Kanazawa ou la rencontre avec les geishas

Voyages
7 commentaires
DSC07726

DSC07726 (2)

Après 6 jours à Tokyo, nous avons pris le Shinkansen pour nous rendre à Kanazawa, une ville magnifique qui se situe au bord de la mer, dans les alpes japonaises. Je n’avais jamais entendu parler de Kanazawa avant de tomber complètement par hasard sur ce chouette article dans l’Express. Kanazawa commence à s’ouvrir doucement au tourisme depuis que le TGV la relie à Tokyo en 3 heures (la ligne rapide existe depuis 2015, c’est donc tout récent !). Le fait que son patrimoine soit encore très préservé m’a vraiment donné envie de la découvrir et bien m’en a pris, ce fut l’une de mes étapes préférée au Japon avec Takayama.

Kanazawa est vraiment une petite perle du Japon, j’ai eu un coup de coeur immense pour cette ville un peu plus à l’échelle humaine que Tokyo (450 000 habitants quand même^^). Le contraste était vraiment saisissant et après 6 jours de pure folie à Tokyo, j’étais contente de découvrir un autre visage du japon, plus « nature » et reposant. Pour vous donner une idée, ça fait un peu le même effet que de passer de Paris à Bordeaux ahahah^^.

Nous avons passé deux jours à Kanazawa, ce qui suffit largement car les principaux sites touristiques sont tous réunis dans un petit périmètre. On y trouve l’un des 3 plus beaux jardins du Japon (le jardin Kenrokuen) le quartier des geishas (Higashi), et un ancien quartier de samouraïs (Nagamachi) superbement conservé (et aussi un magnifique château, tant qu’on y est). D’ordinaire, je ne visite jamais les musées (sauf quand il pleut !) mais j’ai adoré le musée d’art contemporain de Kanazawa. Son architecture est renversante et le maître d’oeuvre n’est autre que l’agence qui a réalisé le musée du Louvre-Lens… c’est fou non ?

Mais le clou de notre séjour à Kanazawa, c’est le spectacle des geishas auquel nous avons assisté le soir de notre arrivée. Il existe tout un mythe autour des geishas, beaucoup d’entre-nous se demandent qui elles sont vraiment. Les pauvres ont malheureusement la réputation d’être des prostituées (moi-même j’ai longtemps eu cette image) mais il n’en est rien. Les geishas sont des femmes de compagnie qui consacrent leur vie à l’apprentissage des arts et de la musique, dans le seul et unique but de divertir les clients auxquels elles sont présentées. Elles sont très cultivées et dotées d’une élégance rare qui m’a littéralement scotchée. Nous avons eu la chance de les voir à l’oeuvre car chaque année, les maisons de thé dans lesquelles elles officient ouvrent exceptionnellement leurs portes quelques soirs, pendant 2 semaines. Ces quelques représentations, spécialement dédiées aux touristes étrangers, sont la seule et unique occasion de les voir pratiquer leur art. Sinon, vous pouvez espérer les croiser à la nuit tombée dans le vieux quartier de Kyoto mais leurs apparitions sont toujours très brèves et furtives (souvent, elles ont rendez-vous avec un client et sont donc assez pressées). Nous avons croisé 3 geishas à Kyoto et à chaque fois, je me suis demandée si elles étaient bien réelles… C’est difficile à expliquer mais leur tenue (maquillage et coiffure hallucinants) leur manière de bouger et notamment la finesse de leurs gestes, donnent l’impression qu’elles ne font pas partie de ce monde !! Je comprends maintenant toute la magie qu’il y a derrière la simple évocation du mot « geisha » et pourquoi elles sont aussi respectées et recherchées. Ces femmes sont tout simplement exceptionnelles. Il n’en resterait que 200 au Japon, dont la grande majorité à Kyoto. A Kanazawa, il reste une quinzaine de geishas. Elles ont le droit de se marier pourvu qu’elles entretiennent le mystère aux clients et taisent leur situation familiale. En revanche, à Kyoto la tradition est respectée à la lettre et une geisha ne peut pas se marier. Si elle le souhaite, elle doit malheureusement abandonner l’institution…

Je suis encore très émue de cette rencontre avec ces 2 geishas de Kanazawa car je n’avais jamais imaginé que cela arriverait un jour. Ça m’a d’ailleurs donné envie de lire des livres sur le sujet et de m’intéresser davantage à cette tradition qui perdure toujours aujourd’hui. On nous a dit au Japon qu’il y avait un regain d’intérêt auprès des jeunes filles et que les apprenties geishas (qu’on appelle les « maikos ») étaient de plus en plus nombreuses.

Voilà, j’espère ne pas avoir trop ennuyés avec ces histoires de geishas et vous souhaite une belle semaine !

PS : nous avons dormi au Ryokan Yamamuro (disponible sur booking). D’extérieur il ne paie pas de mine et c’est un tout petit hôtel traditionnel très charmant situé en plein centre des sites touristiques. Le ryokan Yamamuro est tenu par une mère et son fils très gentils tous les deux et prêts à vous aider dans l’organisation de vos visites sur place. Une très chouette expérience que je vous recommande si vos pas vous mènent à Kanazawa 😉

DSC07719

DSC07701

DSC07693

kenrokuen

DSC07707

DSC07729

DSC07813

DSC08006

DSC08009

DSC08012

DSC08000

DSC07797

kanazawa 4

DSC07818

DSC07759

DSC07753

DSC07770

DSC08048

DSC07783

DSC07808

DSC07760

DSC07876

DSC07896

DSC07774
DSC07757

DSC07780

DSC07945

DSC07974

kanazawa musée

DSC07994

DSC08053

DSC07811

DSC07738

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Anne

Je m'appelle Anne et je suis maman d'un petit garçon de 3 ans. Parisienne depuis dix ans, je vis sur les hauteurs de Montmartre. Dans la vie je suis aussi directrice éditorial du site hellocoton. Vous pouvez me suivre sur Twitter, Pinterest, Hellocoton et Facebook.

7 Commentaires

  1. J’ai adoré ton article ! Comme toi, je suis littéralement tombée sous le charme des Geisha de Gion. J’a acheté à La Fnac le livre Maiko qui retrace l’apprentissage de Koyoshi dans une okiya de Kyoto. C’était très intéressant à lire en complément du voyage !

    • Anne a écrit

      Ah parfait ! C’est justement ce genre de livre que je recherche, ça doit être passionnant à lire ! Merci pour le tuyau, et contente que mon article t’ait plu 😉

  2. C’est d’une telle beauté, tes photos mettent réellement en valeur ces lieux d’exception. J’espère avoir l’occasion de m’y rendre un jour (et à tellement d’autres endroits … ) Merci d’avoir partagé tes si jolies photos et ton experience avec nous ! :-)

  3. J’ai adoré Kanazawa! Très facile d’acces et en même temps si éloignée de la mégalopole Tokyo… Effectivement ça fait du bien de s’echapper un peu pour retrouver de l’energie. Je me rappelle y avoir visité un temple château plein de cachettes secrète, la visite guidée était géniale. Je note tes adresses pour la prochaine fois :)

  4. Nous partons en juillet/août en famille au Japon, et nous venons tout juste de boucler l’itinéraire après des semaines d’hésitation. Ce sera Tokyo, Kyoto, Osaka. Il a fallu faire des choix, on ne voulait pas trop changer de logement. Mais maintenant, je regrette d’avoir enlevé les Alpes japonaises de notre liste. Merci pour tes superbes photos et pour l’avant-goût du voyage au Japon. J’espère que nous croiserons des geishas à Kyoto !

  5. Kejumaman a écrit

    Merci pour ton billet ! Je me cultive grâce à toi car je ne connaissais pas les geisha. Et tes photos ! Elles sont si belles ! Quel voyage fantastique ☺❤

  6. marie a écrit

    j’aime aussi beaucoup Kanazawa. Les grands maîtres de la poterie Ohi sont de là et le musée est un délice :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *