grandes étapes de ma propre enfance.

Maintenant je peux te le dire : à 4 jours de la rentrée des classes, je suis dans un état de stress pas possible. Qu’est ce que ce sera le jour où tu passeras ton bac ? (à mon avis, ce jour là il faudra m’attacher quelque part car je risque d’être légèrement tendue du string… mais on en reparle dans 15 ans, tu veux bien ?).

Encore une fois, l’été est passé trop vite. Nos vacances merveilleuses sur l’Ile d’Yeu ou en Provence font déjà partie des souvenirs auxquels je repense avec nostalgie. Je te revois les cheveux au vent, assis à l’arrière du vélo de ton papa, plus heureux que tu ne l’as jamais été cette année à Paris. Cette image de ton sourire sur ce vélo restera gravée dans ma mémoire longtemps encore. Elle ravive aussi tellement la culpabilité de ne pas pouvoir t’offrir un jardin. T’apprendre à faire du vélo en ville, ce n’est pas ce que j’avais imaginé pour toi. Mais on s’en fiche, tu es déjà un as de la trottinette. Un vrai petit parisien, en somme.

Cette semaine, j’ai rangé ton petit maillot de bain dans un carton, et tes tongs Cars que tu adores et que je déteste tant. Tu grandis tellement vite, ce sera sans doute déjà trop petit l’année prochaine.

Cet été, tu m’as manqué plus que jamais. Tu auras passé 5 semaines chez tes grands-parents. 5 longues semaines loin de nous. Une liberté appréciée au début mais qui a fini par me sembler une éternité… Je n’aime définitivement pas ces semaines sans toi.

Hier soir, j’ai collé les étiquettes sur tes nouveaux vêtements. Je t’ai acheté un sweat avec des éclairs que tu n’as pas encore vu, j’espère qu’il va te plaire. Et un pyjama avec des pandas. Et des chaussettes de toutes les couleurs. On sous-estime la difficulté à trouver des chaussettes toutes blanches pour les petits garçons de ton âge.

Depuis quelques jours, je sais que tu comptes les dodos avec Mamie. Hier soir, mon coeur a fondu quand tu m’as dit au téléphone : « dans deux dodos tu vas venir me voir, et moi je te ferai un gros bisou ». Aujourd’hui il ne reste plus qu’un seul dodo. Un seul dodo avant de te serrer très fort dans mes bras.  

 

Capture d’écran 2014-08-28 à 16.07.07

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

45 Commentaires

  1. Un seul dodo pour une Maman, qui, on le sent bien, va câliner ce week-end un peu, beaucoup, passionnément ! Les retrouvailles promettent d’être belles et tendres. (Et pour les chaussettes blanches, je confirme… toute la gamme de l’arc-en-ciel est en magasin, mais le blanc se laisse souvent désirer…)
    Pour me replonger dans les vacances, j’ai enfin pensé, il y a quelques jours, à envoyer développer « quelques » photos (comprendre beaucoup trop). Les recevoir a été un excellent anti-stress de début de rentrée. Bonne soirée et dors bien !^^
    PS. La photo de vacances à vélo est chou comme tout.

    • Heureusement pour nous, les 5 semaines ont été entrecoupées de retrouvailles avec quelques jours de vacances tous ensemble, mais j’avais que le voir repartir chez mes parents pour deux nouvelles semaines à été difficile (surtout pour lui).
      C’est une très belle idée de développer ses photos de vacances, on ne pense pas suffisamment à garder une trace sur papier de tous ces beaux moments !

  2. CG a écrit

    et voilà c’est la rentrée… ces 2 dernières lignes auront suffit à me faire monter les larmes… joli post

  3. ♥ Tout passe tellement trop vite et notamment les très belles journées de vacances tous ensemble, à profiter et prendre le temps. Je ne sais quoi ajouter, ton billet est très beau et qu’ils aboient les chiens, on s’en fiche, on vit des trop jolis moments avec nos enfants pour s’énerver 😉

    • Ben oui, je m’en fiche de ce que je peux parfois lire ou entendre… L’essentiel est ailleurs ! Et sinon, vivement London !

  4. Je ne suis pas maman, mais ton article m’a fait un peu mal au cœur pour toi, 5 semaines me semble aussi très long. Courage plus qu’un dodo :)

    • Oui j’ai trouvé ça long, heureusement cela n’a pas été 5 semaines d’affilée, entre temps nous avons eu 15 jours de vacances en famille. Mais ce fut de le voir repartir qui a été difficile pour lui, et un peu pour moi (mais comme j’ai beaucoup de boulot en ce moment, je n’ai pas tellement eu le temps d’y penser !)

  5. Ton article est très touchant, j’ai l’impression de me voir lorsque je retrouve mon petit frère… Ralala qu’es ce que ça grandit vite tout d’même, bientôt la rentrée… Je ne suis pas maman (j’ai encore le temps ) mais ton post est très agréable à lire et m’a touché..

  6. Très joli billet touchant (comme souvent, ici…)
    Ma croquette semble aussi avoir passé un été heureux et vivifiant, elle me donne l’impression d’avoir plus grandi et appris en 3 semaines que durant une année ici.
    Et c’est sûr que nos petits nous bloquent un peu pour des projets de longs voyages trépidants et lointain, mais finalement, qu’est-ce qu’ils sont beaux, ces souvenirs tout simples de vacances en bord de mer ou à la campagne, à s’émerveiller d’un escargot ‘vu en vrai’ et des vagues qui chatouillent les pieds… :)

    • Les voyages forment la jeunesse, mais c’est valable aussi pour les bébés :d Peut-être parce qu’on prend davantage le temps de s’occuper d’eux (je veux dire, s’occuper d’eux vraiment et pas en faisant autre chose à côté) et que c’est aussi cela qui les fait grandir plus vite…
      Et je te rejoins dans le fait que les vacances toutes simples et pas forcément loin sont souvent les plus jolies.

  7. Limite si je n’aurais pas une petite larmichette à l’œil dis donc !
    Ça me fait plaisir en tous cas de te voir de plus en plus épanouie en tant que maman <3

    • « Epanouie »‘ je ne sais pas si c’est le bon mot, disons que ça me paraît plus évident avec le temps… Et puis il est tellement chou en ce moment, je voudrais qu’il ait toujours 3 ans et demi !!!

  8. Ici il reste 4 dodos… Et après, des le lendemain, la 1ère rentrée. Un été passe trop vite et la nette sensation de ne pas avoir du en profiter pleinement. Heureusement, 3 semaines a se faire gâter chez les grands-parents. Je n’appréhende pas la rentrée pour le côté « elle grandit » mais pour le changement de rythme que ça implique pour tous. Rentrer a 20h chez soi ça veut dire ne pas voir son enfant de la semaine, ça n’est pas ce que j’imaginais. Ne pas pouvoir l’inscrire aux cours de danse comme je me l’étais imaginée, devoir la laisser jusqu’à la dernière minute a la garderie, pas drôle pour une petite fille qui n’a même pas 3 ans. Alors cet été c’était maxi culpabilité, mais en même temps elle a tellement grandit, je crois que les enfants s’adaptent a tout, et on a la chance d’avoir des grands-parents pour leur faire découvrir les joies du jardin, c’est déjà un luxe :-)

    • Contrairement à moi tu sembles davantage prête à affronter ce qui t’attend cette année ! Moi je m’étais un peu prise la violence du nouveau rythme en pleine figure (d’autant plus que M. n’avait pas connu la crèche, la collectivité c’était vraiment nouveau pour nous !) et l’année m’a semblé longue et difficile. Un conseil : essaie de déléguer un max pour ne pas te sentir submergée au quotidien (j’ai pris une femme de ménage, ça m’a changé la vie) et pouvoir profiter du peu de temps qu’il te reste avec ta fille. Pour le cours de danse, c’est un mal pour un bien car le rythme de l’école est quand même assez soutenu, alors avec une activité en plus, honnêtement je ne sais pas si elle tiendrait le coup… Moi aussi j’appréhende de nouveau la rentrée car ça va être la course tous les jours, et pourtant on est déjà passés par là ! Bonne chance, je suis sûre que ça ira 😉

  9. Vivre en ville pour un enfant c’est vrai que ce n’est pas naturel. Je me suis aussi beaucoup culpabilisée de ne pas avoir de jardin surtout lorsque je voyais mon deuxième toujours prêt à entrer dans les jardins des autres pour faire un ‘p’tit coup de balançoire »…Et puis j’ai eu la chance de trouver une maison avec un jardin… Et la première chose que j’ai faite a été d’y installer une balançoire…Les rêves que l’on a pour nos enfants se réalisent parfois. L’essentiel est de toujours faire au mieux mais je sais que rien n’est jamais assez bien pour nos enfants et en tant que mère la culpabilité pointe vite son nez. Bonne rentrée !

  10. Bonjour Anne,

    Un article plein de tendresse et de douceur, un article écrit avec le coeur, comme je les aime. Je n’ose pas imaginer ce que c’est que d’être loin de son enfant pendant cinq semaines, une éternité, toute une vie pour un enfant de 3 ans et demi. L’entrée à l’école j’y suis encore bien loin pour ma petite princesse de 15 mois, mais le temps passe tellement vite que, parfois, je me surprends déjà à y penser.
    Ces clichés que tu as ramené de tes vacances, vont sans doute être un de vos plus beaux souvenirs à vous deux, à vous trois!

    Belles retrouvailles pour demain et belle rentrée pour le petit!

  11. Adorable article… Ouch, 5 semaines !!! Autant dire une éternité !!! Je vous souhaite de merveilleuses et tendres retrouvailles…

  12. Très beau texte, long cinq semaines même si entrecoupés mais les retrouvailles ont dû être merveilleuses.
    Idem ici ils ont bien pousser en deux mois, le temps file et c’est si bon d’en profiter un maximum.

  13. Parfois j’avoue que j’aimerais pouvoir confier mes Demoiselles pour pouvoir souffler un peu… Mais les rares fois où cela est arrivé, je tournais sans savoir quoi faire! Leur absence chamboulait tout et je n’avais plus mes repères! Je n’imagine pas comment je ferais si c’était durant cinq semaines!

  14. Ton fils à des phrases à craquer, comment ne pas fondre. 5 semaines ca peut être long mais je trouve ça génial (on a pas cette chance la) chez les grds parents, mais quel bonheur qu’il passe du temps avec eux aussi, les retrouvailles seront d’autant plus émouvantes. Bonne rentrée pour ton petit bout de chou et à toi aussi en tant que Maman 😉

  15. Un très bel article, qui illustre bien combien voir grandir ses enfants est toujours difficile. Moi aussi dans 2 dodos :) je revois mes amours. Chaque vacances je ne les vois que la moitié, les aléas d’une séparation il y a déjà bien longtemps… Qui n’enlève pas, avec l’habitude, le manque et l’attente. Entendre leurs voix (et se rendre compte qu’ils grandissent même dans la voix), et avec mon grand maintenant : recevoir ses textos :) Des fois je me dis aussi mais comment je vais faire quand ils devront partir :) Moi qui me targue de les faire grandir pour qu’un jour ils partent voler de leurs propres ailes (et non pour les garder près de moi), ce n’est pas si facile :) Ton texte en tous les cas est très juste et rempli de belles émotions ! Je te souhaite une très belle rentrée ❤️

  16. Qu’est-ce qu’il grandit c’est fou !
    5 semaines ça doit vraiment paraître interminable (j’en suis encore parfois au stade où rien que la journée sans lui me paraît longue moi ^^’).
    Profitez bien de ce weekend retrouvailles 😉

  17. Ahhhhhhh ! jamais de la vie je laisse Midinette 5 semaines. Bon en même temps, du haut de ses 3 ans et doté d’un caractère certain, personne n’est assez fou pour se proposer (même une journée).
    Heureusement, y a l’école mardi !
    Ensuite notre marathon sera de l’inscrire à la piscine.
    C’est que le début …

  18. Je me reconnais dans tes mots même si je n’ai jamais laissé aucun de mes enfants plus d’une nuit et suis restée avec les trois tout l’été, les vacances passent trop vite, je stresse a fond et je compte les dodos mais avant la rentrée ici 😉

    Belles retrouvailles, en espérant vous croiser un jour dans cette Provence que tu aimes tant

  19. Je vais pas faire de long blabla, on connait toutes ce sentiment. Je vais juste te souhaiter de merveilleuses retrouvailles avec ton doudou. Plein de chaudoudoux.

  20. C’est un bien joli billet. Et quels beaux souvenirs tu laissent sur ton blog, car je me souviens de lire tes billets lorsque tu n’étais pas maman et que tu avais plein d’appréhension à ce sujet, je m’identifiais beaucoup à tes propos… pour moi la maternité est loin d’être une évidence, alors ton parcours est très inspirant. Et un jour, peut-être…

  21. Je ne suis pas maman mais j’imagine qu’être séparée aussi longtemps d’une personne chère que l’on voit au quotidien c’est dur.
    Bonnes retrouvailles avec ton petit bout qui a une mine de crapule 😉

    Bises

  22. Un billet tout en émotion, j’en avais les armes aux yeux. Mes jumeaux sont beaucoup plus grands mais je dois reconnaître que les 3 semaines sans eux cet été furent un peu longues! Profite bien des retrouvailles et ne stresse pas trop pour la rentrée, je suis sûre qu’il et super content de retrouver les copains!
    Elisa

  23. Certains parents ont le luxe de décider s’ils gardent leurs enfants près d’eux ou les confient à quelqu’un d’autre pendant les vacances.
    D’autres parents, d’autres mamans sont irrévocablement privées de leur enfant la moitié du temps en raison de la garde alternée. Sur les 8 semaines de grandes vacances, je n’ai pu passer que 4 semaines avec ma fille de 4 ans. Depuis qu’elle a 3 ans, je ne la vois qu’une semaine sur deux. En été, elle est chez son papa par blocs de deux semaines (comme je ne travaille pas en été, c’est encore plus difficile d’errer dans une maison où elle n’est pas, de voir son lit où elle ne dort pas).
    J’ai à peine le droit de dire qu’elle me manque car c’est la loi qui le veut ainsi.

  24. Qu’il est beau ton article… Je ne m’étais jamais imaginé comme l’arrivé d’un petit bout pourrait tout à coup me rendre ultra sensible face à tout un tas d’événements… Nos premières vacances à 3, ses éclats de rires qui me font chavirer… le bonheur d’aller la chercher chaque soir… Et effectivement nous l’avons laissé chez mes parents ce week end pour la première fois, et nous étions tout penauds, nous lui avons piqué un de ces 3 doudous chiffons et bien sûr même s’il n’étaient pas nombreux… On a compté les dodos ^^ <3

  25. Oh, il est tellement mignon cet article. Plein d’émotions que l’on ressent au travers de ces quelques lignes couchés sur le papier virtuel du net…

  26. quel bel article comme toujours!!!
    il est super mignon! il a bien grandi!!!!!
    moi jr suis restée collée à lui tout l’été et j’avais honte de parfois me plaindre quand il était grognon!!!!
    des bises et bonne semaine
    ps: superbe ton article sur tes tenues de l’été!
    j’adore tous tes looks!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *